Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 6 454 fois
  • 37 J'aime
  • 0 Commentaire

Karine

Chapitre 30

Zoophilie

Karine s’était réveillée la première, sa main reposait encore entre les cuisses de sa partenaire. Son vagin ne lui faisait plus du tout mal et elle se sentait prête à affronter la meute de chiens qui se trouvait dans la pièce à coté. Elle ouvrit délicatement la porte et la referma avec la même douceur derrière elle. Les trois chien était endormis sur le canapé, elle savait qu’elle devait faire ses adieux à Rex avant de le ramener chez son propriétaire, mais elle devait aussi contacter le ou la propriétaire de Sultan. Filou était donc le seul mâle avec qui elle pouvait reprendre du plaisir à volonté. Il était maintenant midi et la soirée d’hier avait été riche en émotions pour la jeune femme qui était devenue complètement accroc au sexe canin.

Afin de bien commencer sa journée, elle décida de vérifier les dire de Johanna concernant « Un bon coup bite dans les fesses au réveil », elle avait déjà expérimenté involontairement avec Rex et cela lui avait effectivement procuré beaucoup de plaisir.

Trois mâles étaient dans la pièce et un seul ne pouvait pas passer par son petit trou. Sauf si elle exécutait le stratagème de la dresseuse pour ne pas prendre le nœud mais uniquement la semence.

Son choix était fait, elle allait se faire sodomiser par Sultan et afin de ne pas exciter les deux autres mâles, elle attrapa le dogue allemand par le collier pour se diriger avec lui dans sa salle de bain.

— Allez mon grand, je sais que tu dois t’être tapé d’autres femme avant Johanna et moi ! J’en suis même sûre à 100%, alors tu va me prendre par derrière comme tu as pris ma copine avant-hier OK ?

Le chien fixa la jeune maman et elle su qu’il avait compris ce quelle attendait, elle se mit donc en position de soumission et attendit que le dogue allemand passe à l’action.

Sultan fit le tour de sa femelle et se présenta face à elle. Il posa délicatement ses pattes sur les épaules de celle qui réclamait sa semence et avec une adresse surprenante, il plaça le bout de son sexe exactement sur la bouche de Karine, qui n’eut comme réflexe que d’ouvrir ses lèvres pour accepter la fellation que le chien réclamait. Ainsi liée avec son amant, elle prenait un grand plaisir à sentir cet énorme membre taper contre son palais, Sa bouche ne pouvant retenir de salive, elle était une fois de plus en train de lubrifier l’animal de façon naturelle. Ce chien connaissait beaucoup trop l’anatomie féminine pour que cela ne soit qu’une coïncidence. Après une bonne quinzaine de minutes de ce traitement, l’animal retourna se placer derrière sa partenaire, s’agrippa aux hanches de celle qui venait d’avaler son sexe et entama de très calmes mouvements en glissant consciencieusement entre les fesses nue de la jeune maman sans chercher à la pénétrer.

— Et bien ! C’est vrai que t’es bien dressé ! Me faire saliver sur toi pour qu’après tu viennes lubrifier mes fesses ! C’est pas dans un parc qu’on apprends ça !

Quand il sentit que Karine était prête à l’accueillir chaleureusement, il pénétra dans son vagin pour en ressortir aussitôt et de positionner juste sur l’entrée de son petit trou.

— Et en plus tu te sers de ma chatte pour être sûr que ça passe bien ! Elle en a de la chance ta maîtresse !

Karine ruisselait une fois de plus en pensant à la nouvelle expérience qu’elle allait réaliser. Sultan était en train de forcer doucement le passage.

— OH PUTAIN QU’ELLE EST GROSSE ! Doucement hein !

Le dogue allemand venait de prendre place à l’intérieur de la jeune femme qui poussait de long gémissements pendant que ses fesses s’écartaient, et il commença sa série de va et vient de manière très calme.

— Voilà, comme ça mon grand ! Là c’est bon ! C’est vrai qu’un bon coup de bite dans les fesses au réveil c’est le pied ! HA !

Le chien avait forcé sur son dernier coup de rein, visiblement habitué à l’attitude d’une femme qui prend du plaisir, il savait exactement quoi faire pour combler la jeune maman, et il savait aussi que comme celle qu’il avait pris dans cette position au milieu du parc avant-hier, la femelle qu’il était entrain d’ensemencer pouvait accepter son nœud. Le stratagème de Johanna avait trop bien marché.

— NON ! HA ! Putain ! Doucement ! JOHANNA A L’AIDE ! HAAAAAA !

Sultan était passé à un rythme frénétique, et le petit trou bien lubrifié de Karine acceptait contre sa volonté de plus en plus l’énorme nœud du chien. La jeune femme glissait sur le carrelage et n’arrivait pas à empêcher la sodomie sauvage qu’elle subissait. Elle était condamnée à se faire complètement visiter par le dogue allemand.

— PUTAIN MAIS QU’EST-CE QU’IL SE PASSE BORDEL !

— Johanna, aide-moi je t’en supplie, il est en train de passer son nœud dans mon petit trou et j’arrive pas à l’arrêter !

— Mais merde Karine ! Arrête de vouloir te faire sauter n’importe comment !

La belle blonde attrapa immédiatement l’endroit stratégique et le chien s’arrêta pour laisser sa semence pénétrer au plus profond de sa partenaire qui était apaisée par la présence de sa complice.

— T’as de la chance de pas être toute seule ! Moi j’en ai bavé la première fois !

— Tiens, tu ne m’a jamais parlé ta première expérience avec mon chien.

— OK, pendant que tu te fait remplir le cul par Sultan, je vais te raconter comment tout a commencé.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live