Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 10 710 fois
  • 65 J'aime
  • 25 Commentaires

La jeunesse

Chapitre 1

Inceste

Je m’appelle Julien, j’ai 21 ans et je vais vous raconter une histoire qui s’est passée 3 ans plus tôt quand j’avais 18 ans.


Personnages :


Sarah : - Cousine

    - 17 ans

    - Blonde

    - Taille moyenne

    - 85-90 B


Alice : - Soeur

    - 17 ans

    - Brune

    - Petite taille

    - 90 C


C’était les grandes vacances. Nous allions retournés, moi et ma soeur, dans le sud près de Marseille chez notre tante ( elle est divorcée de notre oncle et vit seule avec notre cousine ).

Nos parents nous déposèrent au train et partirent rejoindre des amis pour passer 2 semaines avec eux. Après un long trajet, nous arrivâmes vers 16h et notre tante vint nous chercher avec ma cousine. Depuis que je la connais j’ai toujours beaucoup fantasmé sur ma cousine. Il faut dire qu’elle est très bien formée. Après s’être dit bonjour, nous arrivâmes chez elles : une très grande maison avec 5 chambres, 2 salles de bain, de grandes salles, etc… Nous nous installâmes dans les chambres, la mienne était en face de celle de ma cousine et celle de ma soeur à côté de moi. Tous terminâmes l’après-midi à parler, regarder la télé et rigoler ensemble.

Épuisé du voyage, je demande à ma tante d’aller à la douche. Ma cousines et ma soeur étaient sorties dehors après avoir aperçu un chat par la fenêtre. Je filai donc en vitesse à la douche déposa mes vêtements dans ma chambre et sachant que personne n’était à l’étage ( étage avec chambres, salle de bain et toilettes ) je me précipita nu de ma chambre jusqu’à la salle de bain. En entrant, j’aperçut un string à dentelles rouges. J’étais surpris de savoir que ma tante mettait ce genre de sous-vêtements. Je le saisi mais je remarqua alors qu’il n’était pas du tout à la taille de ma tante qui avait pris un peu de poids depuis la séparation avec mon oncle. Je compris donc qu’il appartenait à Sarah. Cela me fit bander. Soudain la porte s’ouvrit et ma cousine me regarda les yeux grands ouverts. Elle vit que j’avais son string dans les mains puis fixa longuement mon pénis qui, je suis fier de ses dimensions, mesure 17,5 cm pour 5 cm de diamètre. Je rougit. Ce que fit ma cousine me surpris beaucoup : elle retira sa culotte ( sans montrer ses parties intimes car elle portait une jupe blanche ) la lança sur mon visage et repartit en fermant la porte. J’attendis quelques instants et regarda ce qu’elle m’avait lancé. C’était encore une lingerie coquine. Je ferma la verrou, allai sous la douche et fit couler l’eau. Je me masturbai alors en pensant à ce que ma cousine venait de faire. Le soir, au repas, je regardai ma cousine et constata qu’elle n’avait pas changé de tenue. L’idée qu’elle soit encore nue sous sa jupe me fit avoir une érection. J’était à côté de ma soeur et essayai donc de cacher cela. Pendant le repas, une envie folle me pris : je décida de faire tomber ma serviette par terre d’un air innocent et me baissa sous la table pour la ramasser. Sarah écarta alors les cuisses et me fit constater qu’elle ne porta plus rien sous sa jupe.

Après la fin du repas, il était déjà tard et ma tante travaillait le lendemain très tôt. Nous décidâmes tous d’aller nous coucher. Ma tante dormait en bas. Ma soeur dormait la porte fermée car elle avait à chaque fois du mal à s’endormir. La mienne était ouverte, celle de ma cousine à demi-fermée. Je n’avais pas eu sommeil très tôt ce soir là. Vers 3h du matin, 4 heures après s’être couchés,

un bruit me réveilla. C’était des soupirs. Je ne sus dire si c’était ma soeur qui faisait encore des cauchemars ou autre chose.

Je me leva donc sans bruit pour aller voir ma soeur. Je marchait silencieusement et passa ma tête au passage par l’entrebâillement de la porte de la chambre de ma cousine pour savoir si cela l’avait réveillée aussi. Ce que je vis alors me fit bander. Ma cousine était nue, allongée sur le lit, les cuisses écartées en train de se caresser le clitoris. C’était elle qui gémissait. Je voulus reculer mais le parquet craqua. Ma cousine tourna la tête et me vit. Ne sachant quoi faire c’est elle qui prit l’initiative et me dit :

— Et bien ! En voilà une surprise !

Elle me dit d’entrer et de fermer la porte. Elle continua :

— Tu sais que tu va devoir te faire pardonner là. Tu va faire ce que je te dis maintenant.

Elle me tira pas la bras et descendit mon caleçon. Elle commença à me faire une fellation dont je me souviendrais toute ma vie. Et lécha mon gland, me caressa les bourses, me branla le bas de mon sexe. D’un coup, elle accéléra le mouvement et je pris un plaisir infini. Sans la prévenir je jouis dans sa bouche. Elle avala tout, suça encore mon sexe dégoulinant de semence. Elle me dit, le bord des lèvres couvert de sperme :

-Tu as pris ton plaisir à mon tour maintenant !



    Suite prochainement….

Diffuse en direct !
Regarder son live