Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 41 283 fois
  • 163 J'aime
  • 25 Commentaires

Justine de Beauregard, la salope du lycée Notre Dame

Chapitre 1

Trash

Ce chapitre est l’introduction d’une série d’histoires à venir, il est un peu long, ceux qui souhaitent passer au chapitre 2 et rentrer directement dans le vif du sujet ne seront pas déranger pour la compréhension du récit. (Mais il est quand même préférable de lire ce chapitre !!)


Issue d’une famille bourgeoise des beaux quartiers parisiens, Justine de Beauregard est une jeune fille de 18 ans hautaine et sure d’elle. Mince dans l’ensemble, dotée d’une forte poitrine et de belles fesses rebondies la vie lui avait plus que sourit jusqu’à présent, aussi bien dans ses relations amicales, à l’école ou avec les garçons avec lesquelles elle avait toujours eu beaucoup de succès.

Une seule petite ombre entachait ce tableau idéal : Ses relations sexuelles qui n’était pas tout à fait en adéquation avec l’éducation religieuse que lui donnaient ses parents et le milieu bourgeois dans lequel elle évoluait. En effet elle avait toujours eu une longueur d’avance sur ce point-là. Très mature et ouverte et fréquentait des garçons souvent plus âgés et était avide de nouvelles expériences. Elle avait eu sa première relation sexuelle à 15 ans avec un garçon de 22 ans et avait découvert à quel point elle aimait le sexe, chose qu’elle ne pouvait admettre même avec ses meilleures amies.


La vie de Justine bascula le jour où elle se fit surprendre par le directeur entrain de sucer son professeur de sport dans les toilettes de lycée. La nouvelle se propagea dans toute l’école, Justine fut renvoyée et toutes ses amies lui tournèrent le dos.

Ses parents furieux et honteux l’envoyèrent en pension dans un internat très stricte. L’internat était seulement pour les filles mais le lycée était mixte ce qui rassurait un peu Justine.

L’uniforme était de mise dans ce lycée mais uniquement pour les filles, un favoritisme qu’elle ne comprenait pas.


Son premier jour de classe fut déprimant, elle se sentait mal à l’aise dans sa jupe noire trop longue et sa chemise boutonnée jusqu’en haut. Elle qui était populaire redevenait insignifiante dans ce nouvel endroit où elle ne connaissait personne. Elle s’assit dans le self à côté d’une fille qui était sans aucun doute une petite vierge coincée avec qui elle n’avait probablement rien en commun

Elle était en train de maudire ses parents, et ce lycée pourri lorsque 4 superbes filles firent leur apparition. Elles étaient toutes bien foutues et sexy malgré leurs uniformes. Justine s’aperçut que leurs jupes étaient bien plus courtes que la sienne, leurs chemises étaient décolletées et elles portaient des talons, ce qui était pourtant formellement interdit dans l’enceinte de l’établissement.

Justine se retrouvait bien plus en elles qu’avec n’importe qu’elle autre fille qu’elle avait croisé jusqu’à présent. Les quatre filles furent rejointes par un groupe de garçons tout aussi charismatiques.


Justine s’adressa à sa voisine : « Qui sont ces filles ? Tu les connais ? »


« Ce sont des salopes qui ont le directeur et tous les profs de l’école dans la poche, des pimbêches et d’après les rumeurs elles se font défoncer par tous les trous. Donc non ce n’est vraiment pas mon genre d’amies »


Mais c’est peut-être le mien, se dit Justine

Elle prit alors la ferme résolution de devenir amie avec ces filles. Et de rentrer dans ce groupe d’élite fermée et un peu particulier.

La chance lui sourit lorsque le soir elle découvrit en s’installant à l’internat que sa coloc de chambre était une des filles du self. Elle n’osa pas l’aborder et la fille lui lança un regard dédaigneux avant de quitter la chambre.

Justine ne prêta pas attention à ce premier contact elle se glissa dans son lit. Elle ne pu s’empêcher de se masturber un long moment en s’imaginant se faire prendre comme une salope par les mecs du self.


Lorsqu’elle se réveilla la fille qui s’appelait Noémie, se tenait juste à côté d’elle, et la fixait « Bah dis-moi tu as bien pris ton pied hier petite cochonne, tu m’a même pas entendu rentrée tellement tu étais occupé à te faire mouiller » lui dit-elle avec un petit sourire mesquin

Justine rougit confuse, sans savoir quoi répondre. Cette fille si sure d’elle lui faisait perdre tous ces moyens.

« Je… euh…, je suis désolée.. »

Blanc. Justine ne savait que dire pour rompre le silence. Puis elle se lança :

« Je vous trouve vraiment sympa toi et tes amies, et puisqu’on est coloc de chambre je me suis dit qu’on pourrait peut-être trainer ensemble »

Noémie esquissa encore ce petit sourire mesquin « Viens manger avec nous ce midi à la cafet’ » lui lança-t-elle avant de sortir de la chambre en claquant la porte.

Justine senti son ventre noué toute la matinée, elle se sentait stupide d’avoir demandé d’être amie avec Noémie, était honteuse de s’être fait cramé en train de se masturber et en même temps ne pouvait attendre l’heure du déjeuner.

Elle arriva à la cafétéria bien en avance. Les premières minutes à table avec les filles se passèrent très bien. Elles étaient juste trois. Noémie, Charline et Veronica.

Les présentations et autres mondanités terminées, Veronica, qui semblait être la chef de l’équipe, s’adressa à elle très sérieusement « écoute moi bien, comme tu as du t’en rendre compte on n’est pas tout à fait normales et on n’accepte pas n’importe qui dans nos amies. Laetitia la fille avec nous hier est partie à l’université, tu as pris sa place dans la chambre et on a besoin de quelqu’un pour la remplacer mais je doute que tu sois à la hauteur »

« Je ferai tout ce que vous voudrez pour faire partie de votre groupe, je m’intègre facilement et je sais m’adapter je vous assure »

Les filles se regardèrent et rigolèrent.


« Et bien voilà, nous sommes libertines et très ouvertes sexuellement, c’est pour ça que l’on s’entend si bien. Noémie nous as raconté pour la nuit dernière et on s’est dit qu’apparemment on avait quelques point communs. »


« Je, heuu, c’est vrai que je me suis toujours senti différente à ce niveau-là »


Elle avait l’impression de devoir passer un entretien de personnalité, elle avait peur de ce qui allait se passer mais après avoir fait la connaissance de ces filles elle ne pouvait pas retourner en arrière, elle voulait à tout prix être dans leur groupe.


« Si tu veux vraiment faire partie du groupe tu vas devoir être notre soumise pendant 1mois, écouter nos moindres ordres et ceux des garçons que tu as aperçut hier après ça tu seras une des nôtres, te sens tu vraiment prête à être notre esclave sexuelle ? »


Justine répondit par l’affirmative très sure d’elle. Elle ne savait pas à quoi elle s’engageait, mais ce besoin de reconnaissance et d’attention et surtout son entrejambe déjà humide lui faisait perdre raison.


« Pour savoir si tu es à la hauteur tu dois aller sucer Jordan, c’est le grand brun que tu as vu hier, il va juger de ta qualité de suceuse avant de prendre la décision finale. Va dans les toilettes des mecs du 2ème étage la cabine du fond et attend »

Justine se rendit dans la cabine et attendit, les minutes lui paraissaient des heures, elle avait un nœud dans le ventre. Elle repensait à tout ça quand Jordan entra, sans s’occuper de faire les présentation il s’enferma dans la cabine avec elle, baissa son pantalon,

— Alors c’est toi la nouvelle salope, je sens qu’on va bien s’amuser, t’as vraiment une tête de petite chienne.


Justine resta muette et le regarda apeurée


— Vide moi bien les couilles petite cochonne, et t’as pas intérêt à être bruyante sinon toute l’école va savoir que t’es qu’une grosse pute.

Il lui prit fermement sa tête, et engouffra sa bite bien au fond de sa gorge commençant des allers retours de plus en plus rapide. Justine, impuissante suçait les larmes aux yeux. La pauvre fille pouvait à peine respirer.

« Et tu avales d’habitude n’est-ce pas ? »


Justine effrayé fit non de la tête, elle pouvait sentir le sexe grossir dans sa bouche et avait peur d’être contrainte d’avaler.

— Comme tu voudras petite salope, lui dit Jordan en lui déversant une quantité impressionnante de sperme dans les cheveux et sur le visage, qu’il étala soigneusement partout avec sa bite. C’est toi qui l’as voulu, il va falloir assumer ta condition de salope maintenant ! Il la regarda en rigolant et sortit en claquant la porte.

Justine était au bord des larmes, elle était dans un état pitoyable, pleine de sperme, son maquillage coulait. Elle n’oserait jamais sortir comme ça.

A cet instant son portable vibra, et lorsqu’elle lut le message de Veronica, elle ne put s’empêcher de sourire et de se féliciter.

« TEST REUSSI. RDV A 18H DANS TA CHAMBRE CE SOIR »



J’espère que ça vous a plu, J’attends vos commentaires pour poster la suite.

Diffuse en direct !
Regarder son live