Le site de l'histoire érotique

L'inconnue de la bibliothèque

Chapitre 6

15
5

Une histoire érotique écrite par

Fantasme
publié le
Histoire lue 10 034 fois

15

0

Soirée d’anniversaire


Au milieu du mois d’août, c’est l’anniversaire de Roxanne. Pour l’occasion, j’ai décidé de lui faire une surprise…


On est le 10 août et je passe l’après-midi au zoo avec ma chérie. Nous regardons les animaux : il y a des singes, des ours, des loups mais aussi des reptiles et des rongeurs. Quand nous passons devant un enclos plein de lapins, Roxanne est émerveillée.

-    Regarde, ils sont trop mignons, surtout les blancs là.

-    Tu aimes les lapins à ce point, lui demandé-je.

-    Oui, c’est mon animal préféré. J’ai toujours voulu en avoir un mais mes parents disaient que l’appartement était trop petit pour avoir des animaux.

Nous restons un moment à observer les lapins gambader dans leur enclos avant de finir notre tour du zoo.


Au moment de se quitter pour rentrer chez nous, j’invite ma copine pour sa surprise d’anniversaire :

-    Eh, Roxanne. Comme c’est ton anniversaire la semaine prochaine, j’ai décidé de te faire une surprise. Je t’invite chez moi samedi soir, mes parents ne seront pas là. Viens à 19 heures.

-    D’accord, c’est noté. On va faire quoi ?

-    Ah ! Surprise…

-    J’ai hâte d’y être.


Dès le lendemain, je commence à préparer ma surprise. La première étape est le sex-shop. Ces derniers temps, j’ai fait des recherches sur internet concernant les différents types de sextoys et il y en a un que j’avais envie d’essayer et quand Roxanne m’a dit qu’elle adorait les lapins, cela m’a donné une idée. Dans le sex-shop, je sais exactement ce que je veux. Je me dirige vers la caissière :

-    Bonjour, je recherche un plug anal avec une queue de lapin, s’il vous plaît.

-    Bien sûr, suivez-moi… Voilà, nous avons ceux-ci.

-    Merci.

Je les examine et en choisis un de taille raisonnable qui doit faire trois centimètres au plus large avec une queue de lapin blanche au bout. Je passe à la caisse et repars.

Ensuite, je vais au supermarché pour acheter de quoi faire un repas bon mais simple car la soirée n’est pas centrée dessus. J’achète également un bac de glace vanille pour le dessert, cela ira très bien par ces chaleurs.


Le jour J est arrivé, il est 18h45 et je suis en train de faire le repas. Comme Roxanne ne va pas tarder, je monte dans ma chambre pour me préparer. Je me déshabille et prends le plug anal. Je me mets à quatre pattes sur le lit et commence à masser mon anus. Je tourne autour afin de le dilater puis y rentre un doigt et le bouge à l’intérieur.

Une fois qu’il s’est suffisamment écarté, je pose le plug et l’enfonce délicatement. Il rentre d’abord facilement puis, vers la fin, coince un peu, j’appuie plus fort et il rentre d’un coup en se bloquant sur la queue de lapin. Je le bouge un peu pour être confortable puis me relève. Je mets uniquement un léger peignoir sur mon corps nu avant de descendre attendre mon invitée.


A 19 heures pile, on sonne à la porte. Je vais ouvrir et voit Roxanne dans une robe rouge vif, elle est magnifique. Je la fais entrer puis lui dis de s’asseoir sur le canapé. Quand elle est assise, je me mets devant elle et laisse tomber mon peignoir.

-    Voilà ma surprise ! Ce soir, tu peux faire tout ce que tu veux de moi, mon corps t’appartient et je ferais tout ce que tu me demandes. Et en plus, regarde.

Je me retourne et me penche en avant afin d’exhiber mon cul.

-    Je l’ai acheté exprès pour toi.

-    Ouah, c’est trop mignon, t’es à croquer.

-    Je savais qu’il te plairait. Bon, si ça te va on mange maintenant.

-    Parfait, je meurs de faim.

Je vais à la cuisine pour finir de préparer le repas.


Pendant que je dresse les assiettes, elle arrive derrière moi, attrape le plug anal et le fait tourner.

-    Alors comme ça, je peux te faire ce que je veux.

-    Absolument tout, lui répondis-je avec un sourire coquin.

Après ma réponse, elle prend une carotte sur le plan de travail, la lèche rapidement puis me la glisse dans la chatte. Avec l’excitation que me procure le plug, elle rentre sans problème.

-    J’ai décidé que tu allais passer tout le repas comme ça, me dit-elle.

-    A vos ordres.

Elle s’assied alors à table pendant que j’amène les assiettes. Le simple fait de m’asseoir et de manger commence à me faire mouiller, ce que Roxanne remarque tout de suite. Elle décide d’aller plus loin en mettant son pied entre mes cuisses et en faisant bouger la carotte dans mon vagin.


Le repas se termine sans autre histoire et je laisse une flaque de cyprine sur ma chaise en me relevant. Je débarrasse la table et rejoins ma bien-aimée sur le canapé du salon. Elle s’est déshabillée et est à présent aussi nue que moi. Quand je m’assieds, elle m’embrasse langoureusement avant de me coucher et de se mettre sur moi. Elle embrasse mes seins et suce mes tétons puis se concentre sur mon intimité. Elle retire enfin la carotte et la remplace par trois de ses doigts. Son pouce masse mon clitoris pendant que ses autres doigts me pénètrent vigoureusement.

Après seulement quelques minutes, mes gémissements se transforment en cris. Mon vagin se contracte autour de ses doigts et je jouis. Elle se retire et me fait un baiser dans le cou.


Après m’avoir fait lécher ses doigts, elle m’annonce la suite de ses plans :

-    Maintenant, j’aimerais que tu te me donne ton gode vibrant et que tu te mettes à quatre pattes.

Je vais chercher le gode et me mets à genoux sur le canapé. Elle se met dos à moi, me penche en avant et admire mon cul, toujours orné du plug lapin. Elle attrape la queue de lapin et commence à la faire tourner.

-    Aie, ça fait mal, il y a plus de lubrifiant, m’exclamé-je.

Elle retire alors gentiment le plug, lui met du lubrifiant dessus et le remet d’un coup dans mon anus. Je pousse un long gémissement rauque et pose ma tête sur le canapé. Elle s’amuse à faire bouger le jouet dans mon rectum ce qui m’excite énormément.


Après plusieurs minutes, elle laisse mon cul tranquille et prend le gode. Elle me le fait sucer en le mettant au fond de ma gorge puis le dépose sur ma vulve. Elle l’enfile gentiment et fait quelques aller-retours avant d’enclencher les vibrations. Elle me baise avec le gode en variant souvent la vitesse et l’angle de pénétration.

Une fois que le jouet coulisse en moi sans problème, elle accélère progressivement jusqu’à aller aussi vite qu’elle puisse. Ma chatte est en feu et mes cris de douleur se mêlent à mes cris de jouissance. Avec une main, elle me pénètre la chatte à une vitesse folle tandis qu’avec l’autre, elle fait tourner le plug anal dans mon cul. Je sens une boule de feu exploser dans mon bas-ventre et je me tends d’un coup sous l’effet de l’orgasme. Je cris de plaisir et mes jambes sont prises de violents spasmes, je m’écroule sur le canapé avec les jouets toujours en moi. J’ai de la peine à reprendre mon souffle après cet intense orgasme, sûrement le plus puissant de ma vie.


Après un long moment d’essoufflement, elle me retire le gode puis me prend la main et m’entraine dans ma chambre. J’ai de la peine à marcher avec le plug dans l’anus et le traitement que mon sexe a subi.

Dans la chambre, elle se couche sur mon lit, écarte les jambes et me dit :

-    Fais-moi jouir.

J’acquiesce de la tête avec un sourire et la rejoins dans le lit. Je commence par lui masser sensuellement les seins. Je les travaille pendant un moment puis je pince ses tétons qui pointe déjà dangereusement. Je les fais tourner entre mes doigts puis les suce et les mordille gentiment.

Après m’être occuper de sa belle poitrine, je descends vers son jardin secret en léchant tout son corps jusqu’à son minou rasé et commence un cunnilingus sauvage. J’agite énergiquement ma langue sur tout son sexe en passant par les grandes lèvres et le clitoris.

Une fois qu’elle est bien mouillée, je mets ma langue en pointe et la darde avec. J’entre le plus profondément possible dans sa chatte et fais tourner ma langue dans tous les sens, elle commence à pousser de profonds gémissements. Je retire ma langue de son trou et la remplace par deux doigts mais je continue de lécher activement son clitoris. Je fais des va-et-vient de plus en plus rapides avec ma main, ses gémissements se transforment progressivement en cris.

Avec mon autre main, qui s’occupait de ses seins, je prends le gode et le dépose sur sa rondelle. Je pousse dessus et le fais rentrer progressivement dans son anus. J’active les vibrations au maximum et le fais bouger à l’intérieur pendant que j’accélère ma pénétration vaginale. Elle ne tient plus longtemps avant qu’un fulgurant orgasme la traverse et la fasse trembler de tous ses membres.


Après plusieurs longues secondes de tremblements, je retire le gode de son cul et le mets dans son vagin, puis je reprends les va-et-vient à une vitesse soutenue. Je lui insère également deux doigts dans l’anus qui la fouillent énergiquement.

Peu de temps après, elle succombe à un second orgasme aussi puissant que le précédent. Elle pousse de rapides gémissements avant d’exploser dans un long cri de jouissance. Une fois son souffle repris, elle me remercie chaleureusement :

-    Ouah, merci beaucoup, c’était super.


Le temps passant très vite, nous décidons de nous coucher et de dormir. Je m’apprête à enlever mon plug anal quand Roxanne m’en empêche :

-    Je veux que tu dormes avec, dit-elle, comme ça je pourrais jouer avec si je n’arrive pas à dormir. Et j’ai une autre idée, tu as encore ton double gode ?

-    Oui, et je vois où tu veux en venir, je vais le chercher.

Je me lève et récupère le gode dans mon armoire. Je le fais lécher à ma copine puis me couche dos à elle, collée. Je glisse délicatement le gros sextoy dans son vagin, puis dans le mien. Nous nous couchons ainsi et nous nous endormons rapidement, fatiguées de nos ébats.