Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 11 909 fois
  • 60 J'aime
  • 0 Commentaire

Le labrador de Samantha ( girl-friendly)

Chapitre 1

Zoophilie

Comme tous les soirs après les cours, Samantha brûlait de rejoindre son étrange amant dans leur petit lieu secret. Elle marchait rapidement dans les rues mal éclairées de la ville, le cou emmitouflé dans une écharpe verte et chaude. Les boucles luisantes de ses longs cheveux ondulaient dans le vent de la nuit. La lumière de la pleine lune accentuait la pâleur de son teint.


Il était 2h30 du matin. Elle ne rencontra personne.


Enfin, elle arriva devant l’hôtel désaffecté. Son coeur palpitait déjà d’excitation !

Elle poussa la porte de service recouverte de graffiti, puis appuya sur un interrupteur, une lumière vacillante éclaira aussitôt le couloir qui lui faisait face.


Personne ne l’avait vue entrer, elle pouvait y aller sans craintes.

Elle entra dans une grande pièce délabrée jonchée de blocs de ciment et de débris de toutes sortes. Une catastrophe avait visiblement ravagé cet hôtel autrefois si élégant.


Elle inspecta le fond de la pièce, dont la luminosité était assez faible. Il était bien là ! Il l’avait sagement attendue et elle allait, enfin, pouvoir s’envoyer en l’air sans aucune retenue !! Un large sourire irradia son visage. Le beau labrador au pelage blanc était là, blotti dans la couverture qu’elle lui avait "offert". Il leva vers elle des yeux rieurs et pleins d’intérêt, tout en remuant frénétiquement la queue.


Elle s’approcha un peu et le chien vint à elle, aussitôt. Il lui lécha les mains, puis la contourna pour renifler sa croupe à travers sa jupe. En fait, il enfonçait doucement le bout de son museau dans l’entrecuisse de la jeune fille à travers le tissu de sa jupe. Ce contact préliminaire la fit frémir.


Elle commençait à mouiller, en sentant la truffe du chien inspecter ainsi son intimité. Elle abandonna alors toute retenue, elle enleva sa culotte qu’elle déposa sur un tuyau qui dépassait du mur et, haletante, se mit à quatre pattes devant le chien. Enfin, elle releva sa jupe pour lui offrir complètement la vue de ses fesses rondes et fermes et surtout, de sa fente déjà humide.


Et là, l’extase l’emporta lorsqu’elle sentit la langue du chien glisser sur sa vulve, par derrière. Elle ne put réprimer un petit cri de surprise et de ravissement. La langue du labrador allait et venait derrière elle, chaude et humide. Le souffle brûlant que l’animal expirait sur son sexe ajoutait à son excitation.


Un flot de liquide visqueux commençait à se répandre sur ses cuisses, et le chien continuait à laper, allant de ses fesses jusqu’aux moindres recoins humidifiés de son vagin.


Elle décida ensuite de changer de position deux minutes, se laissant lécher par devant par le chien avide de cyprine. Le contact de sa langue sur son clitoris épanoui lui procurait un plaisir électrique. Le chien répandait sa bave d’abord sur le gland du clitoris, puis sur l’urètre et sur le vagin rougi par l’excitation.


Au bout d’un moment, elle se remit à quatre pattes pour jouir de ses coups de langue en levrette.


Enfin, le labrador sembla juger que le niveau d’excitation de sa partenaire était optimal, puisqu’il grimpa sur son dos et commença à chercher l’entrée de son sexe. La jeune fille très excitée par ce cunnilingus parfait, avait attendu ce moment avec impatience. Sa vulve gonflée, gorgée de sang, ne demandait qu’a être pénétrée.


La sensation de pénétration qui suivit lui arracha un second petit cri d’extase.

Le membre du chien n’était pas très gros, ni très long, il était juste parfait pour elle. Cela lui permettait d’apprécier la vigueur des coups de reins de son compagnon canin. Soudain, il s’arrêta de bouger, sortit de quelques centimètres, puis changea d’angle de pénétration.


La jeune fille sentit alors, avec émoi, sa chatte se contracter dans les délices de l’orgasme. Le labrador, probablement excité par cette sensation, éjacula quelques instants après seulement, dans la chaleur de son vagin.


Samantha se releva quelques instants après, du sperme coulant sur ses cuisses. Elle se nettoya sommairement, se rhabilla et offrit une petite récompense sous forme de nourriture à son amant canin. Elle voulait, comme d’habitude, le remercier du moment inoubliable qu’ils avaient passé.


Puis, elle s’éclipsa, le sourire aux lèvres, pensant déjà à la prochaine fois !

Diffuse en direct !
Regarder son live