Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 18 304 fois
  • 17 J'aime
  • 4 Commentaires

Josée, Franck, Gigi et moi

Chapitre 1

Inceste

Gigi, Josée Franck et moi


Depuis que Franck était venu passer un week-end chez nous, et que nous avions baisés comme des fous tous les 3 et surtout depuis qu’il nous avait avoué baiser avec sa mère Josée, nous nous appelions régulièrement.

Un soir ou nous étions au téléphone, Franck nous dit :

« ce soir Maman est venue passer la soirée avec moi et surement la nuit », et lui répondre :

« tu peux me passer Josée, ça me ferait plaisir de bavarder avec mon ex belle mère »

« bonsoir Josée, j’espère que vous allez bien depuis tout ce temps, ça fait au moins 10 ans que je ne vous ai pas vu »

« je vais bien Marcel et ça me fait plaisir que tu prennes de mes nouvelles, car moi je t’aimais bien quand tu étais mon gendre »

« Josée, je ne sais pas si Franck vous en a parlé, mais quand il est venu passer un week-end ici, nous lui avons proposé de vous accueillir tous les deux, et sincèrement cela nous ferait vraiment plaisir »

« si bien sur qu’il me l’a dit, mais on ne voulait pas s’imposer avant que vous me le dites par téléphone, et oui ça me ferait très plaisir de te revoir ainsi que Gigi, la fille de Max »

Rendez vous fut pris pour 2 semaines plus tard.

Quand j’ai ouvert la porte et que j’ai vu Josée, elle n’avait pas changé et malgré son âge avancé de 75 ans, je la trouvais toujours aussi belle. D’autant plus qu’elle portait une robe moulante au dessus des genoux et très échancrée sur sa poitrine. Après les bisous de bienvenue, je lui dit :

« Josée vous n’avez pas changé, vous êtes toujours la très belle femme que j’ai connue »

Nous avons déjeuné tous les 3 en bavardant de choses et d’autres plutôt marrantes et festives.

En montrant la chambre d’amis à Josée, et sachant les relations qu’elle entretenait avec Franck, je n’ai pas pu m’empêcher de lui dire :

« vous allez être bien en amoureux avec Franck dans ce grand lit »

« tu sais Marcel, je suis libérée et contente que vous sachiez les relations amoureuses que j’ai avec mon fils, ainsi que les relations que vous avez eu tous les 3 il y a quelque temps »

« confidence pour confidence Josée, je vous trouve hyper désirable depuis que je vous connais, et croyez moi je me suis branlé des centaines de fois en imaginant baiser avec vous »

« je prends cela pour un compliment et j’en ai aussi très envie, embrasse moi Marcel »

Je l’ai prise contre moi très fort, j’ai plongé ma langue au fond de sa gorge tout en lui caressant les fesses sur sa robe et de m’apercevoir qu’elle ne portait pas de culotte.

« Josée j’attends ce moment depuis 30 ans, je vais jouir sur moi tellement je suis excité »

Gigi et Franck son arrivés dans la chambre et nous on vu enlacés tous les deux

« t’as vu Gigi, il on pas perdu de temps tous les deux, et bien on va faire de même »

On s’est retrouvé tous les 4 sur le lit, Gigi et Josée on très vite été nues car elles ne portaient qu’une robe sur elles, et pendant qu’on se déshabillait Franck et moi, les deux femmes se sont mises sur le côté et j’ai entendu Gigi dire à Josée :

« tu sais Josée, je trouve que tu es encore très bien faite, tu as une belle poitrine, de belles hanches, de belles jambes, tu es toute rasée comme moi, viens sur moi et embrasse moi »

Josée s’est exécutée, elle est venue sur Gigi les jambes largement écartées et les deux femmes se sont embrassées comme de belles gouines. Rapidement Josée s’est mise à l’envers de Gigi, en position de 69, et elles se sont broutées le minou. Franck et moi bandions comme des chiens devant ce magnifique spectacle excitant de belles lesbiennes. Sans vraiment faire attention Franck s’est accroupi et il a commencé à me sucer la bite. Je lui tenais sa tête en lui disant :

« ouiiii Franck continu, tu suces biiiiien, ouiiiii c’est troooop bon, arrête je vais jouir »

Je suis allé derrière Josée qui était au dessus de Gigi et je la voyais toute écartée, la chatte dégoulinante de mouille sous la langue experte de Gigi et son cul bien ouvert.

« Josée vous êtes trop belle comme ça et j’ai trop envie de vous fourrer comme ça »

« oui Marcel vient, regarde comme je mouille viens prend moi comme une pute comme ta belle mère, ta salope de belle mère oui viens rentre ta bite vite viens, Gigi va se régaler du spectacle »

Effectivement quand j’ai rentré le bout de ma bite dans sa chatte j’ai senti un sexe ruisselant de jute et de bonheur, j’ai poussé doucement jusqu’aux couilles, et quel bonheur ressenti dans ma tête car je baisais mon ex belle mère qui mouillait comme une chienne en chaleur sous ma bite et sous la langue de Gigi, qui en même temps me caressait les couilles et le cul. De son côté Franck avait relevé les jambes de Gigi et lui bouffait le cul alors que sa mère s’occupait du minou de ma pute de Gigi, mais très rapidement Franck tout excité aussi a mis un coussin sous les reins de Gigi et l’a prise comme ça, en disant :

« putain tu es bonne ma salope de Gigi et ça m’excite encore plus de te baiser devant maman qui se fait défoncer par Marcel, ouiiii Gigi prend moiiiiii ouiiiii encooooore, je viiiiens »

On a jouis tous les 4 à peu près en même temps, comme des bêtes dans des râles qui en disent long. Une mère, son fils, son ex gendre et une cousine qui baisent ensemble, qui sont bi tous les 4, c’est pas si courant que ça, mais qu’est ce que c’est bon. Durant les 5 jours que nous avons passé ensemble, on a pas arrêté de baiser les uns avec les autres. Les filles ensemble -, les mecs aussi ou mélangés. Pour les exciter encore plus très souvent Franck et moi nous habillons en femmes sexy, et on avait plutôt un beau succès et en plus ça nous faisait bander immédiatement.

Un après midi, voulant essayer d’aller plus loin dans nos relations, je leur ai proposé de regarder un film porno que j’avais :

« je vous préviens c’est du hard de chez hard, mais si cela ne vous plait pas on arrête »

« tu rigoles Marcel plus c’est crade et plus j’aime ça », me dit Josée.

En fait c’était un porno uro scato, et quand tous les deux on vu les acteurs et les actrices se chier dessus, Franck et Josée sont devenus comme hystériques

« on aime ça tous les deux, on pratique ce plaisir très souvent et vous ? » Gigi lui dit :

« oui nous aussi on aime ces plaisirs de se pisser et chier dessus partout, mais pour le moment on ne l’a fait que tous les deux, alors je ne sais pas si à 4 se sera la même chose »

D’un commun accord on a décidé de reporter au lendemain soir cette partie grasse, afin de se laisser le temps de ne manger que des fruits et légumes afin d’éviter d’avoir des odeurs très fortes avec la viande notamment. On a bien chié tout ce qu’on avait et pendant 2 jours on a mangé que des fruits et légumes.

Le soir venu j’ai pris les devants en disant à Franck :

« viens Franck on va leur montrer »

Je me suis allongé sur le dos, Franck accroupi au dessus de ma queue raide, il m’a pissé dessus puis il a commencé à chier une énorme merde chaude mais qui n’avait pratiquement pas d’odeur. Sa merde avait recouvert toute ma bite et Josée me branlait avec, en me disant :

« elle est bonne la merde de mon fils, je l’aime, regarde je la lèche, ouiii elle est bonne, je te suce oui j’adore cette merde ça m’excite ouii Marcel elle est bonne ta bite merdeuse »

Devant ce spectacle, Gigi avait allongé Franck a côté de moi et elle lui a aussi chié sur la queue une merde encore plus grosse, et là aussi avec très peur d’odeur. Gigi était vraiment très excitée et comme Josée elle l’a branlé puis sucé. Les deux salopes avaient de la merde autour et dans la bouche et elles se sont embrassées avec leurs langues marron de merde. J’ai pris Gigi en levrette avec ma bite merdeuse et Franck a fait de même avec sa mère. Les deux pouliches étaient côte à côte et nous aussi, et il nous vint en même temps la même idée, d’échanger de partenaire.

J’ai planté ma bite marron dans le con de Josée et Franck a fait de même avec Gigi, la grosse différence c’est que Josée n’avait pas encore chié, et je lui dit

« vas y Josée tu es toute écarté, je t’écarte le cul vas y donne moi ta merde chaude »

Pendant que je la ramonais elle s’est mise à chier une merde fine plutôt molle mais qui ne s’arrêtait plus, elle a chié très longtemps en poussant des cris de bonheur

« oui regarde Marcel c’est trop bon de te chier dessus pendant que tu me baises et puis le fait que tu me tutoie me rend folle de jouissance. Rentre ma merde dans la chatte ouiii comme ça encooore rentres en ouiiii farci moi de merde haaaaaa je meuuuurs de plaaaaasiiiir ouiiiiii »

De mon côté j’ai joui comme un porc dans sa chatte pleine de merde et à coté de moi Gigi et Franck étaient dans le même état d’excitation que nous.

Quand ils sont partis, ils on surtout insistés pour qu’à notre tour nous allions passer quelque temps chez eux, et c’est pas tombé dans des oreilles de sourds Gigi et moi

Diffuse en direct !
Regarder son live