Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 24 868 fois
  • 184 J'aime
  • 11 Commentaires

Ingrid et son fils

Chapitre 2

Un tabou se lève..

Inceste

Il est 18h00 bien tapées ce jour là quand Ingrid quitte le boulot après une journée harassante. Elle tombe dans le bouchon quotidien. Du trois à l’heure pendant dix minutes...Elle n’a qu’une envie: se prendre une bonne douche et se servir un bon scotch.

Soudain, sur le trottoir, elle aperçoit son fils Julien. Il a  18 ans, c’est un homme maintenant même s’il est encore lycéen. Brun, les yeux noisettes, toujours une barbe de trois jours, il est très séduisant et Ingrid en est très fière. Julien n’est pas seul: il est occupé à galocher une belle nana rousse, bien foutue, une vraie bimbo. Ingrid ne peut s’empêcher de regarder.

Coup de klaxon derrière, ça repart. La route est maintenant dégagée et Ingrid arrive rapidement chez elle. Une bonne douche relaxante qui la régénère. Pendant sa douche, Ingrid ne peut s’empêcher de repenser à son fils avec cette belle rouquine. Elle qui pensait son fils encore puceau...Elle éprouve un curieux sentiment qui a quelque chose à voir avec de la jalousie..

La douche terminée, elle enfile juste un peignoir de bain. En passant devant la chambre de Julien dont la porte est entrouverte, elle se dit qu’elle doit ranger ce capharnaüm! Elle ramasse le linge sale. Dans le tas, elle aperçoit un de ses strings...Son regard tombe alors sur l’ordinateur du jeune homme qui est resté allumé. Elle constate que le fond d’écran est une photo d’elle. Un dossier a été ouvert. Machinalement elle l’ouvre et manque en tomber par terre: C’est une série de photos d’elle, des photos volées prises probablement par le portable de Julien. Des photos d’elle sous la douche ou en train d’enfiler des dessous canailles. 

Ingrid est maintenant sur son canapé en train de siroter un scotch bien tassé. C’est à ce moment que Julien rentre.

-Salut M’man!

-Tu rentres bien tard mon fils..

-Oh oui, je révisais avec mon pote, Abdel.

-Ah d’accord!

"Prends moi pour une conne en plus!" se dit Ingrid. Elle l’entend qui prend sa douche, elle l’imagine ne trains de se masturber en pensant à elle. A elle ou à cette belle rousse? Elle repense à ce baiser entre les deux jeunes gens, à ses photos à elle sur l’ordi de son fils, au plan à trois avec Sara et son fils. Les idées s’entrechoquent dans sa tête. Elle ressent une de ces envies de sexe..

Julien est redescendu, le voilà vêtu d’un marcel qui dégage bien ses épaules musclées et d’un caleçon.

-Sers toi un scotch mon chéri, tu es un homme maintenant!

-Volontiers M’man!

Il se sert et s’assied à côté de sa mère qui lui a fait une place sur le canapé. Elle décide de s’amuser un peu avec lui:

-Dis-moi chéri, ton copain Abdel, c’est bien celui qui est roux avec une queue de cheval, une belle jupe moulante et une grosse poitrine?

Julien rougit. Il bredouille:

-Co...comment tu sais?

-J’ai été au bon endroit, au bon moment! Et dis moi, c’est sérieux avec elle? Elle s’appelle comment?

-Pénélope mais on l’appelle Penny. Oui c’est sérieux..

-Elle est mignonne pour ce que j’ai pu en voir..

-Oui très! Le seul problème c’est que au lit, elle est...pas terrible..

-Oh ben, elle est jeune, elle manque d’expérience. Toi même tu dois pas en avoir beaucoup..

-Crois pas ça Maman. Tu te souviens de ma prof d’anglais en seconde?

-Mme Mac Hulott?

-Oui...Je la trouvais très belle, je fantasmais sur elle. Bien sûr, elle s’en est rendue compte. Elle m’a gardé un soir, après les cours. Je croyais que j’allais recevoir une engueulade sévère...Au contraire, elle a fermé la porte et elle m’a dépucelé.

-Ben dis donc!

-Ca a duré toute l’année. Hélas, elle a quitté le lycée à la fin de l’année. Mais en tout cas, ça m’a transformé, je me suis mis à draguer les filles avec un certain succès..

-Pas étonnant, t’es beau gosse.

-Cette année, je me suis mis avec Penny..

-Oh! s’exclame Ingrid.

En baissant les yeux, elle a vu le sexe de son fils se frayer un chemin par la braguette du caleçon qui était mal fermée. La bite est bien bandée. Julien voit le regard de sa mère et rougit:

-Pardon Maman mais il faut dire que..

Et il montre du doigt la poitrine de sa mère. Le peignoir s’est dénoué et offre le spectacle de cette magnifique paire de seins. Les tétons sont tout durs signe évident d’excitation de la belle brune. Tous les deux éclatent de rire puis un silence s’installe. Dans sa tête, Ingrid a franchi le pas. La vue de la grosse pine de son fils a balayé ses dernières hésitations. Elle veut baiser avec son fils...elle va baiser avec son fils!

Elle empoigne le membre volumineux. Julien sursaute:

-Mais je suis ton..

Ingrid se penche à son oreille et lui murmure:

-Tu es mon fils oui et alors? Tu sais, j’ai vu mon string dans ta chambre et...les photos sur ton ordi..

-Mais Maman..

-Chut! Tu vas dire des bêtises!

Elle pose ses lèvres sur celles de Julien. Celui-ci cède et répond au baiser. Les langues se mêlent. Ingrid branle le gros dard tandis que son fils lui pelote les seins. Les bouches se séparent. Ingrid murmure:

-Ils te plaisent mes seins hein? Moi c’est ta grosse queue qui me plaît!

Elle se penche et sa langue joue avec le gland avant qu’elle n’engloutisse complètement l’engin. Elle se met à prodiguer à son fils une fellation de toute beauté. Julien gémit de bonheur:

-Oh Maman c’est trop bon!

Une fois la queue bien raide, Ingrid se redresse, enlève son peignoir et s’empale sur la bite bien dure qui disparaît dans le fourreau chaud et humide. Ingrid saute comme une folle sur le membre atteignant rapidement un orgasme de toute beauté.

-Oh mon fils! T’es un bon coup! Ca mérite une récompense!

Elle prend la bite de Julien entre ses gros seins et la branle énergiquement. Le sexe reprend vite sa forme optimale. Alors Ingrid s’installe en levrette. Julien s’agenouille derrière et pose sa queue sur la chatte humide.

-Non chéri! Dans mon cul maintenant!!

De fait, l’anus dilaté semble faire de l’œil au jeune homme. Il pénètre facilement le petit trou...Sa bite est entièrement avalée et il va se déchaîner à grands coups de reins qui arrachent des cris de bonheur à sa mère. Quand celle-ci a de nouveau pris son pied, il se retire. Ingrid a à peine le temps de se retourner qu’elle reçoit une abondante giclée sur le visage. Le reste de la décharge atterrit sur les seins et dans le cou. Elle nettoie bien le gland de son fils.


Un tabou est levé..

Diffuse en direct !
Regarder son live