Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 21 216 fois
  • 33 J'aime
  • 1 Commentaire

Initiation à la piscine

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

L?histoire, que je vais vous conter, s?est passée au mois de juin à la piscine dans la ville où je fais mes études. J?étais en troisième année de médecine, je veux devenir gynécologue et j?ai comme loisir la pratique du kayak de mer. Je suis brune aux cheveux très long (ils descendent jusqu?en dessous de mes fesses), yeux verts et une poitrine assez généreuse mais je la cache car les mecs ne rêvent que d?y mettre leurs mains. Au moment des faits, je venais d?avoir 21 ans et j?étais encore vierge peut être parce que je suis très timide et que pour moi, les études passent avant le reste. Le jeudi soir, on va à la piscine avec le club de kayak pour apprendre les techniques de sauvetage et d?esquimautage. En vérité, on passe plus de temps à discuter ou à s?amuser qu?à travailler, ça détend énormément. Dans le club, j?ai une très bonne copine avec qui je partage tous mes secrets, elle s?appelle Eve, elle est blonde aux yeux bleus. Contrairement à moi, elle n?a pratiquement pas de poitrine mais elle a un gros cul. Son caractère est à l?opposée du mien, elle est extravagante, elle collectionne les mecs, au point que quand elle voit un mec qui lui plait, elle va le draguer pour le mettre dans son lit le jour même.

    Comme tous les ans à la même époque, il n?y a plus personne qui vient à la piscine. Ce soir là, je suis arrivé toute seule devant l?établissement et j?avais hâte d?être dans l?eau pour me détendre car la semaine avait assez dur. Normalement, on n?a pas le droit d?y aller si on est seule mais comme je mourrais d?envie, direction l?eau. J?enfile mon maillot une pièce en vitesse et je plonge dans le grand bain. Je suis seule dans une piscine olympique avec une eau très chaude (c?est une piscine d?eau de mer). Je me mets devant une des bouches qui alimente la piscine en eau, j?enlève mon bonnet de bain et je laisse mon corps se détendre en fermant les yeux. Je suis au paradis. Doucement, je laisse mes mains se promener sur mon corps, je ne sais pas pourquoi mais je me sens très exciter. Je passe mes doigts sur ma poitrine, j?ai les tétons très durs qui ressortent sous le tissu de mon maillot. Mes longs cheveux viennent s?enrouler autour de moi. Je continue à me caresser en utilisant mes cheveux, ça me donne l?impression que c?est quelqu?un d?autre qui me touche. J?ai le bas du ventre qui s?échauffe de plus en plus. Délicatement, je glisse un doigt sous l?élastique de mon maillot pour aller à la rencontre de mon clito. Tout à coups, je sens quelqu?un près de moi qui me regarde. J?ouvre les yeux et je vois ma meilleure amie dans son bikini qui me regarde avec un petit sourire. Je deviens rouge comme une pivoine.

    - ? alors tu prends du bon temps toute seule. ? me dit-elle en souriant

    - ? ce n?est pas ce que tu crois. ?

    - ? moi, je crois ce que je vois et je vois une petite coquine qui se touche. ?

    Doucement, elle rentre dans l?eau, elle s?approche de moi.

    - ? depuis quand tu me regarde ? ?

    - ? je suis arrivé juste quand tu as plongé dans l?eau. Je me suis changé et j?ai entendu de petits gémissements, alors je suis venu voir et je suis retournée fermer la porte à clé. ?

    - ? pourquoi tu as fermé la porte ? et les autres s?ils arrivent ? ?

    - ? tant pis pour eux et je ne voulais pas qu?on soit déranger ?

    Elle est toute contre moi, sa main est sur mon épaule et descend lentement vers mon sein. Je sens son souffle chaud sur ma nuque et ses lèvres venir se poser sur ma peau. Un long frisson me parcourt la peau, je suis dans un état second. Ma raison me dit que c?est mal ce que je fais mais mon corps prend le pas. Je reste sans bouger alors que Eve m?enlève mon maillot. Elle le pose sur le rebord. D?une main, elle prend un de mes tétons, se pince, tire dessus, le fait rouler entre ses doigts de plus en plus fort à chaque fois puis passe à l?autre. J?ai la poitrine en feu sous le rude traitement mais je soupir de plus en plus. Eve me fait ouvrir les yeux pour que je regarde comment elle a maltraitée ma poitrine. D?habitude mes auréoles sont très larges avec le tétons qui ne sort pratiquement pas et assez pâle mais là, elles sont rouges foncées, les tétons sont devenus énormes et très longs, on dirait deux petites bites. Timidement, je pose ma main sur mes seins pour les sentir. Rapidement, Eve vient mettre sa main sur la mienne et commence à me guider dans les gestes. Elle me fait pincer les deux tétons entre mon pouce et mon index et commence à me faire tirer dessus. Je vois mes deux pauvres petits bouts s?allonger de manière obscène, ils sont tellement longs que je crois qu?ils vont s?arracher de ma poitrine. Eve retire ses mains et me regarde me triturer les seins toute seule. Malheureusement, il n?y a pas que mes seins qui réclament mon attention, je sais la chatte en feu. Je sens mes lèvres gorgées de sang et ma mouille qui sort en abondance de mon minou pour aller se répandre dans l?eau de la piscine. Abandonnant le haut de mon corps, je pose mes mains sur mon minou pour le soulager un peu. D?une main, j?écarte au maximum mes lèvres et de l?autre, je joue avec mon clito. Perdu de ma masturbation, je ne remarque pas que ma copine a disparue depuis quelque temps.

    - ? Eve, où es-tu ? ?

    - ? je suis là, je suis allée chercher quelque chose ?

    - ? qu?est ce que tu es allée chercher dans les vestiaires ? ?

    - ? une pince à épiler. ?

    - ? mais pour quoi faire ? ?

    - ? je déteste les minous trop poilus et le tien, c?est une vraie forêt vierge. ?

    - ? mais tu ne vas pas m?épiler le sexe, ça va faire mal. ?

    - ? tais toi et assis toi sur le rebord de la piscine. ?

    C?est la première fois, que je vois Eve aussi autoritaire avec moi. Choquée mais obéissante, je pose mes fesses sur le bord du bassin. Elle me fait écarter les jambes au maximum, je suis presque en grand écart devant elle. Je m?allonge sur la plage pour ne pas voir ça, à tout moment, je m?attends à sentir la douleur de l?épilation. Mais surprise, je ne sens rien à part les doigts de mon bourreau qui titille mon clito et qui de temps en temps s?insinue dans mon intimité. Croyant souffrir le martyr, en fait je recommence à sentir le désir monter en vague de plus en plus forte à l?intérieur de mon ventre.

    - ? doucement Malika, je n?arrive plus à t?épiler avec tes mouvements de bassin ! ?

    - ? mais c?est toi qui me met dans cet état ! Et fait attention, je suis encore vierge ! ?

    - ? je sais j?ai vu ton hymen. ?

    - ? continue, c?est trop bon. Je ne sens même pas l?épilation, tu es vraiment très douée. ?

    - ? merci, mais reste calme encore cinq minutes et après tu te mettras à quatre pattes pour que je m?occupe de ton petit cul. ?

    - ? quoi ??? ?

    - ? je t?ai dit que je déteste les poils et ceux du cul aussi !! ?

    Mais pourquoi elle veut m?épiler la raie des fesses ? Il vaut mieux la laisser faire. Au bout de vingt minutes, je me retrouve sans un poil entre les jambes. Pour me récompenser de ma gentillesse et de ma patience, elle a commencée à me brouter le minou. Quelle agréable sensation de sentir une langue parcourir son intimité. Elle buvait toute ma liqueur sans en perdre une goutte, par moment, je sentais sa langue sur mon anus puis elle revenait à ma vulve. Toujours à quatre pattes sur le sol, je jouissais presque en continue, orgasme sur orgasme. Ne sentant plus la langue d?Eve, j?ai regardé entre mes jambes pour la supplier de continuer, et là, je l?ai vu enlever son maillot et se mettre sur le dos dessous moi. Pour la première fois de ma vie, j?allais goûter à la liqueur d?une autre femme car quand je me masturbais seule, il m?arrivait de goûter à la mienne. Eve était dessous moi, les jambes serrées l?un contre l?autre, je ne voyais pas son abricot mais je me doutais qu?il était aussi lisse que le mien. Reprenant de me lécher, elle a ouvert doucement ses jambes et j?ai vu son sexe grand ouvert avec gros gode à l?intérieur. Il était entièrement enfoncé dans son vagin et il ne sortait pas car les petites lèvres le maintenaient dedans. C?était la première fois que j?en voyais un de si près et son diamètre m?impressionnait vraiment, il devait faire plus de 5 cm. Timidement, je commence à lui titiller le clito avec ma langue puis je descends vers ses lèvres. Rapidement, j?oublie l?objet car le goût de la cyprine d?Eve mélangée avec de l?eau de mer, me rend complètement folle. Je la lèche comme une forcenée. Sous mes coups de langues, elle commence à se tortiller, à me donner des coups de rein de plus en plus violent. Je coule ma bouche sur sa vulve pour ne plus la quitter, je sens ses muscles se contracter de plus en plus et tout à coups, je me retrouve avec le gode dans la bouche. Surprise, je relève la tête pour enlever l?intrus de ma bouche car il risque de m?étouffer. Je dois avoir une drôle de tête avec le gode qui sort de ma bouche à l?envers comme si j?avais une bite en caoutchouc à la place de la langue. Je regarde la fausse bite dans ma main, elle ressemble vraiment à une bite avec les veines qui ressortent, le gland proéminent avec le frein, il est transparent, souple et très doux au toucher. Je prend le gode bien en main et commence à le sucer comme si c?était une vraie bite. Je veux savoir ce que s?est de sentir une bite au fond de sa bouche. Pendant ce temps là, Eve enfonce deux doigts dans mon petit trou qui me fais pousser un cri de douleur malgré le fait que j?ai toujours le gode au fond de ma bouche. Après la douleur de cette pénétration, je sens le plaisir me submerger, je pousse en arrière pour qu?elle enfonce plus profondément ses doigts dans mon anus. Eve, qui a parfaitement comprit le message, me défonce de plus en plus vite et plus profondément. Elle finit par y mettre un troisième doigt, je sens mon anus se dilater encore plus. Je me demande combien de doigts peuvent encore y prendre place. J?abandonne le phallus en plastique pour m?intéresser l?anus d?Eve. Ecartant, ses fesses avec mes deux mains pour avoir un meilleur accès à son petit trou. Et là, encore un objet dépasse de son trou, je l?enlève, il a une forme assez bizarre, plus tard j?apprendrais que ça s?appelle un plug anal. Son anus est dilaté par l?objet et je vois son sphincter qui se referme un peu mais pas complètement. Sans hésitation, je met ma bouche sur son trou et y enfonce ma langue dedans. Je lui lèche l?intérieur, ses muscles anaux se resserrent sur mon muscle buccal. Eve, de son côté, continu à me dilater en douceur. Maintenant, c?est sa main entière qui me pénètre, je sens ses doigts qui me tripotent les intestins. Je décide de lui faire la même chose, je présente mes doigts devant son trou et commence à les enfoncer dedans. De manière impressionnante, je vois, ma main rentrer entièrement, sans difficulté. Toutes les deux, on a jouis très fort en même temps. J?ai jouis tellement fort que je n?ai pas pu me retenir de pisser. Sans faire exprès, le jet d?urine est allé sur le visage d?Eve qui avait la bouche grande ouverte. La pisse sortait de sa bouche en même temps que le jet continuait à la remplir.

    - ? excuse-moi, je ne voulais pas, c?est sortie tout seul. ?

    - ? moi aussi, j?ai envie de faire pipi mais je ne vais pas te pisser dans ta bouche mais je vais te remplir ton trou du cul de salope. ?

    Elle me fait rester à quatre pattes et vient plaquer sa vulve contre mon anus toujours ouvert. Je sens le jet de pisse rentrer dans mes intestins en faisant un bruit de bouteille qu?on rempli. L?urine coule entre mes fesses, le long de mes jambes et vient se répandre sur le carrelage de la piscine. Après on est allées toutes les deux prendre un bain, toute nue, pour se nettoyer un peu. Mon sphincter ne veut toujours pas se refermer et l?eau de mer me pénètre les intestins. On est rester toutes les deux dans l?eau, de temps en temps on s?embrassait, on se doigtait l?anus de l?autre ou le sien. On est sortie de la piscine vers deux heures du matin. On est allée dans le studio d?Eve finir la nuit. Depuis on a décidées de rester ensemble et de prendre un grand appartement ensemble mais ça s?est une autre histoire.

Diffuse en direct !
Regarder son live