Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 18 103 fois
  • 26 J'aime
  • 1 Commentaire

Les aventures de ma femme par Titan

Chapitre 1

SM / Fétichisme

C’est ma femme qui raconte.

Samedi, nous nous levons et déjeunons ensemble, mon mari va bricoler dehors tandis que moi je m’occupe du nettoyage de la maison il est passé 11H quand j’ai fini. Quelques instants plus tard, on sonne, je vais ouvrir en me demandant qui ça peut être et j’ai la surprise une fois la porte ouverte de voir Eric mon patro:

M = moi, E = Eric, G = Gaetan mon mari

M : Vous ici?

E : je voulais voir ta maison et si tu respectais les consignes.

M : Mais je ne travaille pas aujourd’hui.

E : Je t’ai bien dis sans culotte quelque soit le jour de la semaine ce qui veut dire même quand tu ne travaille pas. Vas chercher ton mari, il va pouvoir assister à ta punition.

M : Non pas chez moi au bureau tant que tu veux mais pas devant mon mari

E : Je ne te demande pas ton avis, je vais te punir et tout de suite.

Je vais donc chercher mon mari et lui demande de venir au salon sans lui préciser pourquoi. Il est très surpris de voir Eric chez nous et celui-ci lui dit :

E : Je suis passé à l’improviste pour voir si Sylvie avait respecté mes consignes ce qui n’est pas le cas donc elle va te dire ce qui va se passer. Allez vas-y explique à ton mari ce qui va t’arrivé.

M : Comme tu le sais quand je ne respecte pas les consignes Eric me donne la fessée et il a décidé de me la donné devant toi

E : Mets toi en position.

Je prends donc la position appuyé sur la table de la salle à manger dos au canapé au mon mari est assis. Eric relève ma robe me donne une dizaine de claques sur mes fesses puis arrache ma culotte me donne de nouveau une dizaine de fessées et il me dit de me mettre à poil en regardant mon mari. Je me mets face à Gaetan et enlève ma robe et mon soutien gorge, je suis nue devant ces deux hommes qui pendant quelques minutes m’admire et Eric m’ordonne de reprendre la position car la punition n’est pas fini et d’écarter bien mes cuisses pour qu’ils voient bien mon sexe. Ils contemplent encore un petit moment le tableau que je leur offre avant Qu’Eric me donne une trentaine de fessées et là il enlève sa ceinture et m’inflige une vingtaine de coups. Après il passe sa main sur mon entre jambe et s’exclame à l’intention de mon mari:

E : Mais regarde ça elle est mouillée, et tu sais ce qui faut faire quand une femme est dans cet état, et bien il faut la baiser.

M : A ça pas question pas ici.

E : Je te demande pas ton avis à toi, si bien tu voulais te venger de ton mari alors je te baise devant lui et il ne pourra pas dire que tu l’as trompé et crois moi tu vas la sentir ma bite dans ta chatte et tiens prends ça.

M : Ah! Non pas ici.

E : Ici et tout de suite, tiens prends ça, tu la sens bien?

M : Oh! Oui je la sens bien tellement elle est grosse.

E : C’est tellement que tu m’existe salope ça te plaît de te faire baiser.

M : oh oui c’est bon, pardonne moi chéri.

E : Tu n’as pas à te faire pardonner regarde comme ton mari bande de te regarder te faire baiser. Vient Gaetan te faire sucer par ta salope de femme.

M : Non, je ne veux pas et je n’aime pas sucer.

E : A partir de maintenant il faudra que tu aime sucer et avaler, tu n’as pas le choix, une soumise n’a pas le droit de refuser ce qu’on lui demande. Si bien tu aimes être soumise.

M : Oui j’aime être votre pute: baisez moi encore.

E : Oh! Oui je vais encore te baiser et même au bureau maintenant que je sais que tu aimes ça. Mais dépêches toi de sucer la bite de ton mari. Comme après que j’aurai joui dans ta chatte, il pourra à son tour te défoncer.

J’ai donc obéi et sucé mon mari alors qu’Eric me baisait de plus en plus vite et il se lâcha en moi au moment au j’avais un orgasme fulgurant. Eric se retira et sans attendre mon mari me pénétra à son tour très brutalement comme Eric l’avait fait au paravent. J’ai encore joui 2 fois avant que mon époux ce vide en moi. Avant de partir Eric me dit que je dois aussi obéir à mon mari et donc j’ai 2 maîtres, puis je suis allée prendre une douche. Dans l’après midi mon mari me dit qu’il a vu dans la vitrine d’un magasin situé dans une ville proche de chez nous une belle robe et qu’il aimerait bien que l’on se rendent en ville pour la voir. Toujours partante pour acheter de nouveaux vêtements nous voilà donc partis en ville. Arrivés devant le magasin la robe me plaît nous entrons et la vendeuse nous salue, nous trouvons la robe et la taille me correspondant et on se dirige vers la cabine d’essayage une fois la robe mise je sors de la cabine pour que mon mari me voie. Il trouve la robe encore trop grande et demande l’avis de vendeuse qui confirme que ce genre de vêtement se porte très moulant et qu’il faut essayer une taille en dessous, j’essaie donc la robe avec une taille en moins. Je trouve la robe trop courte mais la vendeuse me précise que c’est un modèle court donc que ma robe est à bonne longueur. Mon mari me dit d’avancer dans le magasin et faire comme si je ramassais quelque chose parterre sans plier les genoux. Je m’exécute mais la robe remonte au dessus de mes fesses et ne redescend pas tant que celle-ci est moulante, je vais pour baisser ma robe mais mon mari me dit de rester comme ça et s’adresse à la vendeuse:

V = vendeuse

G : Elle est vraiment génial cette robe. N’est ce pas qu’elle a un beau cul?

V : Oui très joli que l’on a envie de palper.

G : Et bien ne vous gêner pas.

V : Elle a la peau douce, oh! Elle est épilé intégralement, on dirait de la soie et en plus elle mouille, elle aime ça montrer son cul. Mes doigts s’enfoncent tout seul dans sa chatte.

M : Oh! Oui c’est bon.

G : Oui écoutez là, c’est sur qu’elle aime ce que vous lui faites, allez y branlez la. Et toi si tu veux que madame continue mets toi à poil.

M : Non pas ici.

G : A poil ou je dis à Eric que tu m’as désobéis.

M : D’accord je t’obéis.

J’étais donc toute nue dans le magasin encore ouvert les doigts de la vendeuse dans ma chatte et de l’autre main elle me pétrissait les nichons. Une cliente, entrée quelques instants plutôt s’approche de nous et commença à me caresser les fesses puis à entrer un, puis deux et enfin trois doigts dans mon cul, tandis qu’avec l’autre main, elle me mettait des petites claques sur les fesses. Je jouis deux fois puis mon mari m’ordonne d’aller dans la cabine accompagné des deux femmes chacune leur tour pour que je puisse les faire jouir avec ma langue, interdit de me servir de mes doigts, car me dit il, il n’y a pas de raison pour que je ne leur rendes pas le plaisir qu’elles m’ont donné. Une fois celà fait je me rhabille et en passant à la caisse la vendeuse nous fait une remise de 10% sur notre achat et nous dit que je serai toujours la bienvenue et que j’aurai une remise sur mes achats. Nous sortons du magasin et continuons à faire du lèche-vitrines. Je remarque un peu plus loin une paire de chaussures qui me plaît. Mon mari me dit qu’il faut les essayer donc on rentre un vendeur s’approche de nous et on lui fait voir le modèle en vitrine quelques instants plus tard il revient avec ma pointure et me demande de m’asseoir pour les essayer. J’essaie de garder mes jambes serrées. Je fais quelques pas dans le magasin mais elles sont trop juste. Le vendeur me fait essayer une pointure plus grande et en mettant les chaussures il s’aperçoit que je n’ai pas de culotte, il regarde mon mari qui lui fait savoir d’un hochement de tête qu’il peut mater. Il me fait essayer d’autres paires en m’obligeant à écarter mes jambes. Une fois décidée sur les chaussures mon mari dit au vendeur qu’il pouvait faire ce qu’il voulait de moi. Il me regarda et me dit:

V = vendeur

V : Alors comme ça tu aime montrer ton sexe à tout le monde et comme je vois que tu mouilles salope je vais te baiser mais avant je te veux à poil.

Une fois nue il m’ordonne de me retourner, de prendre appui sur le dossier des chaises et de poser un pied sur une de celle-ci. Une fois en position je sens sa queue me pénétrer:

M : Oh!

V : T’aimes ça salope te faire sauter comme une putain. Qu’est ce qu’elle est bonne ta chatte.

M : Oh! Oui encore c’est trop bon je vais jouir.

Mon mari est venu devant à sorti son sexe et m’a demandé de le sucer. Alors que le vendeur me baisait de plus en plus fort nous avons joui tous les trois ensemble. Je me suis rhabillé et après avoir payé les chaussures nous sommes rentrés chez nous.

Diffuse en direct !
Regarder son live