Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 717 fois
  • 39 J'aime
  • 8 Commentaires

"Joy"

Chapitre 1

Voyeur / Exhibition

Là. Je me connecte. C’est la toute première fois que je fais ça. Je ne sais pas comment ça va se passer. Tout ce que je sais, j’en ai entendu parler ou j’ai lu des trucs dessus sur Internet. J’en ai aussi vu quelques-uns, ces Jerk Off Instructions sur la toile. Oh… oui.

Je suis sur le site. J’en ai entendu parler et on n’en dit que du bien. Tout à l’heure, je me suis crée un compte. Dans l’interface, j’ai effectué une recherche en ciblant consciencieusement LA femme avec laquelle je veux m’amuser ce soir, partager un bon moment… et avoir du plaisir. Et donc voilà. Nous y sommes. La page de son compte se matérialise sur l’écran, sous mes yeux. Son pseudo est «Joy». Elle a dix-neuf ans et elle est étudiante, elle a écrit. Elle est rousse, ses cheveux sont longs et son visage est constellé de taches de rousseur. Je regarde ses photos pudiques et celles plus… osées. Elle m’émoustille. C’est décidé: c’est ELLE avec qui je veux m’amuser ce soir…


Je reçois le mail de confirmation comme quoi je suis bel et bien inscrit sur le site. Très bien. Je prends une inspiration et puis j’expire l’instant d’après. Là. Voilà. Je suis prêt. Un coup d’œil sur l’écran de mon ordi portable et je vois que «Joy» est aussi connectée.

Un dernier regard à ses photos coquines, histoire de me mettre dans le bain pour la session, et je clique sur «Lancer la session». Quelques secondes se passent. Soudain, je prends chaud, mon rythme cardiaque s’accélère. Et puis…


– «Mysterious»? Tu es là? Réponds-moi, s’il te plaît.

Elle est là. Son visage apparaît. Des yeux verts de vipère, des taches de rousseur, un petit nez retroussé, un accent du nord plutôt prononcé. Je suis là, moi aussi. Oh… oui.


– Oui, je suis là, «Joy». En… En… Enchanté de faire ta connaissance.


– Moi aussi, «Mysterious». Calme-toi par contre. Du… calme. Ce sera que du plaisir…


J’ai bien raison. Elle a bien un accent, la jeune étudiante coquine. Et même s’il est prononcé, cet accent, ça n’a pas d’importance comme détail.


– «Mysterious»… Je peux savoir où tu es, comment tu es? Je suis… curieuse.


– Je suis chez moi, seul, pénard. Je suis en T-Shirt, short comme tu peux voir.


– Très bien, «Mysterious». C’est très bien. C’est comme ça que je veux que tu sois.


L’entendre me décontracte. Elle a raison. Nous sommes deux adultes, nous sommes majeurs et vaccinés. Ce n’est que du plaisir ce soir entre nous.


– Pour commencer, «Mysterious», tu vas orienter ton ordinateur de telle sorte que… je te… vois.


Tout en maintenant mon regard dans celui de la jeune femme, je fais ce qu’elle me demande.


– Très bien, «Mysterious». C’est parfait. Tu dois être dur à mesure que je te parle, non? Ça… t’excite? Ne me mens pas. De toute façon, ta queue me répondra pour toi…


– «Mysterious»… Mets-toi en condition. Pose ta main sur ton sexe. Masse-le. Cajole-le.


Le ton de la voix de «Joy» est doux. Sirupeux, sexy. Émoustillant. Tout ce qui m’excite, quoi!


– Il est dur et il se montre. N’est-ce pas? Intéressant, intéressant… Imagine-moi comme tu veux.


Oh mais je me l’imagine, «Joy»… Les photos de son compte sont de précieux alliés pour ça.


– Je veux que tu continues de te toucher pendant que tu penses à moi, «Mysterious». Je veux… t’exciter.

(…)

– Tu es dur, «Mysterious». Ne mens pas. Je le vois. Mais… J’en veux plus. Je veux… ta queue...


Comment elle me parle… Comment elle est coquine… C’est tout ce que j’aime.


– Pense à moi. Mate bien la robe que je porte ce soir. Je la porte rien que pour toi…


Je ne sais que trop bien que c’est le genre de phrase qu’elle dit à chaque fois. Pourtant…


– Écoute-moi. Écoute a-tten-ti-ve-ment. Si tu le fais, tu vas jouir. Jouir…


Je la regarde. Ses yeux… Sa bouche… Ses longs cheveux roux… Sa voix, quand elle parle…


– J’adore voir un mec se branler au son de ma voix, au rythme des instructions que je lui donne.


Mon… dieu! Si c’est déjà comme ça, là… Qu’est-ce que ce sera quand on passera aux choses sérieuses?


– «Mysterious»… Je porte cette robe que tu vois là. Je sais que t’en veux plus…

Oh… oui. J’en veux plus. C’est pour ça que je me suis inscrit et que je suis là.


– Cette robe, j’aime la porter, tu vois? J’aime… qu’un mec me voit comme ça et qu’il imagine… Qu’il imagine ce qu’il y a en dessous… ou pas.


Elle met le feu aux poudres, là, quand elle dit ça! Il ne m’en faut pas plus pour imaginer… et être aux aguets.


– Je te connais pas. Et toi non plus, tu me connais pas. T’es mignon comme mec. Hmmm…


Cette fille me parle comme ça. J’aime. Elle a beau avoir cet accent… Elle m’excite.


– Je te propose… qu’on se soit rencontrés au bord de la mer et que je t’ai dragué. Et puis à force… Je t’ai emmené là où je suis pendant les vacances et on va faire l’amour…


Je ne dis rien. Je la laisse parler. Je la laisse m’exciter. M’exciter… Excité… Je le suis.


– Laisse ta main sur cette bosse, là, que ton short peut plus cacher. Masse-la. Écoute-moi. Sens comme c’est… bon.


C’est… dingue comment je peux l’être, excité. Mon compte est bon. J’ai les oreilles rivées à sa voix.


– «Mysterious»… Tu vas enlever ton short mais tu gardes ce qu’il y a en-dessous.


Mon… dieu. Elle pourrait présenter la météo, cette fille… Ça me ferait le même effet.


– Mmmh… C’est bien ce que je pensais… T’es excité. J’en peux plus. Ton boxer, tu l’enlèves.


Tout en maintenant mes yeux dans les siens, je me saisis de mon boxer et je le descends le long de mes jambes.


– Là. C’est bien. Tu es mieux ainsi, tu crois pas? Détends-toi. Et écoute bien… TOUT ce que je vais te demander à présent.


Oh… que oui. Je suis tout ouïe. Depuis le temps que j’en entends parler de ces fameuses JOI à la mode et que j’en mate…


– «Mysterious»… Donc. On s’est rencontrés à la plage et tu me plais. J’ai pas attendu et je suis venue te taper la discute. Mais j’en veux plus. Beaucoup plus…


Elle dévoile un sextoy de sous la couette du lit où elle est assise. Un gode de la gamme d’une marque connue, si je ne m’abuse...


– Tu vas faire… comme je vais te le dire. Et je veux que tu me regardes faire avec mon toy.


Son toy est une réplique de pénis. C’est un gode et on croirait vraiment un vrai sexe tellement il est réaliste. Les veines… Un beau gland… Des testicules… Qu’est-ce qu’elle doit bien s’amuser avec...

Sa main touche le jouet et le caresse. Elle le fait tout en me regardant droit dans les yeux.


– Prends ta queue et fais exa-cte-ment comme je fais. Ton poing doit s’enrouler et s’adapter à ton sexe.


Elle a les doigts fins et ils coulissent avec aisance sur la fausse érection.


– Ta queue est dure, «Mysterious». C’est bien. À présent, serre-en le gland avec ta main.


Je la regarde faire. Et comme si nos écrans formaient un miroir, je reproduis ses gestes à l’identique. Comment sa main serre le gland du jouet… Les regards qui me sont adressés… Si seulement sa main était à la place de la mienne…


– Le sang remplit ta queue et tu es tout dur. Elle demande qu’à être masturbée, ta queue…


Je l’écoute. Sa voix, c’est comme le chant des sirènes. Ajoutez à ça ses yeux dilatés...


– Là, maintenant, ta main gauche va partir du bas puis remonter vers ton gland. Plusieurs fois…


J’ai beau utiliser mes mains et me toucher… C’est «Joy» qui me donne du plaisir et qui, du coup, le gère donc, ce plaisir. Instruction après instruction, je sens le plaisir monter dans mon corps mais aussi dans ma tête.


– Ce que tu vas faire là, «Mysterious», c’est que tu vas poser ton poing à la base de ton sexe et le serrer. Et avec ta main gauche, tu vas te branler fort. Et quand je te le dirai, tu arrêteras.


Mon plaisir est entre ses mains. Je dépends d’elle, temporairement.


– «Mysterious»… Fais une série de dix va-et-vient rapides, très rapides. Et puis tu t’arrêtes. Tu comptes jusqu’à dix dans ta tête et là, tu feras cinq allers-retours plus lents, plus… langoureux. Je veux que tu sentes bien le sexe qui est dans ta main…


Je se suis comme hypnotisé. Sa voix, ses gestes m’excitent trop. Si ça continue…


– Dix allers-retours rapides…

– Arrête-toi.

– Cinq va-et-vient lents…


Le plaisir continue de monter en moi. Je le sens. Ça n’arrête pas, ma parole! Ça m’est arrivé plusieurs fois de regarder des vidéos de JOI sur Internet… et de me masturber sur le rythme dicté par la camgirl. Mais là, c’est… différent.


– Arrête à présent. Avec un doigt de ta main gauche, titille ton méat. Étale le pré-cum sur ton gland. Avec ta main droite, masse-toi les couilles. Prends-les à pleine main avec ta paume. Cajole-les. Sens-les… pleines de ton sperme…


Entre temps, elle a enlevé sa robe. Elle ne porte pas de soutien-gorge et ses petits seins sont deux jolies poires qui pointent. Les pointes sont dressées. En bas, c’est un tanga blanc en dentelle qui cache son sexe. Elle ne m’en montre pas plus. Je dois imaginer…


– «Mysterious»… Tu as envie de jouir. Tu en meurs d’envie, de jouir. Je t’entends. Je te vois…


Cette fille lit en moi comme dans un livre ouvert, ce n’est pas possible!


– Je t’entends… Tu soupires, tu gémis. Je te vois… Tes yeux se ferment, tu gigotes sur ton lit.


Effectivement. Plus je la regarde, plus je l’écoute et moins je parviens à me calmer.


– «Mysterious»… Entendre un homme prendre son pied quand il se masturbe, ça me plaît, tu sais? Oui… Mais… Le voir grimper aux rideaux, l’entendre crier quand c’est moi qui lui donne du plaisir et qu’il jouit, j’a-dore ça.

– Alors, je vais compter de 10 à 0 et à 0, tu vas… éjaculer. Mais pas avant, tu m’entends?

Pas avant.


Je l’écoute. Je la regarde. Ah… Si c’était pour de vrai… Si on était dans son lit ou dans le mien… Si on était ensemble, là…


— 10…

— 9...

— 8...

— 7…

— 6...

— 5… Attention, «Mysterious»… Prépare-toi. 4…

— 3…

— 2…

— 1… Zéro.. Vas-y… VAS-Y!


À zéro, je débranche tout, je ferme les yeux et je lâche du lest. J’oublie tout et je suis juste concentré sur mon orgasme. Les mots et les bruits de la jeune femme dopent, décuplent mon excitation. Je crie et je fais un boucan à réveiller les morts. Que c’est… bon de jouir et d’éjaculer comme ça.


– «Joy»…

– «Mysterious»… Aaah… Mmmh… Tu as joui…


J’essaie de retrouver mon second souffle. L’orgasme m’a coupé le souffle. Je rouvre les yeux. Mes pupilles se réhabituent à la lumière tamisée de ma chambre et se dilatent de nouveau. Je vois la jeune femme. Elle me sourit. Puis ses lèvres enrobent le gode et elle passe ses lèvres sur le gland. Elle simule, elle fait semblant de lécher le sperme qu’il peut rester sur mon sexe. Elle est émoustillante. Qui plus est, je fantasme sur les rousses aux petits seins en poire.

«Joy» glousse et rit. Qu’elle est mignonne.


– Merci, «Joy». C’était… bon.

– Merci à toi, «Mysterious». J’ai passé un bon moment avec toi et ça m’a fait de l’effet que tu jouisses. Je mouille…


Là, elle écarte un peu son tanga sur le côté et me montre EN-FIN son sexe. Un joli abricot qui brille de cyprine…


– Bonne soirée, «Mysterious». Je vais te laisser sur cette image de moi. Quand tu te branleras, si tu branles… Pense à moi… et à notre session.

– Bonne soirée, «Joy». Merci encore. Prends bien soin de toi.


L’écran se noircit sur ces derniers mots. La session est terminée.

Diffuse en direct !
Regarder son live