Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 16 460 fois
  • 70 J'aime
  • 7 Commentaires

Les aventures de Julia

Chapitre 1

Inceste

Julia. 23 ans, célibataire.

1m77 58 kg yeux marrons cheveux longs bruns.

Mince.

J’ai arrêté mes études à l’âge de 17 ans.

Lors de mes 18 ans, j’ai commencé à travailler dans une boulangerie.

Le patron m’a niquée dans les brioches pendant 1 ans.

De mes 19 ans à maintenant et encore aujourd’hui, je travaille dans une boîte de mannequinat privée.

(Sucer ton patron pour avoir des RTT, quel régal !)


Aujourd’hui, je vais vous raconter mon premier rapport sexuel qui, s’est déroulé lors de l’anniversaire de mes 16 ans.

Ma mère était dans le Sud-Ouest ce jour là, elle à du rester à cause de la mort de sa grand-mère quelque jours avant son départ.

Mon frère, Benoit, 2 ans de plus que moi était lui présent, buvais sa bière devant la télé comme à son habitude.


Mon père (Francis) rentre du boulot en criant :


Francis - Happy Birthday to you Juliaaaa !!

Julia - Ooooh merci Papa ! Je t’adore !!

*Je lui fait un gros bisous sur la joue.*

Benoit - Bonne anniv’ ma sœurette !

Julia - Merci frérot !

*Je lui fait un câlin accompagné d’un baiser sur la joue.*


Mon père sort le gâteau le pose sur la table.

Il sort quelques verres et pose sur la tables de flûtes.


Julia - Tu n’as quand même pas acheté du champagne ?!


Sans dire un mot, mon père sort une bouteille de champagne.


Julia - Mais tu est géniaaal !!

*Je me jette dans ces bras en criant un cri aigu de plaisir.*

Benoit - Et t’a acheté du Cognac ?! Oh tu gère Papa merci !


Mon frère adore l’alcool et est facilement grisé, il n’est pas violent mais il se casse la gueule c’est marrant à voir hihi !

Nous commençons à manger le gâteau, un fraisier délicieux.

Mon frère a bu beaucoup de cognac et peu de champagne, seulement pour le gâteau.

Mon père lui n’a pas touché au cognac et s’est vidé la bouteille à lui tout seul de champagne, pour ma part quelques gorgées pour le repas, je ne bois pas d’alcool.

Mon père débarrassa les couverts et alla faire la vaisselle.


Francis - Allez regarde la télé ! Je vais faire la vaisselle.

Julia - Tu es sûr Papounet ?

Francis - Ahah mais oui ma chérie ne t’en fais pas.

Benoit - Viens frangine.


Je m’assois à côté de mon frère, les jambes repliés les bras qui les entourent.

Je pose ma tête sur l’épaule de mon frère (nous sommes très complices), lui pose sa tête sur ma tête.

Il zappe. Il zappe. Il zappe. Il zappe.


Julia - Arrête de zapper comme ça, tu vas devenir épileptique..

Benoit - Tsss t’en fait pas, je cherche un truc amusant pas trop chiant..


Il zappe.. La 5.. La 4... La 3... La 2... La 1... Et c’est en baissant de chaîne machinalement qu’il tombe dans le 200 - 975 : Des chaînes pornos.

Il essaye de zapper mais n’y arrive pas, la télécommande n’a plus de piles, il devient rouge comme une pivoine, il se lève pour essayer de chercher des piles, se casse à moitié la figure. Je rigole comme une dingue, mon père affolé rapplique, vois la scène et tire des yeux rond comme des billes.

Mon père court vers la télé et baisse le son manuellement. (Il n’éteint cependant pas la télé).

Il demande :


Francis - Ça va Benoit ?

Benoit - Ouai ouai ça va.. Aaah sa mère j’me suis pété l’dos..

Julia - Ah merde, tu veux des glaçons ?

Benoit - Nan merci ça va sœurette..

Francis - Va t’allonger dans le ton lit, ça ira mieux.


Mon père accompagne mon frère dans sa chambre et l’allonge sur son lit.

Il revient, fini la vaisselle.

Je me suis affalée dans le canapé, le film de cul continuai.

Je m’était endormie dans le canapé..

Mon père viens rigole et me dit :


Francis - Alors le cul ça t’endort toi ?

Julia - Mmmh ? .. Ah désolée... Mais je peut pas zapper, y a plus de piles..

Francis - C’est pas grave, c’est pas grave. Allez, va te coucher, tu es crevée là.

Julia - Ouai t’a raison..


Je me fait violence, me lève et me dirige vers la chambre en me triturant les yeux.

Je passe devant la chambre de mon frère, où la lumière est encore allumée.

Je rentre et le vois sur le ventre.


Julia - Ça va Benoit ?

Benoit - Quoi ? Ah c’est toi.. Oui ça va, j’ai un peu moins mal au dos.. La vache j’me suis réché..

Julia - Ahah tu m’étonne. Bon bonne nuit.

Benoit - Ouaip, dort bien !


Je ferme la porte et vais vers ma chambre. (Le film n’est pas arrêté.)

Je vais dans mon lit, m’endort....

Je me réveille avec une envie frénétique d’aller au petit coin.

Je regarde l’heure, 3heure 42...

Je cours au toilettes et me libère de ce fardeau liquide en poussant un soupir de soulagement..

Et la.. J’entend encore du porno. Mon père n’a pas éteint la télé ?

Je me lève et m’approche discrètement .. Je vois mon père, la bite à l’air à peine la braguette ouverte, qui se branle devant un film bien trash.

Je suis surprise, mais à la fois excitée, j’ai toujours fantasmé sur mon père, beau, brun, les cheveux courts, bien musclé, et surtout bien membré : un sexe de la taille d’un double-décimètre.

Je m’approche sans faire de bruit. Et dit à mon père en me surprenant moi même intérieurement :


Julia - Dit Papa, tu aurais pas acheté des sucettes pour mon anniversaire ?


Je remarque à cet instant que la bouteille de cognac sur la table basse est aux trois quarts vide. Mon père se retourne.


Francis - Hein ? Ah nan désolé.. Par contre si tu veux j’ai une grosse sucette spécialement pour toi ma puce.


Il se lève, je me met devant lui, il tiens à peine debout.

Je m’agenouille et dit d’un aire innocent :


Julia - Dit donc elle est grosse ta sucette Papa ! Elle est belle ! Elle a quel parfum ?

Francis - Elle a un goût délicieux, suce la tu verra.

Julia - Oh mais ça ne rentrera jamais dans ma bouche Papa !

Francis - Mais si regarde.


Il m’attrape la tête d’une main et me plonge sa queue dans la bouche, il me l’enfonce de dix bon centimètres.


Francis - Alors elle est bonne ma grosse sucette ?

*Je sort sa bite de ma bouche.*

Julia - Oh oui papa elle est délicieuse !

Francis - Tu aimes la sucer ma salope ?

Julia - Oh oui papa j’adore ça ! Je peut recommencer ? S’il te plaîîîîîîît !

Francis - Mais avec plaisir p’tite pute !!


Et sur ces mots je lui enfourne sans grosse queue dans ma bouche et la pousse bien au fond.. Je ferme les yeux et sans sa bite rentrer dans ma gorge.

J’ouvre les yeux, et découvre avec stupeur qu’il reste encore 7 bon centimètres de queue !!

Je sors sa bite et dit :


Julia - Papa si il te plaît, enfonce moi ta grosse queue profondément dans la gorge.

Francis - Tu es vraiment une sale chienne toi ! Grosse pute va !!

Julia - Vas y Papa, et décharge ta semence sur mon petite visage..


A peine avais-je fini ma phrase qu’il m’enfonçai déjà d’un coup sec son énorme pieu dans la gorge.

Il m’enfonçai peu à peu sa grosse bite dans la gorge, j’adorai ça, être soumise à mon père.

Mon orgasme montait et j’aimais sa grosse teub !


Francis - Aaah, ça c’est ma grosse pute à moi ! Ma salope de fille ! Ah elle aime la bite ?! EH BAH T’ES SERVIE GROSSE CHIENNE !!!


Et sur ces mots il m’enfonça violemment sa grosse bite au fond de la gorge et mon nez touchais ses poils de queue.

Je jouissais. J’ai eu un orgasme juste en suçant mon Papa chéri.

Il retira son pieu et me déversa son foutre chaud en grognant.

Il n’avait pas jouis depuis longtemps !

Le foutre coula pendant quinze bonnes secondes.

J’en avais partout et j’aimais ça.

Je goûtait pour la première fois au plaisir masculin.

Mon père après s’être vidé les couilles, se lâcha et tomba sur le canapé.

Je dégustai tout le bon foutre que mon Papa chéri avait laisser sur mon visage. Je voulais ramener mon père dans son lit, mais il était trop lourd, donc j’ai ramené sa couverture ainsi que son coussin et l’installa, il dormait comme un nounours, j’ai trouvé ça mignon.

Je me suis ensuite retirée dans mes quartiers afin de me reposer.



A bientôt pour un prochain épisode.

Mon adresse mail pour plus d’infos : enculemoibienprofond@live.fr

Diffuse en direct !
Regarder son live