Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 145 fois
  • 35 J'aime
  • 0 Commentaire

Karine

Chapitre 36

Zoophilie

Johanna pris un peu d’eau au creux de ses mains et l’appliqua sur son visage. Pendant qu’elle se frottait la figure, elle sentit quelque chose contre ses fesses. Elle ne put que constater dans le miroir que celui dont elle venait d’avaler la semence était appuyé sur le meuble du lavabo, juste derrière elle et que sans aucun autre contact physique, il était en train de forcer le passage de son petit trou. La jeune fille n’eut à ce moment plus aucun doute sur le dressage volontaire de son amant car il était en train de la sodomiser debout, face à un miroir et ce n’était certainement pas dû au hasard.

— Putain tu me fais mal ! Doucement tu sais que t’as une bite énorme ! T’aurais au moins pu attendre que je me penche un peu !

Johanna se cambra afin que le membre canin trouve plus facilement l’entrée de son corps, se vidant ainsi du liquide qu’avait déposé son amant en elle un peu plus tôt. Sultan profita de cette lubrification supplémentaire et changea immédiatement de cible pour se planter profondément dans les entrailles de la belle blonde en passant par son vagin.

— Hmmmm ! T’es vraiment un malin toi ! Me faire baiser par un chien face à un miroir c’est vraiment bon et putain comme ça me fait mouiller !

Malgré la taille imposante du sexe de son amant, la jeune fille ne souffrait pas de cette pénétration. Au contraire, la vision de son propre corps accouplée à un animal l’excitait énormément, la faisant ruisseler de plaisir. Le dogue allemand sentait que le passage était suffisamment lubrifié pour laisser passer son nud et usa de son dernier stratagème pour atteindre son but. Il posa ses pattes l’une après l’autre sur les épaules de sa femelle et utilisa sa force pour plaquer le visage de la belle blonde contre le miroir et ainsi profiter d’un angle suffisant pour sinsérer totalement en elle.

— HAAAAAA ! Putain ! Ton nud est dans ma chatte ! HAAAAA ! Vas-y ! gicle ! Remplis moi comme une salope HAAAAAA !

Johanna était en transe, jamais elle ne se serait crue capable d’accueillir un organe de cette taille, la jouissance qu’elle ressentait était bien au delà de tout ce qu’elle avait connue et même lors de son escapade au parc elle n’avait pas ressenti autant de plaisir. L’accouplement dura près d’une heure pendant laquelle la jeune fille sentait son amant se déverser en elle. Lorsqu’elle fut enfin libérée, elle tomba au sol et ne put bouger, elle venait de se faire prendre debout et seul la présence de son amant derrière elle lui permettait de tenir sur ses jambes.

— Oh putain ! Et dire que tu m’as porté par la chatte pendant une heure... T’as vraiment une bite musclée !

Johanna avait du mal à croire ce qui venait de lui arriver, elle réussit enfin à se relever et retourna au salon pour voir où en était Karine, mais surtout pour lui raconter son aventure.

La jeune maman avait finit de prendre du plaisir avec ses deux amants et était à présent allongée sur le canapé.

— Et bien ! T’a vraiment pris ton pied ma belle ! T’as vu ta tête ?!

— T’as pas idée ! J’ai réussi à prendre son nud dans ma chatte et il m’a motivé comme il faut !

— Quoi ?! Sans lubrifiant ni rien ?!

— Si tu savais ! Je suis maintenant sûre et certaine que ce chien baise souvent une femme, voir même plusieurs !

Johanna raconta en détail ce que venait de lui faire subir le dogue allemand.

— Il faut qu’on le ramène pour rencontrer sa maîtresse et lui proposer de le garder quand elle a besoin

— Et se faire baiser aussi ! Il est trop malin ce chien ! Attendre que je sois face au miroir pour me faire encore plus mouiller c’était fort ça !

— Allez, on va reprendre une douche, après on ramène Rex ?

— D’accord, j’ai pas eu le temps de me faire sauter par lui une dernière fois mais quelque chose me dit que t’en as suffisamment profité pour nous deux !

— Effectivement, je l’ai chaleureusement accueillit dans chacun de mes trous ce matin...

Les deux femmes prirent le temps de se nettoyer mutuellement tout en profitant du corps l’une de l’autre. Encore une fois les deux complice firent preuve de la tendresse et de la sensualité que leurs amants ne leur avaient pas apportés. Une fois prêtes, les gardiennes se rendirent chez le propriétaire de Rex pour lui rendre l’animal par lequel elles s’étaient faites sodomiser à plusieurs reprises.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live