Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 8 563 fois
  • 49 J'aime
  • 2 Commentaires

Léa se découvre

Chapitre 5

Les jeux

Avec plusieurs hommes

— Mmmmhhh.... Délicieux... - dit tendrement Léa, toujours à la respiration saccadée.

— Wow... Léa ?

— Oui chaton ?

— Tu m’as convaincue.

— Ah, tu vois... Une bonne illustration vaut mieux que mille mots ! Tu viens ce soir ?

— Il est un peu tard peut-être ?

— Tu as peur, c’est ça ?

— Un peu j’avoue... Je l’ai déjà fait plusieurs fois, mais toujours avec un seul mec...

— Plus il y a de bites, mieux c’est ! Tu verras, n’aies pas peur mon chaton !

— Bon j’arrive dans 10 minutes ! Prépare moi du champagne !

— Super ! A tout de suite !


Après cet intense moment, tout le monde retourna à la cuisine boire du champagne. L’ambiance était détendue, bon enfant.

Léa but sa première coupe d’une traite, puis sa deuxième presque aussi vite.

Sa mère l’interpela :

— Doucement ma chérie ! 

— T’inquiète pas maman, de toutes façons je suis déjà d’humeur salope ce soir, alors boire un peu ne me fera rien ! Et j’ai un peu froid toute nue, ça me réchauffera peut-être ! 

— Tu n’as qu’à t’habiller un peu !

— Je doute que les garçons apprécient qu’on gâche leur spectacle !


Tout le monde rigola, et Chloé arriva au même moment


— Bonsoir tout le monde ! Comment allez-vous ?

— Très bien, on est très détendus ! Répondit Léa en rigolant

— Ah d’accord, tout le monde est déshabillé ! Je vais prendre un peu mon temps si ça ne vous embête pas !


Chloé portait des bas résilles noirs, une jupe à plis noire très courte, un croc-top noir moulant et d’une tresse. Elle s’avança vers la cuisine afin de faire la bise à tout le monde, et Léa s’empressa de lui servir du champagne, en ajoutant :


— J’ai une idée ! On va faire des petits jeux. Le premier : pour chacune de nous deux, on va écrire sur des bouts de papiers les habits à retirer : le bas, le haut, et les sous-vêtements, et vous les tirerez au hasard jusqu’au dernier ! Je vais m’habiller comme toi Chloé, je reviens !


Une fois habillée, Léa revint et leur jeu commença.


— Allez, je commence ! Lança Olivier. Alors... Pour chloé, tu dois enlever ta jupe !


Chloé se mit alors de profil, se cambra légèrement, et fit descendre sa jupe le long de ses fesses qui se découvrirent lentement.

Le tour d’après, c’était à Léa de retirer ton haut. Elle s’exécuta, en s’amusant à caresser ses seins à travers son soutien gorge. Les garçons profitaient du spectacle, et leurs sexes reprenaient de la vigueur.


Le jeu presque terminé et les deux filles en sous-vêtements, Léa prit Chloé par la main pour l’emmener devant les garçons 


— A vous d’enlever le reste !


Rapidement, les deux filles se retrouvèrent nues.


— Deuxième jeu, vous nous donnerez des gages à tour de rôle : Ca peut être branler, sucer, se frotter, ce que vous voulez... 

— Compris ! Lança Loïc. Pour commencer, je demande à Chloé de se laisser toucher où bon me semble. Ca te va Chloé ?

— Evidemment ! N’hésite pas... 


Alors, Loïc se rapprocha d’elle, et commença à lui saisir le cul, et lui caresser la chatte. Il se mis alors derrière elle pour malaxer les magnifiques seins de Chloé, qui commençait à mouiller. Sa bite durcit alors très rapidement, et vint se loger entre les jambes de Chloé, contre ses lèvres trempées.


— Loïc, je sens quelque chose de très intéressant... Chloé baissa la tête et vit l’engin dépasser devant. Elle entama quelques vas-et-viens pour se caresser. C’est trop long tes jeux Léa ! J’ai tellement envie !

— Non non non chaton ! D’abord on s’échauffe, et ensuite on baise ! Répondit Léa en rigolant. Maintenant, un gage pour moi !

— Suce-moi pendant trente secondes ! Répondit Théo.


Sans hésitation, Léa s’exécuta et fit durcir Théo très rapidement.

Pour finir, Olivier décida d’offrir un cuni à Chloé, qui était alors totalement inondée.


— Alors chaton, pas trop déçue d’être venue ce soir ? Demanda Léa

— J’avoue que non, même si je reste sur ma faim pour l’instant !

— Tu es pressée... Dans ce cas : que le champagne et le sperme coulent à flot !

— J’ai une idée Léa... Qu’on se fasse prendre par deux mecs chacune, mais j’aurai besoin de ton père ! Didier, ça vous tente ?


Didier lança alors un regard interrogateur à sa femme Sarah, qui acquiesça avec un sourire et un geste de la tête.


L’orgie commença alors, et rapidement les deux filles se retrouvèrent à quatre pattes côte à côte, en train de sucer deux bites, et de se faire baiser en même temps.


— Hum ! C’est trop bon... Au fait ! Choisis un surnom Chloé ! On ne t’appellera que comme ça ce soir !

— Tu as choisi quoi toi ?

— Moi, c’est grosse salope ! Et pour toi, je pensais à vide-couilles...

— C’est trash mais ça me correspond !

— Pour tout à l’heure je pensais à quelque chose... Hum... Vas-y défonce-moi j’adore...

— Quoi donc ?

— Ils vont tous se vider sur tes seins, tu seras ligotée et avec une laisse.

— J’adore l’idée...


Léa et Chloé continuaient cette partie dans des cris de plaisir, les mecs changeant de place régulièrement.


Après une bonne demi-heure, Léa menotta alors Chloé, les mains dans le dos et lui mit une laisse.

Léa était alors derrière Chloé, tirant sa tête vers l’arrière pour mettre ses seins en valeur, toutes les deux à genoux sur le tapis.


— Les garçons, vide-couilles est prête, vous pouvez lui mettre une bonne giclée !


Devant ce parfait portrait de Chloé soumise à genoux, les quatre se mirent à se branler activement.


— Allez-y,  comme ça... N’hésitez pas, elle adore ça, couvrez-la... Papa, vide toi plutôt dans sa bouche ! Je vais lécher tout le sperme après.


Aussitôt dit, aussitôt fait, Didier enfonça sa bite dans la bouche de Chloé, en déversant des flots immenses sur sa langue qu’elle s’empressa d’avaler, tandis qu’Olivier, Loïc et Théo recouvraient son buste.


Léa lui dit alors, souriante :

— Regarde-toi... Tu es fière de toi ? Tes beaux seins recouverts de sperme ?

— Oui, très fière... Et tu avais raison... C’est délicieux !

— Allez, je te détache !

— Merci... Maintenant, viens me nettoyer !


Léa lécha alors tout le buste de Chloé, son cou, ses seins et son ventre.

— C’est toujours aussi bon ! Alors, messieurs, satisfaits ?


Léa et Chloé étaient là, assises à genoux devant les hommes qui contemplaient le spectacle.


Sarah reprit

— Vous êtes bien mignonnes les filles... Allons dormir, il est déjà trois heures, et il faut être en forme pour notre déjeuner au lit demain matin !

Diffuse en direct !
Regarder son live