Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Histoire vraie
  • Lue 22 881 fois
  • 39 J'aime
  • 0 Commentaire

jamais je n'aurais imaginé ça

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Je vais vous compter une histoire qui m’est arrivée il y a peu.

J’ai 50 ans et ma compagne, 10 de plus, mais est restée très désirable et appétissante. Il n’y a qu’à observer le regard des autres hommes, y compris jeunes, pour s’en rendre compte... et elle le sait... en joue parfois.

Elle aime le sexe, comme moi, et nous nous comblons mutuellement.

Je suis commercial et n’ai donc pas d’horaires fixes.

C’est ainsi que, la semaine passée, un rendez-vous étant annulé, je rentrai beaucoup plus tôt que prévu.

Arrivé devant chez moi, je vis la voiture de mon neveu de 23 ans, Nicolas, le fils de mon frère.

Je ne fus pas vraiment étonné, car il nous rendait souvent visite. Mais ce qui m’a surpris, c’est que la maison n’était pas éclairée, sauf une petite lueur dans notre chambre à l’étage.

Je décidai donc d’entrer silencieusement. Il n’y avait aucun bruit dans la maison.

Je montai doucement et arrivé sur le palier, je vis la porte de la chambre entrouverte, entendant comme un léger bruit de succion.

J’osai un œil discret et ce que je vis me laissa sidéré.

Ma compagne était accroupie devant mon neveu, lui assis sur le lit, et était en train de le sucer comme j’avais l’habitude qu’elle me le fasse.

Il lui tenait la tête et semblait prendre plaisir au traitement qu’elle lui prodiguait.

Sa jupe était remontée, je voyais la lisière de ses bas...

Elle y allait gaiement... goulûment.

C’est une sacrée suceuse mais je ne pensais pas qu’un autre en profitait.

Je restai là interdit... mais aussi excité, je l’avoue.

Que devais-je faire??

Ces quelques secondes d’hésitation eurent raison de moi... ma curiosité était trop forte et je décidai de continuer à jouer le mateur.

Elle continuait sa caresse buccale, le regardant droit dans les yeux. Lui, avait les siens fermés, appréciant visiblement ce qu’elle lui faisait.

Tout en continuant à lécher son membre, je la vis déboutonner son chemisier. Elle portait ce soutien-gorge ouvert que je lui avais offert et qu’on nomme un redresse sein.

Nicolas comprit l’invitation et commença à lui pétrir les seins de façon un peu forte, mais efficace et qui n’était pas pour déplaire à Brigitte.

Moi-même, j’avais appris à lui "torturer" la poitrine et ce, pour son plus grand plaisir.

Je devinai ses tétons durcir sous les caresses de son jeune amant. Ca lui arrachait des gémissements de satisfaction.


Je vis mon neveu se tendre, s’arc-bouter... je devinai qu’il jouissait dans la bouche de ma compagne. Elle se délectait de ce nectar, avalant tout, en léchant son sexe soigneusement.

Elle se redressa ; ôta sa jupe et son string qui devait être trempé, ne gardant que ses bas et ses bottes. Elle lui dévoilait sa chatte parfaitement épilée. Elle s’allongea sur le lit et je l’entendis murmurer "à toi maintenant". En disant cela, elle le dirigea jusqu’à son minou afin qu’il la suce à son tour.

Maladroitement, il commença à lui donner des coups de langue, ce qui lui arracha de petits cris de plaisir. Elle lui appuyait sur la tête afin qu’il lèche plus fort, plus loin....

Elle jouissait sous ces caresses... je connaissais trop bien l’état dans lequel ça la mettait.

Puis elle attira Nico à elle afin qu’il la pénètre.

Tout en se donnant de fougueux baisers, elle prit son sexe et le positionna à l’entrée de sa petite chatte. Il s’enfonça en elle, commençant à pilonner de son gourdin, tout en lui bouffant la pointe se de ses seins. Elle releva les jambes afin qu’il s’enfonce encore plus. Elle commençait à crier de plaisir, de plus en plus fort. Ma salope jouissait avec une autre queue que la mienne.

Je le voyais aller et venir en elle ; s’appliquant à lui donner le maximum de plaisir.

Il était très doué pour un si jeune homme, parvenant à faire jouir une femme mûre qui aurait largement pu être sa mère.

Puis, elle le repoussa et se mit à 4 pattes. Je compris très vite ce qu’elle souhaitait. Nico aussi d’ailleurs. Il lui caressa l’anus avec sa mouille et approcha sa verge près de son trou. Là aussi, elle le prit et le guida dans son cul. Habituée à cet exercice, elle l’enfonça en elle d’un seul coup, ce qui lui arracha un râle de plaisir.

C’était elle qui menait la danse. Sans doute que Nico n’était guère habitué à enculer une femme et je soupçonne même que c’était, la première fois.

Je me glissai sous elle. Elle comprit et me sourit comme pour me remercier.

Son jeune amant se retira le temps que j’empale Brigitte sur ma verge. La courbant au maximum sur moi, elle tendit son cul vers Nicolas qui l’encula de nouveau d’un coup, lui arrachant un nouveau cri de plaisir.

Tous trois jouîmes très fort et il était bien malin celui qui aurait pu dire qui de chacun des partenaires était le plus en extase tant l’intensité de l’acte allait grandissant...


Je me laissai aller dans sa bouche. Et tout en avalant avec gourmandise, elle me souriait.

Je sentis que Nicolas lui déchargeait tout dans ses entrailles.

Brigitte lâcha ma queue et cria de plaisir, sous un orgasme violent et délicieux.


Epuisés, nous nous laissions tous tomber sur le lit.

Nicolas fut le premier à sortir de cette extase, alla se doucher et partit.

Brigitte et moi restâmes à nous câliner, nous caresser... Bien vite, l’envie remonta en moi.

Je la pénétrai et nous fîmes l’amour calmement, tout en lui disant à quel point j’aimais qu’elle soit aussi salope. Elle jouit de nouveau au moins 2 fois avant que je ne me vide dans son vagin.


Elle m’avoua par la suite que ce n’était pas la première fois qu’elle et Nicolas s’envoyaient en l’air. J’ai toujours su qu’elle était très attirée par les jeunes hommes mais jamais je n’aurais imaginé ce qui venait de se passer.

Elle m’a assuré qu’elle lui avait dit que dès qu’il aurait une amie régulière, elle cesserait de le voir ainsi.

Quant à nous 3, allons-nous recommencer?? A ce jour, je n’en sais rien.

Diffuse en direct !
Regarder son live