Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par
  • Fantasme
  • Publié le
  • Lue 13 868 fois
  • 51 J'aime
  • 1 Commentaire

Les aventures de Sylvie ma femme

Chapitre 2

SM / Fétichisme

Les aventures de ma femme 2

C’est toujours ma femme qui raconte.

Plusieurs jours se sont écoulés depuis qu’Eric m’a donné ma première série de fessées, très excitée en racontant ce qui c’était passé au bureau à mon mari, j’étais tellement excitée que j’ai demandé à celui-ci de me prendre là dans la salle à manger chose qu’il s’est empressé de faire.

Mardi de la semaine suivante Eric me convoque dans son bureau:

Eric: La semaine dernière tu as bien dit tous ce que je veux?

Moi : Oui

Eric: A partir de demain, jupe très courte, si ta jupe est trop longue je te la fais enlever et travailler sans toute la journée. Si tu en as pas: achètes en ce soir.

Moi : D’accord.

Le lendemain, j’ arrive au bureau avec une jupe tellement courte que l’on peut au moindre coup de vent voir ma culotte. Eric me félicite et je pars travailler dans mon bureau et la journée se passe. Arrive le jeudi après midi, un client est venu signer des papiers mais en relisant celui-ci remarque une erreur sur une des pages, il le signal à Eric qui m’appelle et me demande de venir tout de suite:

— Eric: tu as encore fait une erreur en tapant le contrat et tu sais ce qui t’en coûte dans ces cas là ? Vas y je t’écoute.

— Moi : je vais recevoir la fessée matin et soir au bureau pendant minimum 1 semaine

— Eric : C’est bien mais en plus tu iras porter et faire signer les papiers chez le client lundi après midi et la fessée de ce soir tu vas l’avoir tout de suite devant le client.

— Le client : Désolé saurait été avec plaisir mais on m’attend au village à coté pour affaire et j’ai juste le temps de m’y rendre.

— Eric : Tant pis se sera pour une autre fois.

Le client partit Eric me demande de me mettre en position sur le bureau chose que je fais immédiatement pour ne pas le mettre plus en colère. Il relève ma jupe et me donne une dizaine de fessées. Il arrache ma culotte et me dit:

— Eric: A partir de maintenant plus de culotte jusqu’à nouvelle ordre bien compris?

— Moi : Oui, j’ai plus le droit de mettre de culotte.

— Eric: Oui plus de culotte jusqu’à nouvel ordre et quelque soit le jour de la semaine.

Le lendemain matin j’arrive dans le bureau d’Eric et après lui avoir dit bonjour je me mets en position pour recevoir la fessée. Il soulève ma jupe voit que je n’ai pas mis de culotte me dit que c’est bien de ne pas avoir oublié et me donne ma série de fessée. La journée se passe bien et au soir avant de partir il me donne un nouvelle série et je rentre chez moi avec les fesses bien rouge qui je suis sur feront bander mon mari. Comme de fait, dès que je rentre chez moi mon mari n’attends qu’une chose que je lui raconte tous dans les moindre détails chose que je m’empresse de faire. Quand dans mon récit j’arrive au moment de la fessée, il me demande de prendre la même position et relève ma jupe, il découvre mes fesses encore rouge me laisse finir mon récit et il me dit:

G = Gaëtan mon mari - M = moi Sylvie

G : Et maintenant tu veux que je te baise?

M : Oui! Baises moi fort j’ai très envie d’une queue dans ma chatte.

G : Tu as envie d’une queue la mienne ou celle d’un autre ça t’est égal.

M : euh! J’ai dis une comme ça.

G : Oui c’est ça, mais mets toi à poil si tu veux que je te prenne.

J’enlève mon chemisier, mon soutien gorge et ma jupe je suis nue au milieu de la salle à manger et reprends appuis sur la table mon mari ouvre son pantalon sort son sexe et sans préliminaires me pénètre:

G : tiens prends ça, tu aime te faire baiser comme une chienne

M : Oh! Oui j’aime ma faire prendre sauvagement.

G : Oh: Oui je vois que t’aimes ça te faire prendre comme une salope

M : Oui encore baises moi plus fort oh: Oui je vais jouir

G : Oui moi je jouis c’est trop bon de te baiser quand t’es bien excitée.

Nous avons joui ensemble. Quelques instants plus tard après avoir repris nos esprits il me dit:

G : Excuses moi dans le feu de l’action tout à l’heure je t’avoir traité de salope.

M : Je ne vois pas pourquoi tu t’excuses, car depuis quelques temps, j’ai l’impression d’en être une. Et tu l’as dis toi-même que même si c’était une autre queue, je n’aurais peut être pas su dire non tellement j’étais excitée.

G : Tu mériterais une fessée pour ce que tu viens de dire.

M : Eh, bien vas y ne te gène pas

G : m’es toi à poil et sur le ventre.

A peine en position que je me prends une vingtaine de fessées. Après la dernière il passe sa main entre mes cuisses et me dis.

G : mais tu mouille grosse cochonne, tu as encore envie de te faire sauter.

M : oh! Oui baise moi, enfonce ta queue dans ma chatte.

G : avant de te la mettre dans la chatte, je vais te baiser la bouche

M : non je ne veux pas tu sais que je n’aime pas ça.

G : que tu aimes ou pas tu vas me sucer.

J’étais allongée sur le coté et lui debout à coté du lit. Il mit son sexe devant ma bouche que je tenais bien fermée. Il força en me pinçant le nez et je dus ouvrir ma bouche pour respirer et il en profita pour me pénétrer, celle-ci entrée il commença des va et vient. Je sentais sa bite grossir et il me fessa de nouveau en me demandant de m’appliquer, après quelques minutes de ce traitement, il sortit son sexe de ma bouche me fis descendre du lit et m’obligea à me pencher en avant et sans douceur il me pénétra, il me baisa avec force et j’eus un orgasme violent au moment ou lui éjaculait dans mon ventre puis on se coucha et on s’endormit l’un contre l’autre.

Diffuse en direct !
Regarder son live