Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 16 290 fois
  • 20 J'aime
  • 0 Commentaire

L'invité des vacances

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Il y a une année, nous avons vécu des vacances inoubliables. Nous formons mon épouse et moi un couple très uni, plein de fantaisie. Mon épouse a 32 ans, elle est noiraude aux yeux bleus, petite avec des formes très agréables et très fermes. J’ai 34 ans. Nous avions un fantasme commun, faire l’amour avec un autre homme. Lorsque nous faisions l’amour nous en parlions souvent, mais nous n’avions jamais osé franchir le pas, de peur de mettre notre couple en danger.

    Pour nos vacances, nous étions partis dans une petite ville de la côte du Sud-ouest, où nous avions loué une petite maison très agréable. Un soir en rentrant, nous avons chargé un auto-stoppeur qui cherchait un camping.

Comme il était assez tard, nous l’avons invité à dormir dans notre maison.

Nous avons ouvert le canapé du salon et il a dormi là. C’était un jeune étudiant de 21 ans. Le poil noir, avec du charme et un peu timide. Durant la nuit, Sarah et moi avons fait l’amour en fantasmant sur le fait que notre jeune invité se joignait à nous. Le lendemain, nous lui avons tout naturellement proposé de rester dans notre maison, tout en lui laissant la liberté d’aller et venir sans tenir compte de nous. Le soir nous avons mangé tous les trois ensemble. Durant la journée, nous avions mon épouse et moi discuté sur la possibilité de franchir le pas et de l’intégrer dans nos jeux amoureux. Pour une première expérience et pour ne pas effrayer notre invité nous avons employé une stratégie douce : seule Sarah devait coucher avec lui. Comme je souhaitais cependant observer, je suis sorti de la chambre à coucher par la fenêtre et je suis aller derrière la fenêtre du salon où se trouvait le canapé-lit de notre invité.

    Sarah habillée d’une chemise de nuit légère est allée au salon, a allumé la lumière et s’est assise au bord du canapé ou notre invité, Claude, était couché. Elle lui a parlé ; elle se penchait de façon à ce qu’il voit ses seins. Lorsqu’elle sentit qu’il était assez excité, elle se pencha et lui posa un baiser sur la joue. Puis gentiment elle mis sa main sous les couvertures pour atteindre son sexe. Je devinais depuis l’extérieur ce qu’elle faisait de sa main. J’étais au comble de l’excitation. Sa main a d’abord atteint les cuisses, elle est remontée sur le short, elle a senti la bite en érection de Claude, puis elle est allée sous le short pour prendre la bite en main. Lentement elle a commencé à le masturber. Elle souriait, Claude aussi. Puis elle a soulevé le draps qu’elle a jeté au pied du canapé. Maintenant je pouvais voir. Elle a enlevé le short, caressé la bite puis elle s’est penchée pour la sucer. Lorsqu’elle a senti qu’il était sur le point d’exploser, elle s’est arrêtée. Elle a descendu les deux bretelles de sa nuisette. Ses magnifiques seins étaient nus, elle pris les mains de Claude et les porta sur ses seins. Après un moment d’étonnement, il prit un peu d’initiative et il lui caressa les seins. Ensuite elle se pencha sur lui et l’embrassa. D’abord un léger baiser puis elle l’embrassa longuement plusieurs fois. Ensuite elle lui présenta ses seins qu’il embrassa. Enfin, elle se recula, pris la bite de Claude dans une main et de l’autre écarta son sexe qu’elle introduisit en elle. Une fois en elle, elle s’arrêta quelques secondes et savoura cet instant. Je ne pouvais pas voir la bite de Claude car Sarah avait encore sa nuisette à la taille qui recouvrait son bassin et la bite de Claude. Puis elle commença un lent va-et-vient en me regardant. Claude la tenait par la taille. Après deux minutes, elle explosa et eut un orgasme dévastateur. C’était la situation dans laquelle elle se trouvait qui lui provoqua ce plaisir si rapide. Sarah fut parcourue par un second orgasme, lorsque Claude se répandit en elle. Elle s’affala sur lui, après quelques secondes de repos elle l’embrassa, puis le quitta.

    Nous nous sommes retrouvés dans notre chambre et nous avons fait l’amour longuement cette nuit là en ayant un énorme plaisir. Le lendemain matin, Claude, gêné, nous informa qu’il allait partir. J’incitai Sarah à le retenir. Pendant que je prenais ma douche elle lui demanda de rester et lui dit de ne pas se sentir coupable pour ce qui c’était passé la nuit. Le soir, alors que nous étions au lit, nous avons recommencé le même scénario. Je me suis posté derrière la fenêtre du salon pour observer. Sarah est entrée dans le salon, a allumé et a enlevé sa nuisette en arrivant devant Claude qui était couché. Elle s’est agenouillée au pied du canapé-lit et elle a embrassé Claude. Elle l’a caressé, déshabillé. Elle l’a laissé caressé ses seins, elle lui a fait sucer son clitoris puis elle s’est empalé sur lui. Je pouvais voir la bite de Claude entrer dans le vagin de mon épouse. J’étais très excité. Nous avions convenu que j’entrerais à ce moment là. Alors qu’elle s’activait toujours sur Claude, j’entrai nu.

J’arrivai et j’embrassai mon épouse et lui caressai les seins. Je me suis agenouillé, pour observer la bite de Claude entrant et sortant dans le vagin de mon épouse. Sarah expliqua à Claude qu’il n’avait pas avoir peur et qu’il devait simplement profiter de la situation. Après être resté un peu bloqué, il reprit son va-et-vient. C’était vraiment très excitant de voir la bite de Claude s’enfoncer dans le vagin de mon épouse, j’étais au plus haut point de l’excitation, je ne pouvais pas de me toucher la bite, de peur d’éjaculer trop rapidement. Soudain, je sentis que le plaisir les envahissait. Sarah fut secouée par un orgasme et Claude se vida en elle.

Elle s’effondra sur lui. Lorsque je la caressai, je sentis qu’elle était toute détendue et heureuse. Je l’embrassai, caressai à mon tour ses seins, nous nous caressâmes longuement, excités par la situation et la présence de Claude qui nous observais.

J’avais la bite en feu et je voulus pénétrer mon épouse. Elle était couchée sur le canapé-lit, j’ai écarté ses jambes et je me voulais la pénétrer. Mais l’émotion était telle que je perdis mon érection, impossible de pénétrer mon épouse. Elle m’embrassa, me caressa, mais rien n’y fit. La situation me bloquait. Mon épouse qui voulait profiter de la situation embrassa Claude et le caressa à nouveau. Lorsqu’il reprit son érection, Sarah ne pu s’empêcher de s’empaler une nouvelle fois sur lui. Le fait de voir la bite Claude entrer et sortir du vagin de mon épouse, me provoqua une nouvelle érection. J’enfilai alors un doigt dans l’anus de Sarah. Après l’avoir un peu mouillé avec son jus, j’enfilai deux doigts. La place était prête pour ma bite. Je me plaçai derrière Sarah et je présentai ma bite à sa rosette.

Sarah demanda à Claude d’arrêter de s’activer et elle se pencha sur lui pour me faire de la place. Gentiment je la pénétrai, ma bite entrait doucement et je sentais à travers la paroi la bite de Claude. L’impression était fantastique. Lorsque je fus au fond, Sarah commença à bouger. Elle bougeait lentement pour que nos bites ne sortent pas. La sensation était étrange, très forte, j’étais dans un état second. Sentir la bite d’un autre homme à travers la fine paroi de chair de mon épouse était merveilleux. Enfin nous réalisions notre fantasme. Soudain j’ai senti que Claude déchargeait, les saccades de son membre me le prouvait. Je m’activai un peu, Sarah fut secouée par un orgasme exceptionnel et à mon tour je jouis.

    Nous étions épuisés tous les trois. Nous nous sommes encore un peu caressés. Après que Sarah fut passée aux toilettes et que nous nous soyons reposés, nous avons invité Claude dans notre chambre. Nous avons caressé Sarah, puis mon épouse a pris la bite de Claude. Cette situation m’excitait au plus haut point et après avoir observé les lèvres de mon épouse entourant la bite de Claude, allant et venant, je l’ai prise en levrette, pendant qu’elle continuait la fellation. Une nouvelle fois, nous avons jouis tous les trois. Nous étions épuisés et nous nous sommes reposés. Sarah est alors venue se blottir contre moi et m’a tendrement embrassé et remercié. Elle m’a alors encore taillé une pipe. Nous nous sommes ensuite endormis. Le matin, je fus réveillé le premier suivi de Sarah. Après nous être embrassé, je demandai à Sarah de réveillé Claude en lui caressant la bite. Elle descendit gentiment vers la bite de Claude, la caressa, puis encore toute molle, elle l’a pris en bouche. Claude entra lentement en érection et se réveilla. Sarah lui passait la langue sur le méat, faisait deux aller-retour avec ses lèvres, puis lui caressait les couilles. La vue de cette scène que je suivais de près m’excita et dès que Claude eu éjaculé, je pris Sarah en levrette. Le soir Claude vint nous rejoindre au lit et nous commençâmes à découvrir de nouvelles sensations qui nous excitaient au plus haut point. Claude a passé deux semaines avec nous, puis nous sommes rentrés de vacances. Nous ne voulions pas renouveler cette expérience, de crainte de mettre notre couple en danger. Nous voulions qu’elle reste une expérience de vacances. Mais lorsque cet été, les vacances se sont annoncées, nous n’avons pas pu nous empêcher de contacter Claude et l’inviter à passer un mois avec nous.

Aujourd’hui nous revenons de vacances et une nouvelle fois, l’expérience fut merveilleuse.

Paul

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder