Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 2 561 fois
  • 11 J'aime
  • 0 Commentaire

Jade et Luc

Chapitre 1

Orgie / Partouze

J’arrive enfin chez ma cousine Jade après presque 5 heures de route. Nous sommes heureuses de nous revoir, depuis le temps, j’avais 15 ans à l’époque, comme elle. Maintenant à 30 ans, nous nous retrouvons avec plaisir. J’étais à l’étranger pour mon travail : je ne connais même pas son mari.

En entrant chez elle, je suis reçue dans un grand salon. Son mari Luc m’y attend. Il est grand, brun, beau gosse. Comme toujours j’essaie de deviner la forme de son sexe : c’est plus fort que moi, dès que je vois un homme, je cherche à connaître ses détails intimes, je me trompe souvent. Mais lui j’espère que Jade me donnera l’autorisation de goûter à sa bite : après tout avant nous nous caressions souvent pour jouir, malgré notre jeune âge. Nous aimions bien nous lécher pour jouir ensemble. J’espère qu’elle n’a pas oublié pour nous deux, j’aimerais bien recommencer au moins une fois.

Luc est charmant, il m’embrasse comme s’il me connaissait depuis toujours. Jade a du lui parler de moi et peut-être de nous deux, qui sait. Jade me montre ma chambre, m’y conduis pour m’aider à ranger mes affaires. Je n’ose pas lui demander si nous pourrions nous faire du bien ensemble. Elle m’embrasse encore une fois sur les joues en me disant ce soir nous verrons ce que nous ferons avec Luc.

Elle a donc prévu je ne sais quoi avec son mari. J’espère que ce sera une représentation en trio, à la rigueur en duo, avec elle. Les 15 ans passés sans nous voir ont fait qu’elle et moi avons terriblement changées. Nous avons les poitrines plus importantes, nous avons grandies.

Je me souviens qu’à l’époque elle me disait qu’elle aimait se masturber souvent, j’espère qu’elle n’a pas oublié cette mauvaise habitude. Moi je l’ai gardé : je ne suis pas assez stable dans le job que j’aie pour avoir une vie sexuelle très suivie. Il m’arrive de coucher souvent avec des mecs qui me plaisent, ou moins souvent avec des nanas sexy. Je suis rarement déçue. Parfois, je suis seule, sans personne pour contenter mes besoins de sexe, alors je me caresse souvent. Je possède dans mes bagages ce qu’il faut pour me faire bien jouir : gode, chapelets de bille, plug anal et boules de geisha. Si je n’arrive pas à avoir de quoi me faire baiser, je me soulagerais seule.

En attendant Jade me reconduit au salon. Luc a préparé des apéritifs pour commencer la soirée. Il a eu raison.

— Ainsi c’est vous la cousine ?

— Oui, c’est moi et vous êtes le mari ?

— Vrai. Jade me parle souvent de vous, même si elle ne vous a pas revu depuis votre adolescence.

— Nous devons avoir les mêmes souvenirs.

— Si nous passions à table ?

— Avec plaisir, j’avoue que le repas de midi est loin.

Le repas est divin comme les vins. Nous bavardons surtout de moi, ce que je fais comme travail où je vais, ai-je un ami ou une amie. Je dois répondre à une foule de question, ce qui ne me dérange pas du tout. Puis, Luc pose une question qui m’interpelle :

— Tu lui as parlé pour ce soir ?

— Non, je n’ai pas osé.

-Excusez nous de ne pas vous avoir prévenu, me dit-il, ce soir est réservé à notre baise série longue.

— Dis lui directement que nous baisons ce soir, elle peut se joindre à nous, j’aimerai refaire l’amour avec elle.

Je n’en suis pas tellement surprise. Je commence à avoir une boule dans le ventre : j’ai envie de jouir. Sans se préoccuper de moi, Luc embrasse Jade sur la bouche, je vois que c’est un vrai baiser d’amants. Ils sont mariés depuis plusieurs années et leur désir n’est pas éteint.

Nous allons au salon. Luc vient très près de moi, m’embrasse aussi. Je n’apprécie pas tellement ce baiser comme je devrais, pourtant il va me baiser, je ne sais à quel moment. Je me sens sale après mon voyage, il vaut mieux que je me lave avant de me donner, il me semble sentir mauvais. Jade me montre la salle de bain, je pourrai prendre une douche en attendant. En attendant quoi ? Je ne sais pas.

Je fais couler l’eau de la douche pour passer dessous dès que l’eau est chaude. Je prends le pommeau je le passe sur tout le corps, Évidemment quand j’arrive sur le sexe, je ne peux me retenir : je me branle avec le jet. Je me fais jouir, sans même me souvenir de l’invitation de Luc.

Je n’avais fais qu’un léger oubli en entrant dans la baignoire, j’ai oublié de fermer la porte. Je suis assise sur le bord de la baignoire, les jambes biens ouvertes, avec le jet sur la chatte. Je ferme les yeux comme toujours quand une main saisi la mienne pour la remplacer : c’est la main de Jade qui me branle. Elle pose sa bouche sur la mienne, m’embrasse comme avant, même mieux. Elle me donne encore plus envie de jouir.

Je suis surprise de la voir nue, maintenant, me tendant le jet pour que je la masturbe à mon tour.

— Je suis comme toi, dès que je me douche je me branle.

— Tu n’as pas perdu l’habitude.

— Non, j’y tiens, même Luc en est satisfait surtout quand je me masturbe devant lui.

— Tu lui a tout dit pour nous.

— Bien sur.

— Et alors?

— Il t’a bien invitée à tirer un coup avec nous.

— Il nous attend peut-être ?

— Non pas peut-être.

Nous nous séchons mutuellement, façon pour nos corps de refaire connaissance. C’est nues que nous rejoignons le salon. Luc nous y attend encore. Il regarde la télé, un docu sur la vie d’animaux de Sibérie (admirablement ennuyeux).

Jade va sur ses genoux, l’embrasse encore lui passe une main sous la chemise : elle lui caresse les tétons. Lui ne se préoccupe pas de ma présence ; il passe sa main entre les cuisses de Jade. Elle écarte les cuisses. Après m’avoir offert sa chatte sous la douche, maintenant elle se donne à son mari. Je les regarde faire : j’ai envie de jouir, sans pudeur je me caresse le clitoris. Je regarde ce que fait Luc. Il masturbe Jade magnifiquement. Je vois sa main qui caresse d’abord le clitoris, ensuite le puits pour finir par mettre un doigt profondément dans l’anus. Jade crie quand elle jouit.

Elle n’a rien fait à son mari, elle me le donne. A mon tour d’être branlée par Luc. J’ai rarement été masturbée aussi bien. Je réussis à sortir sa bite; je ne m’étais pas trompée, il a une belle bite, longue et assez grosse. Je sens que je vais bien jouir avec un tèl joujou dans le con. Je le déshabille avant que nous allions plus loin. Je n’ose pas le sucer, que dirait Jade ?

Je le branle comme je sais faire : ma main descend et remonte en sentant bien les réactions. J’arrive à ce que je veux : il n’a pas joui. Maintenant je peux me mettre sur lui, le dos contre sa poitrine, j’enfile la queue dans mon puits : c’est simple et pratique ; je mène mon action comme je le veux : mes amants aiment bien cette façon. Il a pris un sein dans sa main, il me caresse le téton. Jade est venue pour m’embrasser et me caresser l’autre sein, elle pousse même son aide jusqu’à chercher et trouver mon bouton pour me donner plus de plaisir. Je pars dans un grand orgasme : il y avait au moins deux mois que je n’avais pas eu de bite dans mon ventre.

Luc doit être spécial, il ne jouit pas facilement. Je laisse la place à Jade. Elle se donne de face. Je vois sa main chercher la bite qui va la remplir. Ils sont poitrines collées, lèvres soudées sans plus de pudeur que moi. Je passe ma main entre les fesses pour introduire un doigt dans l’anus de Jade. Sa cyprine a coulé jusque là. Mon index entre plus que facilement dans son cul. Je le fait aller et venir, même sortir pour y revenir, comme si j’avais une bite. Jade ne tarde pas à crier. Elle me cède la place.

Cette fois je vais le sucer. Je pense qu’il doit avoir bon goût en déchargeant. Je lèche le gland manière de goûter la cyprine de Jade, puis je prends le tout dans la bouche. Une main me sert à caresser ses couilles grosses et dures, comme repliées vers la bite, l’autre va sur son rectum, je n’hésite pas à entrer deux doigts profondément. Je ne sais même pas s’il possède le plaisir d’avoir des doigts dans le cul. Je les fais aller et venir quand sans que je m’en aperçoive il jouit à grand jets. Je reçois une quantité impressionnante de sperme. Je ne peux pas tout garder dans la bouche.

Jade qui me regarde faire vient à mon secours pour avaler une partie du foutre de son mari. Ce baiser nous donne envie de nous faire l’amour toutes les deux. Nous changeons de banquette pour être assise l’une à coté de l’autre. Nous retrouvons nos gestes d’avant. Ils sont restés marqués dans nos esprits. C’est elle qui comme avant commence à poser sa main sur ma chatte et prendre le clitoris entre deux doigts. Elle me branle presque comme si j’avais une bite. Ensuite c’est moi qui la cherche : je caresse avec un seul doigt son bouton alors que je me branle avec trois doigts. Nos mouvements sont coordonnés, le plaisir vient ensuite plus ou moins rapidement : nous avons déjà joui plusieurs fois, nous jouissons plus vite.

Ce n’est pas suffisant : nous sommes devenues des bêtes de sexe. Jade cherche mes jouets. Jade me met les perles dans le cul. J’ai un choc de plaisir quand elle en rentre une, comme elle m’en met 8, j’en jouis d’avance. Ensuite quand elle les fait sortir très lentement je jouis fortement à chaque sortie. Mon plaisir commence quand la perle est proche de l’intérieur de mon sphincter pour finir quand elle est totalement hors de mon ventre. J’en suis à faire comme elle : je crie à chaque orgasme et ils sont nombreux.

Elle me caresse encore le puits en y mettant trois doigts : elle me baise comme avec une bite. C’est délicieux, je suis quand même consciente pour rendre ce qu’elle m’a donné : je lui mets les perles dans son cul qui s’ouvre facilement devant l’entrée. J’adore voir le sphincter s’ouvrir pour laisser passer les perles. Elles disparaissent vite une fois introduites. Je force un peu pour passer la dernière : son anus est rempli. Elle gémit à chaque entrée.

— C’est bon ces billes, je voudrais les mêmes pour que Luc me les mette.

— Tu peux les mettre toi-même devant une glace, quand je me le fais, je jouis encore plus de me voir les mettre. Si tu veux je peux te donner celles là, j’en achèterais d’autre en partant d’ici.

Elle digère un moment les billes quand je me décide à les retirer. Évidemment elle réagit comme moi, en plus fort peut-être. Son orgasme est continu jusqu’au dernier passage.

Elle possède un gode double dont elle se sert soit seule soit avec Luc. Normalement c’est lui qui lui entre un bout dans le vagin, qui la masturbe un peu avant de lui entrer l’autre extrémité dans le cul.

— Nous faisons ça depuis qu’un soir, il y a longtemps nous faisions une partouze. Il me baisait devant les autres quand un mec que je ne connaissais même pas est venu pour m’enculer. Je refusais au début, il a forcé un peu, me l’a mise et j’avoue que je n’avais jamais joui aussi fort. C’est la seule fois où je me suis fait mettre dans les deux trous à la fois. Je ne regrette qu’une seule chose, de ne pas avoir de bite dans la bouche pour être totalement remplie. Et toi ?

— Moi, je me suis fait prendre comme ça plusieurs fois pendant mes voyages. La dernière fois j’ai eu droit à deux bites monumentales. J’en ai eu mal au cul plusieurs jours. Je ne le regrette pas du tout.

— Tu veux que je te la mette ?

— Oui, baise moi bien.

Je reste sur le dos, je vois que la bite de Luc reprend forme, il attendra un peu que sa femme me fasse jouir. J’ai les jambes ouvertes, pour que Jade me baise avec ce gode : je vais jouir avec lui pour la dernière fois puisque je le laisse à Jade.

Elle entre le gode dans mon puits, le ressort pour me mettre l’autre extrémité qu’elle enfonce à fond. Elle le tord pour me le mettre dans le cul. Là elle force un peu : il y a longtemps que je n’ai pas eu de sodomie. Elle a vite compris le truc pour s’en servir, elle le tient au milieu pour le faire aller et venir en balançant sa main. Comme souvent je me tortille dans tous les sens quand j’ai une double pénétration. Je gémis si fort que Luc, en nous regardant se branle.

Avec Jade nous aimons voir un homme se donner du plaisir. C’est vrai c’est excitant de voir une main aller et venir autour d’une queue bien bandée. En plus c’est aussi joli de voir le sperme jaillir. Malheureusement pour nous Luc n’est pas prêt pour jouir. Ce n’est pas grave. Jade me donne un orgasme rare. Elle l’a accompagné la double par une succion de mon clitoris.

Jade à son tour veut profiter de moi :

— Mets-moi ton engin dans le con et le cul, comme je t’ai fait.

Pour pimenter elle se met sur le ventre. Pour moi c’est aussi facile. Je commence par le cul en crachant d’abord dessus. Le gode entre facilement : Luc l’encule souvent à leur grand plaisir. J‘entre ensuite dans son puits d‘amour. Je commence les aller et venu. Soudain je suis arrêtée pas Luc qui se couche sur sa femme pour l‘enculer. Après tout c’est son épouse, il peut en profiter. Luc est mis de telle façon que je peux continuer à baiser Jade.

Le couple semble bien prendre son pied. Jade ne tient pas longtemps. J’enlève le gode de sa chatte. Il est mouillé, je vois devant moi le cul de Luc. J’en profite pour l’enculer pendant qu’il en fait autant à Jade. Luc ne dit pas non, j’en profite pour enfoncer le plus possible le gode. Je suis ses mouvements dans le cul de Jade.

Ca dure un bon quart d’heure avant que Jade n’en puisse plus. Je commence à sortir le gode du cul de Luc. Il se tourne sur le dos, me regarde d’un regard vicieux. Il me veut c’est sur, mais comment, je ne connais cet hommes que depuis quelques heures.

— Viens pour te planter sur ma queue

— Où veux tu que je me la mette ?

— Dans ta chatte.

Je monte sur lui, m’assieds sans dire un mot. Je prends à pleine main cette belle queue. Il veut que je me baise, je vais le faire. Avant je caresse toute ma fente avec son gland : j’en jouis. Enfin je l’ai juste à l’entrée du canal. Là je me laisse aller sans forcer. Le plaisir est aussitôt là. Je me baise à la vitesse qui me plaît, de plus en plus vite. Son visage me donne à comprendre la qualité du plaisir que je lui donne. Jade est à nouveau près de nous. Elle l’embrasse longuement sur la bouche. Elle écarte les jambes pour que je la masturbe encore une dernière fois.

Je suppose qu’un peintre coquin pourrait faire une toile de grande valeur pour les amateurs.

Diffuse en direct !
Regarder son live