Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 6 571 fois
  • 34 J'aime
  • 1 Commentaire

le jour ou tout bascula

Chapitre 1

Travesti / Trans

Bonjour je vais vous raconter se qui m’est arrivé. Depuis de nombreuse années j’avais l’habitude quand je n’avais pas cours de porter les vêtements de ma mère, surtout que j’étais un peu androgyne et peu de poils. Je me baladais dans la maison en me comportant en femme et j’aimais ça.

Un jour j’ai voulu monter l’excitation au maximum je me suis mis au défit d’aller chercher le courrier en portant des sous-vêtements sous ma robe de chambre, rien de compliqué vous allez me dire sauf que j’habitais dans un immeuble au 9ème étage.

Je mis une paire de bas couleur chaire pour la discrétion et 1 ensemble noir culotte bustier et j’enfilais ma robe de chambre par dessus

C’est bon j’étais prête. Je n’eu aucun problème pour me rendre aux boites aux lettres, au moment où je pris place dans l ascenseur mon voisin du dessous, la cinquantaine 1m90 (moi 1m70 a l’époque) cheveux gris rentra e lui dis bonjour et baissais la tête j’avais un peut honte.

Il me demanda si j’allais bien comment se passais l’école et là dans ça discutions il stoppa nette, je levais la tête et il était en train de regarder mes pieds.

Je voulu disparaître et là il me dit « mais tu portes des collants « et d’un geste il détacha ma robe de chambre. Moi je ne l avais pas vu venir j’eu un geste de recule mais trop tard elle était ouverte et là il m’a vu en sous vêtement.

Directement je baissai la tête et je lui demandai de ne rien dire surtout pas à mes parent qu’il connait bien pour avoir passé des soirées à la maison et encore moins à son fils, un ami avec qui je vais dans le même établissement.

Il mit une main sous mon menton pour relever la tête et il me dit:

— Alors comme ça on aime être une femme et une belle salope en plus.

— Non c’était un délire, juste pour m’amuser.

— Et bah on va s’amuser surtout si tu veux que je ne dise rien à qui que ce soit et tu vas me montrer comment tu aimes être une femme.

Tout en me disant cela il me caressa la joue puis pressa ma nuque pour que je me baisse.

— Soit convainquant si tu veux que je ne dise rien

Je me trouvais à genoux devant son sexe qu’il avait déjà sorti et le tout dans l ascenseur, et sans attendre je n’ai même pas eu le temps de réfléchir il me le mit en bouche, elle avait un petit gout d’urine en demi érection. Il fit de léger et doux aller retour qui ne dura que quelques secondes car on arrivait a son étage.

J’étais perdu je ne savais plus quoi faire entre la honte et l’excitation, quand il retira sont sexe je pensé que c’était bon qu’il allait rentrer chez lui.

Il remonta son survêt et me tira hors de l’ascenseur en me disant que ce n’était pas fini il ouvrit sa porte me fit enlever ma robe de chambre se mit dans son canapé.

Ecartant les jambes en me demandant de finir se que j’avais commencé et là je ne sais pas ce qui m’a pris je me suis mit a jouer le jeu et je me suis mis à quatre pattes et j’ai avancé vers lui, il me lâcha que j’étais une vraie salope il sorti sont sexe et là c’est moi qui l’ai pris en bouche, elle était plus grosse que tout à l’heure et je fis de douces et lentes sussions, il gémissait ce qui m’excitait encore plus.

Il se releva un peu et commença à me caresser les fesses en me disant qu’il les aimait et les trouvait bonne depuis longtemps et il écarta ma culotte et positionna un doigt sur mon anus et le fit entrer en le tournant légèrement Je fut surpris au début avec un petit sursaut, lui me demanda de me détendre si je voulais que ça me fasse du bien. Tout en le suçant il me demanda d’écarter mes fesses avec une main et il me mit un second doigt, juste un petit gémissement il me dit "hum mais elle aime ça" et là il me doigta plus énergiquement. J’avais du mal a garder sont sexe en bouche tellement j’aimais ça.

Tout à coup il stoppa tout et se leva me jeta sur le canapé toujours les genoux à terre juste le ventre sur le canapé, je savais ce qu’il allait se passer.

il se positionna derrière moi et là sans prévenir il me pénétra directement a fond juste un cri de bonheur tant il m’avait bien préparé.

Il a commencé ses vas et vient énergiques et bien à fond, ça l’excitait de me faire gémir fort.

J’eus même peur que les voisins entendent. Même qu’à un moment j’ai cru qu’il y avait quelqu’un qui nous regardait, au point que j’en ai tourné la tête pour voir mon voisin qui prit ça pour une invitation.

Il a accéléré, s’est retiré et a pris ma tête dans sa main et a mis son sexe dans ma bouche et s’est branlé avec vigueur et a jouit dans ma bouche puis s’est retiré pour arroser mon visage et là, remise en bouche en me demandant de la nettoyer et bien sûr d’avaler son jus pour ne pas le gâcher.

Une fois l’excitation diminuée il me dit "

— Tu as été très bonne

Je levais la tête encore avec sont jus et là : clic clac.

Il prit une photo en rajoutant " Je pense qu’on va se revoir ..."

Il me jeta la robe de chambre et me demanda de rentrer chez moi.

Arrivé à la porte j’ai entendu un bruit au fond du couloir mais je rentrais le plus rapidement chez moi, j’enlevais les vêtements de ma mère et je me jetais dans mon lit en pensant à ce qui venait de se passer.

Je me reprochais d’avoir aimé être sa salope.

J’avais encore son jus sur mon visage que je ramassais avec mes doigts pour les sucer en me branlant.

J’ai jouit comme jamais.

Ce qui c’était passé a changé ma vie.

Diffuse en direct !
Regarder son live