Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 868 fois
  • 31 J'aime
  • 1 Commentaire

Karine

Chapitre 34

Zoophilie

Karine et Johanna avait fini de prendre leur douche mais elle décidèrent de profiter encore un peu l’une de l’autre avant de laisser la place aux chiens. Elles étaient entrain de s’embrasser langoureusement au moment d’arriver dans le salon et la main de Johanna de posa sur le sexe de Karine pour vérifier si la jeune maman était toujours excitée.

— Tu sais ce qu’on va faire ?

— Non, mais je suis plus à une perversion près...

— On va appeler le propriétaire de Sultan pour vérifié s’il est dressé ou pas.

— Ça c’est normal, tu crois quand même pas que je vais le garder ici ?!

— Non, mais on va le faire qu’une fois que Filou aura giclé dans chacune de nous !

— Pourquoi ?

— Parce que si il est vraiment dressé, on aura qu’a laisser un peu du sperme de ton chien sortir et il voudra automatiquement sauter sa propriétaire !

— Et si ça marche pas ?

— On ira ce soir, comme ça on passera par le parc au retour si on est pas satisfaites.

L’idée plut beaucoup à la jeune femme dont le sexe laissa échapper un peu de plaisir. Johanna porta sa main à sa bouche et suçant ses doigts elle regarda en direction du canapé pour indiquer à sa complice que le temps était venu de profiter des mâles présent dans la pièce.

— Tu peux occuper Rex et Filou ? Je voudrais voir de quoi est capable Sultan avec moi.

— Si tu veux, mais tu devrais d’abord prendre mon chien pour être mieux préparée.

— Non justement, si sa maîtresse n’a que lui, il dois savoir comment la faire mouiller !

Karine de mis en position sur le canapé et il ne fallut pas longtemps pour que son labrador entame le rituel. Afin d’occuper Rex, la jeune maman pris le sexe de l’animal qui n’avait pas bougé du canapé et le caressa très doucement comme elle le fit la première fois.

Johanna pris Sultan par le collier et alla s’enfermer dans la chambre de Karine. Le lit portait encore l’odeur qu’avaient laissé les jeunes femmes pendant la nuit et le dogue allemand compris pourquoi il était là. La métisse s’installa à quatre pattes au dessus du lit et attendit que son partenaire entre en action. Le mâle avait très bien perçu la soumission de la jeune fille et son instinct le poussa à agir comme il en avait l’habitude. Il présenta sa truffe devant les fesses qui s’offraient à lui et reconnu l’odeur de la femelle du parc. Afin de lubrifier le passage qu’il allait emprunter, il passa sa langue sur le corps de celle dont il avait déjà visité tous les orifices.

— Merde ! Il faut que je te lave !

Johanna pris conscience que depuis la sodomie de Karine qu’il avait pratiqué tout à l’heure, le chien n’avait pas été nettoyé. Elle se releva donc et repris son amant par le collier pour l’emmener dans la salle de bain. En traversant le salon, la métisse put voir que Karine prenait très à cœur sa demande car la jeune maman était sodomisé par son chien sur le canapé pendant qu’elle prodiguait une fellation très appliquée au chien du voisin. Ainsi occupée, elle ne remarqua même pas le passage de Sultan et de sa femelle.

Une fois installé dans la baignoire, le dogue allemand s’assit sans bouger en fixant du regard celle qui l’avait conduit ici. Johanna prit le pommeau de douche et fit couler l’eau sur son bras afin d’en vérifier la température, puis elle passa le jet sur le membre dressé de son futur amant. Elle saisit le gant de toilette qui était à coté d’elle et s’appliqua du mieux qu’elle le put à masturber le chien. La situation était en train d’exciter la jeune fille mais elle pensa à autre chose afin de ne pas lubrifier son sexe et ainsi profiter de l’expérience du dogue allemand en la matière. Pour ne pas perdre de temps, la jeune fille de remis en position d’accouplement dans la salle de bain et attendit une fois de plus que son partenaire entre en action. Sultan bondit hors de la baignoire et repris le léchage de sa femelle. Le chien savait que sa salive ne suffirait pas à faire passer son nœud à travers l’un des trou qu’il lapait et il commença tout un rituel dont Johanna allait de souvenir pendant longtemps.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live