Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 17 035 fois
  • 78 J'aime
  • 2 Commentaires

Jeune et curieux

Chapitre 5

Gay

Je reste assez surpris de la tournure de la conversation téléphonique avec ma copine et il me faut bien cinq bonnes minutes pour m’en remettre et sortir de la chambre. La soirée se passe tranquille, avec Guy, on mange, on regarde un film et on file se coucher.


Comme d’habitude, je dors nu et Guy aussi. La chaleur est toujours aussi présente et très vite le drap glisse. Je fais semblant de dormir en attendant que Guy passe à l’action et je n’ai pas besoin d’attendre très longtemps.


Je dors à gauche dans le lit, sur le ventre, la tête tournée vers l’extérieur du lit et je ne peux donc pas voir ce que fait Guy mais je me doute qu’il est en train de se branler car le lit bouge en cadence. Ça m’excite et avec le feu vert de ma copine, j’en veux plus encore mais je ne sais pas comment m’y prendre.


Je me dis qu’il doit sûrement mater mon cul donc je décide de lui en montrer un peu plus. Je bouge et bascule sur le côté jusqu’à coller mes fesses contre sa cuisse. Le lit ne bouge plus. Le temps semble s’arrêter pendant de longues secondes puis je sens sa main dans mon dos qui descend jusqu’à ma fesse droite.


Le lit recommence à bouger. Je sens les vibrations du matelas mais également celles de la cuisse de Guy contre mes fesses. Sa main me pelote et je fais mine d’avoir un sursaut de sommeil pour me tourner encore un peu plus. C’est ainsi que je me retrouve, contrairement à mes habitudes de sommeil, allongé sur le dos, le bras droit collé le long du corps de Guy.


Il doit avoir une vue imprenable sur mon érection et cela m’excite encore un peu plus. Nous restons immobiles un petit moment, je sens une tension sexuelle intense dans cette chambre comme jamais je ne l’ai ressenti ailleurs. Il faut que je fasse quelque chose si je veux faire évoluer la situation.


Je décide d’agir après de trop longues minutes et je bouge mon bras droit afin de poser ma main sur le ventre de Guy. Je bande toujours comme un fou. Je sens la respiration de Guy s’accélérer et je lutte pour dissimuler la mienne. Je suis supposé dormir et j’imagine que c’est justement ce qui excite Guy donc je procède par étape, doucement mais sûrement.


Guy a recommencé à se caresser. Je sens ses mouvements très près de ma main. Je descend un peu, je sens un peu plus de poils sur le dos de ma main. Guy arrête de se caresser, il respire fort. D’un coup, je sens quelque chose de chaud dans le creux de ma main. Je suppose que c’est son gland. Je ne bouge pas, je laisse faire mais mon souffle manque de me trahir..


Je sens que Guy est très excité, je l’entend respirer et surtout, je peux sentir son rythme cardiaque dans le creux de ma main. Je passe à la vitesse supérieure en descendant jusqu’à la base de sa bite puis l’enserre dans ma main. Guy soupire, je ne bouge plus.


Après quelques secondes, je sens son bassin onduler puis très vite sa main vient en renfort sur la mienne. Il se caresse avec ma main. Je bouge mon pouce qui frotte sur son gland poisseux. J’ouvre ma bouche pour respirer un peu mieux et lâche intentionnellement un soupir. J’en profite pour empoigner un peu mieux la bite de Guy.


Il accélère ses mouvements et dans un premier temps, je le laisse se branler avec ma main mais je ne voudrais pas que cela aille trop vite. Je veux profiter de ce moment. Je pousse un petit grognement afin de simuler une gène dans mon prétendu sommeil puis je bloque ma main en serrant sa bite un peu plus fort.


Guy retire sa main qu’il avait enroulé autour de la mienne. Je pense qu’il veut jouer le jeu du mec endormi au cas où je me réveillerai, s’il savait...


Je reste immobile très peu de temps. Je m’arme de courage et commence à le branler doucement, très doucement. Il gémit discrètement mais je l’entends. Je me tourne vers lui en conservant sa bite en main et je me colle à lui. J’ai ma bite en érection collée sur sa cuisse et je le branle.


Guy accompagne mes mouvements en ondulant du bassin. Ma main gauche est posée sur mon torse et elle descend assez rapidement. Sa bite quitte ma main droite mais ma main gauche prend le relais en étant un peu plus rapide.


Je fais toujours semblant de dormir malgré que je sois en train de le branler. Je frotte ma bite contre sa cuisse. Je suis très excité. Ma main droite frotte contre le gland de Guy à chaque mouvements. Je sens qu’elle est humide. Elle doit avoir l’odeur de sa bite. J’en ai envie.


Je bouge mon bras droit et je me mets à sucer bruyamment mon pouce en poussant un soupir de plaisir non dissimulé. J’ai le goût de sa bite dans ma bouche. Ma main s’accélère sur sa bite et mes frottements sur sa cuisse se font plus appuyés.


Guy respire vraiment très fort. Je distingue une lumière un peu plus forte. Il a dû allumer sa lampe de chevet. Il ne pourra plus jouer à celui qui dort et je pense qu’il serait bon que j’en fasse autant car mes agissements me rendent de moins en moins crédibles.


Je suis toujours en train de le branler en me frottant à lui. Je suce toujours mon pouce mais le goût de sa bite s’est estompé. J’ouvre les yeux et mon regard atterrit directement dans celui de Guy. Nous nous fixons sans rien dire. Ma main le branle plus vite. Je sens qu’il se contracte. Il va jouir.


Sans réfléchir, je change de position, je me mets accroupi à ses côtés et je me jette sur sa bite à pleine bouche. Je le suce et le branle. Il gémit plus fort en me demandant de bien le sucer. Son excitation est telle qu’il ne résiste pas bien longtemps.


Il jouit dans ma bouche. Je sens son liquide chaud dans ma gorge. J’aime la sensation de son sexe qui se crispe entre mes lèvres et le goût de son jus. Tout cela m’excite et une onde de plaisir envahit mon bas ventre. J’ai joui, moi aussi, et sans même me toucher.


Je continue à le sucer pour conserver le plus longtemps le goût de son sperme mais son sexe ramolli un peu. Sur le coup, je crois qu’il n’est plus excité car il a eu ce qu’il voulait mais moi je veux qu’il continue de me désirer. J’ai envie de devenir sa chose donc je lâche sa bite puis, tout en le regardant, je lèche le sperme que j’ai déversé sur ses draps.


Il se met à rebander en me regardant, à quatre pattes dans son lit léchant du sperme dans ses draps. Il se lève, me regarde faire et me fait signe d’avancer vers lui. Là, il attrape ma tête et me met sa bite dans la bouche. Il utilise ma bouche comme un trou et il me baise en tenant fermement ma tête. Ce n’est pas forcément agréable mais très excitant de se sentir dominé ainsi.


Cela ne dure pas bien longtemps mais me semble durer une éternité. Il joui à nouveau mais en prenant soin de se retirer quelques secondes avant si bien que ses jets de sperme me repeignent le visage. Il me tient par les cheveux et frotte sa bite sur mes joues. Je trouve ça rabaissant mais, étrangement, j’adore ça. Avec son sexe, il ramène les traces de sperme vers ma bouche et j’avale tout au fur et à mesure. Je sors ma langue pour en lécher le plus possible.


Guy revient sur le lit. Moi je regagne ma place dans des draps humides. On se met à parler et je lui raconte tout, son sperme sur mes fesses, le plug anal, mon voyeurisme, la lettre de ma copine, notre conversation téléphonique, tout...


Guy m’écoute attentivement et finit par me dire qu’il est très intéressé par l’idée et m’avoue fantasmer sur moi depuis des mois. L’histoire du plug anal lui plaît beaucoup si bien qu’il décide de me l’introduire afin de me préparer à la suite.


Diffuse en direct !
Regarder son live