Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 976 fois
  • 34 J'aime
  • 4 Commentaires

Karine

Chapitre 37

Zoophilie

— Bonjour !

— Oh ! Bonjour Johanna, mon mari n’est pas encore rentré, tu venais ramener Rex ?

— Oui, j’avais rendez-vous plus tard mais je savais que vous étiez déjà revenue à cette heure-ci.

— Très bien, je récupère Rex, je te dois quelque chose ?

— Non, votre chien m’a déjà laissé du liquide... Votre mari pardon, je suis un peu fatigué en ce moment... Votre mari m’a laissé du liquide quand j’ai récupéré votre chien vendredi.

— Parfait, alors merci beaucoup de nous avoir rendu service

— Je vous en prie, et si jamais vous avez encore besoin de moi, n’hésitez pas à m’appeler !

— Merci Johanna, au revoir !

Karine attendais un peu plus loin le retour de la métisse.

— C’est bon ? Il a rien fait de déplacé au moins ?

— Lui non, mais moi j’ai faillie me trahir !

— Comment ça ?

— J’ai dit que son chien m’avait laissé du liquide.

— Merde ! Et il a dit quoi ?

— Lui n’était pas là c’est sa femme que j’ai vu mais je crois pas qu’elle ait capté.

— Je savais pas qu’il était marié, t’es au courant qu’après le séjour de son chien à la maison, si sa femme se mets à quatre pattes elle va se faire sauter dessus.

— Et bien si on la voit et qu’elle a du mal à marcher, on saura qu’elle s’est fait casser le cul elle aussi ! Bon on rentre pour appeler la propriétaire de Sultan ?

— Allons-y !

Séparée de l’un des mâle qui leur avait visité la plupart des orifices, les deux jeunes femmes rentrèrent chez Karine pour contacter le ou la propriétaire du dogue allemand.

— Bonjour, je crois que j’ai trouvé votre chien dans le parc hier soir

— Ah ! J’étais si inquiète !

— Rassurez-vous, je me suis bien occupée de lui avant de vous avoir appeler

— Merci infiniment ! Venez à la maison je vous récompenserai.

— Avec plaisir, je peux être là dans une heure cela vous convient ?

— Parfait, je vous attends.

Après avoir noté l’adresse où elle allait ramener Sultan, Karine donna les détails de sa conversation à Johanna et les deux complices décidèrent de mettre leur plan en action.

La jeune maman se changea de façon à pouvoir libérer son sexe facilement, et enfila une petite robe d’été avec son string comme seul et unique sous vêtement. La belle blonde opta elle pour une jupe écossaise et dû emprunter un string à Karine pour pouvoir conserver la semence qu’elle allait recevoir.

— On doit faire vite avec Filou si on veut pas être en retard !

— Ouais mais on as besoin de se prendre une giclée chacune avant de partir.

— J’ai une idée, on va gagner pas mal de temps. T’as la vaseline ?

— Ouais pour quoi faire ?

— Tu va voir.

La maîtresse de Filou avait décidé de ne pas enlever son sous-vêtement mais simplement le décaler pour l’accouplement. Elle utilisa un peu de lubrifiant qu’elle appliqua sur son sexe et invita la métisse à se caresser toute seule.

La belle blonde s’exécuta et vit que la jeune femme s’était installé sur le canapé en position de dressage. Filou compris immédiatement et commença le léchage. Karine se mit instantanément à simuler un orgasme pour que son labrador lui grimpe dessus et lorsqu’elle sentit le membre de son chien en elle, elle l’attrapa avec sa main pour en faire passer le nœud à travers elle. L’idée de la jeune femme fonctionnait jusqu’à présent car Johanna pouvait percevoir les contraction de Filou indiquant qu’il honorait sa femelle. Sous les ordre de Karine, la métisse s’installa à coté du couple.

Utilisant une de ses mains pour tenir le membre de son chien en elle, la jeune maman se servit de l’autre pour caresser le sexe de sa voisine. Après un quart d’heure de ce traitement, elle serra au maximum la base du nœud qu’elle accueillait et le retira avec délicatesse de son corps. L’attribut masculin qu’elle tenait continuait d’envoyer de la semence et elle en dirigea le jet vers les cuisses de Johanna.

— Décale ton string !

— Putain Karine t’es pas conne ! Vas-y, fais moi le plein !

— Que t’es bête !

Et c’est ainsi que les deux jeunes femmes réussirent à contenir la semence qu’elle désiraient. Il ne leur restait qu’à se rendre chez la propriétaire de Sultan, libérer ce liquide et voir la réaction du chien avec sa maîtresse.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live