Le site de l'histoire érotique
  • Histoire érotique écrite par Anonyme
  • Lue 1 285 fois
  • 1 J'aime
  • 0 Commentaire

Les copines de vacances

Chapitre 1

Divers

Nous parcourons la galerie couverte et comme il est midi nous nous installons sur la terrasse de la pizzeria, près de nous des jeunes filles nous sourient Jacques qui à mon avis n’as jamais eu de rapport sexuel avec les filles n’est pas à l’aise, je le rassure en engageant la conversation avec elles. Elles sont arrivées depuis quelques jours avec leurs parents qui sont partis faire une randonnée dans la montagne. Ont se rapproche de leurs tables et mangeant ensembles, l’après-midi nous prenons la navette et descendant à la ville, sur une terrasse nous dégustant une glace, ma façon de passer la langue sur le cornet fait sourire une des fille, aussitôt je m’intéresse à elle, c’est justement ce qu’attendais sa copine pour s’intéresser à Jacques et nous nous baladons main dans la main par couple. Une fois remonter à la station je leurs demande ce qu’elles font ce soir? - Nous irons flâner sur le place ou il y a des animations disent-elles. Nous rentrons au studio pour faire à manger puis nous descendons sur le place. Il y a pas mal de monde, Jacques me dit qu’il vient de voir les filles, nous leurs faisons un signe et elle approchent. Ma copine est en jupe tandis que l’autre est en short. Ont se fait la bise est nous regardons le spectacle et j’engage la conversation. - Ca te plait? - Oui! pas mal mais! - Mais quoi dit-je ? - J’aimerais aller danser! - Allons-y dit-je ! - Ma cousine ne voudra pas venir! - Pourquoi ? - Elle est en short. - Dit-lui d’aller se changer? - Non! Partons et laissons-les ensembles. - Attend que je prévienne jacques. - Fait en sorte qu’elle ne t’entende pas. Je préviens Jacques que nous allons à la discothèque et qu’il pourra nous rejoindre si il ne fait pas affaire avec sa copine. Jacques en devient tout rouge. Cathy est en tee-shirt blanc et petite jupe noire, en marchant j’admire ses jambes. - Tient-tu vraiment à t’enfermer dit-je ? - Pas spécialement d’ailleurs il est encore tôt et à la discothèque il n’y a encore personne. Promenons-nous dit-elle en prenant un chemin, comme elle connaît le coin nous arrivons vers le grand immeuble des studio. - Tu habite dans un des ses studio me demande-t-elle ? - Oui! et toi ? - Egalement dit-elle . Nous passons par les sous-sols et dans un coin nous nous embrassons, ses seins sont dures ma queue aussi, elle la sent et s’y frotte je caresse ses fesses, elle caresse ma nuque en m’embrassant, viens lui dit-je. Elle me suit jusqu’au studio et marque une petite hésitation sur le pas de porte puis entre. Son coeur bat à deux cents à l?heure. - Installe-toi dit-je en ramassant le chantier, Cathy trouve étrange des dessous de fille sur le lit. Je sent son regard suivre chacun de mes gestes, - Il y a une fille avec vous me demande-t-elle ? - Non! Mais pour nous amuser, nous avons essayés les affaires de sa soeur qu’elle laisse la. - Mais c’est de la lingerie ! - Evidement dit-je. - Vous ne serez pas homo par hasard ? - Ca te contrarierai ? - Non! Car avec ma cousine en ce fait des choses, - Et avec les garçons ? - Seulement le flirt. - Pas de rapports ? - Juste une fois, j’en garde un mauvais souvenir. Je me penche et l’embrasse tout en la caressant, nous basculant sur le lit de manière quasi obscène ses jambes écartés laissent apparaître sa petite culotte elle me sourit, enlevant sa jupe elle descend sa culotte, puis à genoux assis sur ses pieds elle fouille sa chatte. Je me déshabille et la rejoint, elle finie de se dévêtir. Ses tétons sont tendus comme jamais, je plonge ma tête entre ses cuisses, elle à un petit recule. - Oui dit-elle en sentant ma langue dans sa chatte, tu es le premier homme à me faire ça dit-elle. Le contact de ses mains le long de ma chevelure me dit qu’elle apprécie Cathy ferme les yeux et se laisse aller - Alors, ça te fait du bien lui demande ai je ? - Oui! Continue dit-elle pour seule réponse. Mon index caresse l’entré de son trou du cul, elle crispe ses fesses alors que ma bouche lèche son anus, Cathy se détend - C’est bien continue, branle-moi en même temps dit-elle. - Tu n’as pas mal ? - Oh non, c’est agréable. - Tu es sûr ? - Oui, vas-y, c’est trop bon dit-elle ! Après quoi elle se retourne. - Je suis prête approche ta queue de mon trou, elle passe une main entre ses jambes écartées, prend ma queue et la guide devant l’entrée de son trou. Je laisse glisser ma queue le long de sa raie - Viens, pousse doucement dit-elle, mon gland reste bloquer devant son anus pourtant bien lubrifié. - Relève plus ton cul et écarte tes fesses avec tes mains dit-je!. Elle change de position, le cul au bord du lit ma bite en direction de son anus, la brûlure de la pénétration dans son anus lui fait pousser un gémissement, la première difficulté passée, je marque un temps de pose pour qu’elle s’habitue. - Ca vas lui demande ai je ?. - Oui ! Je ne sais pas si ! Un premier spasme de jouissance l’envahit aussitôt lui faisant pousser un petit cri de plaisir. - S?il te plait, t?arrêtes pas dit-elle. Je pousse alors légèrement et effectivement la pénétration complète dure un long moment. Cathy griffe les draps et mord l’oreiller quand je la lime, puis se plaquant contre mon pubis elle s’empale sur les derniers centimètres de ma queue qui n’étaient pas encore en elle - Ah ! reste comme ça dit-elle ! - C’est super dit-je! ton cul me serre bien il est tout chaud. - J’en avait envie, mais je n’osais pas dit-elle, je ne savais pas que c’était si bon, viens bouge en moi fait des allers et retours dans mon cul. Cathy se penche pour augmenter la profondeur des intromissions successives, ma main branle doucement son clito - Comme tu es doux dit-elle. - Ton cul est super bon, je sens que je vais jouir. - Retiens-toi encore un peu, dit-elle. - Oui, tu as raison, mais c’est tellement bon. C’est merveilleux d’enculer un cul tout neuf, Cathy gémit sa chatte gonflée et inondée de mouille par mes caresses et en jouissance, l?odeur de sa jouissance envahie la pièce qui déclenche mon excitation. Ma bite à fond dans son cul - Je vais jouir dit-je ! - Ne te prive pas jouis en moi ! Vas-y à fond, je veux sentir tes couilles battre contre mon cul. - J’ai l’impression que tu aime bien te faire enculer, dis-je! - C’est super bon, continue, j’adore ! Je perd toute retenue et déverse tout mon foutre dans son cul. Elle colle son cul pour sentir le jet lui remplir ses entrailles, quand je quitte son anus du sperme s?écoule de son cul, qui la surprend preuve à l’appuis que c’était sa première sodomie. - Serre tes fesses avec ta main et va vite te vider dans les wc ma chérie! lui dit-je en me fixant droit dans les yeux. Cathy se lève, me regarde pleine de tendresse - C’est ma première sodomie dit-elle. Puis part dans la salle de bain. Soudain j’entend la clés dans la serrure c’est Jacques qui rentre avec sa copine. - Ah! Vous êtes là! - Oui! dit-je Cathy est dans la salle de bain, sa copine regarde ma bite que je tiens toujours dans la main, Cathy ayant trouvé une robe de sa taille sort de la salle de bain. - Regarde elle me va bien dit-elle ? - Mais c’est à ma soeur dit Jacques. Surprise de voir mon copain ici, Cathy se réfugie vite fait dans la salle de bain. - Sort dit-je ! Ta cousine est là aussi. Cathy sort est regarde sa cousine - Ca y est je l’ai fait dit-elle. - Tu as fait quoi ? lui demande t-elle. Cathy lui murmure à l’oreille pendant que sa cousine me regarde. Béatrice nous regardent, vous êtes homo ? - Jacques ne dit rien, je lui dit que nous aimons aussi les femmes, tout comme vous deux. Béat rougit et par se réfugier auprès de Cathy. - Du fait que tu m’as enculer elle s’imagine que vous êtes des homo. Jacques en devient tout rouge et se précipite sur ma bite, tandis que les filles s’embrassent et Béat par s’occuper du sexe de sa cousine. - Ma douce ton anus est tout meurtrie laisse-moi l’adoucir dit-elle en lui salivant son oeillet. - Continue tu me fait du bien ! donne-moi ton bouton a sucer lui dit Cathy. Toute les deux partent sur la moquette, tandis que jacques me lèche la hampe et les couilles n’ayant aucun égard pour les filles. Soudain Cathy me regarde et voyant Jacques me sucer se détache de sa cousine et prend la place de Jacques, qui par s’occuper du minet de Béat qui écarte ses cuisses au maximum. - Va-y bouffe-moi la moule petit PD dit-elle et jacques s’applique est pour la première fois goûte une fille, Cathy qui n’as vraisemblablement jamais sucer me regarde avec ma bite en main devant sa bouche. - C’est comme une glace lui dit-je. Elle comprend et devant sa cousine qui n’en perd pas une miette fait ça comme une spécialiste. Se doutant que je jouirai dans sa bouche elle regarde sa cousine et s’applique dans sa fellation pendant que Béat se fait baiser par Jacques, enfin c’est une façon de dire car certainement moins prude qu’elle le laisse croire, Béat chevauche jacques en s’ayant incorporée sa bite dans sa chatte. Laisse-moi prendre le contrôle lui dit-elle. Cathy suce de mieux en mieux je me laisse faire lui laissant la surprise de recevoir mon sperme sans qu’elle si attende. Béat baise Jacques et Cathy me suce, sans la prévenir mon premier jet part elle à un recul mais devant sa cousine me reprend vite fait en bouche un torrent s’écoule dans son gosier qu’elle avale. Le second jour, les filles arrivent, Cathy et Béat sont en petite jupette et chaussure de randonné, je pousse Cathy vers le lit qui se rattrape en posant les mains sur le lit, nous pouvons admirer sa petite culotte. Béat nous entraîne dehors et nous partons vers la montagne. Arrivé près du torrent dans un endroit ou sans être vus nous pouvons voire arriver des personnes, les filles se déshabillent. Instinctivement Cathy pose sa tête sur les cuisses de Béat et glisse sa main entre ses cuisses et insinue sa langue entre les lèvres vaginal, tendant son bassin en avant. - Cathy ma chérie, broutes-moi, manges-moi la chatte. Bouche collé à son sexe elle se mit à la lécher, à la sucer, à l’aspirer, puis s’attaque aussitôt à son bouton jusqu’à l’orgasme. Nous étions la avec Jacques en train de les regarder, quand soudain il me pousse vers la table en pierre et me lèche l’anus, les filles l’encouragèrent et jacques me prit en bouche, mais les filles voulurent que je l’encule devant eux, Jacques trop heureux s’allonge sur la table relève ses jambes et me regarde le pénétrer, les filles regardent avec insistance un mec se faire enculer. Béat demande Cathy si elle à eu mal. - Essaye lui dit-elle ! - Pourquoi pas dit-elle, Jacques veut-tu m’enculer ? - Je n’ai jamais fait ça avec une fille dit-il. - Et bien en apprendra ensemble dit-elle. Pendant sa sodomie les filles sortirent des shorts de leurs sacs et se rhabillèrent car ont entendent des voix au loin, dépêche toi de lui foute la sauce me dirent-elles. Une fois fini Jacques lèche ma bite débander avant d’aller se laver le cul dans le torrent. Béat et Cathy le regarde me nettoyer. - C’est si bon que ça lui demande Béat ? - Il n’y a que lui qui m’encule lui dit-il pour se justifier. Les voix partis les filles s’allongèrent l’une sur l’autre en soixante-neuf, cuisses largement ouvertes elles se dévorent la chatte avec une gloutonnerie furieuse redoublant d’ardeur sur leurs boutons jusqu’à la jouissance. Elles restèrent un moment couchées l’une sur l’autre, regardant fixement nos bites. Béat s’empare de mon chibre et commence à le branler, tandis que Cathy dans une remarquables fellation vide les couilles de Jacques. Nous reprenons le chemin du retour et durant le parcours Béat se rapproche de moi et me demande si ce soir au lieu d’aller en discothèque, je ne préfèrerais pas comme Cathy lui à dit ( l’enculer avec douceur) et de rajouter Cathy est d’accort que ma première sodomie soit réussit. Je me tourne vers Cathy qui me sourie en hochant affirmativement la tête. Elles reviennent vers 21 heures, Cathy part avec jacques sur le lit tandis que Béat et moi nous nous mimes en 69 sur la moquette, sa langue active me lèche extrémité du gland, elle n’en est pas à sa première pipe ! Je lui bouffe son minou au travers de sa culotte, ses petites manières me mettent en forme, sa bouche coulisse tout le long de mon sexe et c’est presque avec regret que je quitte sa bouche pour suivant son insistance la sodomiser. Cathy et jacques sur le lit nous regardent chercher la position et la manière la plus favorable pour une bonne introduction. A quatre pattes sur le bord du lit Béat tend son cul, je fait glisser ma bite dans sa raie culière lubrifiant son anus avec la mouille de sa chatte, ma bite voyage de sa chatte à son anus, Béat hoche du cul trouvant ça agréable, Jacques passe sous Béat en 69 lui lécher sa moule en écartant de ses mains les fesses, le trou du cul crispé Béat se détend son oeillet s’entrouvre Jacques donne quelques coup de langue sur son anus et j’approche mon gland de son oeillet, Jacques salive mon gland et je pousse d’une poussée, mon gland rentre d’une bonne moitié sans que Béat ne crie, je l’empoigne par les hanches et pousse le reste de ma bite dedans, Béat s’écroule sur jacques lui mordant sa cuisse et griffant les draps. Je suis très serré dans son étuis son anneau me serre la base de mon pénis, elle desserre doucement ses muscles, ma bite est gonflé je ne peut bouger, petit à petit son anus se décontracte, je suis moins comprimé, Béat relève son cul pour que Jacques puisse respirer, puis il me lèche les couilles. Béat prend la bite de jacques dans sa bouche et le suce en agitant son cul sur mon sexe. - Viens dans ma chatte dit Béat à Jacques! Sans me retirer jacques s’allonge et Cathy lui tient la bite, tandis que Béat approche sa chatte, Cathy guide la bite de Jacques dans le vagin de Béat. Prise en sandwich elle gémit de plaisir. - C’est inouï dit-elle ! la totale serai une troisième bite dans ma bouche, Cathy masse nos couilles, je sens la bite de jacques à travers la membrane qui nous sépare. Calé bien à fond dans sa chatte il ne peut bouger, Béat maîtrise maintenant les deux bites, elle remue doucement pendant que je la lime frottant contre le gland de jacques qui éjacule, ses spasmes de spermes inonde la chatte de Béat, je m’active et lâche ma jouissance presque au moment ou jacques s’arête de jouir. Le souffle court, Béat écroulée sur jacques qui supporte nos deux poids essaye de sortir, me rendant compte je bascule avec Béat sur le coté ma bite toujours figé dans son anus, se mouvement me fait sortir de son cul. Elle se lève et part avec Cathy dans la salle de bain. Pour se détendre elles prirent une douche ensemble. En petite culotte de dentelle blanche elles s’embrassèrent puis s’habillèrent et sans un mot partirent. Nous ne les revîmes pas.


Diffuse en direct !
Regarder son live