Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 954 fois
  • 41 J'aime
  • 1 Commentaire

Karine

Chapitre 26

Zoophilie

Le parc n’était pas du tout éclairé, cela faisait plusieurs mois que personne ne le fréquentait et la mairie avait décidé d’économiser les frais de gestion. L’endroit où résidait Karine était un tout petit village où aucune criminalité n’était présente. Quelques jeunes venait ici le soir pour boire des bières en cachette de leurs parents, mais à cette heure-ci elle ne risquait de croiser personne. La jeune maman fit le tour du parc afin de trouver un endroit à l’abri des regards pour évacuer la semence de Filou qu’elle contenait et ainsi attirer plusieurs chien selon les dires de Johanna.

Un vieux hangar allait parfaitement faire l’affaire. Il n’était pas verrouillé et Karine n’eut aucun mal à y pénétrer. Seule avec son chien, elle décida de se faire sodomiser ici pour faire faire sortir le contenu de son vagin et ainsi peut-être rencontrer le mâle dont le nœud n’avait pas réussi à rentrer dans le corps de Johanna.

La jeune femme releva sa jupe et retira le string qu’elle avait passé par dessus son leggins. Son sexe laissa immédiatement échapper un mince filet de sperme canin et Karine se dit que la sodomie n’allait peut-être pas être nécessaire pour attirer une meute.

Comme deux précautions valent mieux qu’une, la jeune maman se mis à quatre pattes et invita son compagnon à la prendre par derrière. Elle sentie les pattes lui enserrer la taille, mais l’animal n’essaya pas d’entrer par son petit trou il se planta directement dans son vagin et y fit immédiatement entrer son nœud. Karine ne comprenait pas pourquoi son chien se mettait subitement à passer par cet orifice dans cette position ni pourquoi il s’était introduit entièrement aussi rapidement.

Ce n’est que lorsqu’elle releva la tête que la jeune femme compris ce qui était en train de se passer, le chien qui était en train de la pénétrer n’était pas le sien, Filou se tenait fièrement devant sa maîtresse, le sexe en érection à quelques centimètre de sa bouche. Plutôt que de se retourner pour voir à quoi ressemblait son nouvel amant, la jeune maman préféra prodiguer une fellation à celui qui lui avait permit d’être dans cette situation. Le chien inconnu n’avait pas un nœud assez gros pour rester coincée avec sa partenaire, il se libéra donc très rapidement et disparut dans la nuit.

Karine venait de se faire remplir par un chien qu’elle n’avait même pas vu mais malgré l’orgasme qu’elle avait ressenti ce n’est pas cela qu’elle était venue chercher. La bouche encore occupée par le membre de Filou, la jeune femme sentit qu’un nouvel animal était monté sur elle, plus lourd que le précédant et dont le sexe qui venait de se glisser entre ses cuisses avait à peu près la même taille que celui de Rex. Elle accueillit son troisième amant de la soirée avec plaisir se cambra un peu plus pour lui faciliter le passage. Un fois comblée, le chien resta une bonne vingtaine de minutes verrouillé avec celle qui était devenue la nouvelle chienne du village. Comme le fit le premier, l’animal disparut immédiatement après avoir marqué son territoire de sa semence.

Profitant du sperme qu’elle recevait dans la gorge, la jeune femme sentait maintenant son vagin débordant se vider doucement sur ses cuisses. Après l’accueil chaleureux qu’elle venait de faire aux deux chien errant, elle se releva pour espérer tomber sur le dogue allemand.

La chance était une fois de plus de son coté et Karine se retrouva face au chien qu’elle espérait rencontrer. Avant de réaliser son fantasme elle décida de faire le point sur son amant, elle vit qu’il portait un collier sur lequel était inscrit un numéro de téléphone ainsi que le nom de Sultan. Le chien était tel que l’avait décrit Johanna, il n’était pas vraiment aussi grand qu’un poney mais il devait tout de même mesurer un mètre soixante de haut, sa musculature était impressionnante et son pelage tacheté de noir et de blanc. L’incroyable attribut sexuel qu’il possédait était dressé et la jeune femme n’était plus trop sûre de pouvoir l’accueillir en sa totalité. Afin d’imposer sa suprématie sur sa rivale, elle décida de rentrer chez elle avec son futur partenaire sexuel pour prouver à Johanna qu’elle allait réussir à prendre un nœud trop gros pour sa complice. De toutes façon elle avait laissé le lubrifiant chez elle et allait très certainement en avoir besoin.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live