Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 16 526 fois
  • 112 J'aime
  • 2 Commentaires

Isabelle, ma belle-mère

Chapitre 2

Françoise

Avec plusieurs femmes
112
5

C’est l’été et Sandrine ma femme a demandé à sa sœur Françoise de venir passer quelques jours à la maison. Isabelle, ma belle-mère est déjà arrivée et Françoise ne doit pas tarder. Effectivement elle arrive avec sa voiture. Elle descend et vient à notre rencontre. Elle est vêtue d’une robe légère qui lui arrive à mi-cuisses avec un décolleté assez prononcé. On peut voir la naissance de ses seins. Elle est mince, élancée avec des petits seins qui ont l’air de bien se tenir car elle n’a pas de soutien-gorge. Elle embrasse sa mère et Sandrine sur les lèvres. Elle me fait une bise au coin de la bouche.


Je lui propose une douche avant de s’installer pour prendre l’apéro. Elle accepte et me demande où est la salle de bain. Je l’accompagne et lui montre sa chambre. Elle dépose ses affaires et je lui montre la salle de bain.


Elle vient de nous rejoindre, elle a changé de robe mais toujours aussi courte et toujours aussi décolletée. Elle s’installe sur la balancelle en face de moi et à côté de sa sœur. Isabelle est assise à côté de moi. Nous parlons de chose et d’autres.


Françoise a les cuisses légèrement écartées et avec sa robe courte qui remonte on peut apercevoir sa culotte de couleur noire. Comme je regarde son entrejambe, elle écarte un peu plus les jambes et je peux voir qu’il s’agit d’un string.


Sandrine remarque le petit jeu de sa sœur et écarte les jambes elle aussi. Elle porte un minishort en jean qui laisse voir sa chatte toujours aussi lisse. Isabelle porte une jupe courte et un chemisier blanc transparent et sans soutien-gorge. On peut voir ses deux mamelons qui pointent. Je me demande ce qu’elle porte sous sa jupe, un string comme sa fille, un slip ou rien comme Sandrine.


Voir les deux sœurs en face de moi avec les cuisses écartées commence à me faire de l’effet et je sens que ma bite ne reste pas indifférente au spectacle. Isabelle commence à faire des éloges à Françoise sur mon sexe. Françoise demande à sa mère :


— Tu l’as déjà goûté ?

— Oui je l’ai essayée dans tous les orifices.

— Et c’est bon.

— Excellent, j’ai joui plusieurs fois.


Françoise s’adresse à moi :


— J’espère que je vais pouvoir l’essayer aussi.

— Mais avec plaisir.



Pendant ce temps, Isabelle me caresse par-dessus mon pantalon et s’adresse à ses filles :


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Il bande déjà. Tu veux voir sa bite.


Isabelle ouvre ma braguette et sort mon pénis qui est déjà tout gonflé. Au passage elle effectue quelques mouvements de va-et-vient afin de libérer mon gland. Sandrine a écarté un peu plus les cuisses et caresse sa vulve du bout de son doigt, le faisant entrer un peu dans son vagin. Françoise regarde sa mère me masturber et à l’air de se demander si c’est la première fois qu’elle tient la bite d’un autre homme dans sa main. Le spectacle a l’air de lui faire de l’effet et elle commence à se caresser les seins. Sa main glisse dans sa robe et masse le bout de son téton. La fine bretelle de sa robe glisse le long de son épaule laissant s’échapper son sein. Il est ferme, pas très gros avec une petite auréole rose et un téton qui pointe. Elle fait glisser l’autre bretelle et libère son autre sein. Elle a la poitrine complètement à l’air et masse ses deux seins en pinçant le bout. Elle écarte un peu plus les cuisses et j’apercevoir quelques poils de son pubis.


Isabelle se penche sur moi et met ma bite dans sa bouche passant sa langue sur mon gland. Ses lèvres glissent sur ma verge. Sandrine a baissé son short jusqu’aux chevilles. Elle a les cuisses bien écartées et sa main masturbe sa chatte lisse. Avec plusieurs doigts, elle va et vient avec frénésie. Un de ses seins s’est échappé de son débardeur et se balance au rythme de sa masturbation.


Françoise, tout en continuant de caresser ses seins, observe cette scène. Sa mère qui a baissé mon pantalon et mon slip continue de me sucer en caressant délicatement mes couilles. Sandrine se branle de plus belle avec des petits gémissements. Isabelle a les jambes complètement écartées et la jupe relevée sur ses cuisses, offrant à Sandrine qui se trouve en face une vue sur sa partie intime.


Sandrine se relève et s’adresse à Françoise :


— Tu veux me remplacer.

— Oui je veux bien si Michel est d’accord.


Je m’empresse de répondre :


— Oui avec plaisir.


Françoise et Isabelle échangent leur place. Françoise se met à genoux devant moi et commence à me sucer tout doucement. Isabelle s’assoit à côté de Sandrine. Elle écarte les jambes et comme elle ne porte rien sous sa jupe, je peux admirer sa chatte toujours aussi poilue.


Elle se penche vers le sexe de Sandrine et commence à lui lécher le clitoris et les grandes lèvres. Sandrine remonte très haut la jupe de sa mère et lui caresse ses poils. Un peu de liquide blanc apparaît à l’entrée de sa vulve. Sandrine enfonce ses doigts dans le vagin d’Isabelle et commence une masturbation en règle.


Françoise s’active de plus en plus vite sur ma bite et à ce rythme-là je ne vais pas tarder à jouir dans sa bouche. Françoise arrête de me sucer, se relève, remonte sa robe jusqu’à la taille, écarte son string et vient me chevaucher. Mon sexe gorgé s’enfonce dans son vagin. Je peux apercevoir les poils de sa chatte qui sont taillés à la perfection. Elle monte et descend sur mon sexe qui est au bord de l’explosion. Ne pouvant plus tenir, je lâche ma semence au plus profond d’elle avec un râle. Françoise me suit et jouit à son tour. Enfin Sandrine et Isabelle avec un accord parfait jouissent elles aussi.


Nous restons là sans bouger à moitié dénudés. Françoise fait surface en premier et nous annonce que Jean son mari va venir nous rejoindre dans la semaine. Je commence à me dire que ça ne va pas être forcément la joie, je ne vais pas pouvoir baiser Françoise et Isabelle comme je vais vouloir.


Ayant sans doute lu dans ma pensée, elle ajoute :


— Rassurez-vous Jean est comme moi, il a toujours la bite en l’air et raide et est prêt à baiser tout ce qu’il trouve.



Je reviens de faire quelques courses. Je n’entends rien dans la maison. Je m’avance vers le couloir et là j’entends des petits bruits qui viennent de la chambre d’Isabelle. J’ouvre discrètement le porte pour découvrir une scène assez bandante. Isabelle est allongée sur son lit sur le dos, complètement nue, les jambes repliées et ouvertes au maximum. Sandrine a la tête enfouie dans la chatte de sa mère, les fesses en l’air et broute le sexe d’Isabelle. Françoise est à genoux derrière Sandrine équipée d’un gode ceinture qu’elle a introduit dans le vagin de Sandrine. Devant ce spectacle, je baisse mon pantalon et j’introduis ma bite dans la chatte de Françoise. A chaque coup de reins que je donne, Françoise entre son gode plus profond dans Sandrine. Après quelques va-et-vient, Françoise se tourne vers moi et me dit :


— Encule-moi.


Un peu surpris par sa demande, je me retire et viens positionner mon gland sur son anus et lui caresse son petit trou avec ma queue bien lubrifiée avant de l’introduire. Je pénètre sans beaucoup de résistance et je m’enfonce au plus profond. Françoise qui a l’air d’être satisfaite :


— Jouis dans mon cul en même temps que moi.


Je vais et viens de plus en plus vite et ne pouvant plus me retenir, j’explose dans son anus. Les trois femmes jouissent en même temps dans une série de cris, de gémissements... Sandrine se relève et vient me sucer comme pour me nettoyer. Françoise se penche sur sa mère et enfonce son strapon entre ses cuisses relevées. Au bout de quelques instants, Isabelle jouit de nouveau.

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder