Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 818 fois
  • 3 J'aime
  • 2 Commentaires

les amoours de Gilette

Chapitre 1

Lesbienne

Comme tous les jeudis, Hélène est invitée chez sa copine Gillette. Normalement elles doivent bavarder, discuter de bricoles, se disputer des fois. Hélène n’est pas seule : une autre copine est là : Huguette. L’après midi commence bien par un café fort. La nouvelle doit se présenter un peu. Elle le fait naturellement. Poussée par la curiosité, Huguette l’interroge sur ses plaisirs en pensant à la cuisine, au spectacles et autres divertissements. Hélène ne réfléchit pas en répondant : elle aime le sexe et ce qui s’y rapporte. Les deux copines sont un peu interloquées, elles la laissent continuer.

Hélène continu sur ses plaisirs en les détaillant un peu plus. Elle aime…Elle adore…Elle se damnerait pour …

Elle fait monter la pression. Gilette lui répond :

— Dis nous, directement tu aime baiser ?

— Oui, j’adore me faire mettre … par mon mec.

Huguette toujours l’esprit mal tourné lui pose la question de savoir si elle aime aussi les filles. Sur le ton de la plaisanterie elle ajoute qu’elle voudrait essayer une fois pour connaitre ces plaisirs particuliers.

Oui, elle aime aussi les filles, comme elle aime se masturber, se faire lécher et même sodomiser. La température monte dans la pièce. Personne n’ose réagir. Sauf qu’après un moment de silence, c’est Huguette qui se lance. Elle voudrait bien connaitre elle aussi ces plaisirs lesbiens dont on dit du bien. Elle n’est pas contre un essai. Ses yeux dévorent Hélène. Gilette commence elle aussi à se lancer dans la conversation sexuelle.

Gilette est chez elle, elle peut faire ce qu’elle désire. Elle aussi désire faire un essai. Malgré son inexpérience, elle se penche vers Hélène, lui prend le menton, l’embrasse sur la bouche. On peut faire pire en entrée en matière. Hélène répond au baiser en mettant sa langue dans la bouche de Gilette. Elle fond, elle est prête à se laisser embarquer vers des rivages inconnus.

Huguette regarde le spectacle : deux files qui s’embrassent. Ca lui file un choc au bas ventre. Elle aussi voudrait faire cet essai saphique. Elle ne peut que regarder les deux copines aller de l’avant. Hélène sait ce qu’elle doit faire, elle descend sa bouche sur le cou de sa future amante. Elle lèche en descendant vers les épaules, elle passe sa langue sous le haut, le relève pour être mieux à l’aise pour caresser la poitrine. Petit à petit elle arrive à déshabiller Gilette qui ne se sent pas gênée d’être nue devant ses amies.

Gilette se donne en entier à une autre fille. Elle veut tout connaitre. Une main vient entre ses jambes : elle les écarte, la main monte doucement vers sa fourche. Il lui tarde qu’elle arrive en haut, qu’elle la caresse là où elle aime.

Huguette regarde toujours, cette fois en mettant sa main sur son abricot. Sa moule est trempée. Elle ne peut plus tenir, alors tant pis si les autres la regardent : elle jette sa culotte, monte la jupe, passe la main sur elle, elle vise son clitoris. Un seul doigt suffit : il caresse, il branle. Elle se dresse un peu à cause du plaisir qu’elle ressent qui monte, monte encore. Ce n’est pas suffisant, elle recommence encore et encore jusqu’à une explosion finale.

Les deux amantes sont encore loin de l’orgasme. Gilette guide la main de son amie sur son intimité, comme si elle ne savait pas où se trouve les instruments du plaisir d’une femme. Hélène ne veut pas faire jouir rapidement son amie. Elle fait des contours, passe sur le vagin, l’oublie, descend vers l’anus, oublie encore. Pour elle c’est un jeu, érotique mais un jeu. Elle sait qu’elle pousse à bout, quelle exacerbe Gilette. Mais elle sait surtout que plus l’attente dure, plus le plaisir sera grand, même le sien.

Comme pour faire patienter Gilette, la récompenser de sa patience, elle passe deux doigts entre les fesses. Gilette les écarte, laisse passer les doigts, se réjouit quand ils arrivent leu destination : son anus. Gilette ne pensait jamais sentir ce besoin de caresse immédiat sur elle à cet endroit, elle qui refuse depuis toujours qu’une bite vienne la visiter à cet endroit. Elle regarde ce que fait Huguette qui sans scrupule passe ses doigts justement sur son cul. Elle le masse lentement. Elle tend ses fesses vers ses doigts.

Gilette cède, elle laisse Hélène poser sa main près ce son cul. Elle sent le besoins urgent de la sentir venir en elle juste à cet endroit sacré. Hélène se lèche un doigt, le pose sur le cul de Gilette, l’enfonce à la vitesse d’un escargot. Gillette se tendait au début, elle se décoince pour accepter cet effleurement Cette sensation entraine Gilette vers un orgasme incontrôlé. Gilette est étrangère à ce qui se passe autour d’elle, elle jouit longtemps. Quand elle sort de son trou noir, elle pose encore sa bouche sur celle d’Hélène.

Mais Hélène est prise à son propre jeu. C’est autour d’Huguette de poser sa tête entre ses cuisses. Elle vut elle aussi participer au plaisir général. Elle ne connait rien en lesbianisme, elle veut apprendre. Elle apprend surtout à lécher une moule. Encore ignorante, elle arrive à envoyer au parais leur amie, qui lui tiens la tête, la dirige mieux. Ce n’est plus un jeu, c’est une application de l’amour au féminin.

Diffuse en direct !
Regarder son live