Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 071 fois
  • 36 J'aime
  • 0 Commentaire

Karine

Chapitre 24

Zoophilie

En sortant de la salle de bain Karine eut juste le temps de voir sa nourrice à quatre pattes sur le canapé en train d’extirper le membre du labrador de ses fesses.

— Putain ça fait du bien ! Un bon coup de bite dans les fesses au réveil c’est le top !

— T’es vraiment jamais satisfaite toi !

— Pas autant que ton chien ! T’as pas idée de ce que je viens de prendre comme jus dans mes trois trous !

— En plus tu l’as sucé ?!

— Le goût de ta chatte me manquait... Enfin, c’est surtout le goût de son sperme que je voulais...

— Allez, prend vite ta douche pour pas te faire violer sur la route et rentre chez toi rassurer ta mère.

Karine ne savait pas quoi penser de la dernière réplique de sa rivale. Elle se sait que la langue de la nourrice était très agréable et qu’un petit jeu sexuel entre elles pourrait lui procurer du plaisir, mais de là à vouloir coucher avec elle sans la présence d’un sexe masculin ne la motive pas plus que ça.

Un fois sortie de la douche, Johanna remit la tenue que lui avait prêté Karine et se dirigea vers la jeune femme pour lui déposer un baiser sur la bouche et quitter la maison.

Karine était à présent seule avec les deux mâles, elle décida de passer la journée à effacer les traces de sa perversion et laissa tranquillement se reposer ses deux amants. Elle savait qu’elle devait au moins se faire prendre par son chien avant de sortir afin d’attirer le dogue allemand qu’elle convoitait.

Dans le but de profiter pleinement de son prochain rapport avec un nouveau chien, la jeune maman prépara tout le matériel dont elle pouvait avoir besoin dans le parc. C’est ainsi qu’elle trouva un leggins de couleur noir dont elle découpa la partie qui pourrai gêner un intrusion anale ou vaginale, puis elle y ajouta la jupe noire la plus moulante qu’elle possédait afin que ses fesses soient bien resserrées après l’acte. Son string fendu n’était plus d’aucune utilité depuis qu’elle avait découvert le plaisir de se faire prendre par derrière. Elle opta pour une vieille paire de baskets noires afin de ne pas avoir trop de mal à marcher si son petit trou venait à être visité. Pour le haut, elle se contentera d’un soutiens-gorge blanc classique, les chiens ne lui caresse pas les seins et cela l’arrange bien. Enfin, elle prépara un T-shirt noir plutôt moulant sans aucun motif. La jeune femme avait vidé le contenu de son sac à main et avait remplacé le maquillage et autres accessoires de beauté par un tube de vaseline, une paire de préservatifs et surtout son gode dont elle pourrait faire une utilisation anale.

Fin prête pour son excursion sexuelle, Karine prit le temps rappeler ses parents ainsi que la mère de Johanna.

L’après-midi s’était déroulé sans aucune pénétration et Rex n’avait bizarrement pas essayé de saillir la jeune maman, même quand elle fit la toilette aux deux mâles. Après avoir préparé son dîner, Karine s’installa dans le salon pour regarder un peu la télévision et profiter du repas qu’elle venait de terminer. Il était à présent 20h30 et il ne restait à la jeune femme qu’à attendre la venue de sa complice.

— TOC TOC TOC

— Karine c’est moi...ouvre !

— TOC TOC TOC

Depuis qu’elles avaient partagé le même partenaire sexuel, Johanna était devenue beaucoup plus familière avec Karine. Lorsqu’elle ouvrit la porte, la maîtresse des lieux se retrouva face à la métisse qui lui déposa à nouveau un baiser sur la bouche.

— T’es prêtes ?

— Pas encore, j’ai une tenue à mettre et j’ai pas couché avec Filou depuis ma douche mais il est beaucoup trop tôt là ! On risque pas de se faire attraper ?

— Si, mais il me tarde trop de retrouver cette meute !

— Et tu ne vas pas te faire prendre par Filou ?

— J’y ai réfléchi et je me ferais sauter sur place, avec du sperme bien frais il y aura peut-être plus de chiens !

Johanna avait une tenue classique, sa jupe était encore plus moulante que la veille et son haut n’avait rien de particulier. En revanche, elle avait échangé ses escarpins pour des talons plats.

Karine demanda l’aide de Johanna pour débarrasser la table. La jeune fille fit tomber un couvert qui glissa sous le canapé. Elle du se mettre à quatre pattes pour le ramasser ce qui fit remonter sa jupe en laissant apparaître la magnifique paire de fesses de la belle blonde. Ce fût à ce moment que Rex manifesta sa présence en se jetant sur le dos de la jeune fille.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live