Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Lue 33 637 fois
  • 146 J'aime
  • 2 Commentaires

Jouissance extraconjugale

Chapitre 1

Avec plusieurs hommes

Je m’appelle Paul, la trentaine, je suis marié depuis 10 ans à Christelle plus jeune de 2 ans, nous nous étions rencontrés lors de nos études et pour ainsi dire plus jamais quitter. Nous avons construit nos vies ensembles et développés une complicité sans faille. Grâce à cette complicité notre vie sexuelle c’est bien épanouie, n’ayant aucun secret l’un pour l’autre, nous nous disions tout ou presque.


Les années de mariage n’avaient pas entamées notre désirs de l’autre au contraire mais nous pimentions nos joutes de petits scénarios ou parfois s’immisçait des partenaires virtuels, jouant des rôles aussi fantasque que pervers, qui après coup, nous faisait bien rire.


Nous étions le lendemain de nouvel an, que nous avions bien fêté chez des amis et bus plus que de raisons, la soirée avait été parfaite, nous avions revu à cette occasion de vielles connaissances et également rencontrés de nouvelles personnes. Il est déjà 14h, lorsque je pose un pied hors du lit, ma femme dort encore et je décide de lui accorder encore quelques instants, c’est sans un bruit que je vais me faire un café. Christelle se lève alors que je suis sous la douche, et je la rejoins quelques minutes plus tard.


Premier réflexe, regarder nos mobiles, pas mal de sms pour la nouvelle année, rien d’exceptionnel sauf un sur le mobile de Christelle.

-Tes courbes m’ont rendu fou hier soir, te frôler sans vraiment te toucher était un vrai supplice. Pierre.

On se regarde, on rigole et on tente surtout de se rappeler qui est ce fameux Pierre, nous repassons la soirée en revue, ne trouvant pas de visage à mettre sur ce nom, nous concluons a une erreur. Cependant, d’humeur plutôt taquine, je prends son mobile et j’écris.

-Merci pour les compliments, heureuses que mes courbes t’aient fait cet effet, la prochaine fois n’hésite pas.

Christelle tente vainement de m’arracher le mobile en rigolant, trop tard le sms est partit.

Quelque instant plus tard, le mobile vibre signalant l’arrivée d’un nouveau message, tient, même numéro, ce Pierre était à l’affût.

-Peut-être pourrions nous provoquer cette prochaine fois, en toute discrétion bien entendue, j’ai vu que tu n’es pas seule.


Il ne s’agissait donc pas d’une erreur.


Je ris un peu moins mais malgré tout la situation me plait ou plutôt m’émoustille, je demande à Christelle de voir ou cela va nous mener et de ce fait continuer ce petit jeu.


Elle répond donc :

-Pourquoi pas mais avant je dois savoir qui tu es.


Pour le savoir, retrouves moi sur MSN, voici mon adresse. Il ne perdait vraiment pas de temps le bougre.


Le temps d’allumer l’ordinateur et nous voila sur MSN, la discussion s’engage, rien d’exceptionnel jusqu’à ce qu’il lui demande si je suis présent et si elle a une webcam. Je lui dis de jouer de répondre que je suis parti et qu’elle peut brancher sa webcam, elle lui demande juste quelques instants, afin de se refaire une beauté et être un peu plus présentable.

Je lui cherche de quoi s’habiller ou plutôt de quoi bien suggérer, je choisis un chemisier blanc légèrement transparent, je lui demande de ne pas mettre de soutien gorge, une petite culotte en micro fibre ne cachant quasiment rien de sa belle toison, à cela j’ajoute une petite jupe, ample et évidemment des bas autos fixant. En temps normal, je lui aurais déjà sauté dessus, vu les conditions, je dus me faire plus que violence, afin de ne pas la prendre sur-le-champ et c’est avec grand peine, que je contenais mon érection.

Elle s’installa et établit le contact, je m’efface du champ de vision de la caméra mais reste à porter pour pouvoir lire sur l’écran le chat et également voir sa propre image.


La camera ne filme que le haut de ma femme, de son coté, il a élargi un peu l’angle on peut donc le voir jusqu’aux genoux.


Enfin nous voyons qui se cache derrière le prénom de « Pierre » Et nous nous souvenons de lui, il était plutôt discret à la soirée prenant des photos de ci de la, plutôt en retrait par rapport aux autres personnes présentes. Légèrement grassouillet mais pas dénué de charme, un bon vivant en somme.


Une chose attira le regard de ma femme, l’immense bosse qui déformait son pantalon, bandait-il déjà, je l’espérais, ce n’était pas humain ou alors une déformation de la webcam, toujours est-il que c’était impressionnant et visiblement cela plaisait à Christelle.


Lui :

Tu es encore plus affolante qu’hier soir, serais-tu assez gentille pour te lever et te montrer.


Elle sourit et acquiesça, se leva et lentement fit un tour sur elle-même puis se rasseyait.

Lui :

Vraiment magnifique, dommage que je ne sois pas juste à coté de toi.

-Que portes-tu dessous ?

-En haut absolument rien et en bas, une petite culotte sage et des bas

-Montre-moi.

-Hum! je ne sais pas si je devrais

-Mais si ! Et tu ne risque rien de toute façon.

Elle déboutonna un peu son chemisier et l’ouvrit juste assez pour montrer furtivement un téton, déjà érigé.


-Houa, superbe, tu me montre le deuxième ?

Grisée, elle s’exécuta et lui dévoila les deux à la fois en serrant sa poitrine entre ces mains, les gonflants encore plus.


Je la regardais et je vis sur sa fenêtre qu’il se caressait négligemment


-Tu m’excites, si tu voyais dans quel état je suis.


Et la je fus moi-même surpris de la réponse de Christelle


— Montre-moi !


Pierre se soulève et fait glisser son pantalon et son caleçon, aucune illusion d’optique, il est effectivement bien monter ce qui cette fois-ci fait lâcher un « whoua » à ma femme.


Il faut dire, vu que nous nous étions marié jeune et fréquenter auparavant, elle n’avait pas connu beaucoup d’homme.


Tu es plutôt gâté par la nature et il semblerait en effet que je provoque chez toi un certain trouble, il s’ensuivit un gros éclat de rire, nerveux. Il tenait son membre bien en main et continuait à se caresser.


Tu me montre ce que tu porte dessous ? Je veux dire en bas. Elle n’avait pas reboutonné sa chemise et ces seins pointaient toujours dehors. Elle recula pour qu’il puisse voir le bas, son visage hors champ, elle me regarda, je fis un signe approbateur et je défis à mon tour mon pantalon, la situation devenait intenable.


Elle fit remonter sa petite jupe, ses bas scintillait, puis elle dévoila le haut de ses cuisses, enfin apparut sa petite culotte, toute en dentelle. Je regardais tour à tour ma femme et la fenêtre de la vidéo, lui était quasiment hypnotisé par ce qu’il voyait et c’était plus que compréhensible. Un détail ne lui échappa pas, ma femme mouilla abondamment si bien que sa petite culotte déjà bien transparente, collait littéralement à sa chatte et dévoilait de manière encore plus obscène ses charmes.


Tout en fixant la webcam elle fit glisser le tissu entre les grandes lèvres. Pierre se masturbait de manière plus pressante.


Elle écarta ensuite sa culotte et lui montra sa chatte, offerte, impudique, il faillit défaillir et moi aussi par la même occasion. Il se masturbait plus rapidement, ma femme resta immobile, exhibant ses chairs les plus intimes, fixant la fenêtre de chat et vis Pierre gicler 3 longs jets de sperme qui vinrent maculer son ventre grassouillet.


Je te remercie pour cette séance, je n’en espérais pas tant


Tu es vraiment trop bonne, la prochaine fois, j’espère que ça sera sur toi que j’éjaculerais.


Lui :

Alors maintenant que nous nous sommes vus, enfin maintenant que tu vois qui je suis, peut-être aurais-je le privilège de t’inviter à boire un verre ou autres choses…


Elle rit devant ces avances si directes.

Diffuse en direct !
Regarder son live