Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 030 fois
  • 24 J'aime
  • 0 Commentaire

Karine

Chapitre 74

Zoophilie

Karine et Sylvain était à présent passé dans le box de Rex et le couple était accompagné par Max. Les trois mâles et la femelle étant réunis dans la même pièce, le vétérinaire eut une idée d’où voulait en venir sa compagne.

— Bon, si j’ai bien compris tu veux qu’on passe tous les trois en même temps dans ton corps ?

— Oui, mais pour ça j’ai besoin de mon sac à main. Tu veux bien aller le récupérer pour moi ?

— D’accord, ne bouge pas je reviens.

La jeune maman profita de l’absence du bel homme pour prodiguer une fellation à chacun des mâles restés avec elle afin qu’il soient en mesure de la pénétrer. Elle commença par faire s’allonger Max sur le dos, puis elle le chevaucha pour s’introduire le sexe animal nœud y compris tout en prenant bien soin de remettre le string qu’elle avait laissé plus tôt à cet endroit. Allongé sur son amant, la jeune femme invita le berger allemand à profiter de ses fesses comme il savait si bien le faire. A peine la sodomie était-elle complète que Sylvain réapparu dans le box.

— Et bien ! On peut dire que tu tiens la longueur toi ! Je dois faire quoi ?

— Rien, je veux que tu me regardes en train de me faire prendre sans pouvoir me toucher.

— D’accord, mais c’est dommage parce qu’il reste un endroit où j’aurai pu me glisser.

Karine était complètement remplie par les nœuds de ses amant et pourtant elle se sentait vide de ne pas accueillir le seul sexe humain de la pièce. Afin de pousser Sylvain à bout, elle décida de simuler un orgasme.

— Hmmmm ! Haaaaaaaaaaa ! Comme c’est bon ces deux sexes qui me pénètrent en même temps !

Mais le vétérinaire restait impassible dans son coin ne quittant pas du regard les yeux azurs de celle pour qui il commençait à éprouver des sentiments. Constatant le manque d’initiative de l’homme, le jeune femme changea immédiatement d’expression.

— Ça ne te dérange pas que je prenne du plaisir sans toi ?

— Tant que tu me laisses te regarder faire et que ce n’est pas avec un autre homme non, tu es vraiment magnifique quand tu jouis.

— Approche ta bite par ici, ce n’est que quand je te sens en moi que je prends vraiment du plaisir !

Et c’est ainsi que la jeune maman se retrouva pour la première fois de sa vie pénétrée par trois sexes en même temps. Durant la fellation qu’elle prodiguait à son amant, elle ne put détourner son regard de lui. Sylvain avait toujours les yeux rivés dans ceux de sa partenaire et il pouvait deviner aux mimiques de son visage qu’elle prenait un plaisir exceptionnel à cette orgie dont elle était le point central.

L’accouplement aurait pu durer des heures tant la jeune femme savait parfaitement contrôler ses mâles et éviter qu’il ne jouissent trop vite. Elle sentait enfin que c’est elle qui dirigeait tout et cela décuplait son plaisir. Mais elle fut une fois de plus interrompue dans un nouvelle expérience.

— Sylvain ! Vite on a besoin de toi !

— Putain Stacy tu vois pas que je suis en train de le pomper là ?!

— Désolé Karine mais Johanna a vraiment besoin d’aide.

— Je sais qu’elle est un peu perverse mais de là à lui envoyer un véto t’y va un peu fort non ?

— Écoutes, ta copine est dans le parc avec Sultan et il sont tous les deux coincés

— Et bien caresses-lui la chatte pour la faire mouiller et ça va passer ! Au pire il y a de la vaseline dans le box de Sultan.

La jeune maman en avait assez. Elle était encore pénétrée par les deux chiens et comptait bien faire jouir ses trois amants en elle avant de quitter cette pièce.

— Mais non ! Elle est coincée par les fesses ! SULTAN SODOMISE JOHANNA ! Tu comprends ?

— ET MOI JE SUIS EN TRAIN DE BAISER ! Laisses-nous finir et on arrive OK ?

— Bon, je vous laisse cinq minutes.

Karine profita de ce délai pour accélérer sa cadence et faire en sorte que les mâles se décharge simultanément, et réussi parfaitement sa manœuvre. Ainsi comblée, elle tomba au sol comme un poupée de chiffon laissant les deux chiens se libérer tous seul de leurs emprises. Sylvain porta la jeune femme et l’installa sur le lit non sans lui déposer un doux baiser sur les lèvres.

— Merci pour cette expérience, repose-toi je vais aider Johanna.

— Merci à toi ! Quand tu es en moi je me sens vraiment bien !

— Et bien je te promets de revenir rapidement et de faire en sorte que tu te sentes bien.


A suivre...

Diffuse en direct !
Regarder son live