Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 628 fois
  • 109 J'aime
  • 3 Commentaires

L'inconnu de la douche

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

Alice avait 17 ans quand cela lui arriva, blonde 1m60 les yeux bleus un ventre plat une petite poitrine mais un bon cul bien moulé dans un jean elle vivait chez ses grands-parents, qui une fois par mois invitaient un ami pour l’abattage d’un cochon, cette homme avait un physique propre a un charcutier, une carrure massive, un ventre bedonnant, un visage un peu fermé et rond, des petits yeux, et une moustache bien fournis,

Alice ne le trouvait pas attirant du tout, mais un soir au dîner alors qu’elle lui servait son assiette, il lui posa la main sur la cuisse, une grande main chaude qui l’effleura seulement mais qui l’électrisa sur place,

elle sentis alors une chaleur dans son bas ventre, elle retourna s’asseoir en se demandant ce qui lui arrivait, elle sentis alors cet homme lui faire du pied, très vite elle expédiât son repas, se trouvant comme prétexte qu’elle n’avait pas eu de relation depuis un long moment, elle débarrassa son assiette, et se tourna vers sa grand mère;

-mamie je monte dans ma chambre.

-ok, mais veille a prendre ta douche avant 21h, papy dors après!

-oui mamie, répondit alice en se dirigeant vers l’escalier

-Attend!! montre a notre invité sa chambre, celle prés du bureau

-euh... d’accord. hésita Alice en voyant l’homme se lever, remercier pour le repas et se diriger vers elle avec un sourire étrange.

En montant l’homme avait son regard pile a la bonne hauteur pour profiter de la vue sur son fessier généreux qui se balancer devant son visage comme une invitation, attendant d’avoir passer le palier il lui passa une main sur les fesses, mais Alice sursaute et monte plus vite, elle s’arrête dans le couloir et lui montre une porte, elle lui dit rapidement "voila votre chambre, bonne soirée!" puis se dirige vers sa chambre au fond du couloir, l’homme est amusé de la voir troublé.

Il rentre dans la chambre qui lui est destiné, et s’installe lorsqu’il entend la porte de la chambre d’alice s’ouvrir, il avait laisser la porte entrouverte et il voit Alice enroulé dans une serviette qui laisse voir le haut de ses cuisses, qui se dirige vers la salle de bain, elle échappe sa nuisette au sol et ne sachant pas qu’elle est observé se baisse en pliant les jambes ce qui offre une vue partiel mais oh combien satisfaisante sur son entre jambe.


Alice ignorant qu’elle affole les hormones d’un homme a quelque pas, se relève et réajuste sa serviette autour de sa poitrine, et descend a la salle de bain, arrivé a destination elle enlève la serviette et la suspend pose sa nuisette a coté, et fait couler l’eau, une fois chaude elle se glisse dessous et comme a son habitude profite un peu de l’eau avant de se laver en restant les yeux fermé, c’est alors qu’elle sent avec effroi des grosses main lui pétrir les seins les fesses et passer sur ses cuisses en remontant doucement, les caresse a la fois fougueuse et lente, déstabilise Alice qui ne sait comment réagir, elle se sent d’abord offusqué mais au moment ou elle prend la décision de le repousser, l’homme glisse sa main jusqu’a son abricot, il sait y faire et elle se retrouve alors appuyé son dos sur le torse et le ventre velue et bedonnant qu’elle trouve alors moelleux, elle commence a prendre du plaisir, l’homme la retourne devant lui et la plaque dos au mur carrelé et froid, en continue la cueillette du fruit mur d’Alice qui ne cherche plus a le repousser, doucement il se colle a elle, prend la main d’Alice et lui intime un mouvement sur sa verge, elle ouvre alors de grand yeux en sentant sous ses doigts une verge dont elle peine a fermer la main autour et d’une longueur qui l’ a fait saliver, elle se baisse lentement, en frottant son corps sur l’homme, en prenant soin de faire passer la verge entre ses seins ferme et aussi gros que 2 belle pommes. une fois a genoux elle lèche le gland violacé en forme de champignon, adoptant cette verge a coups de langues et de caresses, c’est alors qu’elle sent l’homme la redresser, il est bien plus costaud qu’elle et lorsqu’il décide de la plaquer de nouveau contre le mur elle ne peut que se soumettre, elle et a présent la poitrine écraser sur le mur de faïence dont le froid lui fais tendre ses petits seins, pendant que l’homme lui caresse et lui malaxe les fesses puis passe lentement dans sa raie culière jusqu’a arrivé a sa fente qui jute de plaisir, il entre alors un doigt dans son fourreau humide, au premier cri de plaisir d’Alice,il lui couvre la bouche de son autre main, et doucement se colle a elle et frotte sa verge dans sa raie culiere, Alice se cambre alors affin de mieux sentir ces caresses.

Il la retourne alors de nouveau et lui attrape les cuisses afin de la soulever, de peur de tomber elle crochète ses bras autour de son cou, de ce fait elle lui colle sa petite poitrine sur le visage, il en profite pour prendre goulûment un sein puis l’autre dans sa bouche, en prenant soin d’agacer les tétons de ses dents ou de sa langue, arrachant des soupirs a sa victime consentante, alors lentement il la fait descendre sur sa verge tendue a l’extrême, son gland sent d’abord la chaleurs du nectars d’Alice, puis bloque un peu a l’entrée du vagin qui n’a pas l’habitude d’être habité par une verge de cette taille, Alice a passé ses jambes autour de hanche de l’homme mais le ventre proéminent l’a obligé a lâché le cou de l’homme et a s’agripper a la barre de douche, l’homme peut donc l’attraper par les hanche et appuyer pour forcer l’entrer de son vagin qui s’ouvre et engloutis cette verge et Alice lâche un long cri de volupté, avant de recevoir une fessé d’avertissement, elle met alors une main devant sa bouche pour étouffer les cris qu’elle ne peut contenir,

Avec effrois elle entend alors sa grand mère s’approcher

-Alice? il y a un problème?

-Non non Mamie!!! répondit précipitamment Alice d’une voie tremblante et rauque, c’est rien l’eau est devenue froide d’un coup mais ca va j’avais changé la température sans faire exprès

-d’accord, fais attention, ton grand père et moi allons nous coucher, notre inviter est bien installé?

-C’est le moins qu’on puisse dire! il a dit que la chambre était très confortable. bonne nuit mamie!!! répondit Alice alors que l’homme donner quelques coups de hanches en signe d’approbation lui faisant se mordre les lèvres de plaisir


Une fois sa grand mère partis se couché, Alice commença a sautiller dans les airs afin d’imprimer un mouvement que l’homme exécuta avec enthousiasme, puis il lui attrapa les cuisses la souleva jusqu’à ce qu’il n’y est plus que son gland en elle elle la lacha afin qu’elle s’empale sur son membre, heureusement qu’elle avait remis sa main devant sa bouche car a ses yeux révulsés il compris qu’elle apprécier, il répéta la manœuvre une dizaine de fois, avant de la reposer a terre, il s’assied sur le rebords de la baignoire, la rattrapa par les cuisses la plaça dos a lui et l’empala sur son membre vigoureux, la tenant par les cuisses il la soulevait et la lâchait afin de la faire coulissé. Alice jouissait et aux contractions de son vagin sur sa verge il sentis qu’elle aller atteindre l’orgasme, il la pris par les hanche et imprima un mouvement plus rapide, ne la laissant pas souffler elle atteint un deuxième orgasme, agitait de spasme elle se laissa aller contre lui tel une poupée de chiffon, il en profita pour lui pincer les téton et lui caressé le clitoris, sa verge toujours bien ancré en elle, quelque instant plus tard elle se releve s’agenouille devant lui et le suce pleinement et passionnément,comme un remerciement a ce plaisir, puis elle se retourne se met a 4 pattes devant lui dans une levrette qui invitent a la prendre, il s’agenouille derriere elle, la caresse lui écarte les fesses, puis lui caresse la vulve pour prendre la cyprine qui coule en abondance et la ramène sur son petit oeillet, il pointe alors son gland, et Alice se met a trembler et pousse vers cette verge,l’homme la saisit par les hanches de l’autre il dirige sa verge vers ce conduit étroit, le gland commence a rentrer, il lui caresse le clitoris afin de l’aider a se détendre, puis pousse un peu plus aprés une vaine résistance ce cul engloutis la verge, Alice est paralysé entre la douleur et le plaisir, il lui caresse son petit bourgeon et entame un doux va et viens, puis accélère la cadence, elle bouge au meme rythme , ses bras fatiguant elle pose les épaules et la tete au sol dans une position plus que soumise, qui exite l’homme d’avantage, il avise une petite bouteille d’après shampoing ronde de la largeur de 2 de ses doigts il l’a prend et entreprend de la faire rentrer dans son vagin qui dégueule de cyprine, la petite bouteille rentre sans problème, et il entame un va et viens avec sa verge et la bouteille, Alice qui n’en peu plus mord dans un gants afin d’étouffer ses hurlements de plaisir, elle tremble tellement qu’il doit délaisser la petite bouteille pour le tenir aux hanches afin qu’elle ne s’effondre pas, il rentre complètement son dard en elle.

Alice au gonflement que prend la verge dans son anus elle comprend qu’il va jouir, elle prend la petite bouteille et l’active rapidement afin de jouir en meme temps que lui, l’homme s’enfonce toujours plus fort puis s’arrête et se déverse en long jet chaud dans ce cul si excitant. il la lâche alors, et difficilement elle se retourne l’embrasse langoureusement avec une lueur malicieuse dans le regard. Elle s’applique a nettoyer cette belle queue, puis le pousse en dehors de la salle de bain, il remonte dans sa chambre en laissant la porte ouverte.


Quelque minute plus tard il la voit passer completement nue, elle lui fait un pett signe de la main et se dirige vers sa chambre.


Suite si cette histoire vous a plus

Diffuse en direct !
Regarder son live