Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 8 150 fois
  • 46 J'aime
  • 0 Commentaire

Karine

Chapitre 19

Zoophilie

Karine avait du mal à en croire ses oreilles, Johanna venait de finir de prendre sa douche et la jeune maman l’accompagna dans sa chambre pour lui trouver des vêtements.

— Qu’est-ce qu’il s’est passé ensuite?

— Ben, que veux-tu qu’il se passe? Il m’a grimpé dessus et à commencé à chercher un trou pour s’y mettre, et comme je mouillais et que ma chatte était encore ouverte à cause de l’énorme nud de Rex, ce sale clébard que je ne voyait même pas m’a enfilé!

— Non! Tu veux dire qu’un chien errant que tu n’as même pas vu était en train de te monter?

— Me démonter tu veux dire! Putain il était violent lui aussi! On aurait dit Filou qui te dépucelle le cul! Heureusement que sa bite était pas trop grosse sinon j’aurais pas pu marcher pendant une semaine! Quoiqu’il en soit, j’étais toujours en train d’essayer de libérer les deux pauvres bêtes et la violence des coups de bite que je prenais ne m’aidait pas!

— Tu m’étonnes! Mais tu prenais du plaisir au moins?

— Carrément! J’étais à deux pas de l’allée principale, planquée derrière des buissons alors je pouvais pas trop crier, mais comment c’était bon! Tu sais maintenant que j’adore être un trou alors si en plus je me fais sauter par un chien que je vois pas, en pleine nature et sans l’avoir provoqué c’est le pied total!

Karine pensa qu’elle devrait elle aussi essayer le sexe en extérieur, son expérience d’hier avec Rex ne lui avait pas déplu et la jeune femme humidifia encore plus ses sous-vêtements en se remémorant la fellation qu’elle avait prodigué au chien du voisin.

— Bon et alors, t’as réussi à les décoller ou pas?

— Ben en fait, quand un nud est sorti, un autre est entré!

— Quoi? Il t’as mis son nud en plus?

— J’avoue que je l’ai un peu aidé... Je me suis cambrée à fond pour qu’il passe, j’étais vraiment excitée de pas savoir quel type de chien était dans ma chatte. Bref, quand les deux chiens ont été libérés, la femelle s’enfuit aussitôt. Le mâle est resté sur place et sa bite était pile en face de ma bouche.

— T’as tout de même pas...

— Hé! C’est toi qui m’a appris à aimer ça! Moi je ne suis pas choquée que tu aime la sodomie!

— Oui mais quand même! Tu te rends compte que t’as mis ta bouche le sexe d’un chien errant qui sortait à peine d’une femelle!

— Si tu savais la suite... Tu veux que je finisse ou pas?

— Allez, termine ton histoire.

— Bon, alors j’avais une bite dans la bouche et une autre dans la chatte, le nud du chien inconnu était passé et mon cul commençait à laisser sortir le sperme que ton chien y avait laissé. Et c’est là, que j’ai réalisé que Filou avait un jus exceptionnel. Le chien inconnu avait fini sa petite affaire et s’était retournée, ayant la bouche occupée par sa bite, le clébard que je suçais ne pouvait pas accéder à mes fesses, j’ai donc compris en sentant une langue sur ma raie qu’un troisième mâle était de la partie.

— Et bien! Trois mâles pour toi toute seule?

— Et c’est pas fini! Sentant que j’allais découvrir une bite de plus, j’ai tellement mouillé que j’ai libéré le chien inconnu. La chatte enfin libre, je me suis relevée pour voir mes nouveaux amants. Et bien figures-toi qu’ils était cinq! Impossible de savoir lequel venait de me sauter parce qu’ils bandaient tous!

— CINQ!!! Tu les as tout de même pas tous accueillis en toi ?

— Si! Et même plusieurs fois... Tu veux les détails?

Karine était en transe le string propre qu’elle avait mit pour dormir ne l’était plus du tout et cela grâce au récit de celle avec qui elle partageait sa perversion. Elle aussi aimerait réaliser une telle prouesse, mais elle avait été devancé une fois de plus par la belle blonde.

— Comment tu t’es retrouvée entourée d’autant de chiens?

— Visiblement, c’est le sperme de Filou qui les a attirés. Quand j’ai pris le nud de je-sais-pas-qui dans la chatte, je me suis rendue compte que mon cul laissait sortir un grosse quantité de jus, et quand je me suis relevée, un mince filet sortait encore de mes fesses. Tu te rappelle que j’arrivais pas à faire sortir ton chien?

— Oui, tu m’a même dit que tu attendais qu’il finisse de se vider

— Voilà! Et bien il s’est vidé sans s’arrêter pendant presque une demi-heure, quand son nud est enfin ressorti, très peu de son jus a coulé. J’ai trouvé ça bizarre parce que d’habitude je réussis sans problème à me décoincer, mais cette fois-ci j’en avais vraiment plein le cul! Bref, j’ai enfin réussi à faire évacuer tout le sperme de ton chien qu’après mon viol consenti. Une fois debout, j’ai laissé coulé pendant cinq bonne minutes, et les chiens qui m’entouraient étaient tout autours de moi, la bite dressée et prêt à me faire oublier mon précédant coup.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live