Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Histoire vraie
  • Publiée le
  • Lue 8 742 fois
  • 43 J'aime
  • 4 Commentaires

Les aventures de Julia

Chapitre 6

Inceste

Je fini de m’essuyer en sortant de la douche.

Je cherche mes habits sur le radiateur .. Aaah oui..

Ils sont par terre cette fois-ci.

Bien que seule, je joue le jeu avec moi même et me mets à quatre pattes pour récupérer mes affaires.

Je me relève. Je regarde ce que mon Papa chéri a choisi pour moi.

Un G-String, un débardeur blanc, une petite jupette gris clair d’à peu près 20 cm, des collants blanc et des petit talons gris.

L’artillerie lourde ! Je m’empresse de tout enfiler et me rends compte que c’est vraiment crade.

Je sens.. Je connais cette odeur.. C’est de l’urine !

Mon adorable père a eu le soin de nettoyer le peu d’urine restant au sol avec mes affaires et son pied.

Je ne me parfume pas, par peur de faire une erreur auprès de mon tyran.

Je sors de la douche et vois mon frère, habillé est sur son PC.

Mon père fait de même, une bière à la main.

Je leur dis :


Julia - Et vous voulez faire quoi ? On va pas rester la quand même ?

Benoit - Bof.. Moi perso j’ai déjà bougé donc je suis pas très chaud..

Francis - Ta soeur a raison.. Bon toi tu es déjà sorti et puis tu as du boulot.. Donc tu restes la si tu veux ?

Benoit - Ouai je préfère si ça vous dérange pas.

Julia - Non non tu parles. Reste plutôt ici, tranquille.

Benoit - Merci soeurette.

*Mon père me regarde avec un petit sourire complice*

Francis - Bon bon bon.. Bah on a qu’à aller faire du shopping !

Julia - Ah oui trop ! Je prends mes sous ?

Francis - Mais non, tu parle. Je te paye tout mon coeur.


Et nous partons, en laissant seul mon frère à l’appartement.

Dans le couloir, il me renifle un peu et me dit :


Francis - Je vois que tu n’as pas masqué l’odeur. C’est bien ma salope.

Julia - J’adore ce parfum.

*Il me caresse les cheveux comme une jeune fille innocente*

Francis - Je t’en offrirais des litres !

Julia - Merci Papa !


Nous sortons de l’immeuble, allons au centre commercial le plus proche.

Je lui dis :


Julia - Tiens j’ai vu un très beau chemisier, si tu veux je l’essaie et je te montre ?

*Il me coince entre deux rayons*

Francis - Maintenant, c’est moi qui fait les règles. JE choisis comment tu t’habilles et TU subis. C’est d’accord sale pute ?

Julia - Oui Papounet d’amour. Désolée.


Nous parcourons le rayon lingerie.

Il trouve un beau petit ensemble rose très transparent.

Il le prend, me prend par la main et m’emmène dans une cabine.

Nous entrons, il m’ordonne de me mettre nue, ce que je fais.

Nous parlons très doucement pour ne pas être trop entendus.

Une fois nu, il sort uniquement le string très court et ne me donne pas le soutif.

Il me dit :


Francis - Mets le.


Je mets ce string.

Une fois mis, il me fait tourner sur moi même pour m’admirer.

Une fois le tour fini, je lui fais un grand sourire.

Lui me jette un regard froid, me met à genoux et sort sa bite.


Francis - Tu sais ce que tu as à faire chienne.

Julia - Oui Papounet.


Et je commence à le sucer comme un délicieux bonbon.

Je le pompe rapidement. Sort sa queue de ma bouche, pose ma langue sur la base de sa queue et remonte en le regardant comme une pute.

Je le suce pendant presque 10 minutes.

Il sort sa queue et m’ordonne de m’habiller.

Je me rhabille comme tout à l’heure.

Il me remet à genoux, et m’éclate la gorge à m’en faire suffoquer.

J’aime sentir sa bite qui est à deux doigts de me faire vomir. Pas de dégoût, mais de pression.

Il se branle, il maintient ma bouche ouverte et me jouit dans la bouche sans rien faire tomber en me disant :


Francis - N’avale pas. Stocke tout dans ta bouche. Tu n’auras le droit d’avaler que quand je te l’ordonnerais.


Cette idée m’excitait énormément.

J’avais déjà envie de l’avaler et la tentation était extrême.

Nous passons à la caisse.

Et c’est toujours le sperme de mon Papa dans la bouche qu’un homme m’accoste.


??? - Et tu n’a pas froid comme ça ? Ahah.

Francis - Ahah c’est vrai qu’elle s’habille très léger.. Pourtant je lui dis de s’habiller chaudement mais elle ne veux pas..

??? - Aaah ces jeunes..

Francis - Je ne vous le fais pas dire..

??? - C’est votre fille je suppose ?

Francis - Oui c’est exact.

??? - Elle a perdu sa langue ?

Francis - Non, je ne sais pas ce qu’elle a.. Allô ? Tu parle ? Allô ?!

Julia - ...

Francis - Pfff.. Laissez tomber, c’est sans espoir..

??? - Elle n’a pas l’air de vous être obéissante..

Francis - Et j’aimerais bien.. Mais non..


Le temps qu’ils discutent, ils ont déjà passé leurs articles.

Nous descendons dans le sous-sol où est garé deux voitures.


??? - Ah vous êtes juste ici aussi ? C’est marrant ça !

Francis - Ah bah oui Ahah !

??? - Bon.. Toujours pas de mot gamine ?

Julia - ...

Francis - Julia.

*Je le regarde en m’interrogeant, et c’est avec un petit geste de la tête qu’il poursuit par*

Francis - Avale.


J’avale son sperme ne poussant un *Haa.*

L’homme n’a pas l’air de comprendre.


Julia - Merci mon Papa d’amour, c’était délicieux.

??? - Je ne comprends pas ? Avaler quoi ?

Francis - Ma fille m’est totalement soumise. La, elle vient d’avaler tout mon sperme.

??? - Vous rigolez j’espère ?!

Francis - Non pas du tout. Pas vrai ma grosse pute ?

Julia - Oui c’est vrai ! Et j’adore.

??? - Mais..

Francis - Calmez vous. Elle adore la bite rassurez vous.

??? - Elle me sucerait ?

Francis - Mais avec plaisir.

*Il me force à me mettre à genoux devant l’homme*

Francis - Pas vrai sale sac à foutre ?

Julia - Oooh oui Papa ! J’ai envie de sentir une bonne grosse queue dans ma bouche !

??? - C’est une sacrée putain ta fille !


Je me jette sur son froc et lui sort sa queue.

Il a une bonne grosse queue.

Moins grande que celle de mon père mais elle a l’air succulente.

Je le décalotte et respire sa queue.

Elle est très crade, il ne l’a pas lavé depuis plus de deux semaines, c’est sûr.


??? - Ma queue est très sale, désolé.

Francis - Oh mais tant mieux ! Ma fille va se faire un plaisir de vous la nettoyer avec sa langue. Hein sale chienne ?

Julia - Mmmh oui Papa ! J’ai envie de lécher plein de crasse.

??? - Eh bah sers toi !


Et il m’attrape la tête et me rapproche de sa queue pour que je la lèche.

Elle est vraiment très sale.

Un mélange de gras, de sperme et d’urine.

L’odeur m’enivre et je commence, une fois qu’il bande bien, à lui nettoyer de fond en comble son beau braquemart.

C’est un vrai régal, ça bite est délicieuse !

Je pourrais la lui bouffer pendant des heures !

Je sens une autre queue bien dure qui m’effleure la joue.

C’est mon père qui s’est branlé comme un malade devant le spectacle et qui est au bord de l’orgasme.

C’est d’abord mon père qui me sort la tête de cette queue malodorante et qui m’asperge la gueule de foutre.


??? - Quelle chienne ! Ce torchon à foutre suce divinement bien bordel !

Francis - Lâche lui toute ta purée à la gueule, elle aime ça.


Et l’homme me déverse des tonnes de foutre sur mon petit minois de pute en chaleur.

J’en ai partout sur la gueule.

L’homme s’éloigne.


Francis - Tu va où ?

??? - Pisser et je me casse.

Francis - Ah mais non ! Viens !


Il le rapproche, il m’allonge sur le sol, toute habillée.

Et il commence tout deux à me pisser dessus.


??? - Mais quelle pute ta fille !

Francis - Tu m’étonnes. Et en plus elle en réclame toujours plus la salope !

??? - Eh beh ! Faudrait ce faire une soirée.

Francis - Où on lui défoncerait les trous tout les deux ?

??? - Aussi mais je pensais à une vingtaine de gars bien montés.

Francis - Bonne idée. On organisera ça. Elle aimera c’est sur.

??? - Tu aimerais salope ?

Julia - Oh oui j’adorai me faire éclater les trous par pleins d’hommes en ruts !!

??? - Sale pute va.


L’homme a laissé ses coordonnées à mon père et est partis en me mettant une grosse claque sur le cul.

Mon père m’ordonne de me frotter contre les parois très crades du sous-sol pour enlever la plupart de l’urine.

Je pue la pisse et le foutre.

Il m’ordonne de garder le sperme que j’ai sur la gueule.

Nous rentrons dans la voiture après 10 bonnes minutes de claquage de cul qui m’on fait un bien fou.

En route, il me dit de me doigter le cul.

Ce que je fait. Je lèche mes bons doigts plein de bonne merde et recommence.

Tout ceci le fait bander, il sort sa queue.

Il m’attrape les cheveux comme une pute et me visse la bouche sur sa splendide bite.

Je le suce pendant le retour jusqu’à la maison.

Une fois arrivés, je n’ai toujours pas le droit d’enlever le sperme que j’ai sur le visage, et j’empeste la pisse.


Nous montons dans l’immeuble, arrivés devant la porte de notre appartement, il sort sa queue, m’écrase conte la porte.

Et m’écarte le string.


Francis - Tu n’a pas pris de plaisir réels depuis un petit moment, tu l’as bien mérité sale chienne.


Et il commence à me pilonner le cul.

Je me retiens de crier de plaisir.

Il me pilonne le fion avec force.

Nous niquons pendant quelques petites minutes et mon père reçoit un SMS.

Sonnerie spéciale, il sait que c’est un SMS de Benoit.

Il le regarde, toujours dans mon cul, et dit à voix haute.


Francis - "Juste après votre départ, deux potes savaient pas où dormir.. La ils sont à la maison, on verra où il dormirons, ok ?"


Il m’explose le cul et me jouit à l’intérieur.

Il m’inonde et me remet mon string pour que ça ne coule pas trop.



A bientôt pour un prochain épisode.

Mon adresse mail pour plus d’infos : juliaa-3@hotmail.fr

Diffuse en direct !
Regarder son live