Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 39 535 fois
  • 141 J'aime
  • 4 Commentaires

Jeune beurette à éduquer

Chapitre 1

SM / Fétichisme

Je m’appelle Marc, je suis un riche homme d’affaire de 42 ans, je vis dans une grande maison du sud de la France dans laquelle j’aime recevoir des femmes pour des plans culs plus ou moins long. N’ayant pas le courage ni l’envie d’entretenir seul ma maison j’ai embauché Délicia, c’est une jeune beurette de 18 ans à peine. Elle s’occupe du ménage et de me faire à manger en échange je la paie un peu, je la nourrie et mets à sa disposition une chambre.

Délicia est une superbe fille, 1.66m pour 52 kg, des longs cheveux noirs bien lisse, des yeux bruns presque noirs et un beau visage fin aux expressions d’adolescente. Son corps mince, sa peau bronzée, sa belle poitrine (85D) et ses petites fesses rondes ne me laisse pas indifférent.

Cela fait deux semaines maintenant que Délicia travaille et vie chez moi. Elle parle très peu et passe ses soirées à regarder la petite télé que j’ai installée dans sa chambre. Je ne sais pas grand choses sur elle, si se n’est qu’elle n’a personne dans le coin, ni famille, ni amis, ni petit copain. Plus je la vois plus je la trouve belle et attirante mais je n’ose pas tenter quelque chose. Jusqu’à une nuit ou je passe devant sa chambre pour aller boire dans la cuisine.

Sa porte n’est pas entièrement fermée, sans doute parce qu’il fait chaud. J’entends ça télé qui fonctionne alors je jette un œil curieux. Je vois alors à l’image un de ces vieux films érotique dans lequel une jeune femme se fait punir par un homme, puis mon regard se pose sur le lit de ma jeune beurette, elle est entièrement nue en train de se masturber. Je peux voir ses seins aux larges aréoles brunes foncé et aux tétons épais et déjà bien tendu, je vois aussi son sexe couvert d’un buisson de poils noirs et le capuchon de son clitoris traversé par un petit anneau argenté. Délicia à la tête tournée vers sa télé et ne me vois pas. Je distingue clairement sa main gauche qui caresse ses seins, joue avec ses tétons en les pinçant légèrement et en les faisant roulés entre ses doigts pendant que sa main droite caresse son clitoris, le titille, puis deux de ses doigts glisse lentement dans sa fente, elle commence à faire de lent va et viens dans sa chatte tout en jouant avec son pouce sur son clito. Son corps ondule au rythme du plaisir qu’elle se procure, elle ne me voit toujours pas ses yeux sont maintenant fermés pour encore mieux se faire plaisir. Moi je commence à sérieusement bandé à la voir ainsi se caresser les seins, doigter sa chatte de plus en plus fort. Soudain mon pied appuis sur une latte du plancher et la fait grincer. Délicia stop ses caresses immédiatement et tourne la tête vers moi tout en essayant de cacher ses seins d’une main et son sexe de l’autre. Elle se m’est assise sur son lit face à moi et baisse les yeux sans oser me regarder. Je suis moi aussi assez honteux et je m’apprête à m’excuser de l’avoir observé ainsi. Mais ma jeune beurette me devance dans cette démarche et me surprend en s’excusant de manière inattendue.


Délicia - Pardon monsieur Marc je suis désolé, pardon de me comporter ainsi chez vous, je suis désolé mais je suis une salope j’ai besoin de me branler tout le temps, je suis une vulgaire traînée pardonnez moi. S’il vous plaît ne me virer pas, je sais que mon comportement de putain vous déshonneur mais garder moi je vous en supplie, je ferais tout se que vous voudrez.


Cette réaction de sa part me surprend, son vocabulaire grossier tranche avec son comportement calme et discret de d’habitude. Mais l’entendre parler comme cela et voir son corps face à moi me redonne un début d’érection clairement visible dans mon caleçon. Je la regarde et je réfléchis. Je me dis que je pourrais avoir une soubrette très sexy qui aime le sexe et qui est d’accord pour s’offrir à moi. C’est tout simplement un rêve, alors je décide de commencer maintenant à prendre en main cette jeune beurette salope.


Marc - Tu es vraiment la dernière des salopes pour oser me parler comme ça et te branler comme une simple chienne dans la chambre que je t’offre. Mais ça me plaît. Alors j’accepte de te garder à une condition. Tu continue ton travail ici mais en plus je peux disposer de toi comme je veux, te baiser gratuitement et quand je veux comme la vulgaire pute que tu es et te punir quand tu ne me satisferas pas. En échange je te promets de faire de toi une femme que les autres femmes jalouseront, je vais t’éduquer sexuellement mais aussi culturellement, je t’apprendrais à bien te comporter en société et tu auras toujours des habits très chics. Acceptes-tu mon offre ?

Délicia - Oui monsieur Marc j’accepte, c’est un grand honneur que vous me faites. Je promets de toujours faire de mon mieux pour vous satisfaire.

Marc - Alors commence par ne plus cacher tes parties intimes et montre moi tes talents de suceuse, tu m’as bien excité en te branlant tout à l’heure.

Délicia - Avec plaisir, Je suis une spécialiste de la pipe.


J’aime l’entendre s’insulter et parler cru. Je baisse mon caleçon et lui présente mon sexe circoncis à demi bandé. Délicia pose ses mains sur mon sexe, elle le caresse lentement et entame des va et vient. Ses mains sont douces et douées mais je veux qu’elle me prenne en bouche. Alors je lui assène une claque légère sur sa joue droite en lui disant :


Marc - Je t’ai demandé de me sucer salope. Alors fais le sinon tu va le regretter.

Délicia - Pardon monsieur.


Délicia pose ses lèvres d’une douceur extrême sur mon gland, elle l’embrasse puis me prend enfin en bouche, elle fait coulisser mon sexe dur dans sa bouche et fait jouer sa délicieuse langue autour de mon gland. Délicia fait aller et venir mon sexe dans sa bouche avec une douceur qui me fait de plus en plus bander. Délicia commence à avoir du mal à prendre mon sexe dans sa bouche, il faut dire que la nature m’a beaucoup gâté, au meilleur de ma forme j’affiche 20 cm de long et 6cm de large se qui pose souvent problème à mes conquêtes pour me sucer ou me recevoir en elles.


Marc - Enfonce ma bite au fond de ta gorge de putain !! Va plus vite, fait moi jouir dans ta bouche grosse salope !!!

Délicia -J e ne peux pas plus votre bite est trop grosse monsieur.

Marc - Alors je vais t’aider.


Je prends en main la tête de ma beurette et je force pour faire entrée plus profondément mon sexe dans sa bouche. Mais une fois à mi longueur elle à des hauts le cœur et recrache mon sexe. Je décide de ne pas forcer plus pour la première fois. Je garde malgré tout sa tête entre mes mains pour imprimer moi-même le rythme de sa fellation. J’accélère de plus en plus, sa bouche est pleine de salive, elle bave tente de me repousser mais je continue, ses lèvres tendres coulisse le long de mon bâton, cette petite pute à une bouche géniale, elle est faite pour sucer des bites. Mon sexe est dur comme du bois, je baise sa bouche ainsi pendant plusieurs minutes jusqu’à se que je sente la jouissance montée dans ma hampe. Alors je cale ma pine dans sa bouche en maintenant sa tête, sa langue joue avec mon gland, il ne m’en faut pas plus pour décharger plusieurs jets de foutre épais dans sa gorge. Je me retire et regarde Délicia grimacer mais elle finit par tout avaler à ma grande fierté. Je décide de l’humilier un peu en frottant mon gland et mon sexe plein de bave, de sperme et de transpiration sur son visage. Délicia ressemble a une vulgaire traînée comme ça, complètement décoiffé, le visage couvert de différents liquide, la bouche qui sent le sperme, les tétons qui pointent et le sexe trempée de mouille car visiblement elle a aimé me sucer. J’ai bien envie de la baiser mais je préfère la laisser frustrer.


Marc - Pas mal pour une première fois, tu as encore des progrès à faire pour prendre toute ma bite dans ta bouche. Voilà comment va être ta nouvelle vie. A partir de maintenant tu es ma compagne et non plus ma femme de ménage. Se qui veut dire que tu dors avec moi et que tu pourras rencontrer mes amis, participer à mes activités… Demain nous irons t’acheter des vêtements, je t’expliquerais comment te comporter à l’extérieur avec moi. A la maison tu m’obéis totalement, tu es libre de faire se que tu veux ici mais la maison doit toujours être propre et bien entretenue et tu continue de me faire à manger. Comme je te l’ai dit je fais se que je veux de toi et de ton anatomie et je peux te punir quand je veux et comme je veux. Enfin c’est moi qui décide quand et comment tu peux te laver et je veux que tu garde tes poils autour de ton sexe comme ils sont là. Et je t’autorise à me tutoyer bien sur.

Délicia - D’accord, merci beaucoup.

Marc - Parfait alors vient te coucher dans mon lit, on verra le reste demain matin.

Délicia - Je vais me coucher comme ça sans me laver ?

Marc - Oui tu ressemble plus à la traînée, la putain que tu es avec mon sperme et ta bave sur ton visage et ta chatte trempée.

Délicia - Tu as raison je suis une salope.


Je remets mon caleçon et nous allons nous coucher ainsi. Délicia s’endort rapidement en se blottissant contre moi. Elle dégage une forte odeur de sperme de mouille et de transpirations mélangés. C’est assez enivrant tout comme le fait de sentir son corps chaud contre le mien. Mais je décide de la laisser dormir et d’en faire autant.

Diffuse en direct !
Regarder son live