Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 4 398 fois
  • 25 J'aime
  • 0 Commentaire

Karine

Chapitre 72

Zoophilie

— Alors, comment on s’y prends ?

— Viens avec moi sans le box de Max, si il connaît le truc de la chaise on va se régaler !

— Le truc de la chaise ? C’est à dire ?

— C’est comme ça que j’ai coincé mon string sur le nœud de Sultan, je fais s’asseoir le chien sur une chaise, ensuite je me place sur son sexe face à lui. Dans cette position c’est moi qui contrôle la pénétration et en plus j’ai les fesses facile d’accès pour toi !

— Quel programme !

Karine et Sylvain étaient à présent dans le box en compagnie du beauceron de Stacy et avant même d’enlever son string, la jeune maman tapota l’assise de la chaise et le chien s’y installa immédiatement.

— Géniale ! Juste le temps d’enlever ça.

— Non ! Ça m’exciterai vraiment que tu me montres comment tu l’as perdu la première fois !

— D’accord, mais tu vas devoir me remplir les fesses avant.

— Aucun problème, je suis déjà très excité à l’idée de ce qu’il m’attend.

Avant de chevaucher l’animal, la jeune femme prit le temps de poser sa bouche sur le sexe déjà prêt de son futur amant canin afin de le lubrifier un peu plus puis elle s’installa sur lui comme elle le fit avec Sultan quelques heures plus tôt.

— Hmmmm ! Comme c’est bon dans cette position ! Tu es prêt à passer entre mes fesses ?

— Plus que jamais !

Le vétérinaire avait déjà le pantalon sur les chevilles et sa main venait tout juste de descendre le tissu le séparant du petit trou de sa compagne, puis il présenta son sexe sur l’orifice inoccupé de la jeune maman et se mit à forcer délicatement le passage.

— OH MON DIEU ! J’ai déjà essayé une double avec deux chiens, mais avec un homme c’est encore mieux !

— Il faut avouer que tu as une paire de fesses vraiment attirantes !

— Et j’adore quand tu les visites ! Vas-y plus fort s’il te plaît ! Je veux sentir ton sexe entrer et sortir le plus vite possible !

— Pas facile avec la place qu’occupe ce chien !

La jeune femme avait laissé le nœud du chien passer dès qu’elle fût installé sur lui et afin de profiter pleinement de la pénétration anale qu’elle subissait en même temps, elle tendit ses jambes suffisamment pour ne garder que le sexe de Max dans son corps et ainsi faciliter les mouvements de Sylvain.

— C’est plus facile comme ça ?

— Oh oui !

— Alors vas-y ! Défonce-moi ! Défonce-moi ! Encule-moi comme une pute !

— Ah t’en veux des insultes ?! T’es qu’un trou à chien et t’as besoin d’une bonne grosse bite de mec dans le cul pour te faire jouir salope !

— OH OUI ! Je suis une grosse salope et j’ai ta bite dans le cul qui me défonce pendant qu’un chien me gicle dans la chatte ! Je suis une pute, une grosse salope ! J’adore me faire enculer et baiser en même temps ! Je veux sucer une bite !

Karine ne contrôlait absolument plus son corps, elle n’avait pas du tout l’habitude de ce vocabulaire, mais avec Sylvain elle se sentait suffisamment à l’aise pour savoir que ce n’était que l’excitation du moment qui la faisait parler. Afin de pouvoir mettre un sexe dans sa bouche, la jeune maman se releva du beauceron en laissant sont string sur place. Elle avait réussi sa manœuvre tout en gardant son autre partenaire en place, puis elle se mit à quatre pattes et plaça sa bouche à l’endroit où elle avait laissé son sous-vêtement.

— Vas-y maintenant casse-moi le cul pendant que je suce cette bite !

— Oh mais tu aimes ça d’avaler une queue qui sort de ta chatte hein ?

La situation était trop excitante pour le vétérinaire qui ne put se retenir plus longtemps et envoya une fois de plus sa semence au plus profond des entrailles de Karine qui poussa un gémissement de plaisir. Mais Max n’en avait pas fini avec sa femelle et comme il le fit avec Johanna, il posa ses pattes sur la tête de sa partenaire et forçat pour qu’elle fasse entrer le membre animal jusque dans sa gorge. Quand il sentit que son nœud était en contacte directe avec les lèvres de la jeune maman, il se laissa aller remplissant la bouche de la jeune femme de son sperme canin.

— Excuse-moi, j’ai vraiment pas l’habitude de parler comme ça.

— Non, c’est moi qui m’excuse je suis allé trop vite et tu n’as pas pu profiter d’un remplissage simultané.

Karine sourit bêtement, elle se rendit compte que cet homme était vraiment quelqu’un d’exceptionnel et décida donc de tenter un ultime expérience sexuelle avec lui pour voir jusqu’où ils étaient compatibles.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live