Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 13 681 fois
  • 62 J'aime
  • 3 Commentaires

Jeune et curieux

Chapitre 7

Gay

Vivre nu avec la chaleur de cet été ne sera sûrement pas un problème. Après m’être douché, je reste dans le plus simple appareil. Mon seul « vêtement » étant l’objet planté dans mon cul.

Midi. Guy rentre et je vois qu’il est satisfait de ma tenue. Il me salue en me donnant une petite claque sur les fesses. Nous déjeunons tranquillement et Guy m’annonce qu’il a pris rendez-vous pour moi avec son amie esthéticienne pour mon épilation. Il me rassure en me disant qu’étant blond et peu poilu, ce sera vite fait et moins douloureux.

Mon rendez-vous est fixé à 14h30. Cela nous laisse largement le temps de manger, prendre un café et se détendre avant d’y aller. Le téléphone sonne, Guy décroche et il semblerait que le rendez-vous soit avancé à 14h. Qu’à cela ne tienne, je file m’habiller pour sortir. Guy me rejoint dans la chambre et stoppe mon habillage en me disant que c’est un rendez-vous à domicile et que je peux rester nu.

Je suis un peu anxieux de ce rendez-vous à domicile. Une femme va arriver et me trouver nu ? C’est bizarre comme situation ? Bref, je ne dis rien et retourne m’asseoir dans le salon pour bouquiner un magazine en attendant. Guy est assis pas très loin et je sens son regard constamment sur moi, il se régale de me voir à poil.

Il se lève, s’absente quelques secondes et revient avec quelques magazines. Il m’arrache celui que j’étais en train de lire et me donne les siens.

— Si tu veux parfaire ton éducation sexuelle, ta seule lecture autorisée sera celle-ci. Tes programmes TV vont également changer et, non seulement tu dois vivre nu mais tu as surtout interdiction de croiser les jambes.

Je regarde les magazines qu’il m’a tendus. Ce sont des romans-photos pornos gays. La même collection que ceux que j’avais trouvés dans sa table de chevet mais, ceux-là, je ne les connais pas. Je suis un peu gêné mais me dis qu’après tout, cela fait partie du jeu.

Je desserre les jambes, comme Guy me le demande, et entame ma lecture. Je suis vite dans le vif du sujet car, dès le début, on peut voir un mec agenouillé et encerclé par six belles bites dressées. Il les suce une à une avec un regard rempli d’envie.

Je tourne les pages et forcément je suis excité, donc je bande. Mon érection provoque quelques contractions de mon anus sur le plug et cela accentue mon excitation. Guy est là et me contemple avec un regard lubrique. Je ne dis rien et me plonge dans ma passionnante lecture.

Le jeune mec du roman-photo enchaîne les pipes et finit par prendre des rafales d’éjaculations venant de tous les côtés. Je suis absorbé et très excité par ma lecture. Je me dis que j’aimerais sûrement être à la place de ce jeune mec. Je bande comme un dingue. Guy sourit en me matant puis on frappe à la porte.

Je suis pétrifié de peur. Je suis nu, la bite dressée avec un plug anal et quelqu’un que je ne connais pas s’apprête à rentrer dans l’appartement. Je décide de m’éclipser dans la chambre mais Guy m’en empêche et me pousse doucement vers l’entrée. Il me demande d’ouvrir la porte.

Je pense que Guy ne cherchera pas à me mettre en danger de quelconques façons donc, s’il me demande d’ouvrir la porte dans cet accoutrement, le risque doit être mesuré. Ces mots vont dans ce sens et me rassurent. Je n’ose même pas imaginer la tête de l’esthéticienne quand elle va me voir avec cette bite pointée vers elle. J’ai tout de même un peu peur mais j’ouvre la porte.

Mon cœur s’accélère et j’ouvre timidement la porte. Là j’aperçois l’esthéticienne qui n’est autre qu’Hervé, l’ami de Guy. Je suis gêné de l’accueillir ainsi mais bizarrement presque soulagé que ce soit quelqu’un que je connais. Il entre en me faisant la bise et en profite pour me toucher la bite.

Hervé nous complimente sur notre sens de l’accueil, je rougis. Guy me demande de tourner doucement sur moi-même pour, dit-il, montrer la marchandise à Hervé. Je suis gêné mais je m’exécute. Une fois dos à eux, Guy me demande de me pencher en avant et d’écarter mes fesses. J’hésite un instant mais une envie de m’exhiber devant deux hommes me prend et je me sens prêt à tout.

Hervé me complimente sur le joli plug anal qu’il aperçoit en m’indiquant que celui-ci est un cadeau qu’il avait offert à Guy. Il me gratifie d’une claque sur les fesses et me dit qu’il n’y a pas de temps à perdre si je veux être débarrassé de ces quelques poils gênants.

Nous passons dans la chambre et je m’allonge sur une grande serviette que Guy avant prit soin de poser sur le lit. La séance d’épilation commence, je suis crispé et anxieux. C’est douloureux mais les gestes d’Hervé sont rapides et précis donc cela va assez vite. Le sillon fessier est épilé et je suis invité à me tourner. Je bande toujours un peu mais le montre sans aucune gêne.

Hervé m’épile le sexe et les couilles avec soin. Ce n’est pas douloureux, je suis peu poilu. Je suis excité qu’il me tripote et Guy qui nous regarde, cela accentue mon excitation. Mon épilation est terminée mais Hervé entame un autre travail.

Il commence à me branler en me fixant. J’aime ça. Il a les mains douces. Il lèche mes couilles en me masturbant. Il sait s’y prendre. Sa langue remonte le long de mon sexe et il gobe mon gland. Je gémis de plaisir en regardant Hervé qui me suce. Sa pipe est prodigieuse. Chaque mouvement de la main ou de la langue est un régal. Ma copine ne m’a jamais procuré autant de plaisir qu’Hervé à cet instant. Cette pensée me trouble mais mon plaisir l’emporte. Je me laisse aller et m’offre totalement à Hervé sous le regard de Guy qui n’en perd pas une miette. Il me suce goulûment et divinement, mon plaisir monte sans retenue.

Guy se déshabille et se positionne à côté de moi. Il me caresse le torse tandis qu’Hervé accélère son travail sur ma bite. Je ne tarde pas à jouir dans la bouche d’Hervé et il se régale de mon jus dont il avale chaque goutte.

Guy bande au-dessus de ma tête. Le spectacle lui a plu semble-t-il. Hervé s’est relevé et il commence à se déshabiller. Mes 19 ans font que ma bite garde de sa vigueur et je me réjouis à l’idée de les voir baiser devant moi dans les minutes qui vont suivre. Je m’assieds sur le lit pour observer l’effeuillage d’Hervé.

La partie prend une autre tournure une fois qu’Hervé est nu. Lui et Guy se positionnent devant moi et me disent :

— Suce-nous !


Diffuse en direct !
Regarder son live