Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 51 173 fois
  • 234 J'aime
  • 6 Commentaires

Ingrid et son fils

Chapitre 1

Sara

Inceste

Ingrid et sa collègue Sara reviennent d’un barbecue organisé par des collègues du bureau. C’est Ingrid qui conduit, elle ramène sa collègue et amie chez elle. Elle se gare devant la maison. Sara propose:

-J’ai un peu de champagne au frais, ça te dit une petite coupe?

Ingrid hésite un peu, elle a déjà pas mal picolé mais se laisse dire:

-Bon Ok..

Les deux femmes s’installent. Sara fait le service et elles trinquent. On entend un fond de musique qui vient de la chambre de Benoît, le fils de Sara.

-Sympa ce barbecue hein? dit Sara.

-Ouais ouais..

-T’as pas l’air convaincue?

-Ben ça manquait un peu de beaux mecs..

-Ouais t’as raison. Charly est en déplacement depuis une semaine, je suis un peu en manque.

-Et moi donc!

Il faut dire qu’Ingrid est veuve. A 20 ans, elle avait épousé un mec de 50 ans. Un mari très attentionné (et très riche, ce qui ne gâte rien) mais un piètre amant. Ingrid, qui avait de gros besoins prenait des amants. Ils avaient fini par avoir un fils dont Ingrid n’était pas très sure que son mari soit le père. Il y a cinq ans, son mari était victime d’un infarctus foudroyant.

-Tiens! s’exclame Sara, j’ai un truc à te montrer..

Elle emmène sa copine dans la chambre et sort du tiroir de la table de chevet un double dong de belle taille.

-J’ai commandé ça sur internet!

-Ouah!

-Ca permet de se satisfaire seule ou alors, deux femmes, un bout dans chaque chatte. D’ailleurs si ça te dit..

Les deux copines sont hétéro mais il leur arrive de se faire du bien toutes les deux. Ingrid dépose un baiser sur la bouche de son amie mais répond:

-Ne te vexe pas mais là j’aurais bien aimé un chibre bien vivant..

-Moi aussi!

-Dommage que ton mari soit pas là..

Les deux femmes éclatent de rire, complices. Il y a quelques mois, Charlie avait réparé le lave linge d’Ingrid. Il s’était occupé aussi de la veuve qui, pas farouche avait illico cédé à ses avances. Charlie avait raconté ça à sa femme (c’est un couple très libre!) et ils avaient fait un plan à trois.

Sara cesse de rire brusquement songeuse. Elle finit par dire:

-Charlie n’est pas là mais benoît est là lui..

Ingrid regarde son amie, incrédule.

-Mais c’est ton fils!

Sara hésite un peut et dit:

-Ben...Benoît était un peu coincé. Alors, en accord avec Charlie, je l’ai déniaisé. Depuis, on se fait une partie de fesses de temps en temps..

Ingrid est éberluée. La musique a cessé, on entend le frigo qui s’ouvre dans la cuisine. Sara crie:

-Benoît, tu peux venir s’il te plaît chéri?

Le jeune homme arrive. C’est un gars bien bâti mais avec un visage un peu ingrat. Il est métis, Charlie étant d’origine sénégalaise. 

-Oui maman? Bonjour Ingrid!

-Euh...bonjour Benoît.

-Ingrid et moi, on a une petite envie tu vois ce que je veux dire?

-Je me doute maman! répond le jeune homme en rigolant.

Sara déboutonne le chemisier de son amie. Celle-ci, bien qu’un peu réticente, se laisse faire. L’alcool ingurgité qui la désinhibe...Après le chemisier, c’est le soutien-gorge qui tombe. La belle poitrine opulente et ferme s’expose à la vue de Benoît qui s’en réjouit.

-Je me doutais que tu étais bien équipée Ingrid!

Celle-ci est flattée, elle adore exciter les hommes. Sara invite Benoît:

-Viens t’occuper de ma copine chéri..

Le jeune homme ne se fait pas prier et palpe les gros seins puis pince les tétons. Pendant ce temps, Sara achève le déshabillage. La jupe tombée, il reste juste le porte-jarretelles et les bas. Le cul est bien rebondie, la chatte charnue ornée d’une superbe toison noire (Ingrid est brune). Ingrid et Benoît s’embrassent goulûment tandis que Sara caresse d’une main la chatte de son amie et palpe la braguette de son fils.

-Mhh, tu fais de l’effet à mon fils!

Elle déboutonne la braguette du jean puis sort non sans peine un beau pieu bien raide et bien décalotté sous le regard intéressé de la belle brune qui commente:

-Il a hérité de la grosse bite de son père!

-Eh eh! Ben viens la goûter!

Benoît s’allonge sur le lit et Ingrid se penche pour emboucher le membre. Après avoir bien tété le gland, elle le suce sur toute la longueur de la tige tout en caressant les couilles bien dures. Sara regarde avec intérêt tout en se déshabillant. Elle est plus petite qu’Ingrid, un peu boulotte sans être obèse. Ses seins et son cul n’ont rien à envier à ceux de sa copine. Sa chatte, elle est entièrement rasée. En dessous, elle porte juste un corset qui met bien en valeur la poitrine et le fessier tout en masquant ses bourrelets.

Elle se saisit du gode et l’enfile dans le con de son amie. Celle-ci en est encore plus excitée et s’active sur le membre avec encore plus d’ardeur.

-Elle est bien salope ma copine hein mon chéri?

-Oh oui Maman, autant que toi!

Avec l’autre bout du gode, elle pénètre l’anus d’Ingrid qui interrompt sa pipe pour s’extasier:

-Oh oui putain que c’est bon!!

Elle prend maintenant la pine entre ses seins pour lui prodiguer une vigoureuse branlette espagnole. Ce délicieux traitement achève de mettre le dard au garde à vous!

-Oh j’ai trop envie de le baiser ton fils!!

-Vas y chérie!

Ingrid grimpe sur le lit et s’assied sur le membre vertical. Le gros paf disparaît dans l’antre chaude et humide. Benoît pelote les gros seins qui ballottent devant lui. Sara doigte le petit trou de la brune.  Celle-ci ne tarde pas à jouir dans une grande clameur.

Sara veut sa part et se met en levrette. Benoît l’enfile par derrière et donne des grands coups de reins. Ingrid s’installe devant son amie et lui offre sa moule à déguster. On entend plus que les grognements du jeune homme, le clapotis des chattes et les gémissements des deux luronnes. Au bout de quelques minutes, Sara implore:

-Mon cul chéri, prends mon cul!!

Son fiston retire sa queue de la chatte pour pénétrer l’anus bien ouvert. Ingrid se glisse en tête bêche pour laper le minou de la blonde. Celle-ci prend son pied à son tour.

Ingrid aime aussi la sodomie et le fait savoir. Elle est, bien sûr exaucée. Pendant une demie heure, le jeune homme honore les deux femmes avant d’éjaculer à longues giclées sur les deux visages. Le sperme dégouline sur les poitrines. La partie s’achève par un double jeu de langues des deux salopes qui récupèrent jusqu’à la dernière goutte de jus de couilles.

-Alors que dis tu de mon fils?

-Tu en as fait un sacré queutard!


Ingrid prend congé de ses hôtes. Elle est maintenant dégrisée. Elle est traversée par deux sentiments: l’extase de ce qui vient de se passer et, en même temps, un peu de honte. Le tabou n’est pas complètement levé pour elle. D’autant que elle aussi a un fils qui a maintenant 18 ans..

Diffuse en direct !
Regarder son live