Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 3 982 fois
  • 25 J'aime
  • 2 Commentaires

Karine

Chapitre 57

Zoophilie

Johanna se mit à quatre pattes pour laisser Sultan la pénétrer, mais Rex en avait assez d’attendre et fût le premier à grimper sur le dos de la jeune fille.

— Oh non merde ! J’avais pas prévu de me faire casser le cul tout de suite... La vaseline s’il te plaît Karine !

La jeune maman avait heureusement gardé son sac avec elle depuis qu’elle était arrivée, elle en sortit un tube de lubrifiant tout neuf et le tendit à la belle blonde

— Mets-en sur mon cul avant qu’il réussisse à Haaaaaaaaaaa ! Putain Rex moins fort ! Haaaaaaaaaaa ! Vite, Il me fais trop mal ! Haaaaaaaaaaa !

Karine était entourée par des cris de jouissance féminin, celui d’Alexandra était lointain mais toujours aussi intense, celui de Stacy était clair et non simulé et enfin celui de Johanna était passé du cris de douleur à celui de plaisir grâce à l’application du lubrifiant. La situation excita au plus haut point la jeune maman qui sentait son sexe s’humidifier de plus en plus. Pour ne pas salir sa magnifique robe, elle mima sa complice et se mit à son tour dans le plus simple appareil gardant son string fendu comme rempart anal. Il ne restait plus que Sultan de libre pour lui donner du plaisir mais malgré son addiction pour la sodomie, elle ne voulait pas que ce chien-là passe par son petit trou. Au moment d’accrocher son vêtement sur celui de Johanna, la jeune femme sentit les pattes du dogue allemand se poser sur ses épaules, mais elle réussit par miracle à se retourner pour faire face à son amant tout en le gardant debout devant elle.

— Tu veux me prendre ? Pas de soucis, mais c’est par devant !

Le sexe de l’animal envoyait déjà se petits jets sur celui de sa femelle. Grâce à cette nouvelle position, Karine était en mesure de caresser le flanc de Sultan tout en le masturbant, plaçant ainsi la pointe du membre canin entre ses lèvres pour sentir le liquide couler sur elle au bon endroit.

— Maintenant c’est moi qui commande !

Le dogue allemand avait beau envoyer des coups de reins, l’angle n’était pas propice à l’introduction. Même si la jeune maman désirait sentir ce mâle en elle, elle comptait avant tout profiter de sa position de force.

— Haaaaaaaaaaa ! La chaise ! Mets-le dessus maintenant ! Haaaaaaaaaaa !

Entre deux cris, Stacy avait réussit à conseiller Karine, qui ne voyait pas comment installer un chien sur une chaise. Mais Sultan avait l’habitude de cette situation et il descendit des épaules de sa partenaire et s’assit à coté d’elle. Ne sachant pas trop quoi faire, la jeune femme marcha en direction de la chaise et une fois à proximité se mit à taper sur l’assise, invitant ainsi le chien à se débrouiller tout seul. Le dogue allemand se précipita vers elle et réussi à poser ses quatre pattes sur la chaise, puis il s’assit laissant apparaître son sexe toujours en érection.

— Oh ! Je vois où tu veux en venir ! Et bien soit, c’est moi qui vais te chevaucher cette fois !

Trop attirée par la beauté de ce membre animal, la jeune maman ne put s’empêcher de poser sa bouche dessus pour profiter du goût particulier de ce chien. Après avoir avalé une bonne quantité de semence, il était temps de faire entrer son amant en elle et l’idée cette position nouvelle lui plaisait énormément. Karine prit les pattes avant de l’animal et les posa sur ses épaules, puis elle s’accrocha au dossier de la chaise pour se donner un équilibre et écarta les jambes pour s’asseoir à son tour dans le sens opposé, faisant glisser son sexe contre celui de Sultan jusqu’à ce que la pointe de l’animal entre dans la jeune femme.

Olivia n’avait aucune idée de ce qu’il se passait derrière la porte qui la séparait de sa fille. Seuls les gémissements de plaisir qu’elle entendait lui indiquait qu’Alexandra n’était pas en danger, bien au contraire. Elle n’avait pas non plus la moindre idée de ce qu’il se passait dans le box. Et pourtant elle était la seule femelle du manoir à ne pas être en train de s’accoupler avec un animal. Max était en train de donner du plaisir à Stacy, Rex sodomisait violemment Johanna, Karine chevauchait Sultan dans une position inédite et enfin Filou prenait la virginité d’Alexandra. Les gémissements venant de la chambre s’étaient arrêtée, et Olivia tenta de contacter sa fille.

— ALEX ?! CA VA ?

— Ouiiiiiii ! Ne t’inquiètes pas maman, là il est encore en moi, mais c’était parfait !

— D’accord ma fille, il va rester encore une vingtaine de minutes, ensuite il va te libérer

— Je sais ! Mais comme c’est bon de sentir tout ce liquide couler en moi !

— On en parlera plus tard si tu veux, je vais avec les filles prends ton temps et rejoins-nous d’accord ?

— Hmmmm ! D’accord !

La mère de famille était rassurée et décida de rejoindre les autres femmes pour se raconter leurs parcours respectifs.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live