Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 1 616 fois
  • 19 J'aime
  • 2 Commentaires

Les avantages du rosebud

Chapitre 1

Travesti / Trans

Les nombreux avantages du Rosebud.


— Mon julian snelling Niki XL est un magnifique bijou anal dont je ne me lasse pas.

— Après l’avoir lubrifié avec un gel en silicone, je peux le garder sans problème toute la journée ou toute la nuit.

— Quand je me promène dans la rue, je porte toujours une jupe et une culotte ouverte pour qu’il puisse bouger librement en moi et me donner en permanence du plaisir.

— Parfois, je m’arrête devant une vitrine et j’écarte les jambes pour me donner des sensations fortes.

— Bien lubrifié et entraîné par son poids de 600gr, je le laisse glisser peu à peu de mes fesses.

— La crainte de le voir tomber sur le trottoir m’excite au plus haut point.

— Sous le regard indifférent des passants, j’attends le tout dernier moment pour contracter mes muscles intimes et le faire remonter dans mon fourreau anal.

— Son poids et son diamètre de 5 centimètres me donnent d’agréables sensations lorsqu’il vient se plaquer contre ma prostate.


Aussi, je recommence plusieurs fois ce scénario jusqu’à ce que le désir monte dans mes reins.

Il a aussi bien d’autres avantages:


— Lorsque je suis assise, sa tige en laiton épouse parfaitement la raie de mes fesses sans me causer la moindre gêne.

— En me tortillant sur ma chaise, j’éprouve d’agréables sensations dans le bas-ventre qui me font mouiller ma culotte.

— La nuit, je peux le garder en moi sans risquer de le perdre dans ma grotte.

— A l’inverse des plugs qui ont une tige plus large, mon anus ne reste pas ouvert en permanence, ce qui me permet de le porter toute une journée sans avoir l’envie fréquente d’aller aux toilettes.

— Ma femme a pris l’habitude de s’en servir pour m’assouplir l’œillet et me préparer au fist.

— Avant que je lui fasse l’amour, elle l’enfonce dans mes fesses afin que ma verge devienne plus dure.

— Il m’arrive aussi de le rentrer dans ses fesses pour que son vagin devienne plus étroit et me serre davantage la queue.

— C’est également pour moi un excellent entraînement qui tonifie mes muscles intimes et me permet de comprimer plus fortement la queue de mon ami.

— Après l’avoir fait jouir en moi, je replace mon bijou anal dans ma grotte pour conserver sa sève encore chaude dans ma chatte durant la nuit.

— Me croyant endormie, il lui arrive parfois de le retirer pour se vider à nouveau en moi.

— Je fais alors semblant d’avoir un sommeil agité en cambrant les reins et en collant mes fesses contre sa queue pour l’aider à me prendre plus facilement.

— Je me laisse bercée par ses va-et-vient en retenant mes gémissements de plaisir lorsque sa sève fuse une nouvelle fois dans mon anus.

— Puis, il replace mon rosebud dans ma grotte pour que son sperme ne coule pas sur ma nuisette et les draps.

— Épuisée par mes ébats, je finis par m’endormir sur le côté en plaquant sa queue dans la raie de mes fesses.


Le matin, je me lève et je suis surprise de voir d’épaisses coulées de sperme couler à l’intérieur de mes cuisses lorsque je retire mon rosebud.

Voyant mon air étonné, il m’avoue m’avoir violée pendant mon sommeil et s’être vidé plusieurs fois dans mes reins.


— Tu m’as mis la dose, lui dis-je en souriant tout en m’épongeant l’entrejambe avec ma culotte en nylon.

Diffuse en direct !
Regarder son live