Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 14 884 fois
  • 44 J'aime
  • 3 Commentaires

Jour d'élection, jour d'érection !

Chapitre 1

Erotique

Suite à la lecture de nombreuses histoires ici, je me suis dit que si je n’essayais pas je ne saurai pas ce que ça fait d’être une vraie femme fatale, allumeuse, envers d’autres hommes et les voir baver devant moi et rendre jalouse leurs femmes ou copines, je ne veux absolument pas tromper mon mari que j’aime tant, mais attiser sa fibre protectrice et l’exciter lui aussi, alors ce dimanche jour d’élection je me suis lancée.

Ce matin après le petit déjeuner et sa douche, j’ai interpellée celui qui est mon mari depuis 2 ans, en lui demandant si je pouvais choisir sa tenue, pour aller voter et pour ensuite se faire un petit resto sympa.


-Chérie, c’est quoi cette curieuse idée ?

-J’ai juste envie, de nous faire plaisir et de t’offrir des petites surprises durant la journée !

-Surprise...tu veux dire quoi par surprises...?

-Tout d’abord ta tenue...je veux que tu la porte durant la journée sans poser plus de question que ça... d’accord ?

-comme bon te plaira mon coeur !


Mon mari est un bel homme que j’aime par-dessous tout, il est tendre, attentionné, fort... bah oui, c’est un ancien militaire, 1m85  avec une belle carrure, un sens certain de l’honneur et un fort instinct de protection envers moi, qui ne mesure qu’1m60.


-Mon chéri, je t’ai mis toutes tes affaires sur notre lit, moi je vais à la salle de bain pour me préparée, à toute à l’heure, tu aura une autre surprise !


Puis je me suis rembarrée dans la salle de bain, afin de ma bichonner. Pendant ce temps là mon mari devait, découvrir la tenue du jour. Bon il faut que je précise nous sommes tous les deux des fétichistes des bas nylon, porte-jarretelles, talons aiguilles, et de toutes matières sensuelles : nylon, dentelle, cuir, vinyl, résille... alors je ne pouvais pas déroger à la règle de la maison ! Je lui est donc mis ceci : un body string en fine résille pressionné à l’entre jambe et agrémenté d’un passage afin d’assouvir un besoin naturel ! Puis ensuite une paire de chaussettes fines en nylon noir, qui est normalement destinée à la gente féminine, mais dont il raffole, ça lui rappelle mes bas couture ! Pour le reste c’est costume noir trois pièces, cravate, et chemise blanche et pour finir des mocassins noirs, il est si charmant vêtu comme ça !


Pour ma part, je me suis totalement épilée la veille et lui aussi d’ailleurs, car je ne je ne supporte pas la pilosité sur mon corps, mais encore moins la pilosité pubienne masculine, c’est pourquoi mon chéri est un amour, car il le fait de bon coeur toutes les deux semaines lorsqu’il se tond les cheveux... des restes de la caserne !

Aujourd’hui, ce sera maquillage parfait, pour un regard de biche, gloss rouge, french manucure, pour la coiffure, c’est simple j’ai des cheveux châtains coupés au carré mais plongeant jusqu’aux épaules, donc pas trop de complication. La tenue ? Aah!!!! La tenue, c’est avec elle, que la journée va être des plus festives !

Je n’aie pas choisis exceptionnellement mes bas couture habituels, mais un superbe body collant intégral, qui ne me laisse que mes mains, ma tête, et mon entre jambe à nu, sinon tout mon corps est gainé de nylon noir, par dessus je porte un corset de cuir noir qui me moule et remonte ma poitrine et qui me fait une belle taille de guêpe lorsque je resserre bien le laçage au dos. Je me suis décidée à porter un tailleur mini jupe blanc très ajusté, en cuir fin d’agneau qui est souple et moulant à souhait; et pour finir des bottines lacées de cuir noir et évidement avec des talons aiguilles de 10 cm, afin de rappeler le laçage de mon corset !


Je n’aie pas exactement terminée ma description, car il y a une autre surprise que mon chéri découvrira certainement qu’en fin de jour, à savoir un plug bijou en strass rose !

Cela fait plusieurs semaines que je "m’entraine" en secret, à le mettre et à le porter quelques heures pour ce grand jour, car j’ai pris mes dispositions, afin de ne pas avoir à le retirer durant cette journée, je crois bien que cela contribue à mon excitation ! Je n’aie pas eu de mal à le placer, car je l’ai d’abord introduit dans mon intimité vaginale, afin de le lubrifié, je ne suis pas encore une experte, mais rien que ça, m’a mise dans un état que je n’imaginais pas, la journée va être chaude !

Mon homme s’impatiente :

-Chérie, il est déjà 11h passé, il est tant d’y aller, il y aura plein de monde au bureau de vote !

-J’arrive, j’arrive...c’est pas grave, nous avons toute la journée pour nous et puis nous patienterons  un peu !

-Je préfère patienter ailleurs, que dans ce genre d’endroit !


Enfin je sort de mon repère de beauté, et le regard de mon homme s’illumine à la vue de sa bien aimée:

-Ma chérie, tu es...tu es....

-Oui, je suis...

-Un super canon, habillée comme ça, wahooo !

-Je  suis heureuse que ça te plaise, et toi, comment trouves-tu ta tenue ?

-Je ne pensais pas tu aurai été aussi coquine pour me faire porter un body string en journée, j’adore !

Sur ce, nous sommes parti pour la mairie, mes talons aiguilles claquaient le bitume, la discrétion m’était impossible, et les regards commençaient à se porter sur moi, drôle de sensation, que de lancer des regards insistants vers ces hommes attirés par mon physique, car j’étais bien décidée à me comporter en allumeuse !

Nous sommes arrivés, là de nombreuses personnes attendent, mes talons aiguilles font leurs effets, car les mâles se concentre sur moi, je tends mes cartes d’identité et d’électrice,  l’homme qui tiens le registre, ne peu s’empêcher de rougir en voyant, ma mini jupe qui m’arrive à mi-cuisse, mais elle est surtout à la hauteur de ses yeux.


-Vous...vous pouvez aller voter madame....


Le ton de sa réponse me laissait penser, qu’il était dommage que je sois une femme mariée.


Je part vers l’isoloir, mon mari me suis à son tour, mais le rideau n’est pas totalement fermé et je remarque des regards se porte vers moi enfin vers le bas de ma silouhette. Ah ! mes cochons, si vous saviez ce que je porte en dessous et dans mon petit orifice, je suis sûr que vos bistouquettes ne supporteraient pas la pression !

Je sors et me présente devant l’urne et rebelote, le gaillard à un regard lubrique, il me reluque de bas en haut et de haut en bas, je soutiens son regard et là, une victoire pour moi, il baisse les yeux et rougit autant qu’un camion de pompier !

Il en oubli d’ouvrir la trappe de l’urne et je l’interpelle assez fort pour que tout le monde entende :


-Monsieur, vous paraissez troublé, c’est à causse de moi...puis-je déposer mon enveloppe !?

-Heu oui...non...heu allez-y...a voté !!!

Puis c’est signature du registre, mon chéri est passé avant moi et il m’attend dans l’entrée, je suis donc seule. L’homme qui le tiens me montre la case pour que je puisse apposer ma signature; en me penchant, je le regarde dans les yeux et je remarque que lui a les siens sur mes seins dans mon corset, j’en profite pour faire un pas en arrière et bien mettre en évidence mon beau petit cul, au regard de celles et ceux qui me suivent, j’étais excitée par ce que je faisais, mais aussi par le fait de sentir ce petit corps étranger dans mon anus.

Une bien agréable sensation ! Je rejoins mon mari et nous sortons de la mairie :


-Chérie, tu es un peu gonflée, d’avoir dit ça au gars qui tenait l’urne, tu lui as mit la honte !

-Tu n’as pas vu, mais il me mâtait, comme un vieux cochon, celui-là !

-Heureusement pour lui, si je le retrouve...

-laisse mon chéri, allons au resto !


Nous sommes donc allé au resto, mais durant le trajet à pied, nombre de passants e passantes se retournaient sur moi et j’en aie profité pour prendre la main de mon mari et me la collée sur mes fesses moulées dans le cuir de ma mini jupe.

Arriver au restaurant nous nous sommes installé à une table pour deux en plein milieu de la salle, afin d’être au centre de l’intérêt des convives, qui sont et seront là aujourd’hui.

Je vous passe le menu etc...Nous sommes restés près de deux heures, nous discutions de tout et de rien, mais que de regards j’ai constatée, sur mes jambes gainées de nylon noir, dont je prenais un malin plaisir à croisée, à décroisée, à caressée, j’ai retirée ma veste, afin que tous profitent du laçage de mon corset en cuir et du nylon noir de mon body collant qui couvrait le haut de mon corps jusqu’au cou, que de regards lubriques de regards dédaigneux de femmes jalouses, d’hommes rappelés à l’ordre pour leurs distractions...et que d’érection !

Mon mari, c’est apperçu de mon manège, avant que j’aille aux toilettes pour un petit besoin, mais également pour une humidité dû à l’excitation :


-Mais voyons chérie, tu as vu les mecs du restaurant, il n’arrêtent pas de te mâter, tu les allumes, ou quoi ?!

-Mais n’importe quoi, je vais au toilette, je reviens...

Je me lève et je me penche en avant et en cambrant bien le dos pour faire ressortir mon cul, afin de rouler une longue et langoureuse pelle à mon chéri, puis je me dirige vers les toilettes en veillant à bien me déhancher pour le plaisir des hommes présent tout en me retournant pour envoyer un baiser à mon mari.

Dans les toilette j’ai bien pris le temps de m’essuyer, car j’avais de la cyprine qui coulait, j’en ai profitée pour me caresser le bouton d’amour, je sentais le plaisir monter, et par un geste mal contrôlé, j’ai effleurée mon plug bijou et c’est comme une décharge électrique m’a saisie, je me suis rendue compte de la jouissance, que j’éprouvais et je me suis caressée de plus belle et de jouir en gémissant le moins fort possible et d’éviter les attroupements indiscrets.

L’air de rien j’ai retrouvée mon mari et nous avons pris le désert, puis nous sommes rentrés à la maison, car le temps était à la pluie.

A ma grande surprise, pour moi celle-ci, mon chéri n’en pouvait plus de se retenir et il ferma le porte  rapidement et retira rapidement ma veste, ma mini jupe et mon corset et de ses mains fermes me pris par la taille et délicatement me posa sur la table du salon.

En me caressant il s’arrêta net, il venait de toucher mon plug bijoux !


-C’est quoi ce truc ?!

-C’est un plug bijou, c’est une des surprises que je souhaitais te faire !


Il s’accroupit devant moi et contempla cette petite curiosité. il me posa pleins de questions pour le mettre, si ça fait mal, etc...


-C’est original ma chérie, c’est sexy !

-Attend, déshabille toi, j’ai une autre surprise, pour toi, et reste en body string allongé sur le canapé!


Mon homme s’exécuta et je parti dans notre chambre chercher une petite boite, que je lui tends. Il la prends et l’ouvre.


-C’est la même chose que toi, mais en bleu !

-Oui, c’est ça, mais c’est pour toi, mon chéri!

-Pour moi....mais....je....

-Regarde je vais te le mettre, ça ne fait pas mal, je le lubrifie avec ma cyprine et je te l’introduis dans ton anus !


il écarta largement les jambes et je dégageais la bande de tissus de son body string qui passait entre ses fesses, puis délicatement sa rondelle s’ouvrit et absorba le plug et son anus fût obstrué pour un petit disque de strass bleu. Il était un peu perdu. je lui avoua enfin ce pour j’étais excitée aujourd’hui et que mon plug rose y était pour beaucoup !

Soudain il bondit du canapé et me demanda d’un ton autoritaire, que je ne lui connaissais pas.


-Mets toi à quatre patte pour que je te prenne en levrette !

-Heu...

-Plus vite, que ça !

-Oui mon chéri, mais...

-Tu as fait bander plein de mecs aujourd’hui, tu t’es comportée comme une salope, je vais te punir pour ça !


J’étais inquiète et excitée par ces propos, je me suis exécutée et je me suis mise en position, avec ma croupe bien en évidence pour qu’il me pénètre, j’étais toute humide. Il me donna pour la première fois une forte et vigoureuse claque sur chaque fesse.


-C’est pour te punir de ton audace, a te faire passer pour une salope, hein tu es un salope !

-Heu...

-Dit que tu es une salope, je veux l’entendre, dit le !

-Je suis une salope...

-Plus fort !

-OUI, JE SUIS UNE SALOPE !


Au même moment d’un puissant coup de rein, il me pénétra la chatounette, je la senti me remplir et venir coller ses deux abricots gorgés de jus contre moi, j’ai hurlée de douleur et de plaisir.


-Tu aimes, ça salope, tu es une vraie salope !

-Oui, c’est bon.......et.....AAAAHHHH.... je suis une......AAAAAAAHHHHH.......salope et j’aime çà.... être ta salope, vas-y c’est bon, OOOOHHH.....OUIIIIII...plus fort !

-Que tu es bonne chérie,  je t’aime et je veux te revoir comme ça en belle salope !


Il m’a perforée la chatte, de puissants coup de boutoir et je jouissais, je jouissais et il fini par se vider de son jus chaud, quel bonheur et ce fût notre jour d’élection !


Après discussion nous avons décidé de nous refaire des sorties, ou je referai sa salope en public, avec nos plug bijou, pour l’exciter et moi aussi !

 


 



 



 



 


 

Diffuse en direct !
Regarder son live