Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 3 258 fois
  • 25 J'aime
  • 5 Commentaires

Kary

Chapitre 29

Fin

SM / Fétichisme

Il y a environ 3 ans, j’ai fait la connaissance de ****** sur Internet. Plus vieux que moi et navigant dans les coulisses du monde bdsm depuis longtemps, il est aussi un adepte du self-bondage. Il est dans une relation vanille avec une compagne depuis bientôt 25 ans. Celle-ci n’a aucune attirance pour le monde bdsm. Ne voulant pas mettre fin à cette relation qui est, somme toute, très satisfaisante pour lui, il s’adonne dans ses temps libres au self-bondage pour soulager son besoin irrésistible qui le brûle de l’intérieur.


Alors au début, il m’a donné plusieurs petits trucs pour pimenter mes séances. Mais il m’a fait comprendre qu’étant célibataire, je me devais de trouver un partenaire de jeu pour vivre mes pulsions intérieures sans attendre. Je me souviens qu’il m’avait dit que l’on peut sortir une personne du bdsm, mais que l’on ne pouvait sortir le bdsm d’une personne. Lui ayant compris cela trop tard, il s’est investi dans sa relation vanille et subit les affres de son démon intérieur à tous les jours.


Alors avec son aide, j’ai placé une annonce sur le Net, et de fil en aiguille, j’ai fait la connaissance de Madame Pénélope. Cela fait déjà plus d’un an que je côtoie Madame et que ma vie change tout doucement. Je m’enfonce pas à pas dans un monde où tout m’échappe. Petit à petit, Madame prend le contrôle et j’obéis docilement. Tous mes gestes et mes actions sont relégués au stade de réflexe. Elle m’a permis d’écrire ce dernier chapitre avant que je disparaisse.


Depuis ma visite chez mon médecin, elle m’a fait installer 4 anneaux de chaque côté de la vulve. Elle y a installé 4 cadenas dont elle seule a les clés. Désormais, tout comme mon collier, ils font partie intégrante de moi. Outre mon médecin, il y a aussi mon dentiste, une copine de travail et ma massothérapeute qui connaissent ma condition de soumise. Ma vie devient de plus en plus contrôlée par Madame. Je ne comprends toujours pas ce besoin que j’ai d’obéir, de me sentir abusée et de souffrir. Oui, j’aime que l’on se serve de moi, que l’on abuse de moi, j’aime être l’objet de quelqu’un qui m’utilise à sa guise...


Mais justement, Madame vient de changer les règles une autre fois. À partir de demain, je n’aurai plus accès à Internet, du moins sans sa permission. Elle va changer les mots de passe de mon ordi et de mon téléphone cellulaire. À partir de celui-ci, je vais pouvoir seulement recevoir des appels, elle m’en a acheté un autre du genre flip pour que je puisse aussi appeler en cas d’urgence. Elle va supprimer tous mes comptes sur les sites spécialisés et mon Hotmail de communication avec les gens du monde bdsm. Le seul compte que je vais pouvoir garder, c’est celui qui me sert pour communiquer avec mon monde vanille, et ce toujours avec son approbation.


Je perds tous mes droits et privilèges que la vie m’avait donnés. Dans ma nouvelle vie, les règles sont bien différentes. Je passe sans m’en rendre bien compte d’être humain à animal de compagnie que l’on dresse afin qu’il obéisse au doigt et à l’il sans manifester.


Alors je suis triste qu’à partir de maintenant, je ne pourrai plus avoir de contact avec ****** qui m’a permis de concrétiser ce rêve. Je suis aussi un peu triste de savoir que plus personne ne pourra lire mon aventure. Je suis triste, mais je suis certaine que la suite de mon aventure me fera franchir de nouvelles étapes qui me feront grandir et vivre des sensations encore jamais atteintes jusqu’à présent.


Alors ****** merci d’avoir été là pour me permettre de vivre cette merveilleuse aventure. Grâce à ton aide, j’ai pu faire la connaissance de Madame Pénélope. Je ne comprends toujours pas ce besoin viscéral que j’ai à l’intérieur de moi, mais au moins grâce à toi, je peux l’explorer et le vivre. J’espère avoir un contact avec toi dans le futur, mais pour l’instant, Madame en a décidé autrement.


kary


Propriété de Madame Pénélope.


Voilà, c’est la dernière transmission que j’ai eue de Karine. Elle se dit triste, mais sûrement pas aussi triste que moi...


Diffuse en direct !
Regarder son live