Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 5 260 fois
  • 90 J'aime
  • 0 Commentaire

Les aventures d'Emma

Chapitre 1

Les dessous de l'AquaSpa

Divers

Je m’appelle Emma, j’ai 20 ans, je suis une petite brune aux cheveux longs de 1m55, j’ai une taille plutôt fine avec la poitrine qui va avec (85B), je suis étudiante en droit pour je l’espère un jour devenir Notaire. Je n’ai pas à me plaindre, mes parents nous ont toujours apporté tout ce dont nous avions besoin, mon frère Max et moi.


Nous partageons beaucoup de moments ensemble avec mon frère, nous aimons partir en vacances ensemble, sortir au cinéma et faire des soirées avec nos amis communs. Mon frère a 3 ans de plus que moi. Lui et sa copine Justine sont ensemble depuis un peu plus de 3 ans, ils vivent une belle relation que j’aimerais un jour avoir avec quelqu’un.


J’aimerais vous raconter cette première histoire datant de 2 ans maintenant : mon frère, sa copine et moi allons souvent au spa ensemble (environ une à deux fois par mois). Le 8 octobre 2018 comme à nos habitudes, nous nous retrouvons à l’AquaSpa, un complexe détente réunissant dans un même espace : un bassin d’aquagym de 15m de long, deux grands jacuzzis permettant d’accueillir une vingtaine de personnes chacun, de 3 planches horizontales type banc de kiné étanches équipés de jets massant le dos, d’un espace détente avec transat immergé dans l’eau afin de profiter des bulles caressant le corps, d’un grand sauna commun ainsi que de deux hammams, l’un installé près des vestiaires des hommes, l’autre des femmes (celui-ci pouvant se pratiquer nu, les femmes et les hommes sont séparés).


En arrivant, je vois Max et Justine me faire des signes de mains :


— Max : Salut, Emma, comment tu vas ?

— Impeccable, prêt pour se détendre !


Nous nous dirigeons respectivement chacun dans les vestiaires unisexes, mon frère de son côté et Justine et moi de l’autre.


La copine de mon frère et moi sommes devenues rapidement très proches, nous partageons beaucoup de point en commun dont les études de droit et nos sorties communes. Arrivées devant les cabines, nous prenons une des grandes disponibles pour nous changer ensemble :


— Justine : Alors ma petite Emma, ça se passe bien ton intégration en fac de droit ?

— Il y a tellement de choses à voir ! C’est déjà très compliqué, mais j’adore.

— C’est vrai que le début n’est pas facile, mais les garçons surtout ! Toi qui es si mignonne, tu ne vas pas me dire que t’as rien trouvé ?

— J’ai toujours eu de courtes relations, étant depuis toujours très impliquée dans mes études, je ne m’investis pas trop là-dedans.

— Emma : Oh tu me connais, ce n’est pas que je n’aime pas ça, loin de là, mais les études avant tout !

— Arrête de dire n’importe quoi ! Regarde, je suis en droit aussi, et j’arrive à faire les deux, et pour rien te cacher, ton frère m’aide bien à oublier les heures de révision si tu vois ce que je veux dire !

— Je te jure, t’es trop conne Justine. Dis-je en rigolant.

— Allez laisse-moi jouer avec tes beaux seins, ne fais pas ta prude !


Elle me soulève le soutien-gorge et m’agrippe la poitrine à pleine main.

En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)


— Justine lâche ça ! On va finir par se faire virer avec tes conneries.

— Ne t’inquiète pas, personne ne nous entend, pis je suis sûre que ça te fait du bien de te faire toucher depuis le temps que tu n’as pas eu de rapport.

— Tu es bête...


C’est vrai que ça fait bien un an que je n’ai pas eu de relations sexuelles, bien que je ne sois pas forcement attiré par les filles, j’avoue que sentir ses mains chaudes me toucher la poitrine me donne quelques frissons.


Je coupe court à cela avant de perdre le contrôle de la situation.


— Allez Justine, on y go, Max va nous attendre.

— C’est parti !


Nous rejoignons Max dans un des grands jacuzzis qui était en train de buller. Justine se jeta à son cou pour le câliner.


— Justine : alors mon petit canard, ça barbote.

— Max : On est là pour ça, alors Emma, ton début de fac de droit se passe bien ?


Nous continuons de vaguer dans le jacuzzi et les transats pendant une bonne heure à discuter de tout et de rien. Max décide de nous laisser pour profiter du Hammam, Justine et moi partons faire de même du côté femmes.


— A toute Max ! On se rejoint dans 15 minutes. dit Emma.

— Pas de cochonneries dans le hammam les filles !

— T’es con ! Tu sais bien qu’on se touche toujours là-dedans, répond Justine


J’aperçois une légère réaction dans le maillot moulant de mon frère, ne le laissant pas de marbre.


— Arrête de rêver mon gars et va donc profiter de la vapeur du hammam. dit Justine.

— Je ne pensais à rien hein ! Allez... à toutes les filles.


Nous nous dirigeons vers la porte du Hammam féminin équipé de petites lumières d’ambiance discrètes et de l’énorme nuage de vapeur d’eau chaude à l’intérieur. J’adore cette sensation qui englobe le corps lors de l’entrée dans cette petite pièce humide. Nous nous installons dans le fond du Hammam qui pour le moment, est désert de monde.


— Alors ma petite Emma, maintenant que nous sommes seules et en intimité, on va pouvoir parler cul un peu ma poulette !

— Tu ne perds pas le nord toi ! Dis-je en rigolant.

— Bah écoute, tu es partie comme une voleuse pendant que je profitais de ta petite poitrine. Raconte-moi un peu tes fantasmes secrets.


Justine et moi n’avons pas peur d’échanger nos petits moments coquins. Elle est très ouverte d’esprit et depuis que je la connais, elle m’a toujours mis à l’aise sur le sujet. Etant plus réservée, elle m’aide beaucoup à m’ouvrir et partager mes pensées intimes.


— Mhhhh je ne sais pas trop, j’avoue que ça fait tellement longtemps que je n’ai pas eu de relations qu’une bonne partie de jambes en l’air me fait déjà fantasmer tu sais.

— Ah je voyais bien tout à l’heure dans les vestiaires que ça commençait à te manquer, on ne me la fait pas !

— Ouais je sais bien, votre relation me fait tellement rêver, vous avez bien de la chance.

— Ne t’inquiète pas ma petite Emma, ça va venir. Je suis certaine que dans l’année, tu vas te trouver un petit bonhomme, ce n’est pas ce qui manque à la fac.

— On verra bien ! Je reviens Justine, je vais aux toilettes, j’en peux plus, je me retiens depuis tout à l’heure.

— OK à toute. Dit Justine, me souriant.


Je me dirige vers les toilettes des femmes juste à côté du hammam. Celles-ci sont malheureusement complètes et deux femmes attendent également leur tour, je ne vais pas pouvoir attendre... Tant pis, je me dirige vers les toilettes des hommes, sinon je vais me faire dessus. Je vérifie que personne ne me regarde, et fonce vers la cabine du milieu pour faire ma petite commission. Ça fait un bien fou de se vider après avoir attendu tout ce temps.


Au moment où je commence à ouvrir le loquet du cabinet, deux hommes rentrent dans les toilettes, je retire ma main et patiente discrètement, histoire de pouvoir sortir discrètement sans avoir de réflexion de leur part. Ils se dirigent également aux cabines à côté de moi. Super, je vais pouvoir sortir tranquille. Avant même d’ouvrir la porte, je vois deux ombres qui m’intriguent... Deux ombres visiblement dans le même cabinet ! Les toilettes étant juste séparés par des cloisons surélevées, je vois donc vers le bas 2 pieds dans des sens opposés, ma curiosité me donne l’envie de confirmer mes pensées. Je m’accroupis dans le plus grand silence et vois un de ses messieurs se mettre à genoux devant l’autre ! Je sens d’un coup mon cœur s’emballer et mon corps frissonner.


Je ne rêve pas, il va lui tailler une pipe ! Il n’a pas fallu plus de 10 secondes pour que le bruit d’une bonne fellation bien baveuse commence à me faire mouiller. Après tout, pourquoi pas en profiter, je m’assois sur la cuvette, rebaisse de nouveau mon maillot, prends avec mon majeur un peu de cyprine chaude coulant de mon vagin pour me caresser le bouton. J’entends cet inconnu faire de petits gémissements discrets de plaisir que lui procure son partenaire. Le bruit de salive dans sa bouche entourant ce pénis me donne des montées d’excitation et des petites bouffées de chaleur. Je ferme les yeux et laisse mon imagination faire le reste. Je vois nettement ses deux hommes prendre leurs pieds à quelques centimètres de moi, se croyant seuls dans leur cabine se laissant aller par ce plaisir si bon et primaire.


Mon autre main se dirige lentement vers l’entrée de mon vagin au rythme de ce va-et-vient. Le bruit s’intensifie, je ressens le plaisir de cet homme qui audiblement a droit à une magnifique gorge profonde. J’enfonce directement deux doigts dans mon vagin et donne de grosses impulsions sur mon point G. Le souffle saccadé, je me retiens du mieux que je peux pour ne pas exprimer ce plaisir de mes cordes vocales.


Le rythme s’accélère dans la cabine voisine, ça y est, nous y sommes, l’éjaculation est imminente... Mon orgasme aussi... J’accélère mes va-et-vient vaginaux et mes caresses clitoridiennes en parfaite adéquation à leurs vitesses. Les gémissements plus forts de cet homme me font visualiser tout ce sperme expédier directement dans la gorge de son partenaire en abondance. Je ne peux contenir un petit cri de plaisir...


Terriblement gênée par ce relâchement qui n’a pas pu passer inaperçu, j’arrête immédiatement de me toucher et me dépêche de me rhabiller. Très frustrée de cet arrêt inopiné, j’ouvre le loquet et retourne voir Justine le plus rapidement possible sans me faire voir par ces deux inconnus encore dans le cabinet sûrement aussi gêné de s’être fait prendre.


Je me faufile du mieux possible en me cachant le visage devant les douches des hommes et je marche le plus rapidement possible jusqu’au hammam des femmes. Au moment où je veux ouvrir la porte de celui-ci, Justine sort :


— Bah alors Emma ! Il t’en faut un temps pour pondre !

— Je n’avais pas du tout réalisé que je venais de m’éclipser plus de dix bonnes minutes aux toilettes.

— Désolé Justine, je... j’ai... été pris un peu... de court. Dis-je avec le souffle saccadé de cette course stressante.

— Ta fait le cours d’aquagym ou quoi ? Dit Justine en ricanant.

— Faut absolument... que je te raconte !

— Ouh toi ! Là tu m’intéresses ! Viens tu vas me dire tout ça aux transats.


Nous allons en direction des transats dans l’eau, et je commence mon histoire :



— Mais non ?! T’as vu deux mecs là-dedans ! s’étonne Justine. Oh le kiff ! J’aurais bien aimé venir avec toi ! Les cochons !

— Je t’avoue que c’était terriblement excitant.

— Tu t’es touchée ?

— Hein ?! Pourquoi, enfin, pas forcément !

— Ah j’en étais sûr, tu t’es touchée !

— Ouais, enfin un peu quoi, je n’ai pas eu le temps de finir.

— Roh la chance ! Viens on y retourne s’il te plaît !

— Non, mais je me suis déjà fait cramer, pis il a joui ils ont fini depuis longtemps.

— Tu viens de le dire, il a joui...

— Oui il a joui c’est ça, tu veux faire quoi de plus ?

— Il reste encore une cartouche !

— Mais Just...


Je n’ai même pas eu le temps de finir ma phrase que Justine m’attrape par la main et marche fièrement vers les toilettes des hommes...


La suite à suivre si cela vous plaît !

Diffuse en direct !
Regarder son live