Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 3 922 fois
  • 40 J'aime
  • 2 Commentaires

Les aventures extraordinaires de Firmin.

Chapitre 2

La belle du parking (Partie 2/2)...

Avec plusieurs hommes
40
5

Il fait nuit noire et cela fait déjà une bonne heure que nous sommes là sur ce parking de la zone portuaire de Gennevilliers en bord de Seine. Alex la belle bourgeoise, craintive à l’arrivée sur les lieux, est maintenant libérée de tout complexe après avoir été bien mise en condition par son amant Thierry. Elle s’est prêtée de bonne grâce à ses jeux, et c’est ainsi qu’il a réussi à lui faire sucer longuement les queues de quelques routiers regroupés autour de la voiture pour suivre les ébats du couple.

Lorsque je demande à Thierry :


— Monsieur souhaite-t-il que nous rentrions à la maison ? Madame est peut-être fatiguée.


C’est Alex qui me répond.


— Non Firmin, restons encore un peu !



Dans le miroir intérieur de ma Jaguar MKII, je croise le regard de Thierry et je lis dans ses yeux que la réponse d’Alex le ravit. Cette première sortie coquine devrait bien se poursuivre si on veille à ne pas brusquer la belle tout en sachant la guider vers des choses plus osées. Tandis qu’Alex continue à sucer les queues qui se présentent par la vitre ouverte de la portière, Thierry réussit à lui retirer son chemisier ainsi que soutien-gorge et à lui enlever sa jupe.

Soudain Thierry me dit :


— Firmin, il fait encore doux. Nous allons prendre un peu l’air. Veuillez aider Madame à descendre de la voiture.


Je fais reculer les deux hommes qui étaient collés à la voiture, ouvre la portière et donne le bras à Alex pour qu’elle puisse sortir facilement. Dès qu’elle est debout à côté de la Jaguar, on peut deviner ses formes sensuelles grâce aux halots du lampadaire sous lesquels le véhicule est garé. Elle est sublime – très bandante, diraient certains – perchée sur ses hauts talons qui lui font des jambes de rêve avec ses bas noirs. Son string dessine parfaitement son mont de Vénus et met en valeur sa coupe.


Thierry est déjà à l’avant de la voiture, il s’est débraguetté et sa queue pointe fièrement comme la mascotte de jaguar dressée à l’avant du capot au-dessus de la calandre. Il me dit :


— Amenez-moi cette belle femelle que je puisse l’honorer comme elle le mérite.


Je m’exécute et Thierry prend la main d’Alex dès qu’elle est près de lui. Il l’embrasse sur la bouche, puis sa main descend jusqu’à l’entrejambe de la belle. Il la caresse quelques secondes puis lance.


— C’est parfait ! Elle est déjà toute trempée et j’imagine que sucer toutes ces queues l’a bien excitée.


En ce moment sur XStorySnap… (touchez pour voir)

Puis se tournant vers moi, il m’ordonne :


— Firmin, retirez le string de Madame et continuez à faire régner l’ordre autour de nous pendant que je profite de cette superbe compagne.


Je m’agenouille derrière Alex et, le visage à la hauteur de ses fesses, je fais glisser son string le long de ses jambes. Je prends mon temps pour bien admirer la cambrure de cette superbe croupe, le galbe de ces fesses bien fermes et la grâce de ces jambes. J’en profite aussi pour humer le doux parfum libéré par ce corps qui me fait bander. La belle sent la femme parfumée et la femelle excitée. Une fois le string retiré, je le range rapidement dans la poche de ma veste. J’aime garder un souvenir de mes extraordinaires aventures.


Sous la direction de Thierry, Alex fait maintenant face à la calandre du véhicule et pose ses deux mains bien écartées à plat sur le capot de la Jaguar. Ses jambes sont également grandes ouvertes, la belle est prête à la saillie.


Thierry se rapproche d’elle et, d’une main ferme, guide sa queue vers la fente déjà toute ruisselante de sa compagne. Une fois le gland bien positionné à l’entrée de la chatte, il se saisit à deux mains des hanches d’Alex et la maintient fermement. Puis, d’un coup sec, il l’embroche de tout son membre. Sous cette pénétration un peu brutale à la hussarde, Alex reste quelques instants, la bouche grande ouverte. Même si elle était bien trempée, l’intrusion est un peu brutale. Mais rapidement, ses gémissements qui accompagnent les coups de boutoir de son amant prouvent combien elle apprécie l’instant.


Tout autour, les routiers, que je maintiens à distance, se branlent avec frénésie en admirant cette saillie nocturne. Il faut dire que le spectacle est des plus érotiques sous la lueur blafarde du lampadaire. Puis Thierry me dit :


— Firmin, laissez les approcher un peu plus près qu’ils puissent caresser Alex. Je suis sûr qu’elle va apprécier.


Je m’écarte donc un peu et les routiers les plus proches du couple se rapprochent de quelques pas. Déjà, les mains se pressent sur les jambes et le buste d’Alex. Certaines arrivent même à se glisser entre le capot et les fesses de la belle. Besognée profondément par Thierry, caressée de partout par des mains inconnues, Alex se laisse emporter par un plaisir bestial qu’elle n’a certainement pas connu depuis longtemps. Il faut dire que Thierry l’encourage de la voix.


— Oui ma belle, laisse-toi aller.

— Quelle belle salope tu fais !

— Regarde comme ils te caressent. Tu aimes ?

— Tu veux que j’arrête et que l’on rentre à la maison ?


Dans un état second, emportée par des orgasmes à répétition, Alex l’implore.


— Non chéri, continue.

— Oh oui, encore, c’est bon !

— Plus fort ! Prends-moi bien !



Encouragée par sa partenaire, Thierry la besogne de plus en plus fort. Sa queue se retire entièrement pour mieux replonger au plus profond de cette chatte bien ouverte. Les caresses des routiers sont plus prononcées. Certains lui excitent les tétons, d’autres tentent de jouer avec son clito tandis que les plus audacieux essayent d’accéder à son œillet secret. Il y en a même un ou deux qui doivent caresser les bourses de Thierry pour le faire bander davantage. Cela doit produire son effet, car soudain il se raidit, se colle au dos d’Alex et décharge longuement tout son foutre dans la chatte de la belle.

Une fois retiré, il me dit.


— Firmin, sortez la couverture du coffre. Madame va s’allonger par terre pour être bien arrosée.


Une fois la couverture étalée en triple épaisseur sur le sol, Thierry aide Alex à s’allonger sur le sol. Puis, par petits groupes de trois ou quatre, les routiers vont se relayer autour d’elle. A genoux près de la belle, tout en la caressant d’une main, ils se branlent de l’autre et leur foutre se répand en longs jets sur les seins, le ventre, les jambes et le visage de cette femelle dont ils vont rêver toute la nuit dans l’intimité de la cabine de leur camion.

Alex a encore quelques puissants orgasmes sous les caresses de tous ces mâles. Il faut dire que certains lui caressent bien la chatte tandis que d’autres lui pincent délicatement les seins. Au bout d’une nouvelle demi-heure, tout le groupe de routier a pu arroser cette superbe bourgeoise et chacun rejoint son véhicule.


Thierry me demande d’aider Madame à remettre sa jupe et son chemisier. Elle semble exténuée par cette soirée débridée et s’endort dans la voiture alors que nous prenons le chemin du retour. Je m’arrête devant chez eux et j’aide Thierry à porter la belle endormie jusqu’à leur appartement. Thierry me gratifie d’un :


— Bonsoir Firmin. Merci pour cette très agréable soirée. A bientôt.


Je redescends l’escalier tout en portant à mon visage le string d’Alex. Quel doux parfum !!


FIN.

J’adore ces sorties extraordinaires dans Paris et ses environs. Là est la vraie vie parisienne.....

Membre XStorySnap du jour
Flamme -
Suiveur -
Snap
Chatter avec
Webcam XStory du moment
Regarder