Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 19 248 fois
  • 193 J'aime
  • 5 Commentaires

Laurie et Ingrid

Chapitre 1

Deux nanas se battent pour un mec

Avec plusieurs femmes

Romain sort de son boulot, il est 17h30 et, comme tous les jours, il rentre chez lui, un petit quart d’heure de marche. Romain a 35 ans, c’est un homme séduisant, des cheveux bruns bien coiffés et un regard intense, deux beaux yeux verts qui font craquer les dames.

Sur le chemin, il avise un couple en train de se galocher. Un grand black bien bâti, et une belle blonde plantureuse vêtue d’une robe assez courte et qui moule bien une forte poitrine et un beau fessier bien rebondi. Romain se dit qu’il prendrait bien la place du mec...

Brusquement, une femme noire traverse la rue et vient se planter devant le couple, manifestement très en colère !


— Tu peux me dire qui est cette pute Bob ?


Les deux amants sursautent. Bob est manifestement gêné, sa partenaire beaucoup moins. Elle toise l’épouse trompée et demande:


— C’est moi que tu traites de pute ?

— Comment je pourrais appeler autrement une nana habillée comme une salope et qui embrasse mon homme en pleine rue ?

— Ben quand on est pas capable de satisfaire son mari, faut pas s’étonner qu’il aille voir ailleurs, riposte la blonde avec un sourire ironique.

— Tu peux répéter ça blondasse ? grogne la black en s’approchant, menaçante.

— Ben je veux dire que ton homme est pas heureux au lit avec toi, il préfère une vraie bonne baiseuse comme...


Sa phrase est interrompue par une gifle monumentale ! Mais la blonde n’est pas du genre à se laisser faire et se jette sur sa rivale. Elles s’attrapent aux cheveux et se secouent comme des pruniers en s’insultant:


— Morue !

— Poufiasse !


Elles roulent au sol en se giflant, se tirant les cheveux, c’est une empoignade sauvage. Après un moment de stupeur, Romain aidé de deux autres passants sépare à grand-peine les deux furies. Elles finissent par se calmer. Les deux époux partent d’un côté, la blonde de l’autre. Avant de partir, la black lance à la blonde:


— On se retrouvera salope !

— Quand tu veux, garce !


Romain reprend son chemin, troublé. La situation l’a terriblement excité. Il a encore la vision de ces deux belles femmes se crêpant le chignon. D’autant que les robes s’étaient un peu retroussées pendant la bagarre dévoilant deux fessiers bien attirants. Il n’en faut pas plus pour provoquer une belle érection.

Il arrive enfin chez lui. Laurie, sa femme est déjà là. Elle termine plus tôt son travail et elle a déjà pris sa douche. Elle est juste vêtue d’un peignoir assez court et elle nettoie la table basse du salon.


— C’est toi chéri ? demande-t-elle sans tourner la tête.

— Oui ma belle !


Il contemple la croupe de son épouse qui ondule au rythme de son nettoyage. Le peignoir est un peu remonté et laisse apparaître sa belle chatte rousse charnue, bien épilée au niveau des lèvres, mais bien velue sur le pubis. Ce spectacle n’est pas de nature à calmer Romain. Il s’approche de Laurie et pose une main sur sa chatte. Celle-ci se redresse en gloussant de plaisir:


— Dis donc cochon !


Mais loin de repousser son homme, elle écarte un peu les jambes pour faciliter la caresse de son mari. Dans le même temps, une de ses mains cherche la braguette de Romain et palpe l’engin bien bandé à travers le tissu.


— T’es en forme mon salaud !

— C’est pas pour te déplaire hein coquine ?


Laurie ne répond pas, ôte son peignoir et se met à 4 pattes, le cul bien tendu. Tout en admirant les superbes rondeurs de son épouse, Romain sort sa queue bien raide, s’agenouille derrière sa femme et la pénètre rudement.


— Donne-moi des grands coups de bite, bâtard !

— Tiens salope, tu la sens là?


Laurie et Romain ont habituellement un langage châtié, mais pendant l’amour, ils se laissent aller à des insultes.

Leurs ébats se poursuivent dans différentes positions. Bientôt, Laurie est secouée par un formidable orgasme. Peu après, Romain éjacule dans la bouche de son épouse.

Quand les deux partenaires ont repris leurs esprits, Laurie commente:


— Eh ben dis donc, t’étais en rut ! Qu’est-ce qui t’a mis dans cet état ?

— Ben, tu vas me trouver pervers...


Et Romain raconte ce qu’il a vu tout à l’heure. A la fin de son récit, Laurie lui dit:


— Mais non chéri, c’est normal que ça t’excite ! Tu t’imagines être l’objet de la bagarre. Tu sais quand une femme voit deux mecs se foutre sur la gueule pour elle, ça l’excite aussi.


Deux semaines plus tard, le couple fête ses 5 ans de mariage. Tous les ans, cette fête est l’occasion pour les deux époux de s’envoyer en l’air encore plus que d’habitude ! Cette année, cela tombe un vendredi. Quand Romain rentre du boulot, Laurie l’accueille, habillée comme une vraie pute: un top blanc translucide qui moule parfaitement ses deux gros seins lourds et fermes libres de tout soutien-gorge. On voit parfaitement les aréoles brunes à travers le tissu. Elle porte une jupe mini qui lui arrive au ras du sexe et comme elle ne porte pas de culotte, à chaque pas, on voit sa touffe rousse. Pour compléter le tableau, un porte-jarretelles noir maintient des bas noirs également. Elle a chaussé des escarpins à hauts talons.


— Oups ! Difficile de résister... dit Romain.


Une main se porte sur les seins, l’autre se faufile sous la jupe. Mais Laurie le repousse.


— Attends un peu mon coquin, il va y avoir une surprise !


Juste à ce moment, on entend la sonnerie de la porte.


— Tu vas ouvrir mon amour ? demande Laurie avec un sourire mystérieux.


Romain s’exécute en se demandant ce que peut être cette surprise. Il ouvre la porte et avise alors une superbe femme blonde vêtue d’un long manteau noir.


— Bonsoir Monsieur, c’est bien ici chez Laurie ? J’ai rendez-vous avec elle...

— Euh bonsoir ! Oui c’est bien ici. Entrez, je vous en prie...


Elle rentre en détaillant Romain du regard.


— Vous êtes Romain, je suppose ?

— Euh oui, répond Romain, vraiment perplexe...

— Très bien, très bien...


L’homme croit comprendre: Laurie a commandé une call-girl pour un plan à trois ! Si c’est ça, c’est une sacrée preuve d’amour ! Ce qui confirme ses soupçons, c’est que la belle blonde porte un sac de voyage qu’elle dépose dans le hall. Sans doute une tenue de rechange...

Les deux femmes se saluent d’une inclination du buste en se regardant bizarrement.


— Déjà en tenue ? demande la blonde.

— Eh oui tu vois...

— Mhh je dois dire que tu es superbe !

— Merci !


La blonde enlève son manteau et stupeur: elle porte la même tenue que Laurie sauf qu’elle porte un top rouge, une jupe, un porte-jarretelles, des bas escarpins blancs.


— Euh tu m’expliques chérie ? demande Romain, abasourdi.

— Hi hi ! Ne fais pas cette tête ! C’est simple, après ton récit de l’autre jour à propos de ce crêpage de chignons que tu avais évoqué, j’ai fait des recherches sur internet et je suis tombé sur un forum de catfight (combat de chattes en anglais...) et je suis tombée sur l’annonce de Ingrid ici présente.


Ingrid avait posté:


— Je suis accro aux grosses bites. Je suis prête à me battre pour un gros calibre !


Laurie avait répondu:


— Mon mari fait du 23 centimètres sur 7 ça te parle ?

— Evidemment ! et tu le prêtes ton mari ?

— Ah pour ça, il faut le mériter ! Il paraît que tu es prête à te battre.

— OK ! pas de problème. Où et quand ?


Les deux femmes étaient tombées d’accord, d’où la présence d’Ingrid. Elles avaient ensuite convenu de la tenue et des règles.


— Ah ben OK ! parvint à articuler Romain.

— Alors chéri, qu’est-ce que tu dis de ma surprise ?

— J’en reviens pas... Vous allez vraiment vous battre ?

— Mais oui ! Ton récit de l’autre jour m’a émoustillée !

— Et donc la gagnante...

—... Va se taper ta queue oui !

— A moins que vous ne soyez d’accord, Romain, intervient Ingrid.


Romain contemple la belle blonde :


— Ah mais je suis carrément d’accord !


Romain a un peu honte, car il souhaite en secret la victoire d’Ingrid: il est très attiré par ses formes généreuses et il se voit bien "récompenser" cette femme splendide.


— Bien Laurie, tu te souviens des règles que nous avions fixées ?

— Je les ai imprimées, Romain va nous les rappeler. Elles sont là sur la table, chéri...


Romain énonce les règles: pas de griffure ni de morsure ; pas de coups de poing non plus ; les gifles sont autorisées, ainsi que toutes les prises classiques de lutte et de catch. Le tirage de cheveux est autorisé aussi. Pas de temps limite, victoire par abandon ou par immobilisation, les deux épaules au sol pendant dix secondes.

Les deux femmes sont à deux mètres de distance. Pendant l’énoncé de Romain, elles se fixent du regard.


— Bien dit, Laurie, nous pouvons commencer...

— Minute répond Ingrid, on a parlé d’un 23 centimètres sur 7, j’aimerais voir.

— C’est juste ! Chéri, tu montres à Ingrid ?


Romain s’exécute, enlève son pantalon. En dessous, il porte un boxer moulant complètement déformé par une forte érection. Il fait glisser la pièce de tissu et sa grosse bite bien bandée jaillit !


— Effectivement, c’est de la pine de grand garçon ça ! approuve la blonde.


Les deux femmes se rapprochent l’une de l’autre, quasiment tétons contre tétons.


— Tu veux toujours te taper mon mec, salope ?

— Plus que jamais ! Et toi, toujours pas disposée à le prêter ?

— Je te l’ai dit, tu dois le mériter !

— Pas de problème ! Quand j’en aurai fini avec toi, ton mari va connaître un moment de baise fabuleux !

— Ah ah ! Tu rêves ! Mais je serai sportive: tu pourras assister à nos ébats.

— Bon, je crois qu’on s’est tout dit ! Quand tu veux pétasse !


Les deux femmes reculent d’un pas sans se quitter des yeux, le combat va commencer...

Diffuse en direct !
Regarder son live