Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 23 200 fois
  • 83 J'aime
  • 0 Commentaire

Jeune et curieux

Chapitre 2

Gay

La matinée s’est déroulée très calmement, j’avais l’appartement pour moi tout seul. Un mot de Guy sur le frigo m’indiquant qu’il avait quelques courses à faire et qu’il ne rentrerait qu’en fin d’après-midi.


Après quelques petits efforts ménagers pour entretenir l’appartement, vaisselle, aspirateur et j’en passe, je m’octroie une pause bien méritée. Je m’allonge sur le lit et repense aux événements de la nuit dernière, je bande. Je tourne la tête car j’ai envie de sentir l’odeur de Guy sur son oreiller et j’aperçois le tiroir de son chevet ouvert.


Ma curiosité me pousse à y jeter un œil et je suis assez content de mes trouvailles. Des magazines pornos gays, des préservatifs, du gel lubrifiant, un plug anal en métal, toutes ces petites choses m’excitent un peu.


Je suis seul, Guy ne devrait pas rentrer tout de suite, je décide de feuilleter les magazines. Il y en a toute une pile et on y trouve beaucoup de photos avec des hommes en train de baiser entre eux. Ces images sont nouvelles pour moi mais je ne suis pas choqué...au contraire.


Mes yeux se fixent sur un roman photo. Un jeune homme nu est entouré d’hommes plus vieux, nus eux aussi. Les images s’enchaînent et le jeune suce toutes les bites unes à unes. Ça m’excite et je me déshabille car je sens ma queue très à l’étroit dans mon slip.


Les images défilent, le garçon est sodomisé à la chaîne par chacun des hommes. Je commence à me caresser mais je me rends très vite compte que cela ne me contente pas. J’ai bien plus envie de jouer avec mon anus qu’avec ma bite.


Les frottements du sexe de Guy me reviennent en mémoire et j’ai très envie d’un doigt dans mon cul. Je tente de me doigter l’anus mais ce n’est pas évident. Je vais utiliser le gel qu’il y a dans le tiroir et ça devrait m’aider. C’est la même marque que celui qu’on utilise avec ma copine quand je la sodomise.


Une petite perle sur ma rondelle et une autre sur mon doigt et le tour est joué. Après quelques petits va et vient timides, j’enfonce mon majeur dans mon petit trou. Je gémis de plaisir grâce à mon doigt et j’en veux plus encore quand je vois les photos du jeune pris en double anale avec une autre bite dans la bouche. Mon doigt s’agite dans mon cul. Il est vite rejoint par un deuxième puis un troisième.


Je ne tiens plus, j’ai envie d’essayer le plug anal de Guy. Je retire mes doigts puis me jette sur la table de chevet. J’attrape l’objet, il mesure environ 15 cm, taillé en pointe, on dirait une grosse glace. Je l’enduit de gel et tente de me l’introduire. Ce n’est pas facile car l’objet est gros et mon anus vierge. Chaque tentatives m’arrachent des gémissements que je ne cherche pas à dissimuler. L’objet s’enfonce de plus en plus profondément jusqu’à sa partie la plus épaisse puis vient se loger d’un coup dans mon cul. Le plug est totalement introduit et je sens mon anus se contracter autour du morceau de métal. Mon souffle s’accélère, ma queue est dressée, j’ai envie de me branler quand soudain, j’entends le bruit des clés dans la porte d’entrée.


Je suis en panique, je ne sais pas par quoi commencer. Je tente de retirer le plug mais n’y arrive pas car j’ai mis trop de gel et il glisse de mes mains quand je tire dessus. J’enfile mon pantalon, mon slip atterri dans ma poche, je range rapidement les affaires dans le chevet, le plug devra attendre.


J’entends Guy m’appeler. Il semble ne pas être seul. Je le rejoins dans l’entrée en essayant d’avoir une démarche la plus naturelle possible mais ce n’est franchement pas évident avec cet objet planté dans mon cul. Il me présente Hervé, un ami intime semble-t-il et m’indique qu’il va passer la soirée, voire la nuit, ici et qu’il faudra sûrement que j’occupe le petit canapé. J’acquiesce, de toutes façons, je ne suis pas chez moi.


Il est pratiquement 19h, Guy propose un apéro. J’accepte et Hervé aussi. On s’assoit au salon, je sens bien ce plug envahissant qui me fait bander et l’absence de slip n’aide en rien. Les verres s’enchaînent et l’apéro vient à manquer. Guy commande des pizzas. Deux bouteilles de vin rouge plus tard, il est 22h passée, Guy et Hervé me saluent et filent dans la chambre.


Je prépare mon lit de fortune dans ce petit canapé non convertible. Il faudrait que j’essaie de me débarrasser de mon objet encombrant mais comment faire discrètement ? En attendant, j’enlève mon pantalon et je remet mon slip qui était resté dans la poche puis je m’allonge. Quelques contorsions pour trouver la position la plus confortable et je tente de m’endormir. Un silence s’installe dans l’appartement très vite remplacé par des gémissements provenant de la chambre.


Je n’ai pas besoin de tendre l’oreille pour comprendre tout ce qui se passe dans la chambre. Les gémissements s’échappent sans retenue, ils sont entrecoupés de chuchotements dont je ne comprends pas grand chose. Je suis là avec un plug anal coincé dans le cul depuis au moins 4h à écouter un couple d’homo qui s’apprête à baiser. Je revois les images du magazine et j’imagine Guy et Hervé dans les mêmes postures. Et voilà que je bande encore. J’aimerais tellement aller jouer le voyeur et les regarder baiser. Si je reste discret, c’est jouable...


Diffuse en direct !
Regarder son live