Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 7 179 fois
  • 74 J'aime
  • 4 Commentaires

Itinéraire d'un Bi refoulé

Chapitre 1

Une rencontre

Gay
74
5

Bonjour à tous ! L’histoire que je m’apprête à partager avec vous est 100% vraie, c’est mon histoire : d’un mec qui se pensait hétéro. L’histoire se passe en été 2016 lors de l’euro à Bordeaux. J’étais à ce moment-là étudiant et j’avais 23 ans.


Je me nomme John, 1m80, peau caramélisée, cheveux ondulés, athlétique, mince, imberbe, et je pense avoir une queue normale 16-17 centimètres. Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours été hétéro, d’ailleurs au moment où l’histoire se passe, j’avais une copine. Mais il m’arrivait de temps en temps, seul, d’explorer un terrain déviant, plus sombre, plus tabou : ma féminité. C’est-à-dire mettre des culottes, des strings en dentelles, regarder du porno gay et de shemale, jouer avec mon anus, essayer d’avaler mon sperme et me faire des auto-faciales... bien que ces pratiques sont loin d’être hétéro, je ne m’imaginais à aucun moment passer le cap un jour avec quelqu’un, pour moi, ça, c’était juste mon intimité personnelle, rien de plus... Jusqu’à ce que le destin s’en mêle.


Demi-finale de l’euro 2016, la France gagne contre l’Allemagne sur le score de 2-0 et se qualifie à sa finale tant rêvée. La fête bat son plein, je suis bourré et je rentre à pied direction Pessac campus étudiant vers 4h du matin. Sur le chemin, un homme à vélo passe et s’arrêta :


— Salut ! Tu saurais pas où je peux trouver un endroit gay ici s’il te plaît ?

— Salut... euh nan, ici c’est un endroit mort à cette heure-ci (campus étudiant), mais si tu suis les rames de tramway, tu peux rejoindre le centre-ville et il y a des boîtes gay je crois.

— Ha... ça fait un peu loin pour moi et puis je dois aller travailler dans pas longtemps...

— Ha OK... t’es gay ?

— Non je suis bi, j’ai une femme, mais de temps en temps, j’aime bien voir des hommes.


J’étais intrigué, alors nous nous sommes mis à faire connaissance, nous discutons de sa bisexualité, de nos vies, une discussion sans tabou et beaucoup d’enthousiasme, c’était très intéressant. Il s’appelle Will, 1m80, la quarantaine, plutôt costaud et marié.


— C’est la première fois que j’en discute comme ça avec quelqu’un, c’est un vrai plaisir de te rencontrer mec !

— Ha ha ! Plaisir partagé.

— J’ai pas vu le temps passé ! Et si on échangeait nos numéros, on pourrait reprendre cette conversation un autre jour ?

— Bah ouais pourquoi pas !


Une fois nos numéros échangés, nous repartons chacun de notre côté, lui sur son vélo et moi pied avec une érection dans mon pantalon. Je ne le savais pas encore, mais je venais de mordre à l’hameçon de quelque chose de puissant qui bouleversera ma sexualité à jamais.


La semaine passe et nous nous textons de manière anodine, je ne sentais pas qu’il y avait un truc qui se passait entre nous et surtout à l’intérieur de moi. C’est un mélange d’excitation et de peur, un doute s’installa en moi, il me proposa de me revoir, je déclinais ses offres par peur de céder, par peur d’aimer ce qui pourrait potentiellement se passer. Encore une fois, le destin s’en mêla.


Finale de l’euro 2016 FRANCE - PORTUGAL, la France à la surprise générale s’incline à domicile à son Euro sur le score de 1-0. L’ambiance était morte à la fanzone de Bordeaux, j’étais dépité, dégoûté, nous qui avons prévu de faire la fête toute la nuit, on se retrouve chez nous à 23h00 déprimant de cette soirée. C’est dans ce moment de douleur que j’ai envoyé un message


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

— Hey dispo ce soir pour discuter ?


Il me répondit instantanément :


— Hey je dis à ma femme qu’ils ont besoin de moi plus tôt que prévu au taf et j’arriverai vers 1h du matin c’est bon pour toi ?


Je répondis affirmativement.


En l’attendant, je pris une bonne douche chaude, je m’habillais léger en short de rugby et débardeur. 1h du matin passé, il monta chez moi, nous nous saluons, j’ouvris une bouteille de vin. Nous parlons de la finale... puis de nos vies, etc.


— Tu sais j’ai beaucoup pensé à notre rencontre la dernière fois et je ne regrette absolument pas de t’avoir abordé...

— Moi aussi j’en suis très ravi... dis-je timidement en regardant le sol...

— Tu sais tu es très mignon et surtout très intelligent et ouvert d’esprit...

— Je te remercie et toi aussi t’es plutôt pas mal dans le genre aussi ha ha.

— Merci c’est gratifiant de la part d’un hétéro !


Nous buvons 2 bouteilles de vin, nous sommes bien pompettes, nous rigolons bien. Puis nous nous retrouvons aussi sur le lit tous les deux côte à côte avec un silence bien malaisant... quand soudain une main baladeuse se posa doucement sur ma cuisse, le seul réflexe que j’ai eu fut surprenant, j’écartais légèrement mes jambes en guise de réponse, il ne lui en fallut pas plus pour que sa main monte au niveau de mon entrejambe... l’érection fût instantanée et visible à travers mon short. Je sentais ma respiration et mon excitation s’accentuer, j’avais clairement envie d’aller plus loin, j’étais attiré par le moment présent, j’étais attiré par l’homme qui était à côté de moi, l’heure n’était plus au doute et à la réflexion, j’étais comme hypnotisé.


Il se mit à genoux en face de moi, sans dire un mot, juste en me regardant, il enleva délicatement mon short et prenait ma queue, commençant à faire des va-et-vient tout doucement avec sa main. D’une voix chuchotante et sensuelle, il approcha ses lèvres de ma bite :


— Ta queue est magnifique... je peux ?


Je lui fis un signe affirmatif de la tête. Il engloba ma queue dans la bouche si chaude et si humide, au bout de quelques secondes, j’étais aux anges, jamais on ne m’avait sucé avec autant de qualité ! Les va-et-vient, gorge profonde, coup de langue, très vite, j’ai dû mettre un stop pour éviter de jouir trop vite.


J’étais dans un état second, j’enlevai mon tee-shirt et je lui demandai de se mettre tout nu également... et c’est alors que je vis son sexe, 17 centimètres également et sa bite était largement plus grosse et plus épaisse que la mienne, le mythe des blancs et de leurs petites queues venait de prendre fin à mes yeux. J’étais émerveillé par la beauté de son sexe, cela ne me répugnait pas du tout.


Cette fois-ci, c’était moi qui me mettais à genoux, lui debout avança avec son gros sexe au niveau de mon visage, j’ouvris la bouche sans l’ombre d’une hésitation et je le suçais à mon tour. J’aimais cette sensation d’être "femme", j’aimais le goût de la bite et j’aimais sucer, très vite je me suis senti à ma place, très vite je me suis senti comme un poisson dans l’eau comme si j’avais toujours rêvé de ça, comme si c’était normal ! Je l’entendais gémir.


— C’est trop bon, t’es sûr que tu as jamais sucé avant ??


Je fis un petit signe de la tête en guise de non.

— Non mon cher Will, tu es le premier homme qui pénètre ma bouche.

J’ai été très touché de ce compliment et cela me mettait en confiance. J’essayais d’alterner les sensations, langue sur le bout du gland, léchouille de la tige, pression avec lèvres lors des va-et-vient (merci les films pornos). C’est à ce moment-là que j’ai compris que les hommes savaient mieux pratiquer les fellations que les femmes de manières générales !


Le sucer me procurait un plaisir de dingue, je me branlais en même temps.


— Attends attends ! Je vais bientôt jouir sinon !


J’ai accéléré la cadence, je voulais le faire jouir, je voulais sentir la sensation du sperme d’un homme.


— Ça vient... je vais jouir !


Je positionnais ma bouche sur son gland et il hurla de plaisir quand il déchargea sa quantité de nectar dans ma bouche ! Quelle douce sensation de recevoir les jets de spermes bien chaud au sein de votre bouche ! J’ai pris le soin d’avaler ce précieux nectar et de nettoyer sa queue durant quelques secondes après son orgasme.


— Excellent, tu es... mets-toi sur le lit veux-tu ?


Je m’exécutais aussitôt.


— A moi de te faire plaisir maintenant...


Il a pris ma bite dans sa main et l’a mis dans sa bouche. Ce qui m’avait surpris c’était qu’il avait encore envie de sexe bien qu’il venait de jouir... il me suça et j’adorais sa manière de me sucer, j’en gémissais... et c’est alors que j’ai senti l’un de ses doigts titiller mon anus. En guise de réponse, j’écartais un peu plus les jambes. Il descendait sa tête et leva mes jambes en l’air et me lécha l’anus...


— Hmmm.

— T’aimes bien ?

— Hum hum.


J’adorais cette sensation, petit à petit il inséra un doigt, j’avais pour habitude de me doigter de temps en temps alors je n’ai pas eu de sensation de douleur. Au contraire, c’était une bonne de plaisir d’être doigté par un doigt extérieur aux miens, je me laissais emporter par ce plaisir...


— Putain tu te dilates super vite !

— Continue...


Avec son doigt, il accéléra le mouvement, puis inséra un deuxième doigt ! Par contre, celui-ci me fit un peu mal au début, il avait des gros doigts tandis que les miens étaient plutôt fins. Mais cette sensation de douleur en dura qu’un instant pour laisser place à une vague montante de plaisir ! Alors qu’il continua à me doigter, il reprit la fellation... Je gémissais de plus en plus fort, c’était une double stimulation de plaisir et j’avais de plus en plus de mal à contenir mon excitation...


— Je vais jouir !


Il accéléra le mouvement de bouche et de ses doigts de manières très fortes et ce fut un orgasme tout à fait foudroyant ! Le premier d’une longue série. Je jouissais la totalité de mon jus dans sa bouche qu’il avala lui aussi !

Alors que j’essayais de me remettre de mes émotions, l’excitation tomba et laissant place à de la culpabilité, premièrement d’avoir fait ce que je venais de faire un homme, deuxièmement d’y avoir pris du plaisir et troisièmement d’avoir trompé ma copine !

On se rhabillait et discutait encore un peu et il partit. Au moment où ce dernier a franchi la porte, j’étais persuadé de ne plus jamais le revoir afin de ne plus jamais recommencer !

C’est alors qu’au moment d’aller dans mon lit... Il m’envoya un texto : c’était vraiment cool, ça te dit de remettre ça et d’expérimenter cette partie de toi ?" Une érection fut volcanique et une réponse instantanée : " Oui avec plaisir."

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder