Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 789 fois
  • 45 J'aime
  • 1 Commentaire

le jour où ma vie changea

Chapitre 3

Inceste

Puis je commençai à m’affoler quand son regard changea car je compris qu’il allais me baiser. Il avait un regard fou qui me disait qu’il n’allait pas y aller en douceur. Il prit sa queue dans ses mains pour la présenter à mon con

-Papa non stp je suis vierge non.

-Ta gueule j’vais te baiser à fond comme une pute parce que c’est ce que tu es, une pute comme ta mère. J’ai élevé une pute puis je vais en faire ce que je veux.

Sur ces mots il m’empoigna les hanches et me transperça d’un coup violemment. la douleur me fit crier et des larmes coulèrent le long de mes joues. Il ressortit de moi peu de temps après pour recommencer son manège 3 autres fois. Il commença finalement à me limer énergiquement en soufflant bruyamment et en frappant et pinçant mes seins en même temps.

Lorsqu’il s’arrêta, il me fit changer de position. il se coucha sur le lit sur le dos et je dus le branler pendant qu’il me mettait deux doigts dans la chatte. Il savait comment s’y prendre car encore une fois il m’amena au bord du précipice. Bien entendu il s’arrêta avant et je devinsse frustré. Je voulais jouir, oui je voulais que mon père me fasse jouir, j’aimais autant sa douceur lorsqu’il me branlais que sa rudesse lorsqu,il me prenais.

Il me fit monter sur lui pour que je vienne m’embrocher moi même. Je descendis lentement le long de son membre en prenant soin de bien apprécier chaque sensation. Mais comme il trouvait que je n’allais pas assez vite, il me prit les hanches et je finis de m’embrocher sur lui. Il contrôlait les mouvements et sans avertir il me claquait parfois les fesses avec toute sa force en disant des trucs comme: prend ça, c’est ta punition sale pute, espèce de petite putain, c’est tout ce que tu mérite... Je n’en pouvais plus il fallait que je jouisse je n’arrivais plus à me retenir alors je me laissais aller.

c’était tellement meilleur qu’avec mes doigts et ma brosse. En me sentant jouir mon père me fit sortir de lui et éjacula sur mon ventre. il me dit de ramasser son sperme et de l’avaler ce que je fis non sans faire la grimace. cela fait je le regardais et il avait un air furieux.

-Tu as jouis sans avoir la permission pour cela tu seras punis.

-Mais papa!

-Pas de mais. Tu auras ta punition ce soir après souper et je ne veux pas t’entendre te plaindre et pas un mot à ta mère. Ce soir elle sort avec des amies si elle apprenait à quelle point sa fille est une pute et quelle n’écoute rien elle en serait trop triste. C’est clair?

-Oui.

-A présent c’est oui père.

-Oui père.

Il se rhabilla et quitta ma chambre sans plus. J’avais peur pour ce soir mais au fond qu’allait il me faire: du ménage, la vaisselle. Mes craintes s’envolèrent d’autant plus quand ma mère rentra avec les courses et que je vis mon père l’aider, de bonne humeur. tout avait l’air normal. Ma mère partit avant le souper pour sa sortie avec ses amies une fois par mois. Mon père commanda une pizza qu’il mangea devant la télé. je commençais à penser qu’il avait oublier et que je ne serais pas punis. Puis à la mi-temps, il m’appela. J’allais le rejoindre la peur au ventre.

-Approche salope et lèche.

Il me présenta sa queue. Je m’agenouillais par terre et me mis à le sucer.

-Attention pas trop vite je veux pas venir.

j’allais doucement et quand le match recommença il me dit de retourner à mes affaires. Sa punition n’était pas trop dure finalement et je n’avais même pas du avaler. Quand il devait rester environ 10 minutes au match il me cria d’aller prendre une douche car je devais être propre pour ma punition... oh non ce n’était pas ma punition

Diffuse en direct !
Regarder son live