Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 988 fois
  • 3 J'aime
  • 0 Commentaire

Les aventures de Sylvie

Chapitre 2

Hétéro

Le couple est assez pervers. Il n’est pas rare, qu’ils mettent sur dvd leurs ébats érotiques. Pas pour du chantage, mais pour leur plaisir personnel. Aussi, ont-ils fait installer une énorme glace sans tain, qui correspond à un autre miroir situé dans un réduit attenant à la chambre.

Des caméras filment sous tous les angles.

Petit à petit, Sylvie reprend ses esprits. Elle devient lucide. D’une main, elle caresse sa superbe poitrine, dont les bouts ont doublés de volume, et glisse l’autre main entre ses cuisses, écartant ses lèvres. Avec deux doigts, elle sort son clitoris de sa capuche, commence à l’exciter, en ondule du bassin.

Fasciné par la scène, Francine ôte sa chemise et son sweet.

Guy, lui, quitte son caleçon.

Francine penche son visage entre les cuisses de Sylvie.

Le clitoris doit mesurer pas loin de deux centimètres.

Francine le suce, l’aspire, le mord. Un régal. Elle en bave.

Les râles de Sylvie s’intensifient. Maintenant, elle sait ce qu’elle fait. Elle est entièrement réveillée.

-Que c’est bon ce que vous me faites, ha..ha.., gémit Sylvie.

Elle saisit Guy par les couilles.

-Approchez, dit-elle, je vais vous taillez une pipe.

Quelle queue, celle de mon mari parait petite à côté.

C’est vrai que Guy est bien monté. Les femmes aiment ce genre de queue.

Sylvie la tient bien. Du bout des lèvres, elle décalotte le gland, et le prend à coup de langue. Puis, doucement, l’avale jusqu’au couilles. De sa main libre, elle appuie sur la tête de Francine pour mieux sentir sa langue sur son clitoris.

Francine qui, avec deux, puis trois doigts , commence à la branler.

-Ha..ha..,arrive à dire Sylvie, comme vous me chattez.

Vous n’arrêtez pas, je vous en prie, oui...oui, je joui.

Francine reçoit tout le jus sur son visage.

-La salope, comme elle est venue, comme elle a joui. Tu aimes ma chérie, dit Francine. Guy, regarde comme ses joues se creusent. Elle avale la fumée aussi. Je sens qu’on va bien s’amuser

Le clitoris de Sylvie est tout rouge. Francine l’a emmené jusqu’au sang. Elle le tient toujours entre deux doigts, et le gratte avec l’ongle.

-Vous jouez avec mon bouton, gémit Sylvie. Il est beau, hein?

Mon mari aussi aime le sucer, mais pas comme çà, il est moins violent. C’est mieux comme vous me faites.

Francine se régale de maltraiter le petit organe de Sylvie.

Elle aime entendre ses petits cris à chaque passage de son ongle.

-C’est vrai qu’il est beau, une vrai quéquette, dit Francine.

Il aime se faire doigter ce vilain.

Sylvie ne répond plus, elle nettoie la queue de Guy, tout en lui grattant les couilles. Puis, elle saisit Francine par les cheveux, et la tire à elle.

— Donnez-moi vôtre chatte, Francine, je vais vous faire jouir. Je veux tout faire cette nuit.

Francine l’enjambe, et présente sa chatte sur la bouche de Sylvie.

-Mon bouton d’amour est plus petit que le tien, dit-elle, mais il aime qu’on le mange aussi. Allez, petite vicieuse, vas-y.

La langue de Sylvie s’active sur le clitoris de Francine.

Guy s’est placé entre les cuisses ouvertes de Sylvie. Il place sa queue toujours en érection à l’entrée de la chatte.

La mouille aidant, il coulisse dans le corps de Sylvie, toute heureuse de recevoir la queue d’un vrai mâle.

-Ho, Hervé, pardonne moi mon amour, mais c’est tellement bon ce qu’ils me font. Si tu voyais comme il joue avec moi.

Le corps de Francine frémit de toute part.

-Putain, elle m’a eue, çà y est, je joui, continue, oui..

gouine moi, ha..ha je me suis faite avoir par une gamine.

-Et moi, soupire Sylvie, quel calibre j’ai dans la chatte, çà c’est de la queue. Quel baiseur, oui..oui..Niquez-moi bien profond. oui..oui..Vous prendrez mon petit trou après.

Guy hurle, il sent son méat qui s’ouvre pour envoyer des flots de sperme dans le vagin de Sylvie.

-Salaud, qu’est-ce-que tu m’envoie dans la chatte. Mais c’est une lance que tu as, çà va déborder. J’ai hâte que que tu me sodomise.

Sylvie est prête à s’offrir à toutes les perversités de ses hôtes.

Il est deux heures du matin, Francine commence à fatiguer.

-Je vais me coucher, dit-elle, j’ai besoin de repos. je suis lessivée.

-Non, déjà, se plaint Sylvie. Et toi Guy? Tu arrêtes aussi?

S’il te plait, mon amour, prend moi. Profite de mon jeune corps, il en veut encore.

-Mais ma chérie, répond Guy, je vais te donner pendant toute la nuit, et dans toutes les positions.

De sa chambre, Francine entend les cris de plaisir de Sylvie. Elle se fait tirer sans retenu, par tout les trous.

-Qu’est-ce-que tu me met comme coups de queues, salaud.

et là, tu m’encules. Ma chatte est en feu, mon bouton a doublé de volume, et je suis pleine de ta semence dans tous les trous. Ma chatte, mon cul, ma bouche. J’ai jamais fais çà avec mon mari. En plus, j’ai arrêté la pilule.

-Tu es tellement baisable, poursuit Guy. J’ai passé une très bonne nuit, tu sais? on recommencera?

-Quand tu veux mon chéri,répond Sylvie, je t’appartiens en parti maintenant. C’est Hervé le pauvre, quand il va apprendre que j’ai couché avec toi. Mais tu m’as tellement appris. Il s’agit que sois pas enceinte. Tu te rends compte, un enfant de toi, ce serai le bonheur.

Diffuse en direct !
Regarder son live