Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 25 177 fois
  • 84 J'aime
  • 1 Commentaire

Initiation d'une jeune fille

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes

Mon amie s?appelle Isabelle, elle a 43 ans j?en ai 45. Elle est divorcée depuis plus de 7 ans et élève seule sa fille Patricia. Je suis moi aussi divorcé depuis 4 ans, c?est mon ex-épouse qui à la charge de mes 3 enfants. Je connais Isabelle depuis plus de 3 ans mais je n?ai jamais voulu revivre maritalement, Isabelle non plus d?ailleurs.


Malgré cela nous nous voyons régulièrement et j?avoue que notre complicité est depuis le début assez extraordinaire.


Isabelle est une femme intelligente, elle a une approche très simple des choses, toujours partante, toujours gaie bref je pense qu?une femme comme elle ne se trouve pas à tous les coins de rue.


Sur le plan sexuel, je suis quasiment comblé. Elle veut toujours me faire plaisir.


Bien sûr nous avons parlé ensemble de nos fantasmes, les siens sont assez faciles à exhausser : elle aime faire l?amour en plein nature, il suffit que je lui dise que j?ai envie d?elle et dans la minute qui suit elle est toute mouillée et a envie aussi.


J?ai même parfois l?impression qu?il suffit qu?elle dise ? je veux ? pour que cela lui déclenche un orgasme. Elle me répète qu?elle ne simule pas et je pense pouvoir la croire.


Elle aime s?exciter dans toutes les positions.


Parfois, il lui arrive de jouir 4 ou 5 fois en enchaînant les orgasmes, elle sait que je me concentre pour ne pas éjaculer et m?admire mais il lui arrive de s?endormir avant de me donner du plaisir, dans ce cas je lui fait remarquer elle me répond que si je veux je peux la prendre pour me finir ou me finir à la main....


Elle apprécie quasiment tout des jeux de l?amour, la masturbation, la sodomie, les fellations, les cunnilingus. Elle adore les caresses, les massages... Elle n?est pas pudique mais elle ne conçoit pas 2 choses : faire l?amour en groupe, et faire de l?exhibition pornographique.


Isabelle est une femme superbe qui s?entretient, châtain aux yeux marrons, elle mesure 1.67 m pour 56 kg, elle a une très jolie poitrine petite et ferme qui tient très bien, un ventre extra plat, des jambes remarquables même si ses cuisses ont un peu de volume (c?est une femme sportive).


Sa fille Patricia a juste 18 ans, elle est châtain, très intelligente et d?une beauté exquise, elle mesure 1.70 m pour 51 kg ses jambes sont juste galbées comme on le rêve, et ses petits seins sont à croquer !


Patricia est une fille studieuse qui ne sort quasiment jamais, depuis que sa mère est divorcée elles passent leurs vacances ensemble dans des lieux paradisiaques. Les garçons de son age s?intéressent à elle mais elle les rejette presque systématiquement, elle ne les trouve globalement pas assez sérieux.


Isabelle et Patricia sont parties en vacances juste après les résultats du bac (elle a obtenu son bac S option math avec mention très bien tout de même !).

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


Je les ai accompagnées à l?aéroport et bien évidemment je suis allé les rechercher quinze jours plus tard.


Au retour elles étaient rayonnantes et j?étais bouleversé par leur beauté. J?avais bien évidemment pris soin d?emmener un bouquet de fleur pour leur arrivée et j?avais mis le champagne au frai pour le BAC de Patricia et quelques autres gâteries.


Nous sommes arrivées dans leur appartement vers 18 h, elles n?étaient pas trop fatiguées de leur voyage et étaient de très bonne humeur.


Après avoir apporté les valises, elles sont allées prendre une bouche (il faisait assez chaud) pendant que je préparais le repas de bienvenu (repas de salade, de saumon fumée, de fruit frais, de glace bref tout ce qui faut pour les laisser admiratives).


En fait, je faisais surtout cela pour Isabelle mais très curieusement c?est Patricia qui me fit le plus de compliments. Elle me disait que j?étais ? remarquable ? qu?elle voudrait un homme comme moi etc... Isabelle était ravie que sa fille me complimente cela la rendrait fière.


Comme à son habitude Isabelle sortit de la salle de bain nue et resta dans cette tenue un bon moment. Patricia lui dit ? écoute maman ? Pascal t?a (pardon nous) a préparé quelque chose de merveilleux, tu devrais toi aussi y mettre un peu du tien, je pense qu?il aime te voir toute nue mais je suis certain qu?il te préfèrerait habillé sexy pour manger. Moi dit-elle, je vais prendre ma douche.


Isabelle sans s?offenser acquiesça et partit s?habiller en disant : ? tu as raison Patricia même si j?ai très envie de Pascal tout de suite, et puis, c?est mieux pour dîner, on se rattrapera ce soir ? n?est-ce pas chéri me dit-elle.


Effectivement dis-je c?est plus jolie lorsqu?on devine... de plus pour l?instant j?ai préparé le repas pour nous trois...


Isabelle partit dans sa chambre et revint habillé d?un super chemisier blanc en soie assez transparent et d?une jupe noire mi longue fendu assez haut sur la cuisse droite. Elle n?a pas de soutien-gorge mais porte un string noir que je devine.


A son arrivée dans le salon je ne peux de retenir une expression admirative : ? je te plais me dit-elle ?... ? Effectivement tu es à croquer ? ... oui me répond-elle mais Patricia n?est pas encore couchée tu devras attendre un peu.


En attendant que Patricia finisse de se préparer, on s?installe sur le canapé et on discute de choses et d?autres ne perdant pas un moment pour la caresser et l?embrasser. Puis Patricia sort de la salle de bain et nous aperçoit dans le miroir du salon j?ai la main dans l?entrecuisse d?Isabelle, elle s?exclame bruyamment ? attention j?arrive dit-elle ?. Je me réajuste et Isabelle aussi. Patricia est aussi adorable, elle porte une jupe courte et un chemisier en tricot de coton blanc à grosses mailles. Je n?ose pas la regarder franchement mais je pense qu?elle ne porte pas non plus de soutien gorge et j?ai l?impression que l?on peut voir ses tétons passer au travers des mailles. Je ne fais pas de remarque et nous commençons par prendre le champagne que je sers dans des flûtes sur la petite table du salon.


La conversation va bon train et Isabelle comme Patricia parlent de leurs vacances. Je demande à Patricia si elle n?a pas rencontré un petit amoureux, non me dit-elle les garçons étaient tous beaucoup plus jeunes que moi... Isabelle me dit de toute façon, ça arrivera rapidement d?ailleurs elle a sûrement des projets sur ce plan. Ah bon dis-je, oui répliqua Patricia, on te racontera cela à table.


Isabelle parle des massages qu?elle s?est fait faire là bas. Et bien sûr pour me rassurer me dit que les miens sont meilleurs. Oui dis-je mais ça se finit toujours au lit? Le champagne aidant, Isabelle et Patricia rient et me traitent d?obsédé. Mais Isabelle reprend et confirme, je peux t?assurer que tu masses très bien. N?exagérons rien répondis-je avec un brin de fausse modestie. Il faut dire que durant mes premières années d’études j?ai pris des cours de massages avec des copains kinésithérapeutes.


Sur ce Isabelle me dit, écoute, Patricia et moi avons fait un long voyage, tu devrais nous relaxer chacune quelques minutes. Sur ce je m?exécute. Je masse les épaules d?Isabelle et la nuque, elle se pâme et au bout de 5 minutes elle me dit s?il te plait arrête car maintenant ça me donne envie d?aller plus loin. Isabelle rit de bon coeur et Patricia sourit... si je vous dérange dit-elle. Non, non lui répondis-je j?arrête et je vais aussi te masser la nuque. D?accord dit-elle. Isabelle pendant ce temps ressert du champagne.


Je masse délicatement la nuque de Patricia en lui touchant parfois l?arrière des oreilles. En essayant de ne pas attirer l?attention, je trouve la situation très particulière et en éprouve un certain plaisir. Patricia manifestement apprécie, elle dit d?ailleurs ? oh ça fait du bien ? je m?applique davantage et en regardant le miroir sur le mur d?en face, il me semble que j?aperçois ses tétons qui se raidissent et essayent de passer au travers des mailles de son chemisier. La situation ne manque pas de piquant mais Isabelle semble ne rien remarquer. J?interromps alors le massage et Patricia me lance c?est déjà fini ? Tu as massé plus longtemps maman tout à l?heure... moi j?aime bien, ça me fait des frissons partout continue-t-elle. Eh oui répondais-je mais toutes les bonnes choses ont une fin.


Allez dis-je passons à table. A ce moment là Patricia se lève et par un faux mouvement se cogne les orteils sur la table basse. Elle se tord de douleur. Isabelle intervient ? oh ma chérie ça fait très mal cela, il faut frotter ?. Sans penser à mal Isabelle me dit : Pascal, tu devrais lui masser les pieds pour faire partir la douleur, je vais chercher le Synthol.


Patricia est assise dans le canapé. Je m?agenouille sur le sol et commence à lui masser le pied. Je lui verse le Synthol et continue. J?avoue que j?aime aussi masser les pieds, je trouve cela très érotique et Isabelle le sait bien. Elle ne semble pas y prêter attention alors je poursuis. Je lui masse le pied avec art, j?écarte ses doigts de pieds, je caresse la plante des pieds le coup de pied sans la chatouiller, manifestement Patricia ne dit rien mais y prend goût. En faisant cela, je lui remonte un peu le pied, l?air de rien mais je vois que pour accompagner le mouvement elle écarte le plus en plus les jambes me laissant une vue imprenable sur sa culotte blanche, j?aperçois même quelques poils qui dépasse ce qui me semble être un string. Le spectacle est merveilleux, je sens que Patricia ferme les yeux, Isabelle est à côté et ne semble pas percevoir mon trouble. Je m?arrange pour déplacer sa jambe et de ce fait lui faire faire quelques ? ciseaux de jambes ?. Patricia ferme toujours les yeux, j?aperçois très nettement qu?un de ses tétons durcis est passé au travers d?une maille de son chemisier. Je lui repose le pied et sans que personne ne le remarque, je prend l?autre pied et lui prodigue le même traitement. Lorsque je déplace la jambe j?entends imperceptiblement un petit clapotement. Je suis certain qu?elle est excitée et mouille mais même si je vois nettement sa culotte je ne peux pas vraiment percevoir si elle mouille ou pas. Je lui relâche alors le pied et dit ça va mieux Patricia ? Isabelle qui buvait le champagne et était allée par 2 fois chercher des amuse-gueules me dit ça devrait aller.


Patricia semble revenir d?un autre monde et répond oui ça va mieux maintenant, et ajoute sans vraiment réfléchir ? c?était bon ?.


Je me redresse alors et vais dans la cuisine. Isabelle rapporte aussi un plat et me dit, tu vois que tu masses bien. Oui lui répondis-je mais là je crois que je l?ai un peu excitée, je pense qu?elle a mouillé. Isabelle me répond ? petit vicieux ? mais ça ne m?étonnerait pas car quand tu me fais cela, moi je mouille vraiment et sans finir sa phrase elle m?embrasse d?un long baisé.


Puis nous passons à table.


Patricia nous raconte, pour revenir à la conversation de tout à l?heure qu?elle n?a pas encore de petit copain et que parfois ça la gène. Elle pense que les adultes la trouve très jolie mais pas les garçons de son age. Et puis, on ne sait pourquoi la voilà qui commence à parler comme si elle était très complexée. Sa mère la regarde et dit mais arrête Patricia tu sais très bien que tu es belle...


Vous dites cela parce que vous voulez me rassurer mais je sais qu?il y a quelque chose qui ne va pas chez moi.


On la rassure comme on peut mais elle continue et pose des questions de plus en plus indiscrète. Toi maman quand as-tu fait l?amour pour la premier fois. Isabelle réfléchit et dit à 17 ans mais c?était avec ton père. Moi j?en ai 18 et je n?ai pas encore fait l?amour. Et toi Pascal... je fais mine de réfléchir et lui dit à 20 ans ah oui dit-elle mais la fille avait quel âge, sans trop vouloir mentir je lui dis ? 16 ans ? mais que cela ne voulait rien dire.


Et puis, elle continue de toute façon, finalement je n?en fiche car, suite à des discussions que j?ai eu avec 2 de mes copines, je veux être vierge pour le mariage. Moi, d?un excès de moralisateur je lui dis que c?est très bien cela. Mais c?est Isabelle qui prend la parole. Mais tu fais erreur ma fille, le plaisir c?est très important, il faut essayer plusieurs hommes avant de te marier. Ne fait pas comme moi, dans ma jeunesse je ne connaissais que la masturbation, je connaissais ce plaisir et puis j?ai rencontré ton père, ce plaisir a disparu, et je croyais que le plaisir sexuel femme homme c?est celui que je vivais sans plus, beaucoup moins fort que le plaisir de la masturbation. Je me disais que c?était comme cela. En plus, étant mariée, je ne me masturbais plus. Je suis restée plus de 10 ans sans vrai plaisir. Et un jour j?ai rencontré un type qui m?a fait jouir comme je n?avais jamais joui. Et aujourd?hui Pascal me donne encore plus de plaisir, j?ai repris la masturbation et je suis contente. ? Patricia ?, renchérie sa mère, ? je t?en prie surtout n?ait pas de jugement trop ringards ?.


C?est vrai ? Repris Patricia, on peut se masturber même si on est avec un homme. Mais bien sûr Patricia répliquai-je en amour et dans le plaisir surtout, il n?y a que notre imagination qui doit nous donner des limites.


A ces mots, Patricia se met à rougir et dit, je suis bête vous ne trouvez pas. Mais non dit Isabelle, c?est bien qu?on puisse en parler.


A ce moment là, Patricia vient entre nous je suis à sa gauche et Isabelle sa mère à sa droite. Elle nous fait à chacun une grosse bise sur la joue et se penche sur la table pour prendre un plat assez loin afin de débarrasser. Sur nos chaises respectives, Isabelle et moi admirons ses longues jambes sa juge est relevée par l?extension presque jusqu?à sa culotte.


Sa mère me dit, et dire qu?elle se sent moche. Là Isabelle tend la main et caresse sa fille sur les mollets et remonte jusqu?à l?intérieur du genou, Patricia penchée à l?avant reste immobile. Patricia murmure alors ? oh c?est doux ce que tu me fais maman ?. Isabelle sourit, oui ma chérie tu es très belle. N?est-ce pas Pascal qu?elle est belle ma fille. ? Oh oui répondis-je ?. Et mêlant le geste à la parole je fais comme Isabelle. Je place ma main sur son mollet gauche et remonte doucement. Patricia laisse entendre un petit ? ha ? mais elle ne bouge toujours pas et reste penchée, Isabelle remonte sur ses cuisses et me dit regarde Pascal ses cuisses sont même un peu plus belles que les miennes. Je lui répondis quelles sont différentes et là moi aussi je remonte la main. Isabelle caresse de sa main l?arrière de la cuisse droite de sa fille alors que moi je m?en hardi un peu plus et met ma main entre les 2 cuisses de Patricia et caresse la gauche, doucement je remonte jusqu?à entrejambe. Patricia se repositionne subrepticement et écarte légèrement les jambes sans vraiment le montrer et pose instinctivement ses 2 mains sur la table et disant oh c?est doux. N?y tenant plus je dis doucement à Isabelle sans relâcher mes caresses qui évoluent plus perceptiblement vers le sexe de Patricia, ? à quel spectacle, cela m?excite terriblement ?, j?imagine me dit Isabelle mais ne fais pas de bêtises. ? Oh non lui dis-je ? et là je masse plus directement avec l?ensemble ma main le sexe de Patricia au travers de sa culotte et dis à Isabelle, elle mouille je crois.


Isabelle, l?oeil pétillant et pour vérifier, remonte la main et viens mettre la sienne entre la culotte de Patricia et ma main. Je sens qu?elle lui écarte sa culotte et passe ses doigts sur ses lèvres intimes et me dit oh oui elle mouille et pas qu?un peu. Patricia pousse des petits cris de plaisir vous êtes un peu vicieux mais j?aime vos caresses. Isabelle remonte alors la jupe de Patricia sur sa taille et me laisse voir le spectacle magnifique des fesses de sa fille habillées d?un string minuscule je dis alors doucement à Isabelle, ? telle mère telle fille ?. A ce moment là je déplace très rapidement ma chaise (afin de ne pas casser l?ambiance) pour me mettre plus de profil par rapport à Patricia et place mes jambes de chaque côté de sa jambe gauche. Le spectacle est extraordinaire, mon excitation est à son comble, je suis très ému par ce que je vois.


Ma main droite est placée très haut à l?intérieur de sa cuisse et je déguste avec délectation cette sensation exquise de sentir cette chaire si élastique. Avec mon pouce je caresse doucement la raie de ses fesses et de mon index je passe et repasse sur son sexe au travers du tissu de sa culotte. De ma main gauche je caresse l?avant de sa cuisse et remonte aussi vers son sexe. Je déplace le pan de sa jupe et remonte jusqu?à son ventre. Patricia répète sans arrêt ? oh c?est bon ?. Je regarde Isabelle, elle est aussi très excitée, je vois ses yeux qui brillent et ses tétons sont dressés sous son chemisier. On se sourit sans rien se dire mais surtout sans arrêter le manège de nos mains. Isabelle a remis sa main droite à l?intérieur de la cuisse droite de Patricia, qui cogne la mienne et sa main gauche est sous la cordelette du string et masse les fesses.


Ma main gauche n?en reste pas là, je la place à plat contre le ventre de Patricia et mes doigts passent sous l?élastique de sa culotte je caresse ses poils et pars à la recherche de son clitoris. Je déguste alors le soyeux de ses poils pubiens et ne peux m?empêcher de dire ? oh c?est magnifique ?. Tu aimes ma chérie dit Isabelle. Oh oui dit Patricia qui n?arrête pas de lancer des petits râles de plaisirs.


Isabelle s?arrête un instant retire ses mains et me lance, regarde Pascal ça va encore être plus joli... elle saisit le haut de sa culotte, me sourit tout en baissant la culotte de Patricia. Je laisse ma main gauche sur le devant de son sexe, ma main droite qui a dû quitter sa position pour permettre le retrait du string soupèse les fesses de rêve de Patricia dégustant le plaisir qu?il y a de palper dans les moindre recoins de si jolies jambes puis elle reviens à sa position et je masse doucement son sexe. Isabelle retire complètement la culotte. Patricia se laisse faire elle ne pousse que des petits râles. Une fois enlevée, Isabelle la prend la renifle et me la met sur la bouche et sur le nez. Regarde me dit-elle elle est tout mouillée !


C?est alors que ma main droite se fait plus fine, de mon majeur d?écarte les grandes lèvres intimes de Patricia. Je prends successivement chacune d?elles entre le pouce et l?index de ma main droite et les tire légèrement pour les déplier. Contrairement à Isabelle les grandes lèvres de Patricia sont charnues et assez longues. Je ne peux pas résister au plaisir de caresser avec l?intérieur de mon avant bras la partie inférieure de ses grandes lèvres ainsi déployées. Ma main gauche est toujours à plat sur la zone pubienne de Patricia mais mon majeur a trouvé son clitoris et je le lui masse en faisant de grand cercle, elle apprécie de plus en plus puisqu?elle n?arrête plus d?onduler le bassin à la recherche du contact de mon doigt sur son clitoris que je m?ingénie à contourner. Ma main droite se remet en position, je coince sa grande lèvre droite entre mon index et mon majeur et sa grande lèvre gauche entre mon majeur et mon annulaire. De temps en temps je serre les doigts et lui tire sur les lèvre le reste du temps, mon majeur lui caresse l?entrée de son vagin là j?entreprends une longue caresse circulaire et titille ces petites lèvres, Patricia râle de plus en plus fort.


La main droite d?Isabelle rejoint par l?avant ma main droite et de ses doigts elle vérifie ce que je fais à sa fille, elle est bonne n?est-ce pas me dit-elle ? C?est alors qu?elle lance un de ces doigts dans ce vagin et les ressorts tout humide et, en me les donnant à lécher me dit fait attention elle est vraiment vierge.


Là Patricia râle encore plus fort, je demande alors à Isabelle : on la fait jouir ? bien sûr me répond-elle et là elle quitte le vagin de Patricia. La main droite d?Isabelle me recouvre la main gauche et s?évertue de m?appliquer mon majeur sur le clitoris de sa fille. Isabelle relève un peu sa jupe et s?enduit les doigts de sa main gauche avec sa propre mouille et doucement elle enfonce délicatement son majeur par petites touches successives dans l?anus de Patricia.


Isabelle dit à Patricia, regarde ma chérie, on va te faire jouir, à ces mots elle enfonce plus directement son doigt dans l?anus de Patricia, cette dernière n?y résiste pas et s?engage dans un orgasme géant.


Nous maintenons nos caresses jusqu?à ce qu?elle s?effondre sur le table. Nous arrêtons alors la danse de nos doigts et redescendons sur ses cuisses. Isabelle reprend : tu vois Patricia que le plaisir masturbatoire peut être très différents c?est en fonction des circonstances. Avais tu déjà eu un orgasme comme celui là ?


? Ah non ? dit-elle d?un soupir, mais maman, c?est un peu incestueux ce que tu m?as fait. Oui ma chérie mais Pascal a beaucoup apprécié et ça restera entre nous t?es d?accord. Oh oui répond-elle.


Je redresse alors Patricia, ça jupe retombe. Elle nous dit eh ? bien vous êtes de vrais coquins. Mais c?était si bon ?.


Patricia se dirige sur le canapé et s?y adosse. Je reprends sa culotte la renifle et la conserve dans la main. Isabelle me dit d?aller aussi sur le canapé et elle vient nous y rejoindre.


Je lui dis que cette scène m?a complètement excité. Isabelle me répond qu?elle sent doute. Viens Patricia dit Isabelle penche toi je vais te faire goûter quelque chose.


Isabelle sans crier garde ouvre ma braguette et sorte mon sexe tendu de mon pantalon et dis à Patricia regarde le, tu vois il y a un petit filet transparent sur le sexe de Pascal passe ta langue et goûte cela. Patricia s?exécute et met mon gland violacé dans sa bouche. Puis elle se redresse et dis ? c?est très bon c?est à la fois salé et sucré ?. Oui ma chérie dit Isabelle.


Isabelle continue à me masturber avec sa main. Elle invite Patricia a remettre mon gland dans sa bouche et lui dit ? tu vas voir Pascal va éjaculer c?est aussi très bon le sperme ?. Isabelle dis-je ... ? tais-toi ? répond-elle. Là, elle piège de ses doigts mon téton, Patricia embouche mon gland et Isabelle fait quelques allers retours avec sa main sur mon sexe, la situation m?existe au plus haut point et, foudroyé, je décharge dans la bouche de Patricia. Elle est surprise mais obéit à sa mère et en avale un peu, le reste tombe sur mes cuisses et là c?est Isabelle qui l?absorbe avec sa langue.


Isabelle se redresse et dit maintenant c?est à moi de jouir, vous m?avez très existé, je vais me masturber dans ma chambre. Elle se lève enlève sa jupe et son string, et se dirige vers sa chambre. Patricia reste sur le canapé, Je suis Isabelle, elle est sur son lit et a écarté ses jambes et devant moi elle se masturbe avec frénésie jusqu?à ce qu?elle jouisse. On s?embrasse ensuite longuement. Patricia rentre dans la chambre et on l?embrasse sur la joue. Patricia a rejoint sa chambre, ma mémoire relate ce qui vient de se passer, je bande à nouveau pour le plus grand plaisir d?Isabelle et de moi bien sûr....

Diffuse en direct !
Regarder son live