Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue {{{NB_VUES}}} fois
  • 165 J'aime
  • 10 Commentaires

Initiation d’une amie de ma fille

Chapitre 8

Orgie / Partouze
Initiation 8
    Nous terminons l’après midi à flâner sur le lit, Maéva regarde les photos que j’ai immortalisé.
_J’adore les photos , vous avez l’œil pour prendre les bons clichés.
_Il faut dire que tu m’inspires beaucoup.
La soirée se profile et je décide d’emmener manger Maéva en ville, n’ayant pas le courage de cuisiner, je demande à la miss ce qu’elle a comme habits pour ce soir, elle me donne son sac, je fouille dedans mais rien ne me plaît.
_Viens on va aller chercher des petits trucs, habille-toi.
Nous partons dans un magasin spécialisé en lingerie, mon attention est de suite attiré par un ensemble vert qui va aller avec sa blondeur et ses yeux, il est composé d’un soutien gorge seins nus, un string et porte-jarretelles, je prends en plus une paire de bas ajourés et des talons assortis. Je lui apporte dans la cabine d’essayage, elle passe ce que je lui donne, elle est sublime dans ces dessous.
_Merci pour tout ça Pierre.
_Je me fais plaisir à moi aussi, tu es magnifique. Je veux que tu fasses envie ce soir dans la forêt quand les mâles vont te trouver.
_Il y en aura combien?
_J’ai laissé une dizaine de messages ce matin, ils ne viendront peut être pas tous.
_Dix? Wahou, vous ne me ménagez pas dites donc! Mais je vous suis toute dévouée et vous disposez de moi à votre guise, je vais vraiment me faire démonter ce soir.
Nous rentrons et Maéva qui a gardé les dessous enfile une mini jupe et un haut léger.

_Maquille toi provocante s’il te plaît.
    Quelques instants plus tard elle ressort de la salle de bain apprêtée comme je lui ai demandé, je prends une couverture, des serviettes et nous partons ensuite en direction du restaurant, il y a un peu de monde le samedi mais nous trouvons de la place dans une petite brasserie où on nous attribue on petite table pour deux. Il y a des clients déjà en salle. Nous commandons deux kirs en apéritif et regardons le menu, j’en profite pour lui parler de son travail et de ses passions. Elle m’explique qu’elle est dans la maroquinerie de luxe, elle aime se promener, le dessin et que depuis peu elle s’est prise d’une grande amitié pour un homme qui lui fait découvrir beaucoup de choses coquines et même plus, je rigole.
_Il a bien de la chance ce monsieur dis moi?
_Moi aussi j’ai beaucoup de chance de l’avoir, il me respecte énormément même si je fais des trucs parfois hard avec lui, il me fait exister.
    Tout en parlant je constate le manège d’un jeune serveur qui observe Maéva.
_Visiblement tu fais beaucoup d’effet à ce serveur, tu as remarqué ?
_Non Pierre, je n’ai pas fait attention.
    Maéva croise le regard du jeune serveur, il devient aussi rouge que la salade de tomates qu’il est en train de servir à la table voisine. Je regarde alors ma convive en souriant.
_Je crois que je vais t’attribuer un défi dans ce restaurant ma chère.
_Qu’allez-vous me faire faire Pierre? Vous n’êtes jamais à court d’idée non plus.
_Je veux que tu attires ce jeune homme dans les toilettes et que tu le suces, attention je veux une preuve de sa jouissance , tu as le temps du repas pour réaliser ce défi.
_Très bien, je vais attendre qu’il repasse à côté de moi, et je vais inventer une excuse.
    Elle ouvre un peu son décolleté et attend le retour de sa proie, il ne faut pas attendre longtemps pour voir le jeune homme revenir vers nous, Maéva se met alors en mode petite garce et interpelle le serveur.
_S’il vous plaît.
    Le serveur arrive très rapidement, son regard figé maladroitement dans le décolleté de Maéva, il doit pouvoir voir la totalité de sa poitrine.
_Oui madame.
_Je suis allé aux toilettes tout à l’heure et j’ai rencontré un problème, venez voir.
Maéva se lève et entraîne le jeune homme avec elle et entre dans la pièce en question. La porte se referme, je ne vois plus rien, je continue de déguster mon apéritif en regardant mon portable, quand au bout de trois ou quatre minutes je vois ressortir Maéva qui réajuste son haut en revenant à sa place, dix secondes plus tard, le serveur sort à son tour en remontant sa braguette aussi rouge que tout à l’heure. Maéva me montre sa langue sur laquelle je peux voir des traces de sperme.
_Ca a été rapide dis moi?
_Oh oui, il a jouit comme un petit lapin, je l’ai poussé dans les toilettes et fermé à clef, je lui ai dit, tu reluques mes nichons depuis que je suis arrivée, alors les voici. J’ai relevé mon haut, il était complètement hypnotisé par cette vue grâce à ce beau soutien-gorge que vous m’avez offert, en moins de deux j’avais baissé son pantalon et commencé à sucer sa petite bite, il ne devait pas avoir beaucoup d’expérience car il a jouit très vite dans ma bouche, il ne savait plus où se mettre ni quoi dire.
_Il se souviendra de son service, c’est bon, tu as réussi le défi.
    Nous continuons notre repas, le serveur n’osant plus venir de notre côté, l’heure tournant nous nous hâtons de terminer pour nous rendre au rendez-vous nocturne. Un café et l’addition, nous pouvons partir enfin. Il y a une vingtaine de minutes de route.
_Tu es prête Maéva? Ça va être du sérieux maintenant, retire ta jupe et ton haut ma belle, tu passeras le bandeau sur tes yeux aussi avant qu’on arrive.
    Maéva obéit et retire ses habits, elle se retrouve juste avec les dessous que je lui ai acheté. Elle bande ses yeux, peu après je stoppe la voiture et descend en prenant la couverture dans le coffre que j’étale parterre. Je viens chercher ma petite soumise, elle est super bandante en dessous vert sexy et ses talons, je la fait s’agenouiller sur la couverture, j’avais préparé aussi une petite pancarte où il est inscrit au marqueur ‘ free bitch’ que je punaise sur un tronc, je prends quelques photos avant de l’embrasser et de retourner à la voiture pour observer. Il est presque l’heure et déjà une voiture arrive et se gare sur le bas côté, un homme en descend et se dirige vers Maéva, il s’arrête devant elle, baisse son pantalon, sort sa queue et l’introduit dans la bouche de la miss. Une autre voiture arrive, le conducteur rejoint le duo en action, il baisse son pantalon également, Maéva a maintenant deux bites à s’occuper, elle les suce chacun leur tour, je commence à bander devant ce spectacle, d’autres véhicules arrivent et Maéva se retrouve entourée de mâles, je ne la vois plus, elle est encerclée de queues qu’elle prend en bouche l’une après l’autre, je compte pas moins de huit lascars . Certains s’agenouillent aussi pour lui agripper les seins ou la doigter. Un premier homme se place derrière elle et je devine à sa posture qu’il prend sa petite chatte toute lisse. Elle est débordée et suce à la chaîne les queues qui se bousculent devant elle, sa chatte se fait pilonner aussi. Cela va faire trente minutes que ma petite catin se fait prendre par tous plusieurs fois, je l’entends geindre à plusieurs reprises, je l’imagine recevoir ces queues dégoulinantes, les mecs tournent et reviennent devant elle en se branlant pour se finir, elle attend la bouche ouverte en tirant la langue, un,puis deux jouissent en même temps, ils giclent sur elle, des filets de sperme coulent et terminent sur sa poitrine, d’autres arrivent et c’est sur son visage que les jets de sperme fusent. Elle se fait copieusement arroser la face, petit à petit les hommes repartent, je rejoins Maéva, il reste un homme qui termine de se branler, elle est complètement recouverte de foutre, l’homme se vide dans sa bouche puis s’en va, ça y est c’est terminé, nous ne sommes que tous les deux, je prends encore des photos et retire le bandeau qui est immaculé de sécrétions masculines.
_Tu t’en es bien sorti dis moi?
_Je n’en peux plus Pierre, ils m’ont démonté, combien étaient ils?
_Il y en avait huit, tu viens de faire ton premier gang bang ma jolie.
    Je lui passe une serviette pour qu’elle se nettoie le visage.
_Tu as aimé?
_Oui Pierre, j’ai adoré ça, merci de m’avoir amené ici, j’étais vraiment une femme objet ce soir. Vous ne voulez pas être le neuvième?
    Elle se tourne et me tend sa croupe, je bande comme un fou, je m’agenouille et ouvre mon pantalon, j’écarte la ficelle de son string comme on fait les autres et m’enfonce en elle, sa chatte trempée et largement utilisée me laisse passer facilement, à mon tour je profite d’elle, je me repasse les images de cette orgie en la baisant. J’avoue que je viens assez rapidement tellement excité par cette soirée, j’inonde son petit cul de ma semence.
_Vous avez été rapide Pierre, c’est la situation qui vous a fait jouir comme ça ?
_Oui te voir au milieu de ce tas de mecs m’a terriblement excité.
    J’essuie les fesses de Maéva puis nous rentrons, j’imagine que Maéva doit être vidée par cette expérience.
_Raconte moi, c’était comment?
_J’étais terriblement excitée et impatiente que ça commence, mais j’avais un noeud dans le ventre quand le premier est arrivé, il m’a juste dit bonjour belle blonde, j’ai entendu sa braguette et il m’a mit sa bite dans la bouche puis j’ai commencé à le sucer. Le second est arrivé peu après, lui ne m’a rien dit, j’ai juste senti sa queue qu’il a mis en même temps que le premier pour forcer ma bouche, j’ai pu les prendre en main. Ils me tenaient par les cheveux et me dirigeaient un coup sur une et coup sur l’autre.
_Comment te sentais-tu à ce moment?
_Ça allait, j’avais l’impression de gérer même s’il n’en était rien, puis j’ai entendu d’autres voitures arriver, je me suis dis, là ça va vraiment commencer. Effectivement quelques hommes se parlaient en eux , bon c’était pas de la grande philosophie, elle est bonne, belle petite chienne, et encore je vous dis pas tout, à ce moment je ne savais pas combien ils étaient, je sentais des mains partout sur moi, ils pinçaient et claquaient sans douceur mes seins, ils caressaient ma chatte et mon cul, je voulais absolument garder mon anus pour vous mais je me suis laissée déborder par les événements. Ils m’ont ensuite doigté à plusieurs, j’avais toujours une multitude de bites à sucer, ils me baisaient la bouche à un ou deux, d’autres me faisaient bouffer leurs couilles. Une première pénétration est arrivée, je mouillais comme une folle et après c’était parti, ils se sont relayés dans ma chatte. Maintenant que je sais combien ils étaient, j’imagine le tableau auquel vous avez assisté. Je savais que vous me regardiez et je ne voulais pas vous décevoir.
_Oui je ne te voyais plus, tu étais recouverte de toute cette masse de testostérone. Tu as été vraiment parfaite.
_Oui j’étais submergée, entourée de souffles et grognements des mecs en ruts, j’avais des doigts et des queues partout en moi, j’étais vraiment dans un autre monde, je me suis retrouvé sur un homme qui était allongé, il m’a planté sa bite et me maintenait sur lui en tenant mes mains, un autre s’est positionné derrière moi et m’a enfilé également. Ils étaient à deux à me prendre la chatte, j’avais toujours des mecs à sucer, il n’y avait pas de temps morts. Je sentais les gars s’échanger les places, un à voulu me sodomiser mais n’y est pas arrivé, je ne sais pas combien de temps ça a duré. Ensuite ils m’ont remis à genoux et j’ai senti les premiers jets de sperme arriver sur moi, j’en ai avalé mais beaucoup à terminé sur ma figure, mes cheveux et mes seins, heureusement j’avais le bandeau, j’en ai senti pas mal qui m’étalaient le foutre sur la figure avec leurs sexes. J’attendais qu’ils terminent et je m’imaginais dégoulinante de sperme. J’avais un peu honte, mais j’ai vraiment aimé ce moment de baise sauvage, j’étais uniquement là pour leur vider les couilles et ils ne se sont pas privés. Ensuite vous êtes arrivé.
_Oui quand je suis venu vers toi, il restait un homme qui terminait de jouir sur ta langue, j’ai pu constater la quantité de sperme que tu avais reçu, j’ai pris des potos pour toi. Tu aimerais recommencer?
_Oui Pierre, j’aimerais bien.
    Nous arrivons à la maison, Maéva se précipite sous la douche pour enlever ce qui reste de foutre sec dans ses cheveux et sur sa peau, une fois propre elle me rejoint dans le lit et se met contre moi, je passe un bras autour d’elle et le sommeil nous emporte…….
Diffuse en direct !
Regarder son live