Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 068 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

Ah! les clientes... surtout les difficiles...

Chapitre 6

Divers

QUELQUE CHOSE DE SP?CIAL


    Sentant la chaleur de la chair de sa vulve rasée contre ma cuisse, j?ai tout à coup pensé que je pourrais profiter du fait qu?elle dormait profondément pour lui faire goûter à quelque chose de bien spécial.

    Descendant ma main lentement vers sa vulve, j?ai recommencé lentement à masser son clito. Il n?en pris que quelques secondes pour se regorger et devenir dur et pointu sous mes caresses. Sans se réveiller, ma douce rose écarta les genoux afin de me laisser plus de place pour la caresser. Alors je me suis glissé un peu plus vers le bas et j?ai introduit au creux de sa chatte, encore lubrifier de son orgasme précédent, un doigt. Tout de suite à l?entrée de son vagin, j?y ai rencontré une petite boule de chair. Elle était tendre et ne demandait qu?à être sollicitée de mes caresses pour emmener sa propriétaire au septième ciel.

    En le massant doucement, passant et repassant mon majeur dessus, elle prit une texture plus rude, s?ouvrant ainsi encore plus au plaisir. Elle devint de plus en plus rugueuse et de plus en plus juteuse, comme le noyau d?une pêche. Se gonflant à chaque passage de mon doigt, les aspérités glissant doucement sur le bout, mon doigt le pressant doucement de haut en bas et de gauche à droite, je pouvais le sentir se gonfler encore et encore. Après deux ou trois minutes de ce traitement qui, à voir la couleur du visage de sa propriétaire, semblait faire son effet, ma belle rose s?éveilla brusquement, pris mon poignet de sa main et me dit : Mais qu?est ce que tu me fais là? NON, Arrêtes pas, Dieu que c?est bon, continue, oui encore, encore. AH! Que c?est bon, je n?ai jamais jouie comme ça, AH! Que c?est bon, OUI, JE VIENS, JE VIENS OUIIIIIIIIIIIIIIIIIII! Je sentis alors dans toute ma main, couler le jus de son plaisir, elle avait éjaculé dans la main une petite mare de belle cyprine dorée. N?hésitant même pas, je me suis penché et en quelques lapées, j?ai dégusté ce jus de miel, tendre et savoureux. Pendant ce temps, ma belle et douce rose s?effondra, rompu du plaisir subit dans les derniers instants.

    Ne voulant pas garder cette saveur pour moi seul, je me suis alors tiré à sa hauteur lui faire goûter le parfum de son plaisir. Terminant ce baiser, je me suis détourné de sa bouche pour aller boire une petite larme qui perlait au coin de son oeil. Je me doutais que ce n?était pas une larme, source de peine ou de douleur mais bien une larme résultante d?un plaisir intense, plaisir directement sortie du plus profond de ses entrailles. Bon, dodo maintenant, même si j?adore ça et que j?ai le goût de te faire jouir ainsi toute la nuit, il y a du boulot demain.

    Elle me regarda sans rien dire, les yeux scintillants, se demandant probablement sur quel spécimen elle était tombée et comment se finirait cette nuit au paradis des plaisirs.

Diffuse en direct !
Regarder son live