Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 10 481 fois
  • 16 J'aime
  • 0 Commentaire

L'initiatrice

Chapitre 1

Avec plusieurs femmes
16
5

Je m’appelle Armelle. Aujourd’hui, j’ai rendez-vous avec ma meilleure amie et collaboratrice, Claire, dans un café près de la gare de Lyon. Nous partons pour un week-end de travail, à la campagne, dans la maison prêtée par mes cousins.

— Bonjour ma chérie ! Ouf, quelle chaleur pour un mois de juin ! Vivement qu?on arrive...Tu crois qu?ils auront rempli la piscine ?

— Ecoute ma grande, n?oublie pas qu?on va là-bas pour TRAVAILLER, hein ! Je te signale qu?on a à peine commencée la présentation du projet...C?est pour mardi, rappelle-toi !

Claire est une fille exceptionnellement belle de 26 ans, grande, blonde, type scandinave, adorable avec ses yeux bleux comme la mer Baltique d?où elle est originaire...Je me suis peu à peu attachée à elle. Sa gentillesse, sa perpétuelle bonne humeur et sa persévérance dans tout ce qu?elle entreprend me l?ont fait apprécier depuis que nous travaillons ensemble, trois ans déjà, au service Relations Publiques d?une grosse boîte d?informatique.

Plus d?une fois, au cours de déplacements professionnels, nous nous sommes retrouvées dans une même chambre d?hôtel, et, bien que nos goûts nous portent plutôt vers les hommes, nous avons découvert la douceur inimitable des caresses prodiguées par une autre femme, et nous avons goûté à toute la gamme des plaisirs que les femmes peuvent se donner ensemble... Mais, bon, sans plus...Et il nous a semblé que ces expériences ont avant tout contribué à consolider ce qui est devenu une grande amitié plutôt qu?une révélation de nature à transformer notre vie sexuelle...

— Dépêchons-nous, on va rater le train !

Comme d?habitude, Claire emporte avec elle la moitié de sa garde robe dans une énorme valise qui ralentit notre course. Et c?est complètement essoufflées que nous arrivons sur le quai, juste à temps pour prendre le TGV au moment où les portes de referment.

Nous commençons à parler boulot, inévitablement, avant d?aborder des sujets plus intéressants...

— Armelle, et tes amours, ça va en ce moment ?

— Bof, rien de bien terrible, Jean est parti en Australie pour son boulot, alors heureusement qu?il y a le travail pour occuper mes longues soirées solitaires...

— Mais il faut m?appeler ! On peut sortir ensemble...Et puis c?est pas les hommes qui manquent ! Qu?est-ce que tu crois qu?il fabrique ton Jean en Australie, qu?il compte les kangourous qui passent? ...

— Ah, tu vois, je deviens sentimentale, faut croire ! Mais quand on rencontre un aussi bon amant, on a tellement peur d?être déçue après...

— Taratata ! Mais tu vieillis ma parole ! Toi, la fille que j?ai connue toujours prête aux expériences les plus hard ! Eh bien, il va falloir te reprendre en mains ma petite, sinon, tu es bientôt bonne pour le mariage et les gosses !

— Ca te va bien de faire la morale ! Et toi alors, mademoiselle qui donne des leçons, qu?est-ce que tu fais d?autre, à part te faire reluire le bouton, depuis que tu as plaqué ton bel italien ?

— Mais pas du tout ! J’ai rencontré un type super, genre athlète olympique, et pas con en plus, avec une queue comme tu as rarement du en voir!

Claire, dans l?enthousiasme de ses propos sur la bite de son dernier amant, a oublié de baisser la voix et plusieurs personnes se retournent vers nous...On continue plus discrètement :

— Alors tu es heureuse ?

— Ben à vrai dire, pas tout à fait...

— Quoi ? Qu’est ce qui ne va pas ? Il est aussi pédé, sado-maso ?

— Non, non...ça, ça ne me dérangerait pas trop...enfin, c?est très gênant...

— Allez vas-y, accouche ! Je ne te savais pas si pudibonde !

— Eh bien figure-toi qu?il insiste pour me sodomiser...

— Ben, où est le problème ?

— Je ne l?ai jamais fait...

— Comment ! Tu ne t?es jamais faite enfiler ?

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Non.

— Ca alors ! ?a existe encore aujourd?hui ! Personne ne te l?avait encore demandé ?

— Non.

— Difficile à croire...les hommes ne pensent qu?à ça...eh bien il n?est pas trop tard !

— Oui mais j?ai la trouille...Si tu voyais le diamètre de sa bite ! J’ai peur qu?il me déchire...et puis...oh c?est vraiment gênant...c?est dégueulasse...dans le rectum...avec de la merde...

— Mais ma belle, on se prépare à ça ! A moins d?être pervers scato...

— Mais toi, tu l?as déjà fait ?

— Et comment ! Quand on s?y prend bien, c?est tout à fait génial ! J’adore !

— Alors, explique-moi ce qu?il faut faire.

— Ecoute, je vais te dire comment s?y prendre, mais il te faut aussi des travaux pratiques...ce qu?il te faut c?est un mec avec une petite bite pour commencer...attends,... ça y est ! J’ai une idée géniale ! Mon cousin ! Il sera là-bas dans la maison, je le connais, on a déjà couché ensemble, c?est exactement ce qu?il te faut ! Tel que je le connais, il ne dira pas non ! Viens, je t?offre un thé au bar et je te fais un cours, théorique pour l?instant...

Pour un week-end de travail, c?est bien parti...toute cette conversation a commencé à m?exciter, je sens mon entrecuisse humide et j?ai besoin de remuer...On se trouve un coin tranquille au bar et nous voilà, clope au bec devant un thé ? instantané ?, reparties dans nos histoires de cul !

— Tout d?abord, est-ce que tu as déjà fantasmé sur la sodomie ?

— Pas vraiment...tu sais mon truc, c?est plutôt la fellation. J?adore sucer. Il paraît que je suis super à ce jeu-là...

— Et quand tu te masturbes, tu ne t?enfonces pas un doigt dans l?anus ?

— Non. La seule fois que ça m?est arrivé, c?est toi qui me l?étais fait, tu te souviens, à l?hôtel de Marseille...

— Et tu as aimé ?

— ...Oui, sans doute...tu sais c?était tellement bon tout ce qu?on s?était fait...J?avais l?impression d?être ouverte, comme une fontaine qui n?arrêtait pas de couler...

— Mais alors pourquoi tu te sens obligée de te faire enculer par ton bel athlète ?

— D?abord, il n?arrête pas de me le demander, je voudrais lui faire plaisir...Et puis, j?entends si souvent parler de ça...L?autre jour, on a regardé une cassette porno...Y avait une fille qui prenait une superbe bite dans l?anus. ?a glissait tout seul, le mec se retirait complètement, exprès pour qu?on voie le trou resté complètement ouvert...j?étais fascinée...et la fille avait l?air de prendre son pied. Michel à côté de moi bandait comme un âne ! Et j?ai bien senti à ce moment là que j?avais envie qu?il me la mette dans le cul à moi aussi !

— Bref, tu as envie d?essayer ?

— Oui.

— Bon. Tu as raison d?être prudente, l?anus n?est pas fait pour ça ! Il est naturellement bien trop étroit pour recevoir une bite de taille normale. Le sphincter est un muscle assez puissant et ne s?élargit pas à la demande, surtout pour atteindre le diamètre d?une grosse queue...Mais avec un peu de temps, une bonne préparation, une connaissance de tes possibilités, on arrive à vaincre cette étroitesse ! Des filles un peu ? spécialisées ? arrivent bien a faire rentrer une main entière ! Mais surtout, c?est pour ça que je t?ai posé ces questions, il faut en avoir vraiment envie. Si tu sens fermée et craintive, ne te lance pas là-dedans, préparée ou pas, tu risques d?avoir une expérience très déplaisante...

— ...Et...la...merde ?

— Lavement, ma chère, et plusieurs fois s?il vous plait. Moi, je vais dans la douche, je dévisse la pomme de douche, je règle l?eau tiède, j?enfonce à peine le tuyau dans mon trou, et je le remplis d?une petite quantité d?eau que je retiens et que vais évacuer tout de suite sur les cabinets. Ceci plusieurs fois, jusqu?à ce que l?eau qui ressort soit claire. Il faut recommencer l?opération après avoir attendu une demi-heure. Tu seras surprise de ce qui continue à sortir...Mais ne préviens pas ton amant de ces préparatifs, cela risque de l?inhiber, car il sait qu?il va devoir bander particulièrement dur, et toi cela te rendra plus difficile de faire marche arrière au dernier moment si tu ne te sens pas en forme.

Nous voilà arrivées. Mon cousin Thomas nous attend avec sa voiture.

— Salut beauté ! Oh, mais tu as amené Miss Suède ! Compliments ! Mais comment je vais faire moi, pendant que vous allez vous enfermer pour travailler ? C?est inhumain ce que je vais subir ! Deux filles comme vous dans ma maison et, pas touche !

J?embrasse tendrement Thomas sur le coin des lèvres. Pour lui faire comprendre que je reste plutôt bien disposée envers lui après nos ébats de l?an dernier et que...les récréations, ça existe. Comme c?est parti, elles risquent d?être plutôt prolongées ! Il arbore d?ailleurs tout de suite un sourire béatement satisfait !

La maison est grande et nous avons chacune notre chambre. Je rejoins Claire dans la sienne.

— On fixe le début des travaux pratiques après le dîner?

— ...Oui...je me sens plutôt tendue...

— Ne t?inquiète pas, je serai là pour t?aider. De toute façon, enculage ou pas, c?est un amant assez ? endurant ?, on devrait bien s?amuser ! Il te plait un peu ?

— Oui, il est plutôt sympa, c?est assez mon genre.

— Et puis, en plus, ça fait bien longtemps qu?on ne s?est plus aimées, toutes les deux, non ?...

Claire s?approche, me regarde dans les yeux, sérieusement, et effleure doucement mes lèvres avec les siennes...Je lui rends son baiser...Nos lèvres se redécouvrent, je la goûte, son haleine sent le miel. Je me retiens pour ne pas l?amener tout de suite sur le lit...

— On se retrouve à la piscine dans...1h...juste avant le dîner ?

— J?ai juste le temps, alors, dit-elle avec un sourire coquin...

Je suis au bord de la piscine trois quart d?heure après, pendant que Thomas est parti commander à dîner chez le traiteur. Moi aussi, je me suis ? préparée ? selon la méthode préconisée dans le train à Claire. Claire arrive enfin en bikini ultra mini et, comme d?habitude, je suis stupéfaite par la perfection du corps de cette fille, mince, des jambes superbes, des seins haut placés, des fesses épanouies. Quel morceau de choix ! et dire qu?on va offrir tout ça à la lubricité de ce salopard de Thomas qui n?a pas fait grand chose pour le mériter !

Le voilà qui revient, les bras chargés de provisions, mais quand il voit Claire en maillot, il s?arrête, sidéré et manque de laisser tomber tous ses paquets ! Nous éclatons de rire toutes les deux avant de plonger dans l?eau fraîche. Quel délice !

— Eh, grand nigaud, vient nous rejoindre !

Thomas ne se le fait pas dire deux fois, pose ses affaires et va mettre un maillot. C?est un bel homme, grand lui aussi, assez bien fait, mais je sais qu?il est assez complexé par un sexe qu?il juge trop petit. Pourtant, il s?était révélé un amant infatigable et m?avait fait jouir de nombreuses fois durant toute une nuit.

Il plonge exprès pour nous éclabousser et nous nous précipitons toutes les deux pour le faire couler. Il est ravi.

Nous dînons au bord de la piscine, champagne, canapés et fruits de mer. Je vois dans les yeux de Thomas qu?il a deviné nos manigances et qu?il attend, l?air goguenard, le début des hostilités !

— Eh bien voilà, Thomas, nous allons te demander un petit service...Armelle veut s?initier à la sodomie...Oui, elle est pucelle de ce coté-là, aussi surprenant que cela puisse paraître de nos jours...Enfin, on s?est dit que tu voudrais bien jouer les ? bons offices ? et prêter ta queue pour son initiation...Bien sûr tu es libre de refuser...

— ...Euh, vous vous foutez de moi ?

— Pas du tout, je t?assure, c?est tout à fait sérieux ! elle a un ami qui insiste pour l?enculer et elle aimerait ne pas rater son coup...D?autant plus qu?il paraît qu?il est plutôt bien membré...

— Ah ça y est, j?ai compris, c?est parce que j?ai une petite queue que vous faites appel à moi ?

L?instant est délicat...c?est pas le moment de le vexer...

— Ecoute, rien n?est prémédité comme tu le penses, on a parlé de ça dans le train, en venant ici, et j?ai simplement pensé qu?on pouvait profiter, et te faire profiter de l?occasion...La taille de ta queue n?a rien à voir la-dedans.

Il n?a pas tout à fait l?air convaincu, mais je décide de passer outre.

— Alors on va lui faire une démonstration, toi et moi, et puis ensuite ce sera son tour. O.K. ?

Il ne répond toujours pas, affalé d?un air contrarié sur sa balancelle. Je m?assieds à côté de lui et je commence à l?embrasser tout doucement en caressant la bosse de son slip de bain. Je lui offre ma langue à sucer ce qui a l?air de l?exciter : sa bite gonfle à vue d?oeil. Je masse à travers l?étoffe les deux belles couilles et je sens la tige qui devient de plus en plus dure. Je descend le slip et libère une bite de dimension modeste, il est vrai, 15 cm environ, mais très belle, bien cambrée, qui tient toute seule à la verticale vers le nombril, surmontée d?un gland large

— Viens Claire, on va le sucer ensemble !

A genoux chacune d?un coté de ses cuisses, nos deux langues remontent en même temps de chaque coté de la hampe...Arrivées en haut, nos bouches se rejoignent et nous échangeons un long baiser ou se mélangent délicieusement nos salives et les senteurs du membre maintenant complètement bandé. Puis nous redescendons jusqu?à gober chacune une des couilles...Nos bouches se touchent presque tout le temps et nous interrompons sans cesse nos caresses pour nous embrasser, nous sucer les lèvres et la langue. Ensuite, Claire ne résiste pas au plaisir d?enfoncer la queue dans sa bouche et de sucer voluptueusement le gland. C?est vrai qu?elle est douée la salope !

— A mon tour, laisse moi le sucer !

J?embouche la bite gluante de la salive de Claire. Tout ce petit jeu continue pendant de longues minutes délicieuses. Je suis terriblement humide...je sens ma mouille commencer à couler du vagin sur l?intérieur des cuisses...

On se met tous à poil. Le corps de Claire nous sidère par sa perfection. Je ne suis pas mal foutue, loin de là, mais je ne lui arrive pas à la cheville qu?elle a d?ailleurs fort fine et qui surmonte deux petits pieds ravissants ! On va tous s?allonger sur le grand matelas de plage, sous le parasol. Thomas se met sur le dos. Il est maintenant tout à fait enchanté du traitement que nous lui infligeons et ne donnerait sa place pour rien au monde ! Je me place à genoux, les cuisses bien écartées, les fesses relevées et cambrées, et recommence à le sucer doucement pour entretenir sa belle érection pendant que Claire se place derrière moi.

— Prépare-moi le trou, Claire. Tu le lèches pour le détendre et tu fais rentrer ta langue aussi loin que tu peux.

Je sens, sous la divine caresse, mon anus s?ouvrir peu à peu et la langue pointue et fureteuse le pénétrer. Quel délice ! Et Claire, qui comprend décidément vite, va chercher, toujours avec sa langue, la mouille grasse et crémeuse qui coule de mon vagin pour commencer à lubrifier mon trou ! Elle ne peut pas s?empêcher de laper sur toute la longueur de ma vulve, de sucer mes petites lèvres et d?agacer mon clitoris de la pointe de sa langue.

— Oh Claire, putain que c?est bon ! Maintenant, attrape la crème solaire et commence à enduire ma rondelle.

Pendant qu?elle va chercher la crème, je m?enconne sur la queue de Thomas qui caresse mes seins avant de descendre vers mes fesses qu?il écarte au maximum pour présenter mon anus à Claire. Il relève la tête pour sucer mes tétons. Je l?embrasse goulûment. Si ça continue, je vais perdre les pédales, moi qui m?étais juré de garder la tête froide pour remplir mon rôle d?initiatrice...

Je sens le contact froid et apaisant de la crème qu?elle étale généreusement.

— Maintenant enfonce ton majeur, doucement...Oui, c?est ça, tu peux l?enfoncer au fond, n?aies pas peur, moi aussi je me suis ? préparée ?...Voilà, c?est bien, allez, tu peux commencer à le faire aller et venir, oui, c?est ça...Bon maintenant un deuxième doigt en plus. Voilà...là...c?est ça...ça rentre déjà un peu plus difficilement...Un troisième maintenant...doucement, rajoute de la crème...Maintenant, rentre tes deux pouces à la fois, cote à cote, voilà, comme ça...et écarte-les peu à peu pour élargir le trou...doucement, doucement...La règle, c?est ne jamais avoir mal...Oh putain, sa queue, elle est bonne ! Elle est dure ! Tu vois, maintenant j?ai vraiment envie qu?il m?encule ...argh..., je vais m?enculer sur toi mon beau salaud, allez, rentre-moi ta belle bite dans mon trou à merde !!!

Je laisse Thomas sur le dos et c?est moi qui viens m?enculer sur la bite qu?il redresse à la verticale. Je lui tourne le dos, je fais face à Claire pour qu?elle ne perde rien du spectacle. Evidemment, entre la préparation soignée dispensée par Claire, l?excitation où je suis, ma pratique régulière de la sodomie qui a nettement élargi mon trou depuis le temps et la dimension modeste de la bite qui m?encule, je ne ressens pas la moindre douleur. La bite glisse divinement comme une saucisse parfaitement huilée jusqu?au fond du rectum.

— Vas-y, c?est trop bon, va bien à fond et ressort le plus possible à chaque fois...Oui, comme ça, plus fort, plus vite !

Bon, eh bien c?est pas parce que je suis la prof que je dois m?interdire de décoller...D?ailleurs, il faut bien que lui montre à Claire que c?est justement quand on se fait enculer qu?on a le plus besoin de se branler ! Pendant que je laisse Thomas me pistonner sans retenue, je me masturbe devant Claire. Je commence à délirer :

-Oh Claire, suce-moi , bois mon jus, je vais partir...Ahhhhh, c?est trop fort ! Au secours ! je deviens folle ! Putain je jouiiiiis !

Je ne sais pas combien de temps ça dure...La bouche de Claire m?aspire, me boit, sa langue lèche ma mouille qui doit couler comme une fontaine.... C?est une éternité de plaisir total dont je sort anéantie...Je me décule de la bite toujours en érection de Thomas et m?effondre sur le matelas...

Bon, eh bien vu l?état d?excitation dans lequel doit se trouver ma belle élève, il ne faut pas attendre et faut battre le fer quand il est chaud...et utiliser la bite quand elle est dure...Claire n?a d?ailleurs pas attendu mes ordres et se trouve à présent allongée sur le matelas dans les bras de mon cousin. Ils s?embrassent avec beaucoup de conviction. Thomas qui n?a sans doute encore jamais baisé une beauté de cette catégorie saisit à pleines mains les fesses de sa partenaire pour plaquer son sexe contre son ventre. Il se frotte à elle et cherche à la pénétrer.

— Halte là ! après vous pourrez faire ce que vous voulez, mais on commence par la sodo !

Thomas, c?est toi qui va la préparer comme elle me l?a fait tout à l?heure. Claire, vient sur moi en 69. On va se sucer, comme ça je verrai comment Thomas te prépare le petit trou...

Je reçois le corps magnifique de mon amie sur le mien. J?écarte mes cuisses au maximum pour dégager toute ma vulve devant sa bouche et je vois de mon coté son sexe s?ouvrir devant mon visage. Il est tout rose, pratiquement épilé, ses petites lèvres finement ourlées sont légèrement pendantes, dégoulinantes de mouille. Je les aspire et je retrouve le goût délicieux de son nectar. Je bois littéralement comme à une fontaine ses sécrétions grasses et assez épaisses. Thomas s?est placé derrière elle, sa bite devant ma tête. Je la branle doucement. Le salaud est toujours aussi dur depuis tout ce temps ! Je m?interromps de temps de lécher la vulve de Claire pour lui sucer juste le gland, ma position ne me permettant pas de l?aspirer entièrement.

-Tu peux commencer à lui lécher la rondelle...

Mais je sais que Thomas est un expert et sait parfaitement comment on prépare une fille à se faire enculer...Mais il est gentil, Thomas, il arrête de temps sa feuille de rose pour embrasser ma bouche, tout près de la sienne, occupée juste un peu plus bas avec la moule baveuse de Claire...

Je vois maintenant ses doigts qui commencent à investir l?anus, s?enfoncer peu à peu...Claire soupire et se cramponne à mes fesses en me sucent le con avec avidité. J?avais bien le souvenir qu?elle suçait avec beaucoup de talent ! elle aspire fortement mes petites lèvres et réussit à m?enfoncer sa langue très profondément...Thomas franchit les étapes sans problème. Quand il commence à lui mettre ses pouces, Claire gémit.

— Doucement, doucement, remets de la crème...oui, voilà, ça va mieux...tu peut commencer à les écarter maintenant...attention !

— Vas-y maintenant, ! viens que je te suce une dernière fois...et encule-la !

Thomas se place quasiment à la verticale des fesses de Claire, ce qui est une bonne position pour contrôler la pénétration. Je vois le gland se présenter devant le trou entrouvert. Il saisit sa bite à la base et commence par frotter plusieurs fois le gland sur la vulve pour l?enduire de mouille et l?étaler sur l?anus. Claire commence à s?impatienter :

— Allez, viens, tu me la mets ta queue ? Vas-y, je suis prête, enfonce-la moi doucement !

Le gland s?enfonce lentement. Je sens que Claire doit avoir mal car elle crispe ses mains sur mes fesses et cesse de me lécher...

— Ressort complètement, Thomas et enconne-la quelques instants...

La bite rentre dans le vagin, lentement, avec puissance, jusqu?au fond. Claire commence à gémir

— Oh putain, c?est bon ! qu?est-ce qu?elle est dure ! continue !

— Non, non Thomas, retournes-y, on est pas là pour rigoler !

La queue ressort, huilée par les sécrétions du vagin et maintenant s?enfonce facilement dans l?anus resté ouvert.

-Oh oui, c?est bon maintenant, tu peux me l?enfoncer complètement, je n?ai plus mal...Oh, c?est bon ! la bite me glisse dans le cul ! Oui, vas-y, tu peux y aller, plus fort maintenant ! Armelle, tu peux me sucer le clito ?

Je ne me le fais pas dire deux fois ! Le spectacle de la bite qui coulisse dans le rectum est fascinant...L?anus se déroule autour du pieu chaque fois qu?il ressort...

— Ressort complètement, Thomas, et ré-encule-la, jusqu?à ce que son trou reste parfaitement ouvert.

Le spectacle devient incroyable, la queue ressort totalement, laissant le trou ouvert, tout rouge, avant de se renfoncer d?un seul coup jusqu?aux couilles. J?ai tellement envie de sucer cette queue qui ressort de l?anus de mon amie ! j?ai envie de goûter ses saveurs intimes, et je sais que son rectum doit être tout à fait propre...

— Viens un peu dans ma bouche, oui, Mmmmm !

Je sens que les orgasmes ne sont pas loin...j?attrape les couilles de Thomas et je lui glisse avec l?autre main un doigt dans l?anus. C?est radical, le voilà qui part !

— Oh !!!je viens, je viens ! putain, je vais lui gicler toute ma purée dans son cul à cette salope ! Ahhhh ! je jouis ! putain de merde, c?est trop bon !

Il réussit - quelle maîtrise de soi ! - à déculer pour lui balancer un grosse giclée de foutre sur l?anus avant de s?enfoncer à nouveau dans le trou encore plus lubrifié par son sperme, pour finir de jouir.

Claire à bien senti l?orgasme de Thomas, elle part à son tour.

— Oh ! il me jute dans le cul ce salaud ! vas-y Armelle je viens moi aussi, suce moi, c?est trop bon ! Oh putain qu?est-ce que je jouis ! Vas-y, continue de m?enculer, je veux encore la sentir ! Mais ça continue, ça continue ! Oh je vais mourir !

Tout a une fin...les amants s?écroulent sur la matelas, vaincus par une jouissance que j?ai bien deviné exceptionnelle...Ils partent dans la volupté de l?apaisement des sens et s?endorment ! Qu?elle est belle Claire ! Tout son corps à l?abandon, son visage détendu...Elle est couchée sur le coté et je vois le foutre de Thomas couler peu à peu de son anus et faire une tache sur le matelas...Maintenant, il va lui falloir apprivoiser la grosse queue de son ami Michel...Mais je suis sûre qu?elle y parviendra !


E-mail: phil_cox69@hotmail.com

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder